dbstbf WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW
=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_==-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=
Bonjour Madame, Monsieur, Merci de nous faire l'honneur de votre visite.
Avant de commencer, nous requérons
VOTRE ATTENTION S'IL VOUS PLAIT
Pour bien naviguer
 sur nos textes (ou '
pages' appellation officielle) il est nécessaire de se rendre rapidement à un 'repère' (système très utilisé chez nous) un mot, un groupe de mots.
POUR CE FAIRE
: cliquer (c'est en haut à droite) trois points (ou 3 traits) ((tablettes un petit carré avec une flèche))
Vous obtenez
Le Menu où il faut cliquer ''Rechercher dans la page'' ce qui délivre une fenêtre où il faut inscrire le repère recherché. La machine se met en route toute seule pour vous donner satisfaction. Si rien ne bouge,c'est qu'il y a une erreur.
www.geoferlebon.com est notre ''camp de base'' d'où rayonnent nos ''textespages'' dont vous trouverez les titres dans notre ACCUEIL ((ci-dessous (ou rechercher le repère (d)bac sans inscrire les ( )))
L'esprit de nos textes est purement philanthropique, souvent philosophique ; toujours dispensé avec le maximum de tact, de délicatesse, de chaleur et de convivialité.
Nous vous en souhaitons bonne lecture.
Veuillez croire Madame Monsieur à l'expression de notre respectueuse considération.
Georges Fernand Lebon - geoferlebon en informatique
Notre 
courriel
 geoferlebon@aol.com 
=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_==-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW

WWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWW
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

NOS PRINCIPAUX ANNIVERSAIRES ET GRANDS EVENEMENTS (npage)

((dbnpage)) ------------ Ne sont  ''principaux''  ''grands'' que pour nous-mêmes et ceux qui nous sont proches-
Par ordre chronologique ((depuis 1736)) du 5 janvier au 31 décembre. Les développements sont reportés IN FINE sous la forme suivante : Pour suite,se rendre à....toujours sous la forme de repères.
Si vous êtes en fin de ou dans les textes-pour revenir au commencement tapez db(n)p
Retrouvez-vous-ou retrouvez tel autre personne facilement avec son repère (ne tapez pas les parenthèses)  : Alexandrine (a)rgmm-- Aline Appert (m)gmmah--André (a)plb--Andrea (a)jja--Bab elsblb--Bernard (b)glb--Brigitte (b)nsl--Colette (c)omull--Eliane (e)lb--Eric (e)rsw--Guillaume-(g)llb--Jacqueline (j)alb--Joe (j)rn--Jérome (j)rlb--Jonathan (j)dgj--Josette (j)srl--Jules m(g)pmjh--Luc (l)msw--Marc (m)asw--Mauricette (m)pc--Marcel (n)dmp--Michel (m)plb--Micheline (m)cpv--René (r)nlb--Rob (r)bjv--Solange (s)cla--Tanya (t)cjs--Georges (g)flb--Ne tapez pas les parenthèses.
Par Georges F. Lebon  Notre adresse>>>geoferlebon@hotmail.fr<<< cliquer pour contact direct.
 WWW   
An 1736, naissance (et décès?) d'un ancêtre maternel, Liber Renauld (ou Renault, aud, aut..)--Au fil des générations, l'orthographe de Renaut ne fût pas toujours consistant)
An 1770 Naissancede Jeanne Mazay
AN 1803 Naissance de Jean Baptiste Renauld
AN ? Naissance de Jeanne Catherine Rolin
AN 1870 Naissance de notre grand-mère maternelle décédée à Verdun le 2 mai 1953-Se rendre à (m)gmmah1 & 2    
AN 1863 Naissance de notre grand père maternel Se rendre à (m)gpmjh1 2 & 3
WWW
jraia1    5 JANVIER 1998  Etant installé en l'île de Raiatea, je me rendais à Tahiti pour accueillir mon épouse arrivant de France (Nous y sommes restés 4 jours-Suite à (j)raia2-PHOTOS à (d)bp(j)alb.
WWW
svnir   Du 9 jusqu'au 23 JANVIER 1983, nous passons de merv. vacances à Tahiti, Moorea (avec la Peugeot 404 et le ferry) et Rangiroa (par avion) Taper (r)groa
WWW
sgy1     10 JANVIER 1954-
J'arrivais à (S)ougy (110km au sud de Paris) à motocyclette venant de Salon de Provence via le Massif Central et Orléans . ----Pour suite se rendre à (s)gy2
WWW
jaju1   10 JANVIER 1975    C'est le début de dix années (avec interruption) que JL a accomplies à l'Université de Jussieu ((Paris). Pour suite (et fin) se rendre à (j)aju2-PHOTOS à (d)bpjalb
WWW
scla1  l9 JANVIER 1901-C'est à Vertu dans la Marne que ma mère Solange Carmen est née (Appert)
scla--Suite,se rendre à (s)cla2, (s)cla3-En dernier adieu à
  à (s)clk--Photos à (d)bpmpr
WWW
boat    21 JANVIER
1972 Achat de notre voilier de 18 pieds, un Océanix bi-cabines (vendu en 1980 pour cause de départ en Polynésie)
shr1 24 JANVIER 1957 Nommé au Sahara, j'y arrivais pour la 1ère fois-Se rendre à (s)hr2
WWW
bt1     25 JANVIER 1980
  C'est ce jour que notre fille est arrivée du Canada pour nous présenter sa fille, son premier enfant,bébé de six semaines-9 au 13 FEVRIER 1980 Quelques jours en Hollande avec Tanya et sa mère--Suite : Se rendre à (b)t2 puis (b)t3, (b)nsl1, (b)nsl2, (b)nsl3-PHOTOS à (d)bp(t)cjs
WWW
mgpmjh2  13 FEVRIER 1956---Décès de mon grand père maternelle à l'âge de 93 ans .Se rendre également à (j)h1 et (j)h3
WWW
tbai1    20 FEVRIER 1988 Je quittais définitivement par bateau ce qui alors n'était plus "mon île"--L'ile minuscule de Tubuai, perdue à 600 km plein sud de Tahiti......Plus de détails : Se rendre à (t)bai2 et 3
WWW
rnlb1  9 MARS 1929 Naissance de René -Suite à (r)nlb2
WWW
vtnm1
 13 MARS 1950-Après trois ans de séjour ininterrompu en Indochine,j'embarquais à Saïgon pour mon rapatriement.Suite : (vt)nm2-PHOTOS à (d)bpvtnm
WWW
confb   19 MARS 1965
   Confirmation de communion de Brigitte en l'église Saint Pascal Baylon de Créteil --Certificat en date du 4 juillet 1968 signé Curé M. Blanc
WWW
dva4     21 MARS 1970 jusqu'au samedi 4 avril- Vacances de Pâques. Nous sommes tous les quatre allés faire du ski à Orcière Merlette avec notre belle soeur Yolande. Ce furent les dernières vacances que nous avons passées ensemble (avec nos deux enfants)
WWW
dcdmp1  29 MARS 1984     Départ de mon père pour l'au delà à l'âge de 81ans 3 mois.Suite-Se rendre à (d)cdmp2-(m)glb1-(n)dmp-PHOTOS à (d)bpmpr
WWW
tbai3       31 MARS 1980    J'apprends avec plaisir ma nomination en Océanie,Polynésie Française (à 20000 km de la France) collège de Mataura en l'île de Tubuai-600 Km plein sud de Tahiti ; une des cinq îles de l'Archipel des Australes. Se rendre à (t)bai1 et (t)bai2
WWW
jalb1     9 AVRIL 1931. une petite fille faisait son apparition à Paris,la plus belle ville du Monde--Née à Paris-enfant à Paris-adolescente à Paris-étudiante à Paris-ayant travaillé dans les plus beaux quartiers de Paris (Sur les Champs Elysées-à l'Opéra-à la gare de Lyon et à Saint-Augustin)-Commerçante à Paris-Vincennes-Mère de famille à Paris-toute sa vie restée fidèle à Paris--Une vraie Parisienne, symbole de l'élégance et du chic parisien. Suite :(j)alb2 Voir aussi (b)nsl1 et tout ce qui s'y rapporte+(j)ère1 et (j)ère2-(j)aju1 et 2-(j)ldv1 et 2-
Excellent anniversaire--chaque neuf avril au fur et à mesure que cette date se présentera.....sans limite.....pour toujours.....Bravo-Amour-Félicitations-PHOTOS à (d)bpjalb, (d)bpvtnm et à (d)bp(b)nsl ((+(d)bpj(g)lb1 et 2))
WWW
ellb1     14 AVRIL 1933 Naissance de ma soeur Eliane la meilleure 'cuvée' de toute notre fratrie.Une personnalité--Un don du ciel--A beaucoup aimé ses parents>>>se rendre à (e)llb2
WWW
vtnm1  14 AVRIL 1950-Venant d'Indochine, j'arrivais à Marseille après 34 jours de mer (Et après plus de trois d'absence de France...ininterrompue) Suite : (v)tnm2-PHOTOS à (d)bpvtnm
WWW
mlf      16 AVRIL 2011-
 Depuis le samedi 16 avril 2011, je n'ai plus le (immense) soucis de gérer et surtout d'entretenir notre (très grande et très belle ) propriété de Milly La Forêt.(gardée vingf ans)
WWW
oran1   30 AVRIL 1959
Ce jour là, tous les quatre, avec armes et bagages,nous quittions l'Algérie Suite à (o)ran2
WWW
mgmmah1   2 MAI 1953 Décès de ma grand'mère Aline Appert épouse Haling à Verdun dans la Meuse.: Née en 1870 à Ay dans la Marne.Suite : (m)gmmah2
WWW
bnsl4    13 MAI 1962   Première communion de Brigitte à Douala au Cameroun .Voir aussi (b)nsl2 et 3
WWW
jrn1     16 MAI 1957  C'est la date de naissance de Joseph Renaud (JR!) Suite à (j)rn2-PHOTOS à (d)bpjrn
WWW
 jldv1   17 MAI 1967  est la date à laquelle la Maman de Jacqueline s'en est allée pour l'au-delà .A suivre (j)ldv2
WWW
comsol 18 MAI 1939 Mon frère et moi faisions notre Communion Solennelle en l'Eglise Saint-Leu Saint-Gilles de Bagnolet (rue Sadi Carnot) en Seine Saint Denis, Région Île de France
WWW
orl1    26 MAI 1954  C'est ce jour que-avec l'aide de mes soldats de la Base aérienne-nous avons déménagé de (S)ougy>ci-dessus taper-(s)gy1 et 2-Pour emménager à Orléans-taper (o)rl2 puis (o)rl3
WWW
lfdm1    DERNIER DIMANCHE DE MAI     C'est la fête de toutes les Mamans    Se rendre à (l)fdm2
WWW
 
jsrl1    31 MAI 1938   Elle est la cadette de mes soeurs ; a fait son entrée dans le monde en 1938 un peu plus d'un an avant la seconde guerre mondiale. Elle s'appelle Josette. Suite : Se rendre à (j)srl2
WWW
mpc1   2 JUIN
1942   Mauricette (Momo pour ses proches) faisait son apparition dans le monde-à Paris dans le 14ème.Suite : Se rendre à (m)pc2
WWW   
mplb1   3 JUIN 1951    C'était en 1951, la naissance de notre fils Michel à Saint mandé-
Suite Se rendre à (m)plb2 et 3-aussi à (v)pn1--(m)ds1 & (m)ds2
WWW
comsolb  5 JUIN 1966      
Communion solennelle de Brigitte, en l'église Notre Dame,RouteNationale 7 à Ris Orangis dans l'Essonne
WWW
9 JUIN
 rbjv       1964 C'est l'année de naissance de Robert Jarvis, l'heureux Papa de trois garçons et de deux filles.
WWW
comsolm 9 juin 1963-Communion solennelle de Michel à Saint François De Salles, lycée privé catholique, enseignement Jésuite--à Evreux dans l'Eure
hmmbile En 1989 nous avons pris possession de notre splendide Motorhome .un Hymercedes ''La Bête'' hyper-confortable-Se rendre à (6)pmsr1 et 2
WWW
jc1     11 JUIN 1959  : Pour la troisième fois (après le Viet-Nam et l'Algérie-Sahara),j'étais nommé Outre-mer, cette fois en Afrique Equatoriale-- Suite à (j)c2
WWW
milciv1      
15 JUIN 1964  Quitté l'Air,quitté la vie militaire (à la Base Aérienne de Ris-Orangis)-quitté l'uniforme revêtu pendant 20 ans, pour un stage de probation à l'Education Nationale. Je devenais ''civil'' et cela, jalon important de mon existence-m'a beaucoup marqué. Suite à (m)ilciv2
WWW
jd1     22 JUIN 1962
-Dans le port de Douala ,après trois ans de séjour,sans rentrer en France,nous embarquions avec notre chien Javert sur le Paquebot de croisière SS Charles De Foucault destination Bordeux Suite à (j)d2
WWW
 jrlb1  25 JUIN 1981  C''était il y a plus de trente ans, et cela se passait à Evry dans le département de l'Essonne : Le premier de nos petit-fils Jérôme faisait son entrée dans le monde à la grande joie de ses parents (et de ses grands parents). Suite à (j)rlb2---PHOTOS à dbp(j)rlb
WWW
argmm  
Naissance de notre arrière grand'mère Alexandrine Renauld
WWW
ajja1     26 JUIN 2010
 Plenty of love = Plein de Gros Bisous-Bravo,Félicitations et JOYEUX ANNIVERSAIRE à toi Andréa-notre première arrière petite fille-de la part de tes arrières grands parents Important : Chaque 26 juin se rendre à (a)jja2>>>>pour toujours (forever)--Aussi à (a)jja8 
WWW
je1       28 JUIN 2004 Nous quittions définitivement notre si belle villa (notre ''Faré''mais en dur) en l'île de Raiatea Suite : (j)e2
WWW
 ma31  1er JUILLET 1945   C'est un 1er juillet-, que mon compagnon--de 18 ans plus jeune que moi-est arrivé dans ma vie. Il m'a toujours suivi tout le long de mon existence--Il m'est resté-(nous nous sommes toujours restés)-fidèles. Suite : Se rendre à (m)a32 
 WWW

jee1     4 JUILLET 1945  Mes grands parents maternels étaient réfugiés de guerre à Saint-Domet en Creuse depuis 1940. La guerre étant terminée,ils pouvaient-enfin-rentrer chez eux, à Verdun. Suite à (j)ee2--elsblb1--C'est aussi ce jour la venue au monde de Babeth 4 JUILLET 1958--Se rendre à (e)lsblb2
WWW
agpm  6 JUILLET 1829  Naissance de mon arrière grand-père Eugène Haling marié à Alexandrine Renauld.
WWW 
jf1  9 JUILLET 1962--fût mémorable pour notre famille. Venant de Douala,nous arrivions à Bordeaux par voie maritime--Suite à (j)f2
WWW
mds1 9 JUILLET 1971-C'est ce jour, qu' à 20 ans,en 1971, notre fils nous a quittés définitivement.   Extrait de mon journal de bord à la date du vendredi 9 juillet 1971 à (m)ds2
WWW
baptb  10 JUILLET 1955   Baptême de Brigitte en l'église Notre Dame de Recouvrance, 12 rue du même nom à Orléans à deux pas de chez nous (31 rue des Turcies). Parrainage René Lebon et Jeanne Provost.
WWW
haw1  14 JUILLET 1979    jusqu'au 18 août soit cinq semaines, nous avons séjourné dans l'archipel des Hawaïï-Suite à (h)aw2
WWW
jhl      17 JUILLET 1959   Passé seul ma première nuit dans notre nouvel appartement sur le port de Douala Se rendre à (j)c1,à (j)c2, à (j)gg et à (N)ewbell, à(j)gg (ci-dessous)
WWW
tba1      18 JUILLET
1986, Je rendais compte à la Trésorerie Générale de Tahiti-Papeete de ma gestion de six années du collège de Mataura Aussi (t)ba2
WWW 
jgg     19 JUILLET 1959   Suite de (j)c1.J'étais installé à Douala au Cameroun depuis le 12 juin. Avec beaucoup d'émotion et de plaisir, je me rendais à l'aéroport pour accueillir ma famille...Suite : (j)c2 (n)ewbell et (c)arras
WWW
lune1    20 JUILLET 1969     Poser un pied sur la Lune ! Jules Verne l'avait prévu dans ses romans d'anticipation: "De la Terre à la Lune''  ''On a marché sur la Lune"---Neil Armstrong l'a réalisé Suite : (l)une2
WWW
 jdgj1    26 JUILLET 2013
   Hourrah !! Bravo !! 2013, année de naissance de Jonathan Donald Georges Jarvis qui comble de joie toute sa famille...Important : Chaque 26 juillet se rendre à (j)dgj2
lsm1 30 JUILLET 1962-De retour tout récemment du Cameroun,pour la première fois, à Luc Sur Mer (Côte normnde) nous pratiquions l'hôtellerie de plein air.Suite à (l)sm
WWW
orléouar
31 JUILLET 1957, Nous quittions définitivement Orléans ( repères (o)rl1,2 et 3) où nous aurons habité trois ans pour le Sahara (Ouargla) où nous devions rester deux ans 1957 et 1958--clic ''viehdc>récits'' repères ttw et ttx-Photos à (d)bpshra
WWW
sclk 1 AOÛT 1985 C'est un 1er août que ma mère a tiré sa révérence après de longues années de joies et de peines,de travail et d'abnégation. Se rendre à (s)cla1-(s)cla2-(s)cla3-PHOTOS à db(p)mpr
WWW
jia  En 1963    
 Du 1er août au 7 septembre, ma famille venait-de Créteil-passer un bon mois de vacances avec moi qui étais en poste à la Base Aérienne de Bône les Salines (jusqu'au 31 décembre de la même année via Alger et La Reghaia)
WWW
vpn1   6 AOÛT 1960     Vacances de Michel à Pointe Noire, au Congo Brazzaville. Retour le 30 avec de belles couleurs (et un trousseau également de belles couleurs) Il devait retourner à Pointe Noire mais cette fois avec nous trois, au Centre de Repos de l'Armée du 1er au 17 juillet 1961. Nous allions beaucoup à la plage.Est aussi allé à Pte Noire en 1959 du 1er au 26 août soit trois fois au total.
WWW
pdll1    8 AOÛT 1960   Achat d'un parcelle de terrain de loisirs dans le Domaine du Pin de la Lègue,route de Bagnols en Forêt à Fréjus Suite : (p)dll2
WWW
 jh1    25 AOÛT 1980  
Un lundi--J'arrivais à Tahiti pour la première fois. Je n'y restai que trois jours pour le 28 du même mois rejoindre mon poste de travail en l'île de Tubuai, à 650 km plein Sud de Tahiti où je devais habiter huit ans.Suite à (j)h2
WWW
jdgl    2 SEPTEMBRE 1950-- Juste au milieu du siècle. J'unissais ma destinée à celle de Jacqueline Devred 19 ans, en l'église de Vincennes. Se rendre (j)alb1 et (j)alb2Nous avons fait notre voyage de noces à Verdun et à Brive-La-Gaillarde soit dans chacune de nos deux familles.
WWW 

gflb1  6 SEPTEMBRE 1927--Trop de caractéristiques,de records, nous contraignent à des reports. Se rendre à-(g)flb2-(g)flb3-(g)flb4-(u)gemo-(j)h1-(s)ouv-(o)rl1 et 2-(s)gy1 et 2-boat-(t)bai1,2 et 3-(c)omsol-(v)tnm1 et 2-(m)ilciv1 et 2-(o)rgla1 et 2-(p)msr1 et 2-(j)t1 et 2-(j)oa-(j)oo1 et 2-(c)ndpnm-(f)npoly1 et 2-(c)arras-(l)qrsixième-(m)gpmjh1,2 et 3-(6)pmsr1 et 2--ma31 et 32--(j)fl-(j)m1 et 2-(a)ptmclp-(d)nvdca1 et 2-(j)f1 et 2-(j)d1 et 2-(o)rl1 det 2- PHOTOS à-(d)bpgflb-(d)bpjglb1 et 2-(d)bpvtnm-(o)ran1 et 2--
WWW
mplb3-1972 (Suite de (m)plb1 et 2--Remis à notre fils les clés de son appartement--le 7 SEPTEMBRE 1992   notre fils et sa famille quittaient définitivement la région parisienne pour aller s'installer à Nice ; mettant ainsi mille kilomètres entre eux et nous-Ce fût assurément un grand changement pour nous tous.Surtout pour les enfants 11 et 6 ans qui quittaient toute leurs familles et en particulier leurs grands-parents.
WWW
ogla1      9 SEPTEMBRE 1957-Depuis janvier 1957 j'exerçais mon métier à Ouargla une oasis à l'Est du Sahara à quelque deux heures de vol d'Alger (environ 500km) . Le 9 septembre,ma famille me rejoignait. Suite : Se à (o)gla2-
WWW
1192001/1--11 SEPTEMBRE 2001 deux avions suicides se précipitaient sur les Tours jumelles du World Trade Center. Suite à (1)192001/2
WWW
mlf1   14 SEPTEMBRE 1990    Acquisition de notre splendide propriété de Milly La Forêt---Suite : Se rendes à (m)lf2
WWW
aiet    20 SEPTEMBRE 1958-De Ouargla à Alger par avion,,d'Alger par le train,nous arrivions tous les quatre à Oran, puis en car à Ain El Turck où notre soeur Colette-arrivée la veille-nous attendait et avec laquelle nous avons emménagé dans notre nouveau logement. Se rendre à (c)omull1 et (c)omull2 ainsi que pour quelques photos à (d)bp(c)omull et à (d)bpmpr
WWW
engdlaa1 22 SEPTEMBRE 1944- C'est ce jour que j'ai signé un engagement de trois ans dans l'Armée de l'Air.J'y suis resté vingt ans et j'ai terminé avec le grade de Capitaine.
WWW.
bnsl2    25 SEPTEMBRE 1974   Suite de (b)nsl1-Notre fille quittait ses parents. Elle partait au Canada-avec esprit de retour puisqu'elle ne partait Outre-Atlantique que pour une période définie .L'avenir devait révéler qu'en réalité, elle nous avait quittés définirtivement. Suite à (b)nsl3-PHOTOS à (d)bpbnsl
WWW
jk1     27 SEPTEMBRE 1962   Depuis notre retour du Cameroun (ci-dessus 9 juillet 1962), nous quatre et Javert avons été hébergés chez mes parents Suite : Se rendre à (j)k2
WWW         
milciv2    Suite de (m)ilciv1 1 OCTOBRE 1966, une importante mutation survenuait dans ma vie. Je passais du statut de militaire à celui de civil. J'étais différent. Je devenais 'comme tout le monde'-officiellement.  Officieusement, je n'exerçais plus comme militaire depuis le 1er juillet 1964.J'avais terminé à la Faculté des Sciences de Paris un stage de probation de deux ans pour intégration dans l'Education Nationale---définitive à compter du 1er octobre 1966-(Aviation militaire de 1944 à 1964 + 2 ans = 22ans)
WWW
jlb   1 OCTOBRE 1952-C'est aussi ce jour que j'ai acheté ma première moto, une Peugeot 250C3 TC4 que j'ai commencé à utiliser en Provence (J'étais admis à l'Ecole de l'Air que je devais rejoindre le 10 octobre 1952 voir (j)n ci-dessous)
WWW
jm1    1er 6 et 7 OCTOBRE 2002  Depuis cette date, dans un immeuble ''style hôtel particulier'' faisant partie d'une co-propriété de deux immeubles , nous occupons notre moderne appartement de Charenton-Le-Pont en Île de France, Val de Marne ((15 ans en 2017))--Se rendre à (j)m2) et à (a)ptmclp
WWW
jma    5 OCTOBRE 1962
Nous emménagions à Créteil dans le Val de Marne pour le quitter en 1965 le 13 novembre. Vécu trois ans à Créteil Suite : (j)k2
WWW
jn  10 OCTOBRE 1952   Admis après concours à l'Ecole de L'Air, j'arrivais effectivement à la base aérienne de Salon de Provence le 10 octobre 1952.  (Aussitôt pris en compte,admis en internat, (et pris''en mains''par les anciens comme 'pigeons', bahutage forcené et parfois exagéré), habillé uniforme,logé au ''BDE'' Bâtiment Des Elèves (Le bâtiment d'honneur de l'école)
WWW
comull1  22 OCTOBRE 1934  Ma soeur Colette Olga née ce jour à Paris--Suite : Se rendre à (c)omull2-(a)iet-(n)dmp-(d)cdmp1 et 2-(m)glb-PHOTOS à (d)bpmpr-et à (d)bpcomull.
WWW
 29 OCTOBRE
joo1    En 1997, mon épouse et moi quittions notre splendide propriété de Milly La Forêt pour une Nième longue absence de sept ans à destination de l'île de Raiatea en Polynésie;-à 220 km au Nord
Ouest de Tahiti, à 20.000 km de la France......Suite : Se rendre à (j)oo2
Embarquement pour moi le 30 oct 1997
WWW
mgpmjh1
29 OCTOBRE 1863 Naissance de mon grand père maternelle Jules Haling-Se rendre aussi à (m)gpmjh2 et 3.
WWW
dnvdca1-2 NOVEMBRE TOUS LES ANS-C'est chaque année la fête de ceux qui nous ont quittés.Se rendre à (d)nvdca2 ou (l)fdmo
WWW
 fnpoly1    6 NOVEMBRE 2004  Ce fût un jour triste celui du samedi 6 novembre 2004. Nous quittions avec (beaucoup de) regret car c'était sans esprit de retour Tahiti-Papeete Faaa après quinze années de séjour en Océanie-Suite à (f)npoly2
WWW
masw1  8 NOVEMBRE 1982   C'est la naissance de Marc Anthony .Se rendre à (m)asw2--PHOTOS à db(p)masw
WWW
 13 NOVEMBRE 1962    C'était il y a des dizaines d'années. Je rapartais pour un deuxième séjour en Algérie mais cette fois entièrement côté Méditerranée (Bône, Alger, Blida) jusqu'au 31 décembre 1963. ((Le premier s'était effectué essentiellement au Sahara (sur deux ans 1957 et 1958))
WWW
 5pro1  En ce même jour mais dans l'année 1965, nous déménagions de Créteil en Val de Marne à Ris Orangis en Essonne.  Suite : (5)pro2
WWW
rsdscdsr1 ou 6pmsr1 ou ctatmb1   20 NOVEMBRE 2006   Je prenais livraison de notre nouvelle et sixième ''Résidence secondaire sur roues'', un VW que j'ai aménagé en un petit cottage plus mobile qu'un motorhome et qui présentait l'attrait de pouvoir se garer chez nous sans aucune difficulté-Suite : Se rendre à 6(p)msr2 ou (r)sdscdsr2 ou (c)tatmb2
WWW
aplb1    21 NOVEMBRE 1930-Naissance d'André P. Lebon--Suite à (d)bpaplb--PHOTOS à (d)bpaplb -- Décédé en 2018
WWW  

jt1     27  NOVEMBRE 1997   Arrivant de France par bateau---((quelque dix ans après l'avoir quitté (en 1988) suite à un séjour de huit ans))---avec beaucoup d'émotion en ce jour de 1997, je retrouvais Tahiti avec également beaucoup de plaisir.Suite à (j)t2
WWW
bglb-Le 28 NOVEMBRE 1940-Naissance à Paris de Bernard Gilbert, le cadet des 'Frères Lebon'--conçu pendant la guerre, né cinq mois après l'armistice du 26 juin 1940.  (conçu pendant la (drôle de) guerre, nos parents étant réfugiés à Castelnaudary)
WWW
lmsw1    6  DECEMBRE 1989 C'est l'année de naissance de Luc Marinus, le cadet des frères Swenker.Suite : Se rendre à (l)msw2 ainsi qu'à (c)apnor-PHOTOS à (d)bplmsw
WWW 
mcpv1  8  DECEMBRE 1938  Micheline et son frère sont nés ce jour. Leurs parents Jeanne (8/10/1908-1/10/2002-94 ans) et Louis Provost (27/12/1906-18/1/1974-67 ans) ont fait ''coup double''
WWW
ndmp1 12 DECEMBRE
1902  Naissance de mon père
 mglbMarcel Georgesà Châlons Sur Marne. Transformait en or tout ce qu'il touchait. Manuel de formation,parvint à se hisser par la promotion sociale à un niveau intellectuel certain-''Il savait tout faire''-Aussi : (d)cdmp1-(d)cdmp2-(m)glb--ndmp2-ndmpPHOTOS à (d)bpmpr
WWW
tcjs1    15 DECEMBRE 1979  Tanya Caroline est née à York en Ontario un Lundi le 15 décembre 1979. C'est le 25 janvier 1980 que sa Maman est venue en France nous la présenter-(b)t1 et (b)t2.(b)t3 Pour suite se rendre à (t)cjs2 à (t)cjs3 et à (t)cjs4--Se rendre aussi à (b)nsl1, (b)nsl2, (b)nsl3 et surtout à (a)jja1 (a)jja2 ainsi qu'à (j)dgj1 et (j)dgj2--PHOTOS à db(p)t(c)js -- à db(p)aj(j) et à db(p)jd(g)j
WWW
bnsl1   24 DECEMBRE 1954  C'est la belle nuit de Noël (du 24 au 25 décembre 1954) C'était il y a plus de cinquante ans. Le Père Noël nous avait apporté le plus merveilleux des cadeaux.   Suite à (b)nsl2- (b)nsl3-(b)nsl4-(b)t1--(b)t2--(b)t3-(t)cjs1-(t)cjs2-(t)cjs3-(m)asw1-(m)asw2-(e)rsw1-(e)rsw2-(l)ms1 et (l)ms2-(c)onfb-(c)omsolb--(d)va4-(o)ran1 et 2--PHOTOS à (d)bp(b)nsl-(d)bp(t)cjs-(d)bp(m)asw-(d)b(p(e)rsw-(d)bp(l)msw-(d)bp(j)dgj-(d)bp(a)jj
WWW
jère1   28 DECEMBRE 1980   Mon épouse arrive pour la première fois à Tahiti.. Suite : Se rendre à (j)ère2
WWW 
ersw1  
         30 DECEMBRE 1985--Naissance d'Eric en 1985.Le plus beau, le plus fort-C'est lui qui dit cela-Et il a un peu raison-Suite à (e)rsw2 (anniversaires)-PHOTOS à db(p)ersw-Se rendre aussi à (c)apnor-
WWW
  gflb4--
Le 31 DECEMBRE 1997-J'abandonnais mon bungalow de Raiatea-Village pour emménager dans notre très belle maison de Taputapuatea, PK 2.6 côté mer à quelque 3Km d'Uturoa.
WWW
fnmcdlaa
31 DECEMBRE 1963,de Blida, rentrant en France, je mettais un terme à mes campagnes d'Outre-mer dans l'Armée de l'Air.....Pour les reprendre 17 ans plus tard mais cette fois comme civil-en Polynésie où nous avons habité quinze ans--en les îles de Tubuai (7ans),de Raiatea (7ans) et de Tahiti où j'ai habité (un an) mais surtout où... ((Venant de (et partant en) France--Venant des îles(et repartant dans ces mêmes îles)).((Tahiti où) je suis allé 85 fois))--------((FIN>>>fncnlg-chronologie))-dbtext-textes- ou dbrport-reports ou dbcomm-communication))
WWW  
 
jalb2
jldvSe rendre à : (j)dgl--(m)plb1et 2--(b)nsl1, 2 et 3--(t)cjs1, 2 et  3--(j)rlb1 et 2--(m)asw1 et 2--(e)rsw1 et 2--(l)msw1 et 2--(j)aju1--(j)aju2 (j)raia1--(j)raia2---PHOTOS à (d)bpjalb...etc......
Suite de (j)alb1 :  C'était dans le premier tiers du 20ème siècle--précisément en 1931 : Une petite fille faisait son apparition--(dans le 14ème Arrt de Paris, dans la plus belle ville du Monde)--Née à Paris--puis Enfant à Paris--Adolescente à Paris--ayant travaillé dans les plus beaux quartiers de Paris ((Sur lesChamps Elysées (au 44) et à l'Opéra (rue Cambon) par exemple))--Commerçante à Paris (20ème,avenue Gambetta)--Mère de famille à Paris (15ème,rue Lecourbe)--Eternellement restée fidèle à Paris (le tout toujours avec de la classe) .....
  Une vraie Parisienne, Une vraie Francilienne
, symbole de l'élégance et du chic parisien. Une valeur sûre,un enrichissement pour les siens et pour notre pays.
Le 2 septembre 1950, à Vincennes,nous nous sommes dit OUI ''Devant Dieu et devant les Hommes''-A la grande loterie de la vie, j'avais tiré le numéro gagnant.    Juste au milieu du siècle. J'unissais ma destinée à celle de Jacqueline Devred 19 ans, en l'église de Vincennes--Nous avons fait notre voyage de noces à Verdun et à Brive-La-Gaillarde soit dans chacune de nos deux familles
---
Venant du Canada, arrivée pour la première fois 1/ A Tahiti le dim 28 décembre 1980 (Colliers de fleurs,visite du marché,tour de l'île, Pointe Vénus,musée Gauguin,soirée du 31 au 'Dragon d'or)-2/ En l'île de Tubuai le mar 6 jan 1981.Partie en France le jeu 16 avril--Retour à Tubuai le sam 3 oct et ainsi de suite jusqu'en 1986, puis entre 1998 et 2004, nombreux voyages (environ 50) entre la Polynésie, la France et la Canada.
Suite des pérégrinations de JL :  Quatre jours de croisière avec notre bateau (18 pieds) sur la Seine et le Loing du Mer 22 au Dim 26 mai 1974----1991, Mar 9-Mer 10 avril Voyage à Venise pour ses 60 ans-Le Vaporetto-Hôtel Casanova-San Marco-Le Palais des Doges-Le Pont Rialto-Le Pont des Soupirs-Murano-La Lagune- Le Grand Canal--Retour dimanche soit en tout six jours de voyage sur l'eau (douce)---Mar 9 avril 1996 Pour ses 65 ans, sommes allés passé la journée (et celle du 10) à Saint-Tropez, le port, La Citadelle et ses paons,la Place des Lices,Tavernier,...Tahiti--- Passé la nuit sur la grand parking du port Retour au domicile Mercredi--9 avril 2001-Fêté les 70 ans de Jacqueline chez Guy (Restaurant sur le port de Raiatea--Pour ses 75 ans, du Lun 10 au Jeu 13, nous sommes allés passer trois jours à La Baule, Castel Marie-Louise--Mar 9 avr 2012. En villégiature au Château de Riell à Moligt Les Bains,sommes allés passer la journée à Villefranche de Conflent,étiqueté ''plus beau village de France''-Retour à Canet jeudi 11 avril 2013--
WWW
jaju2   Suite de (j)aju1 Le 10 janvier 1975, c'est le début de plus de dix années que Jacqueline Lebon a accomplies à l'Université de Jussieu, Paris VII, Faculté des Sciences-Quai Saint-Bernard à Paris 5ème. Le 4 avril 1991 : Avec ses collègues et ses chefs,vin d'honneur à Jussieu pour son départ à la retraite après plus de quarante ans de vie active ; deux tiers dans le secteur privé,un tiers dans le secteur public.Entre 1975 et 1991, JL a accompli six ans de services en Polynésie Française, île de Tubuai (De 1981 à 1986)
WWW
lmsw2       At first : Very dear ''La vieille Lulu---For the futur, without limit, each time, every sixth of december  :  HAPPY BIRTHDAY TO YOU  plus wishes of good luck in your sentimental and professionnal life-Plus kisses- for ever-Go on to be somebody pleasant to live with---BON ANNIVERSAIRE POUR TOUJOURS---From Mamie & Papy-even they have been leaving for another world-for eternity----Aussi, chaque début d'année>>>EXCELLENTE NOUVELLE ANNEE--également POUR TOUJOURS--Ad vitam aeternam----PHOTOS à (d)bplmsw
lmsw3
Then : Suite de (l)msw1 Luc a de nombreuses fois séjourné avec nous ses grands parents---
((26894) - En 1994 De merveilleuses vacances :J'aurais dû commencer par là car alors c'est l'apothéose en matière de vacances-sur tous les plans : densité et variété,nombreux sites touristiques, longueur et durée du voyage (26OOKm sur 40 jours) gastronomie avec une Chef cuisinière '5 étoiles', un véhicule automobile de tourisme hyper confortable,air conditionné-Un temps merveilleux sauf un orage tard le soir à Disney---Sam 16 juillet,Arrivée à CDG Airport de Brigitte et de ses 4 enfants. Pour nous rendre à Milly,nous faisons un crochet par Ste Geneviève pour prendre Jérome. A Milly,nous nous retrouvons à 9-Soirée télé coupe du monde de foot-Piscine, connaissance de Milly avec sa halle du 15ème siècle-Jeu 21,départ pour la Bretagne pour aller voir une amie de Brigitte,anciennes élèves de l'école catholique Saint Pierre à Brunoy dans l'Essonne (Betty et son mari Philippe)-Pris nos quartiers au camping de Saint Guénolé dans le Finistère (Nous sommes huit)-Promenades dans la Bretagne et au bord de la mer-Mer 27 Départ à 10h30 pour retour à Milly tard le soir (1200 Km AR)-Ven 29, journée Disneylandparis à Marne La Vallée avec les 5 canadiens et Jerome.-Fin de journée,nous dormons tous dans le motorhome sur le parking de Disney-Sam 30 retour à Milly (notre headquarter)-Du 1er au 9 août, B et T vont à Nice AR par avion- Ven 12,escapade à Beauchamp (100Km) pour aller voir une autre amie,même école,(Brigitte et son mari Christian).Nous avons passé une nuit chez eux-Sam 13,nous rentrons à Milly mais par Paris-- 'intra-muros'--c'est à dire que nous passons par la place de l'Etoile,les Champs Elysées,la Concorde,La Madeleine etc.....une véritable traversée du Paris touristique-Dim 14, Redépart cette fois vers Poitiers-Jaunay-Clan (290Km)-Lun 15 et mar 16, Parc d'attractions futuriste du Futuroscope que nous mettons deux jours à visiter (trois nuits à l'hôtel ou dans le motorhome)- Sensations vertigineuses-Attractions sensationnelles-Spectacle son et lumières sur l'eau-féerie aquatique,survol de la planète Vénus....Mer 17 Du futuroscope Poitiers à Alvignac dans le Lot (270Km)-Jeu 18 Plongée (en ascenceur) dans la gigantesque profondeur du "Gouffre de Padirac" Promenade en bateau au fond du gouffre, photo- Excursion au village de Rocamadour et ses aplombs certigineux et impressionnants, vus du Chateau, sur le vieux village escarpé conservé tel qu'il était au Moyen âge-Ven 19, Quitté Rocamadour, déjeuner à Brive,dîner à Orléans arrivée à Milly tard le soir (495Km)- Sam 20 Ramené Jérome. à SGDB.Je prête ma voiture à Brigitte pour avec ses enfants,aller chez André-Ginette dont ils reviennent lun 22 avec leur Papa -Mer 24, nous les emmenons tous à Roissy John seul part par avion le jour même et Brigitte et sa famille le lendemain jeudi 25 août ----
En 1995, Luc est arrivé avec Eric le ven 7 juillet--Dim 9 Aérodrome Cerny--a dormi dans mon VW LT-Du 12 au 17 juillet,avec Eric 5 jours au château de Neuvy Sur Barengeon dans la Sologne-Le 24,base de loisirs d'Etampes-du 27 au 31,château de Neuvy avec Eric-Jeu 3 août,Base de loisirs de Buthiers-Ma 8 Roissy avec Eric pour accueillir Marc arrivé Mer 9-De Jeu 10 à Dim 14 au château de Neuvy avec Marc et Eric AR-Jeu 24,Milly Neuvy avec Eric--Sam26 et dim 27 août, festivités au Château de Neuvy pour nos 45 ans de mariage--Au total,48 invités-Ceux qui n'étaient pas campeurs ont dormi dans de grands dortoirs (comme dans l'Armée) ou au château-Lun 28,Retour à Milly à 7 (Mamie,Papy,T,M,E,L et leur mère)-Mer 30 après-midi,Disneyland puis parti coucher à Roissy où nous arrivons à minuit.Retour à Toronto le jeu 31 août-Nous rentrons à Milly,à trois avec Marc ce même jour du 31 août 1995----1996 le Jeu 4 juillet arrivée d'Eric et Luc--Le 9, Les autruches à Montmacheux au Sud de Montereau-Jeu 11, Forêt de Fontainebleau-Mardi 16 Départ pour le Maine et Loire-Journée du 17 avec Lionnel et Odile-Jeu 18, départ pour le terrain de camping ''Le Fort Du Talud''-8 août, balade en bateau à Hennebont-Lun 12 Quitté Lomener (Commune de Ploemeur) après 25 jours passés juste au bord de la mer, en face de l'île de Groix-Le mar 13, Retour à Milly après une nuit passée entre Nantes et Saumur (camping de Vihiers)-Lun 19, Les rochers d'escalades de Cuvier en Forêt de Fontainebleau ,véritable terrain d'entraînement pour les alpinistes- Retour au Canada le Mer 28 août 1996 (Commentaire sur mon journal : ''Retrouvé Milly beaucoup plus calme (rire) Mais ces deux gosses sont vraiment très gentils''-----1997  du 6 juillet au 23 août   Un beau dimanche à Milly La Forêt.Deux des fils de notre fille Eric et Luc étaient avec nous depuis le 4-Nous partions pour sept semaines en Scandinavie avec notre confortable motorhome, Mercedès hymermobile--Pour de merveilleuses vacances comme on n'en fait qu'une seule fois dans sa vie, tant en durée,qu'en qualité,qu'en variétés.Nous avons accompli ce merveilleux voyage en Scandinavie Voyager ((aussi loin (9500 km)-aussi longtemps (sept semaines)-avec une telle variété,une telle intensité, dans un aussi beau,aussi grand (8 mètres) hyper confortable motorhome (air conditionné,cuisine moderne,carré salle à manger vitré, étudié largement pour quatre personnes,télévision,deux lits de 140 toujours faits,générateur d'électricité, deux vélos amarrés à l'arrière...) fut certainement un grand atout dans notre voyage à destination du Cap Nord en Norvège. Le deuxième atout important ,ce fût mon épouse, la toute nouvelle et jeune grand'mère qui sans discontinuer : (A) a toujours veillé à ce qu'il ne manque rien au point de vue approvisionnement. (B) nous a toujours préparé d'excellents repas exactement comme si elle avait été à la maison.
-((repère-cap/nor--déjà décrit à repère-(c)apnor))---C'est quelques mois avant notre troisième départ pour la Polynésie Française que nous avons emmené deux des fils de notre fille au Cap Nord en Norvège.Et c'est le dimanche 6 juillet à 17h30 que nous avons quitté Milly la Forêt et passé notre première nuit en France sur l'autoroute A1 direction Lille---La 2ème sur l'aire de Grundbergsee (en Allemagne) à 30 km à l'est de Bremen---Le 8 juillet,entrée au Danemark,3ème nuit à Randers---Le 9, embarqué à Skagen à 13h30, Larvik à 17h-3h30 de mer-Oslo à 19 heures. 4ème nuit en plein centre ville,à 100 mètres de la gare centrale.---Jeudi 10,Oslo-Opadal--5ème nuit à Imi Stolen---Vendredi 11 à Imi Stolen---Sdi 12, Déjeuné et visité Trondheim 7ème nuit à Majavatn---Dim 13, déjeuné au cercle polaire arctique par 66°33' de latitude nord---Lun 14 Fête de la France. Quitté le cercle polaire à 7h.Car Ferry de Bognes à Scargerget (150nok). Arrivée à 17h à Narvick.Visite du monument dédié aux soldats français qui ont péri lors du débarquement de mai 1940---Mar 15, Départ de Narvick.Photo du monument français.Plage des vétérans.Arrivée Tronso à 18h.10ème nuit à la concession Mercedès pour visite technique régulière.Nous sommes à 3500 km de Paris---Merc 16,Révision terminée à 8h30 (1522nok) Arrivée à Alta à 18h.Camping Cronstad--Nous ne sommes plus qu'à 200km du Cap Nord, Milly est derrière nous à 3900km---Jeudi 17, nous quittons Alta à 10h.Lavage du RV.Nous embarquons à Kafjord sur un ferry pour une traversée de 45 minutes et un débarquement à Honningsvag-shopping--Arrivée au Cap Nord à 17h.Nous sommes à 4100 km de Milly, à 2110 km du Pôle, 7890 km de l'Equateur, 71°10'de latitude nord et 25°47' de longitude Est soit en latitude l'équivalent du nord de l'île de Baffin dans le grand nord canadien.Le Cap Nord est le point habité le plus septentrionnal du monde. Vu : ''Le soleil de minuit---Il fait grand jour....toute la nuit !!!---Ven 18,Brouillard-visite des installations du Cap---Sam 19, Envoyé 45 cartes postales.Brouillard dissipé à 12h.---Dim 20, Violente tempête toute la (15ème) nuit,le Recreational Vehicle dansait sur ses ressorts. Nous adultes nous inquiétions beaucoup ; nous n'avons pas beaucoup dormi. Les enfants eux ont passé la nuit comme si de rien n'était.Au petit matin,le vent avait encore forci. Nous avons changé pour un emplacement plus sécurisé---Lun 21,toujours du vent à plus de 150 kmh. Nous sommes quand même sortis (à pied) mais il fallait bien tenir Luc qui,poids plume, risquait de se faire emporter par le vent.Nous avons quitté le Cap Nord à 17h30 et pris nos nouveaux quartiers-moins tourmentés-à Scarsvag au camping Kirkeporten,une seule nuit-la 16ème (tarifs trop élévés)---Mar 22, Quitté Scarsvag après excursion colline.Point de vue sur le Cap Nord.sur Scarsvag ''Village de pêcheurs le plus septentrionnal du monde''-juste à quelques km du Cap-Nous nous rendons à.Honningsvag pour le Ferry inverse qui nous ramène à Kafjord.. Arrivée à Hammerfest à 15h/---17ème nuit sur le port---Mercredi 23,18ème jour.Photos. Balade en mer avec Eric à Akkarfjord,Hellefjord,Langstrand et Lotre.18ème nuit à Touristcenter. Jeudi 24, Photos ours à Hammerfest-Courses à Lakselv et retrait de nok's à Karasjok.19ème nuit à Storfossen--Ven25, Journée à Kirkenes-Arrivée pour déjeuner-Sommes allés jusqu'au poste frontière avec la Russie,route de Mourmansk-- Nous ne sommes qu'à un mètre de la Russie.Il n'y a autour de nous rien ni personne d'autre qu'un garde russe.Nous lui demandons de nous laisser faire le simple pas qui nous eût permis de fouler le sol russe. Il refuse-et mieux, nous invite à quitter rapidement le parking du poste frontière. Retour à Kirkenes puis partis dormir (20ème nuit )à Hesseng---Sam26, De Kirkenes en Norvège,passé en Finlande. déjeuné et retrait (fim) à Ivalo-Il arrive souvent qu'un troupeau de rennes nous barre la route.Pour la 2ème fois nous arrivons au cercle polaire arctique à Napapiiri,Santa Claus,le village du Père Noël, Grand centre touristique---Dim27,nous sommes à 9km de Rovaniemi. Passé la journée et la (22ème) nuit sur le cercle polaire--Lun28, Quitté le cercle polaire,la Laponie et ses rennes.Nous passons la frontière Finlande-Suède à Tormjo.Rallié le camping 'Laarike à Pitéa en Suède (23ème nuit)---Mar29 De Pitea à Umea,grand camping 4 étoiles à Svartbacken---Mercredi 30, Umea-Holick plage,sapins,trempoline,à l'écart (40km) de la route--Jeudi 31 juillet, Holick-Uppsala, camping Fyrishov, Centre nautique avec réduction pour les campeurs---Ven 1er août,Piscine Fyrishov gadgétée,bains d'eau chaude avec Eric et Luc-----Sam 2, Quitté Fyrishov direction Stockholm. Arrivée dans le très beau camping de Bredang.Déjeuné puis pris le métro pour se rendre à Stockholm centre ville.Visite très impressionnante du musée ''Vasa'' où est exposé un navire de guerre suédois---Longueur 69m-hauteur 19m-Tirant d'eau 4,80---qui a coulé le jour même de son inauguration en 1628 à quelques encâblures du chantier où il avait été construit- Il a été renfloué en 1961 soit après 333 ans d'immersion dans le port--avec tout ce que cela comporte de boues, de sédiments et de gangues de calcaire. Cause probable du chavirage : 200 tonnes de roches sous la ligne de flottaison n'étaient pas soit suffisantes,soit placées insuffisamment bas pour assurer la flottaison (La quille n'avait pas encore été inventée) Le musée présente également les conditions de vie des marins au 17ème siècle. Le renflouement du navire défraya la chronique mondiale par l'exploit technique réalisé.--Dim3 à mar5 : Balades en ville.Promenades en bateau Drottninggatan,Gamla,Stan---Mercredi 6, Quitté Stockholm où nous aurons passé quatre jours.Camping Gustavsvik à Orebro. Balade à Marieberg centrum.Très beau camping vert---Jeudi 7 août, le matin à Orebro.L'après midi à la piscine Gustavsvick accessible du camping (33ème nuit)---Ven 8,34ème jour.Camping Stutberget à 7km de Karlstad---Sam9, Balade et déjeuner à Karlstad-Bus18- piste cyclable-Grands terrains de football.Nous avons franchi le seuil des 7000km.Dim10,Sommarvik au sud de Arjang (J'y avais oublié une pièce la carosserie avant du Mercedès que j'ai récupérée grâce à Luc que nous avons pris au passage et qui nos a signalé l'anomalie)---Lun11,37ème jour Oslo. Ekeberg à 3km du centre ville.Bus 24 et 46 Jernbanetorget---Majorstuen-Oslo---Mar12-38ème jour en ville-Promenade au camping de Bogstad par le 24 et le 32. Bogstad plus loin que Ekeberg.Nouvelle balade l'après-midi en tram avec Eric et Luc à kjelsas, Jernbanetorget,majorstuen où,chez le coiffeur,Luc avait oublié sa sacoche,son ami Polaire et sa caméra---Mer13, 39ème, Récupéré les affaires de Lulu ainsi que Polaire qui avait dû penser que son maître l'avait abandonné.-Visité le monument des sculptures.Courses à la gare centrale puis par le bus 24 retour à Ekeberg.Oslo Départ à 15h pour Starvik, gros rochers---Jeudi 14, Quitté le camping après déjeuner.Embarquement général à 16 h sur le ms Pegasus.Arrivée à Skagen au Danemark à 19h. Poussé jusqu'à Frederikshavn---Ven15, Changé de monnaie.Fait réparer les vélos.Départ à 14h pour Vejle,grande gare routière avec centre commercial. Bureau de tourisme pour se rendre au Jutland au sud est du Danemark.---Sam 16, 42ème jour, Arrivée à Copenhague à 12h.Déjeuné-Rendu visite à la petite sirène.Pris nos quartiers à Charlottenlud (et ses canards) bien desservi pour aller en centre ville. Nous avons dû prendre le ferry pour notre 6èmè traversée  de Knudshoved à Halsskov---D17, Toute la journée en ville. Canal.Location de vélos. ascencion en montgolfière. Visite de monuments.---Lun18, 44ème jour-Quitté Copenhague à 10h direction sud.Embarqué sur le ''Prince à 15h.7ème traversée de Rodby à Puttgarden. Le ''Prince'' est un grand ferry avec beaucoup de touristes et de magasins hors taxes,plusieurs ponts...Débarqué à 16h30 et poussé jusqu'à Grundgergsee à 30 km à l'est de Brémen,aire que nous avions déjà utilisée à l'aller.---Mar 19,45ème jour : Brémen (germany)-Utrecht (Holland) 45ème nuit au camping Batenstein avec centre nautique à proximité immédiate (Pont,Gare,des centaines de vélos)---Mer 20,46ème jour Balades en ville (d'Utrecht) après environ 10 minutes de train.Grand centre commercial Catharijne. Tour Domtoren (110m de hauteur, 465 marches) avec ses 50+ 14 = 64 cloches---Jeudi 21, Utrecht-Bruxelles ( Rue Verbist) puis Mons en Belgique,Auberchicourt en France ou nous avons dormi (47ème nuit). Ven 22,48ème jour visite de grande sympathie sur la tombe d'un ami Mr Paul Devred (le beau papa de Mammie décédé en 1972 à l'âge de 58 ans) auquel me rattachent de très bons souvenirs.L'après-midi visite du centre minier de Lewarde,bassin minier du Nord de la France,casques,descente au fond de la mine,petit train minier....---Sam 23,(49ème jour) D'Auberchicourt,nous partons stationner sur l'aire géante d'Asservillers dans le Nord avec des emplacements spéciaux pour maisons mobiles, Déjeuner.Et puis l'après-midi,c'est-via Paris-le retour à l'endroit d'où nous étions partis sept semaines auparavant : Milly la Forêt où nous passons la 49ème et dernière nuit de notre voyage (a)
  C'était l'épilogue heureux d'un beau et long voyage sur huit Pays de l'Europe du Nord-sans aucun incident,pas même une crevaison. Et pourtant : Plus de 9500 km parcourus pour se rendre jusqu'au Cap Nord et en revenir, quelque quinze grandes villes visitées dont cinq Capitales, Oslo,Stockholm, Copenhague, Bruxelles, Paris--(En Finlande,nous avons préféré le village du Père Noël par rapport à Helsinki la capitale) Huit pays avec chacun sa propre monnaie : France FRF,Belgique BEF,Germany DEM,Danemark DKK,Norvège NOK,,Sweden SEK,Laponie,Finlande FJM,Hollande NEG-(Il n'y avait pas encore l'Euro)--49 nuitées, 30 dans des camping---toujours très bien organisés avec des jeux et des vélos spéciaux pour les enfants---et 19 en ville en emplacements libres ou dans la verte nature-Plus sept traversées maritimes totales (totales = nous quatre + notre grande maison roulante)-plus une excursion en bateau à Hammerfest avec Eric et une randonnée fluviale à Stokholm à nous quatre. Moyenne kilométrique par jour sur 49 jours : 200km. Changement de place chaque 1,4 jour en moyenne . N'oublions pas l'ascension en Montgolfière et des dizaines de promenades en train's,,en tram's, en bus's, en trolley's,en métro's,en vélo's....et à pieds. Deux bicyclettes arrimées à l'arrière du RV dès le départ à Milly ont fait en permanence la joie des enfants Eric 11ans, Luc 7 ans.
Nous pensons qu'ils se souviendront toute leur vie de cette aussi exceptionnelle et originale randonnée.
(a) Le 24 (août 1997) je les ai emmenés à la grand'messe à l'église de Milly.C'est le jeudi 28 août 1997 que,après une séance photos sur les Champs Elysées (la plus belle avenue du monde) nous avons emmené Eric et Luc à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle pour leur retour au Canada.
Mais oui,dans la vie,il y a toujours une fin à tout, pour les bonnes choses....comme pour les moins bonnes.((From Gma & Gpa))
27 juin 2000, nous allons chercher Luc à Cagnes où il est via Nice arrivé directement du Canada. Le 30 nous sommes à Milly.Le dimanche 9 juillet nous retournons en Polynésie avec Luc (24 heures de voyage dont 20 heures de vol)-Arrivée à Tahiti lundi 10 au matin-Trois jours à Papeete,Paea, le tour de l'île (100km) et mercredi soir, c'est (toujours avec Luc,(nous ne l'avons pas perdu en route) le retour en notre bonne vieille île de Raiatea où nous comptons déjà trois ans de résidence- Luc ainsi En Polynésie du Lun 10 juillet au Jeu 17 août 2000 ;Nous lui avons fait faire de la conduite automobile ainsi que de belles promenades sur la montagne,dans l'île-jusqu'à un hôtel restaurant assez éloigné par la splendide route de bord de mer-Rappelle-toi Luc, tu t'étais fait des amis dans une petite route qui allait à la mer,pas loin de chez nous-Le ven 18,nous sommes allés à Tahiti-Faaa mettre Luc dans l'avion de Paris où à l'arrivée à Roissy, Tatie Eliane est venue l'accueillir (le samedi 19), le garder quelque dix jours et Mer 30 août le mettre dans l'avion de Toronto où il est arrivé le jeu 31 août 2000--Bilan pour Luc : ''neuf semaines de vacances'' !!! dont exactement 40 jours en Polynésie,surtout à Raiatea mais aussi à Cagnes,à Milly et à Tahiti---Il est aussi venu avec nous à Milly le 4 juillet 2001 pour cinq semaines. Splendide feu d'artifice à Bagneux-Voyage dans la Creuse à Saint-Domet et dans le Maine et Loire à Angers-Eclipse totale de soleil chez Tatie Eliane-qui l'a mis dans l'avion pour Toronto le 9 août 2001----Le 6 juillet 2002,nous allons à Roissy accueillir Luc pour cinq semaines : Aussois, du 14 au 20.Le 18,Balade en Italie à Turin et à Suza.Retour à Milly sam 20 jullet--Le 3 août,emmené Luc chez Tatie Eliane--10 aout 2002 Luc retourne au Canada---Le sam 26 juin 2003, nous allons accueillir Luc à Roissy. Défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées-Feu d'artifice au Trocadéro-Belle balade-de Paris à Bruxelles-par le train rapide Thalis les jeu 24 et ven 25 juillet ((L'Atomium, le Manneken Piss-L'Europe en miniature + des balades en bus,en tram, en train + une promenade de 1h30 en Bus à impériale pour la visite totale de Bruxelles))- Le 29 juillet: Exposition très impressionnante ''Les trésors du Titanic' récupérés quatre-vingts ans plus tard sur l'épave du bateau par 3000 mètres de fond au sud est de Terre Neuve-Musée Grévin-13 aout 2003,Eliane emmène Luc à Roissy por retour au Canada----Du 9 juillet au 16 août 2004 soit plus de cinq semaines au cours desquelles : balades dans Paris.Visite de l'Arc de Triomphe,la fête des Loges à Saint-germain en Laye-- J'ai emmené Luc à Londres 3 jours par le train à grande vitesse 'Eurostar' (Tunnel sous la manche) du Me11 au Ven 13 août--Promenades en bus à impériale, Bukingham Palace,Tower Bridge,Tower of London,Picadilly Circus...--Lun 16 août retour de Luc au Canada.
WWW
aet-cmro-vdd-carras   (Carras-C'est le nom de notre rue à Douala,quartier des Cocotiers) Suite de (j)hl de (j)gg, de (N)ewbell  En ce 19 juillet 1959, ma famille au complet me rejoignait à Douala où j'étais en poste depuis le 12 juin. Ils étaient accueillis sous une pluie tropicale,un véritable déluge--ce qui était de bonne augure pour l'avenir.
 Effectivement ce séjour de trois ans en Afrique Equatoriale s'effectua sans problème pour nous. A Douala qui est la capitale économique du Cameroun (Yaoundé en étant la capitale politique), nous avons habité à deux endroits. D'abord un vaste appartement (décrit ci-dessus à 11juin ou taper (j)c)) Puis une grande villa avec boyerie, double garage,et un parc où nos enfants se sont beaucoup amusés Située en pleine zône résidentielle au milieu des nôtres ; ce qui nous conférait une bien plus importante sécurité que sur le port. Nous avions avec nous notre chien Javert et des poules pondeuses achetées à Koutaba en pays Bamoun.Nous avons aussi ramené du pays Bamoun (ville de Foumbam non loin de Koutaba) six masques en cuivre qui doivent avoir beaucoup de valeur.Nous en avons gardé deux, deux pour notre fille et deux pour notre fils. Ce sont là de très beaux cadeaux à bien cataloguer : il s'agit de masques de la civilisation Bamoun (au nord de Douala et avant le pays Bamiliké---Il y avait à notre service toute une domesticité qui prenait soin de la maison, entretenait le parc et assurait même la préparation des repas (Mon épouse travaillait,elle a occupé trois emplois (dans une banque, à la douane, à la base aérienne)
  C'est une navette de la base aérienne qui emmenait les enfants à l'école et nous à notre travail. Mais nous avions notre Citroën qui nous a accompagné pendant tout notre séjour. De nombreus voyages en avion nous ont permis de connaître Yaoundé,Koutaba,Garoua,Ngaoundéré, Fort Lamy au Tchad, Libreville,sa voisine Lalala, Lambaréné et son hôpital si réputé du Docteur Schweitzer au Gabon, Bangui en Centrafrique, Brazzaville et Pointe Noire au Congo (où nous sommes allés en repos)....
Au point de vue distractions, il y avait les bateaux de passagers qui engloutissaient aussi des tonnes de bananes et sur lesquels nous allions passer un moment avec des amis. Il y avait en ville deux cinémas. Nous faisions des excursions? Nous sommes allés à Edéa (en convoi pour la sécurité) visiter une usine d'aluminium (Alucam)--Kribi était la plage des habitants de Douala. Nous y allions par avion car la route n'était pas sûre et sans possibilité de secours en cas de panne. Le terrain d'atterrissage était loin de la plage. Il nous fallait avant d'atterrir faire un passage sur l'hôtel afin que l'on vienne nous chercher.
 Nous nous recevions beaucoup entre Européens,surtout avec nos collègues de travail. En sus des récéptions au Consulat,les Européens se réunissaient pour des fêtes au ''Parallèle 1V'' un club auquel-sauf le personnel de service-les noirs n'avaient pas accès. La ségrégation était la règle absolue.Chacun chez soi. N'était-ce pas mieux ainsi. En tout état de cause, c'était tout aussi souhaitable pour les noirs que pour les blancs. Etions-nous racistes ! Certainement pas. Nous n'étions que ségrégationnistes avec le désir, bien légitime tout de même,de vivre entre nous.
Les vrais racistes, c'étaient les noirs eux mêmes. Vis à vis de nous certes ; ils avaient la haine du blanc, le ''racisme anti-blanc poussé à son paroxysme.Un exemple entre cent tout aussi tragiques : Un soir ils ont abattu à la machette un collègue de travail avec lequel j'avais déjeuné à midi et que j'ai retrouvé le soir même à la morgue de l'hôpital-littéralement découpé en morceaux(et bien d'autres histoires du même genre).
 Mais c'était aussi et beaucoup entr'eux, inter-tribus,qu'ils étaient hyper racistes. Il y avait régulièrement des affrontements entre ethnies rivales, Haoussas musulmans---Bamilikés et Doualas Chrétiens avec incendies de cases et massacres à coup de machettes.De véritables sauvages assoiffés de sauvagerie. Il nous est arrivé d'avoir à héberger notre boy et sa famille, des bamilikés chrétiens car des Houssas musulmans avaient incendié leur case et tué leur chien. Ils avaient réussi à se sauver avant d'être massacrés.
 Les bamilikés sont intelligents, avisés,travailleurs et comme tel, jalousés car ils réussissent et sucitent la haine de ceux qui ne réussissent pas.
Mais revenons à l'essentiel : Notre séjour NON STOP de trois ans au Cameroun fût pour nous (avec la chance) un enchantement ; Si c'était à refaire ?-- Nous le referions--avec enthousiasme.
WWW
sgy2     Suite de 10 et 15 janvier 1954 repère (j)b1 C'était un dimanche il y a de cela plus d'un demi-siècle     Pour diverses raisons notamment à cause d'une météo détestable, j'arrivais (à motocyclette) de nuit, par route verglacée et brouillard givrant (obligé de rouler avec une extrême prudence ; j'avais même chuté jusqu'à devoir abandonner ma moto dans un garage,aller à Paris et en revenir par le train)
-J'arrivais à (S)ougy (110km au sud de Paris) venant de Salon de Provence via le Massif Central,Orléans et Paris.
Sougy où----suite à ma première affectation-à la base aérienne d'Orléans Bricy (entre Orléans et Chartres)-comme officier nouvellement promu-tout juste sorti de l'Ecole de l'Air  j'avais trouvé un logement correct et propre, perdu dans un village de la Beauce (plaine qui est réputée pour autre chose que sa beauté)-éloigné de tout-véritable Trifouilly-les-Oies. Il y avait un vieux lit ; j'y ai passé ma première nuit-dans ce tout petit village de la campagne beauceronne-où je n'étais jamais allé-où je ne connaissais personne-dans un logement tout de même un peu triste-c'était en plein hiver-c'était la nuit-il faisait froid,ça n'était pas particulièrement réjouissant.....
.....mais c'était notre premier logement de jeunes mariés ; c'était à nous ; nous étions chez nous.
  Nous y avons emménagé le 16 janvier 1954 avec notre fils, notre moto et des meubles que nos parents nous avaient laissés.Là aussi nous sommes arrivés de nuit-tellement tard que nos déménageurs ont préféré se rendre aussitôt chez eux, ne nous débarquant que le minimum pour passer la nuit,et ne revenir que le lendemain matin nous livrer nos meubles.Il leur a été donné un bon pourboire car ils ont été d'une extraordinaire gentillesse- jusqu'à, entre Paris-Saint-Ouen,Bagnolet,Montreuil et Sougy soit quelque120km, s'installer à l'arrière du camion,au milieu des meubles et de la moto ; nous laissant le confort de la cabine avant où (c'était en plein hiver) nous avons fait un voyage bien au chaud.(Un contrat de déménagement lambda comme l'était le nôtre n'implique pas de transport de personnes sauf graves responsabilités du transporteur en cas d'accident)
 A Sougy,en sus du logement composé de deux pièces dont une salle commune de style vraiment campagnard, nous disposions d'un grand garage pour la moto (qui n'en demandait pas tant)--laquelle moto faisait la joie de notre fils. Quant à notre fille,c'est à Sougy qu'elle a connu un tout début d'existence (il faut bien le dire 'anaérobie') ((puis à Paris 15ème, neuf mois plus tard,une existence 'A l'air libre' cette fois.Se à 24 (D)ECEMBRE ou taper (b)nl1
orl2  Suite de (o)rl1)-En cette fin d'année 1954 (Depuis le 26 mai) nous n'habitions plus à Sougy mais à Orléans (31 rues des Turcies)--à quelque dix minutes à pied du centre ville (Place du Martroy)--dans un splendide appartement--- dont nous étions les premiers occupants--au 4ème et dernier étage de l'une des trois travées d'un immeuble tout juste fini de construire--moderne (nous avions une salle de bains !!!)-clair,ensoleillé, la pièce de vie (salle à manger salon) orientée plein Sud--avec balcon--au bord de la Loire dont nous étions séparés par un quai (le Quai Barentin)-C'est là que Brigitte tout nouveau bébé a été ramenée de la clinique, de Paris. Il y avait de la neige,notre Renault a fait un tête à queue. Se rendre à (b)nl
  Mais ceci (Sougy-Orléans-Bricy--trois ans de 1954 à 1957) n'est qu'un maillon d'une longue chaîne faite de nombreux départs vers--et retours de--beaucoup de pays de tous les continents (sauf l'Antarctique (rire)
LA NOSTALGIE !  ce n'est pas obligatoirement triste---ça fait partie de la vie.
WWW  
orl3---Newsletter2654--((Only simple info to others than our daughter and sohn not really concerned))------Ce qui suit s'est également produit un 26 mai, mais c'était il y a de cela.....60 ans !!! :----- Le 26 mai 1954 avec notre fils nous quittions notre maison (tout ce qu'il y a de) campagnarde à  Sougy---(cliquer ''nos'' de notre portail et taper sgy1 et sgy2)  un tout petit village (véritable ''Trifouilly les Oies'') isolé en pleine Beauce (d)---pour emménager à Orléans (a) ((encore ''nos'' puis orl1 et orl2))--Département du Loiret--à quelque 10 minutes à pied du centre ville ce qui devait bien nous faciliter le shopping--et nous installer dans un splendide et tout neuf appartement dont nous étions les premiers occupants-au 3ème et dernier étage (4ème niveau) d'un immeuble qui venait d'être achevé-juste au bord de la Loire (Quai Barentin) et occupé uniquement par des officiers de la grande base aérienne d'Orléans-Bricy (à 16 Km du centre-ville) 
    Notre appartement comportait une salle de séjour très claire-avec un balcon qui donnait plein sud (directement sur la Loire) par de grandes baies vitrées. Quand il voulait se montrer et c'était très fréquent même en hiver, nous avions le soleil toute la journée. 
Notre salle de séjour était reliée à la cuisine tout aussi claire par un passe-plat.
  Cette cuisine-où il était possible de manger à quatre-était reliée au fond et à gauche à un cellier qui permettait de ranger les courses ainsi que tout ce qui requerrait un peu de fraîcheur ; car ce cellier-tout comme la fenêtre de la cuisine-était orienté Est.
((Nous n'avions rien d'exposé Nord. Nos voisins-limitrophes de notre salle de bain et des 'toilettes'-nous faisaient rempart contre le froid))
La fenêtre de notre chambre donnait sur le soleil couchant et celle des enfants était au Sud-sur la Loire-comme le séjour. Les parquets (recouvrements des sols) étaient en bois et à cet effet, nous avions fait l'acquisition d'une cireuse électrique)
   Des double-rideaux en schintz jaune et le bon goût général donnait à notre appartement une franche note de clarté et de gaité, de jeunesse et de modernisme.
  Orléans à seulement 116 Km de Paris fût un des plus agréables séjours et un des plus beaux logements des quarante-quatre domiciles de notre existence (Le 45ème sera le tout  dernier, là-haut, tout là-haut-(Référence mon texte ''viehdc>récits repère vvp). 
 C'était en tous cas la première fois que nous étions aussi bien logés avec-ce qui était très rare à l'époque-tout le confort (entr-autres modernité une (vraie) salle de bains avec baignoire, douche et lavabos-((sans les toilettes intimes qui bénéficiaient d'un local spécialement réservé à cet effet--Il arrive assez souvent-dans l'immobilier d'appartements comme dans les chambres d'hôtels--que les toilettes 'intimes' se situent dans la salle de bain même---ou dans la 'salle d'eau' (salle d'eau =  douche et lavabo seulement))
  A cette époque de notre vie ''Orléannaise''  nous avons acheté notre premier téléviseur, notre premier réfrigérateur (c) et notre première automobile, une Renault 4CV  avec ce qui n'était pas fréquent (et ne l'est pas plus maintenant le moteur...à l'arrière (b) 
  C'est avec cette voiture que nous avons ramenée chez nous notre fille née dans le 15ème arrondissement de Paris (Rue Lecourbe), la nuit de Noël 1954. Orléans (31 rue des Turcies) fût le premier domicile de sa vie et il y en eût encore beaucoup d'autres après à savoir  /
Ouargla 1957-1958, Oran-Aïn El Turck 1958-1959, Saint-Ouen 163 rue du Docteur Bauer 1959 , Douala 1959-1962, De nouveau Saint-Ouen et Annaba (en Algérie 1962 et 1963)--((Orléans fût le 7ème domicile de notre fils après Saint-Ouen, Vincennes place Bérault, Boussy-Saint-Antoine, Alleins rue de l'horloge, Pélissanne et Sougy))
 Nous devions rester à Orléans (a) plus de trois ans. En effet le 31 juillet 1957 nous quittions définitivement cette ville pour avec armes et bagages pour partir à Ouargla ((Clic ''viehdc>récits'' et taper ttw et ttx'' Photos à dbpshra----une oasis perdue dans l'Est de l'immense désert du Sahara-à 2000 Km au Sud de Paris-à 500 Km au Sud-Est d'Alger et à mille Km au Nord de Tamanrasset.
WWW
SOUVENIR-SOUVENIR OK
mais il s'agit là pour nous d'un excellent souvenir. De plus nous étions jeunes et beaux. (Nous le sommes encore mais beaucoup moins
Emoji)
(a) Orléans délivrée des Anglais par Jeanne d'Arc au 15ème siècle? Sa Statue équestre se dresse Nord-Sud en plein centre ville (Place du Martroy)
(b) Avec cette auto, en août -septembre 1956, nous sommes allés au Sud-marocain via l'Espagne, Gibraltar,Tanger et Casablanca (quelque chose comme 3000 Km aller et retour).
 (c) Anecdote : Ce n'est qu'en fin de séjour-soit en juillet 1957-que nous avons acheté un réfrigérateur essentiellement en vue de notre installation dans le Sahara. Jusqu'alors nous avions une glacière.Tous les jours il fallait monter le pain de glace qui certes nous était livré -mais au niveau de la rue seulement.
Curiosité : L'hôtel ''Mercure''d'Orléans--où nous descendons fréquemment lors de nos voyages vers le Sud ou quand nous en revenons--se situe à 150 mètres....du 31 de la rue des Turcies!!!! ((notre adresse pendant trois ans-il y a de cela très longtemps))
Anecdote : Tout récemment je me suis payé de toupet et j'ai obtenu de l'actuel locataire qu'il nous ouvre sa porte. Avec Mamie nous avons pu revoir avec beaucoup d'émotion notre ancien logement qui en soixante ans n'a pas beaucoup changé.   
 (d)  La Beauce, une immense région céréalière,au Sud-Est de la région parisienne--Un peu le Manitoba de chez vous.---Affectionately from Papi----fnorl3
WWW
lqrsixième   
La 45ème,c'est pour quand ? (seuldieulepèrelesait) (a)La vie de Georges Lebon en 45 étapes géographiques : Antibes-Verdun-Bagnolet (SSD)-Granvile-Concoret par Mauron Morbihan-Draveil Champrosay (Essonne)-Thorenc Andon (Alpes Maritimes)-Bagnolet-IssyLes Moulineaux (CRAP204)-Paris15ème-AIR-Bias et Villeneuve Sur Lot (Lot et Garonne)-Base aérienne de Chambéry Le Bourget Du Lac en Savoie-AIR-Mourmelon Le Grand (Marne)-Marseille Le Muy (Base Transit Air 250)-En mer-Base Aérienne de Than San Nhut-Saïgon (CAA217)-Base Aérienne de Bien Hoa (Viet Nam) PC482-En mer (34 jours)-Marseille Sainte Marthe (BTA250)-Base Aérienne Villacoublay- Base Aérienne de Paris-Issy (3ème Cie)--Saint Ouen-Vincennes Bérault-Boussy Saint Antoine-Base Aérienne de Salon de Provence Ecole De l'Air-Alleins-Pélissanne (Bouches du Rhone) Provence Alpes Côte d'Azur renvoi (a) ci-dessous-Orléans-Bricy (Base Aérienne 123)-Sougy en Beauce (Loiret)-Base Aérienne de Ouargla dans le Sahara (DTO 34/540-Base Aérienne Oran La Senia-Aïn El Turck-Paris (CATA852)-Base Aérienne le Bourget (BTA250)- Base Aérienne Douala Cameroun-En mer-Bagnolet-Créteil (Val De Marne)-Algérie : Base Aérienne de Bône Les Salines Annaba-Air Alger La Blanche-Air La Reghaia (CATA860)-Ris-Orangis(Essonne) (SFCA)-Paris 5ème (Faculté des sciences,Quai Saint Bernard)-Corbeil-Evry (Essonne)-Polynésie : Tubuai Mataura Taputapuatea Mahu----Ris Orangis-Milly La Forêt-(re)Polynésie : Raiatea---Charenton le Pont-En mer (30 jours)-Raiatea-Tahiti-Nouvelle Calédonie-Japon-Charenton-Normandie Merville Franceville-Languedoc Canet en Roussillon-45ème étape: Charenton le Pont Val de Marne en Île de France de 2002 à 201(a) ((a)Dieu seul peut répondre à cette interrogation)
(a) En 1952, je renouais avec mon pays natal après lui avoir été infidèle pendant 25 ans.Depuis..-je me suis rattrapé :
enpaca---En PACA En grande partie avec mon épouse, sans compter les hôtels--nous avons séjourné en Provence Alpes Côte d'Azur à 25 villes et places différentes : Antibes en 1927 et 1928-Le Pylone-Pierre et Vacances sur le port (Port Prestige)-Villeneuve Loubet Marina Baie des Anges-La Vieille Ferme-Les Maurettes-Saint Laurent Du Var Héliotel-Cagnes sur Mer Chemin des Maures-Chemin des Rosiers-Motel Ascottt-Mandelieu la Napoule-Le domaine du Pin de la Lègue à Fréjus-Marseille Le Muy- Sainte Marthe-Nice Commandant Gérome-Peira-Cava-Aurons-Valberg-Salon de Provence-Alleins-Pelissanne-Isola 2000-Saint Tropez-Menton-Cannes La Croix de Garde-Andon Thorenc-Villefranche Sur Mer (L'Ange Gardien°
WWW
 scla2
(aussi remp1)Suite de (s)cla1
glgnr  scla scla scla scla scla autres PHOTOS à (d)bpmpr--C'est à Vertus dans la Marne que ma mère Solange Carmen (Appert) est nèe de père non dénommé',de telle sorte qu'il lui a été donné le patronyme de sa mère ((Appert) née elle-même (Mémère comme on disait à l'époque) le 21 décembre 1870 à Ay également dans la Marne et décédée à Verdun le 2 mai 1953 à 82 ans. Notre mère nous a quittés le 1er août 1985 à l'âge de 84 ans. Maman de neuf (9) enfants--sa caactéristique essentielle est d'avoir mené sa vie ''de mains de maître'' Personne sans beaucoup d'instruction au départ mais dotée d'une forte et sympathique personnalité,objet de la considération de tous, avisée et même.....politisée ! ((à droite...nettement (rire))--a su se promouvoir, se hisser à un rang social élevé jusqu'à devenir à Bagnolet (Seine Saint Denis en Île de France)....Secrétaire de Mairie !
Passant devant Dieu (ou devant Saint-Pierre) pour le jugement dernier, il n'est pas possible un seul instant de penser qu'elle n'ait pas été,sur le champ, admise au Paradis--qu'elle a tellement bien mérité. En son honneur,en l'honneur d'une grande Maman doublée d'une grande Dame, nous lui dédions notre louange des Mamans-juste ci-dessous:

WWW
lfdm   LA FÊTE DES MAMANS (mis à jour :
cliquer ''textes'' dans notre portail---(quand bien même elles nous ont quittés)--C'EST LA PLUS BELLE FETE DU CALENDRIER, c'est le plus beau jour de l'année.MIEUX : Se rendre à www.geoferlebon.com/lafetedesmeres
Car être une Maman, c'est ce qu'il y a de plus beau au monde.C'est une vraie Maman la seule qui crée la vie.
Dieu a créé les Mamans pour le seconder car il ne pouvait pas tout faire à lui tout seul-Une Maman, elle a tout ce qu'il faut, quand il faut, avant tout le monde. Forcément puisqu'elle est une Maman.On ne peut rien lui cacher car son petit doigt lui dit tout.Elle nous fascine.C'est pour cela qu'on l'adore.
  Dans la vie qui nous sourit c'est Maman-Qui console et qui guérit c'est Maman-Une Maman c'est irremplaçable ((Une maman d'adoption peut se révéler une tout aussi bonne Maman qu'une maman naturelle Référence une certaine Laetitia).Deux mamans, c'est un peu pareil (Un bémol toutefois, l'absence d'un papa qui pour l'enfant peut constituer un manque pour son épanouissement)
Bonne fête aux Mamans brunes.....Et aux Mamans blondes  : 
 '''Ma maman je ne sais--s'il en est de plus blonde--De plus belle je le sais-- il n'en est pas au monde'''
 '''S'il en est-de plus brune-ma Maman-ne sais pas--De plus belle-en tous cas-au monde il-n'en est pas''
WWW
Un conte de Maman :  un peu triste veuillez m'en excuser :
 Il aime beaucoup Sa Maman ce petit homme d'à peine dix ans, pas plus haut que trois pommes.Il est un enfant des rues, avisé, débrouillard,le genre Poulbot, un bon gosse,sans problèmes.
((Sa Maman est une ouvrière préalablement vieillie par les difficultés de la vie,les chagrins et la misère.Son petit garçon,c'est sa raison de vivre.Elle aime beaucoup les fleurs et cela aussi l'aide à vivre))
 Notre petit homme ne sait pas quoi faire pour faire plaisir à sa Maman. Le dimanche par exemple, quand il a réussi à réunir la somme nécessaire, il va au marché pour acheter des fleurs ((plutôt que des jouets et des bonbons)) et les offrir à sa Maman ---Un jour la Maman tombe gravement malade. Un samedi, fin mai, elle est admise en urgence à l'hôpital (dans un état qui ne laisse augurer rien de bon)--Le lendemain le petit garçon doit aller voir sa Maman bien sûr---et plus que jamais avec des fleurs : Car c'est aujourd'hui dimanche, Sa Maman est à l'hôpital, et c'est la fête des Mamans. Mais voilà ,il n'a pas d'argent,du tout. Il se rend tout de même au marché.
Là, le désir de faire plaisir à sa Maman est le plus fort : Pour la Fête de sa Maman,il vole des fleurs à l'étalage. Et se fait surprendre. La marchande est fort mécontente ; mais tout de même elle s'étonne d'un tel larcin curieusement accompli par un petit garçon--L'enfant explique <<<J'ai pris ces quelques fleurs pour ma Maman.Je vous en demande pardon Madame. C'est aujourd'hui dimanche et je partais voir ma Maman qui est malade à l'hôpital.J'ai pris ces belles fleurs pour les offrir à ma jolie Maman. Elle aime tellement les fleurs et en plus aujourd'hui, c'est dimanche, c'est sa fête C'est la fête des Mamans. Je vous demande de me laisser partir Madame car elle m'attend, là-bas, à l'hôpital, sur son grand lit tout blanc>>>---La fleuriste remuée,toute émue,l'embrasse et lui dit <<< Si c'est pour offrir à ta Maman, ces fleurs, reprends-les, je te les donne,de tout mon coeur>>>
   Tout content d'avoir été pardonné, il se rend très vite à  l'hôpital. Arrivant à  la récéption--tellement heureux de retrouver Sa Maman--devant des adultes médusés,son bouquet de fleurs à la main,le petit garçon déclare haut et court : "Je viens voir ma Maman
 L'infirmière arrive--gênée--le prend par la main--l'emmène dans un endroit discret--le fait asseoir--lui prend doucement les deux mains-- lui annonce lentement--tristement <<<Ta Maman elle est partie ce matin, très tôt, très loin, pour toujours--Tu n'a plus de Maman>>> 
   L'enfant ((qui ayant la maturité d'un adulte avait déjà un pressentiment)) a tout de suite compris. Il éclate en sanglots sans bruit, sans cris....tout s'écroule autour de lui....Se cramponnant à son bouquet de fleurs,il trouve cependant le force de murmurer "Je veux revoir ma Maman"     Geo.Fer.Lebon
WWW
   Un autre conte de Maman. Cette fois c'est une jeune femme qui aime beaucoup Sa maman dont c'est bientôt l'anniversaire. Elle poste sa carte de joyeux anniversaire avant lundi de telle sorte qu'elle parvienne à sa Maman au plus tard le jour exact soit mercredi. Hélas mardi, à son travail,la Maman victime d'un évanouissement est admise en urgence à l'hôpital. Mercredi la Maman part pour son dernier voyage,pour un autre monde.La jeune femme est d'autant plus effondrée que rien ne laissait prévoir un départ prématuré de sa Maman,avec une telle rapidité. Le jeudi elle se rend au domicile de Sa Maman. Elle ouvre la boîte à lettres. Elle y trouve la carte d'anniversaire de sa Maman. Geo.Fer.Lebon
  Un dernier conte de Maman (qui est un peu une suite des deux contes précédents) : Un petit garçon et une jeune femme aimaient beaucoup leur Maman.Régulièrement iIs lui envoyaient une carte pour son anniversaire, lui offraient des fleurs pour sa fête. Et puis un jour leur Maman s'en est allée, pour l'éternité, hélas beaucoup trop tôt. Les années ont passé. Le petit garçon et le jeune femme sont devenus (Leur Maman n'a pas eu cette chance) des personnes très âgées. Toute leur vie, tout aussi régulièrement, chaque premiers jours de novembre,ils ont acheté des fleurs, se sont rendus au grand jardin du souvenir--semé de croix--planté de cyprès--pour dans un silence respectueux les offrir à (déposer sur la tombe de) leur Maman, leur Maman pour toujours.   Geo.Fer.Lebon
L'amour d'une Maman
C'est le seul amour qui jamais ne s'efface
Et qu'au fond du coeur jamais rien ne remplace

C'est toi Maman la plus belle du monde-Aucune autre à la ronde n'est plus jolie--Ma Maman, c'est une Maman, comme toutes les Mamans, mais voilà c'est la mienne.
Toutes les femmes ci-dessous sont des mamans
Sur ces photos cinq mamans consécutives
WWW
(( scla3 et dnvdca2 ou lfdmo-(aussi remp2) -- Le 2ème jour de novembre c'est la fête de ceux qui nous ont quittés  :  From: geoferlebon@hotmail.fr---To: eurofluid@wanadoo.fr; comull@free.fr; capitalimmo75@orange.fr; a.leb@wanadoo.fr; elisabethlebon@wanadoo.fr; richard.nicolas2@tiscali.fr; caty.richard95@gmail.com; jbrenaud@rogers.com  2 Nov 2013
Sujet: Ils nous ont quittés mais.....nous ne les oublions pas--Deux novembre 2013 -C'est officiellement la fête des morts-
           -- Charles Baudelaire : ''Les morts les pauvres morts ont de grandes douleurs'' --Photos de mes parents se rendre à (s)cla2 ainsi qu'à (d)bpmp
mprents
mglbmA toutes les personnes qui ont bien connu et apprécié Marcel Georges Lebon et son épouse Solange Carmen Appert décédés successivement les 29 mars 1984 à 81 ans et  le 1er août 1985 à 84 ans.
      Pour ma part, je leur rends  hommage :
___Pratiquement toute l’année grâce à mon site internet  www.geoferlebon.fr (ou  www.geoferlebon.com)  où il suffit de se rendre :
1/  dans  ‘’Une vie hors du commun(viehdc(recits)’’     à  ttm et à vvg--Photos à (d)bp(m)pr
2/  dans le présent texte :   Photos aussi à (d)bp(m)pr
 
 a/ à la Maman :  (s)cla1, (s)cla2 et (s)clk   
Ne tapez pas les parenthèses

 b/ au Papa : (d)cdmp1, (d)cdmp2, (n)dmp et (m)glb

___Cette année 2013 je viens de le faire (de rendre hommage à mes parents) d’une façon plutôt originale : Tout à fait fortuitement, je viens d’avoir à passer la nuit du 1er au 2 novembre à Souppes-sur-Loing (dans ma résidence de loisirs (mon cottage automobile) sur le port, à une dizaine de mètres du quai et du canal.....(a)
(((où (c’était en 1974)  nous avions accosté avec mon voilier venant de Ris-Orangis. ((Aller et retour,nous avions mis.... ''quatre jours'' (34 écluses)  pour faire ce qu’avec notre auto, nous faisions habituellement en.... ''trois heures'' !!!))
(a)....un lieu charmant rempli de verdure,contigu à la sucrerie)-
 Bien sûr que le matin, nous disons bien du 2 novembre, de la fête des morts,ma première préoccupation a été de me rendre au neuf rue des Carrières (ce n’est pas la première fois que j'y retourne) et, sur le trottoir d’en face, de me livrer à une petite méditation :
__Sur tout ce qu’a pu représenter cette très belle maison à quatre niveaux, fruit de l’obstination d’un homme et d’une femme à finir par se construire un ‘’home’’ à soi, un véritable  ‘’Chez-soi ‘’, bref disons-le-à construire soi-même--et à devenir propriétaire de son propre logement. C’était le rêve de toute une vie, qui dans un passé lointain n’avait pas abouti (loi Loucheur) et qui cette  fois se réalisait. Nos parents pouvaient dire <<Grâce au fruit de notre travail, grâce à notre courage et à notre persévérance-nous y sommes enfin parvenus :
NOUS SOMMES CHEZ NOUS
(NOTA : C’est avec nous, mon épouse et moi-même, qu’en 1962, alors que nous étions juste de retour d'Afrique Equatoriale que,dans une agence de Moret-sur-Loing, nos parents ont trouvé--et signé le compromis de vente de--leur terrain non bâti de Souppes-sur-Loing . Et c’est moi qui,six ans plus tard,avec un camion de location, les ai déménagés de Bagnolet. C’était le 18 mai 1968.
 Ils ont vécu dans ‘’leur maison’’  jusqu’en 1980 soit une bonne douzaines d'années et c'est exclusivement pour des raisons de résistance physique-probablement la mort dans l’âme-qu’ils se sont trouvés dans l’obligation de quitter cette maison qui ne pouvait plus être la leur.Ils avaient quatre vingts ans.  
___Sur tout ce que représentent la naissance, la relative (longue,courte ?) durée de la vie, la mort et peut-être ce qui n'est qu'une gigantesque abstraction-une fiction de l'esprit. Un infini qui ne saura jamais ce que ce mot signifie, que ni Pascal ni Einstein n'ont jamais réussi à cerner, qui restera toujours une énigme. Où est-ce que je vis, d'où je viens ?   (Où je vais ! cela nous croyons le savoir mais en fait nous n'en savons rien)
NOTA :  La ''Maison'' est occupée par des étrangers, probablement des Portugais, des gens très âgés.  Mon père n'avait pas eu la possibilité de terminer ce mur en béton de retenue de terre (à gauche en faisant face) qui avait pour but à la fois de retenir la terre et de créer une nouvelle terrasse au niveau du sous-sol. J'étais curieux de savoir si ce mur avait été terminé. Et bien non. Ce mur offre toujours la vue d'un mur non fini pas très joli à voir.
  Le garage est inoccupé en temps que tel. Les occupants empruntent le petit chemin qui,avant d'arriver au 9, grimpe très fort-et rangent leur voiture chez eux, derrière la maison. Ce qui leur permet d'accéder aux pièces à vivre en évitant deux escaliers, tous deux assez raides et assez longs. Escaliers qui pour nos parents eussent constitué un lourd handicap s'ils avaient terminé leur vie dans cette maison. Charmante maison ''perchée sur la colline'' certes, mais d'accès escarpé.....et rédhibitoire pour des personnes âgées.
        Dans mon texte ici présent j’ai inséré quelques mots pour :
René : se  rendre à (c)(o)msol, (r)(l)b et (l)(f)lb   ne tapez pas les parenthèses
André : (a)(p)lb1, (a)(p)lb2 et (l)(f)lb
Eliane : (e)(l)b1 et (e)(l)b2
Colette : (a)(i)et, (c)(o)mull1 et (c)(o)mull2
Josette :  (j)srl1 et  (j)srl2
Bernard : (b)glb  et (l)flb
Rendez vous également sur mon texte ''Mes dernières volontés''---à mon point de vue sur les cimetières, chapitre 7 dont voici un extrait : "Vous bafouez le culte des Anciens" me direz-vous ?--Mais pas du tout-c'est même tout à fait le contraire, il existe toujours et il devra toujours exister. Mais dans un univers intemporel. Surtout dans sa pensée, ses souvenirs, dans son for intérieur, dans son cœur''.
Bien cordialement à tous--Georges F. Lebon--''geoferlebon'' en informatique---www.geoferlebon.com  ou  www.geoferlebon.fr WWW
mglb  (Aussi remp4)--Ce qui ((de ci-dessus (s)(c)la2--Notre maman, sa fête annuelle quand bien même elle nous a quittés)) n'enlève rien aux mérites de son mari Marcel  Georges
mglb (Marcel,le premier prénom de son père) né à Châlons Sur Marne le 12 décembre 1902-décédé à Paris le 29 mars 1984). Ouvrier du bois, hyper qualifié (ébéniste,marquetiste),sacré meilleur ouvrier de France, n'a jamais laisé son foyer manquer d'argent. Comme beaucoup d'ouvriers, avait à coeur de tout faire pour que ses enfants accèdent à un métier moins dur que le sien,à une situation matérielle meilleure que la sienne. C'est grâce à lui, grâce à eux deux son épouse et lui--que je suis ce que je suis--que leurs enfants sont ce qu'ils sont.
 Nos parents qui se connaissant au moins depuis 1924 (et pour cause) ont uni leurs destinées en mairie (de Romainville) le 31 août 1929 et du même coup ont régularisé le statut social de leurs deux aînés Georges et René.De enfants naturels que nous étions(a)....
((néanmoins déclarés en mairie par notre père dont,conséquence,nous portons le nom dès le tout départ--Nés c'est ainsi mentionné à l'Etat Civil : "de mère non dénommée' de telle sorte que nous eussions porté le nom de jeune fille de notre mère (Appert), divorcée et libre, si c'est elle qui nous eût déclarés...Se rendre aussi (n)dmp, (d)cdmp1, (d)cdmp2
.... (a) nous devenions mon frère et moi des enfants légitimes. Se rendre à (s)clk  
WWW
mgpmjh3 ---Suite de (m)gpmjh2 et 3---Une pensée également pour mon grand-père maternel Jules Haling né à Redu en belgique le 29 octobre 1863, décédé à Verdun le 13 février 1956 à l'âge de 92 ans--Lui et son épouse née Aline Appert mes grands parents, m'ont élevé jusqu'à l'âge de dix ans et je n'ai jamais eu en quoique ce soit à le déplorer. Mongrand-père était un érudit et un écrivain talentueux ; une personne très bien sous tous rapports.
NOTA : Je les ai quittés en 1937. Mon grand père avait 74 ans. Il travaillait encore (comme chef comptable dans un grand magasin)---Sur le tard,j'ai quelques velleités de regrets de n'avoir pas été suffisamment reconnaissant de ce que mes grands-parents ont fait pour moi. 
WWW
joo2     Suite de (j)oo1 En ce jour du 29 oct 1997, mon épouse et moi quittions notre splendide propriété de Milly La Forêt pour une Nième longue absence de sept ans à destination de l'île de Raiatea en Polynésie (Archipel de la Société);-à 220 km au Nord Ouest de Tahiti (Archipel des Îles Sous Le Vent) à 20.00 km de la France.Nous changions de continent passant de l'Europe à l'Océanie--de l'Atlantique au Pacifique via l'Amérique--pour moi par le Canal de Panama : car si mon épouse devait s'y rendre par avion, je m'y rendais pour ma part en bateau, un navire porte-containers de 180 m de long et une traversée maritime de 30 jours. Sur le même bateau, j'avais fait embarquer ma Peugeot ainsi q'une quantité impressionnante de caisses, un véritable déménagement effectué moi même avec mon 'Transporter'--de Milly à un transitaire du Havre 
J'ai embarqué au Havre le 30 octobre avec une vingtaine de bagages de cabine, accompané par mon épouse et par une amie qui m'ont aidé à m'installer. Je disposais d'une cabine de luxe, une véritable suite : salon avec vue sur la mer par l'avant,bureau,bar,salle d'eau et chambre avec vue directe sur la mer par tribord. Nous n'étions que six passagers c'est à dire que sur ce batean nous étions comme chez nous. Le Capitaine et ses officiers tous allemands mais parfaitement anglophones ne savaient pas quoi faire pour nous rendre la traversée la plus agréable possible. En sus des 3 repas traditionnels où se mêlaient toujours la qualité et la quantité, il y avait, sauf aux escales, café à dix heures et thé à cinq heures.Impossible de voyager dans de meilleures conditions---souvenir inoubliable-Nous avions accès partout quand nous voulions, où nous voulions, y compris à la passerelle de commandement ce qui est très rare pour un passager.
_
C'est de cette passerelle installé confortablement,de nuit sous un ciel sans nuages,le nez collé aux immenses baies panoramiques ouvrant sur plus de 180 degrés, j'ai assisté à l'arrivée de nuit dans le Port de New York--passé sous le Pont Verrazano avec ses deux étages de circulation automobile--State Island et sa statue de ''La liberté éclairant le monde'' construite par l'ingénieur Gustave Eiffel, le statuaire Auguste Bartholdi et offerte aux Etats-Unis par la France--Brooklyn et Manhattan avec alors.....
.....avec alors ses deux tours jumelles du World Trade Center à la destinée si tragiquement célèbre,événement qui nous a frappé en plein coeur et qui a stupéfié le monde entier (11 sep 2001 se rendre à notre texte ''UN PEU DE TOUT'' et taper pp(f) ''La Patrie en danger''---Je me suis personnellement senti très concerné par cette attaque démentielle,brutale contre notre monde Judéo Chrétien.
New York supérieurement illuminé , "NEW YORK BY NIGHT" s'offrait à nos yeux émerveillés. (Et pour corser le menu , le café nous était apporté par l'Officier en second). Nous avons accosté dans le port de Brooklyn pour une escale d'un jour. Avec un de mes compagnons de voyage,nous en avons profité pour nous rendre à New York par le métro.
Ce fût ensuite les escales de Norfolk en Virginie ,Chaleston en Caroline du Sud et le passage du Canal de Panama qui se déroule sur une journée entière.
   Il y avait à bord une piscine mais elle présentait l'inconvénient de se vider en cas de mauvaise mer par le jeu du roulis et du tangage. Ce qui nous faisait taquiner le Second en lui disant que sa piscine était dangereuse et qu'il fallait y regarder à deux fois avant de plonger.
Nous avions donc avec nous beaucoup de bagages de cabine, et en cales nos caisses et notre Peugeot. Un jour, à son tour, le second nous a taquiné,nous tenant le langage suivant :
<<<
Cher Monsieur, nous sommes désolés, nous avons eu une violente tempête cette nuit et le container où se trouve votre automobile est passé pas dessus bord. Votre Peugeot repose désormais par 3000 mètres de fond. Elle va constituer un habitacle de choix pour les poisons>>>.
 Une autre fois, ils avaient débarqué nos caisses par erreur dans un port précédent, ou sur une île, sans aucun espoir de les récupérer.Plus des farces au passage de l'Equateur avec seaux d'eau de mer sur la tête et délivrance d'un diplôme.
Une fois par semaine notre Capitaine offrait un généreux barbecue à tout le monde, officiers (tous Allemands anglophones), équipage (tous Philippins également anglophones) et les 6 passagers dont un seul Français (votre serviteur). Cela se passait en plein océan, à la poupe, de nuit avec pour seul éclairage le scintillement des étoiles. C'est incroyable ce que les Philippins pouvaient absorber comme bière,une caisse (vingt quatre bouteilles) par matelot et par soirée prolongée. Ils adoraient le karaoké et se souhaitaient facilement les événements de leur vie, anniversaires, naissances...
pnmcn ou cndpnm---LE CANAL DE PANAMA : Il fait 80 Km . Les navires sont hissés à 26 mètres au dessus du niveau de la mer par 3 écluses. Puis le bateau louvoie toute la journée pour le soir redescendre par 3 autres écluses. Nous étions accompagnés de manoeuvres panaméens. Ils avaient tous leur hamac et on les voyait toujours dormir, le visage couvert...d'un panama. C'est un consortium français dirigé par Ferdinand de Lesseps, le créateur du canal de Suez, qui a entrepris les premiers creusements dans les années 1880 mais pour des raisons financières, ce sont les Américains qui les ont repris. C'est en 1914 que pour la première fois un navire à vapeur est passé d'un océan à l'autre sans avoir à contourner le Horn.  joa   Arrivé à Tahiti le 27 novembre 1997-après donc 28 jours de mer,avec l'accord du Capitaine,je suis resté une nuit de plus à bord. Car le lendemain pour aller à Raiatea je devais reprendre un autre bateau avec tous mes bagages de cabine .pour arriver le surlendemain .Et me trouver un logement rapidement sans avoir à coucher à l'hôtel. Ce 2ème bateau,un vieux rafiot des années 30 qui en quelque 24 heures donc avec une nuit à bord devait m'amener jusqu'à ma destination finale--était très loin d'offrir le même confort que le premier.  
  Je devais huit jours plus tard retourner à Tahiti par avion pour prendre livraison
après passage en douanes (soucis) de mes caisses, de ma Peugeot bourrée de bagages et d'une bicyclette arrimée sur le toit---Poussé un Ouf ! de soulagement aussitôt passé la porte de sortie de la 'zône sous douanes' (sans problème)
    Puis enrégistrer, faire réacheminer tout cela sur Raiatea par bateau pour arriver le surlendemain à Raiatea... Une véritable sinécure, dans le port de Papeete super encombré, au volant de ma Peugeot chargée comme un mulet, sous un soleil de plomb, une chaleur torride,  attendre pendant des heures mon tour d'embarquement.

WWW
 jt2     Suite de (j)t1.....je retrouvais Tahiti avec également beaucoup de plaisir '''Tahiti 'Le Paradis'... ce n'est pas toujours un vain mot'''   Arrivé à Tahiti le 27 novembre 1997-après donc 28 jours de mer,avec l'accord du Capitaine,je suis resté une nuit de plus à bord. Car le lendemain pour aller à Raiatea je devais reprendre un autre bateau avec tous mes bagages de cabine .pour arriver le surlendemain .Et me trouver un logement rapidement sans avoir à coucher à l'hôtel. Ce 2ème bateau,un vieux rafiot des années 30 qui en quelque 24 heures donc avec une nuit à bord devait m' amener jusqu'à ma destination finale--était très loin d'offrir le même confort que le premier.  
  Je devais huit jours plus tard retourner à Tahiti par avion pour prendre livraison après passage en douanes (soucis) de mes caisses, de ma Peugeot bourrée de bagages et d'une bicyclette arrimée sur le toit---Ouf ! aussitôt passé la porte de sortie de la 'zône sous douanes' (sans problème)
    Puis enrégistrer, faire réacheminer tout cela sur Raiatea par bateau pour arriver le surlendemain à Raiatea... Une véritable sinécure, dans le port de Papeete hyper encombré, au volant de ma Peugeot chargée comme un mulet, sous un soleil de plomb, une chaleur torride,  attendre pendant des heures mon tour d'embarquement.
 masw2      At first : For the futur, without limit, each time, every eights of november  :  HAPPY BIRTHDAY TO YOU   plus wishes of good luck- plus kisses, for ever. Go on to be somebody pleasant to live with. From Mamie & Papy. (even they have been leaving for another world, for eternity)--PHOTOS à (p)masw
WWW
Then : Suite de (m)as1   Il est souvent venu nous voir :1983 sam 1er juillet, Brigitte arrive à Roissy avec sa fille et son fils Marc dont nous faisons la connaissance.Ils repartent d'Orly le 30 juillet 1983----1984 Curiosité : Le 29 avril, au hasard des cheminements de passagers en l'aérogare de Los Angelès,nous nous croisons en des couloirs différents et en des sens opposés,pour se rendre tous à Tahiti mais avec deux compagnies différentes, eux trois Air New Zealand venant de Toronto et moi Air France arrivant de Paris.(Ils sont arrivés à Tahiti avant moi) A Papeete je loue une belle voiture et nous faisons le tour de l'île (de Tahiti 100 Km)-Moorea-le 1er mai,aller et retour en ferry boat, aussi le tour de l'île-C'est le 4 mai que nous prenons l'avion pour Tubuai et tout notre petit monde s'installe dans notre belle maison de bord de mer (direct) à quelques mètres de la plage et du lagon multicolor,vue sur les motus ensoleillés à cheval sur le récif, les montagnes avec le Taita,le vieux port, et un troisième tour d'une île (celle deTubuai). Tous nos amis leur ont réservé un excellent accueil.C'est le 12 juin qu'ils sont repartis (après donc un séjour en Polynésie de 45 jours) pour le Canada via Los Angelès.et Tahiti Faaa où bien sûr nous les avons accompagnés----En 1985 le 20 juin,arrivant de Tubuai,je retrouvais B. T. et M. à Tahiti Faaa Airport.Là aussi,je loue une belle voiture toute neuve pour les occuper jusqu'à 11 heures, heure à laquelle je les mets dans l'avion (Je dois rester à Papeete) direction l'île de Tubuai par Air Polynésie-Ven 19, départ pour un séjour de 8 jours à Tahiti (à huit : nous deux,M et J, B Tet M) Nous habitions au Taone où un collègue en vacances m'avait laissé à la fois son appartement et sa voiture-Le Retour au Canada s'est effectué le sam 27 juillet direct de Tahiti-Faaa-----1988 été--Brigjtte avec ses 3 enfants du mer 20 juillet au jeudi 18 août-Sur la fin du tour de France rue de Rivoli-Journée à babyland----1988 hiver--Venant de Paris, Boulogne-Douvres par l'hovercraft, le mar 27 décembre, retrouvé B, son mari,Marc et Tanya à LondresVictoria Station.Hôtel Winchester-Mer 28 balades en bus à impérial-Buckingham Palace,Régent Street,Picadilly Circus,Hyde Park,The Thames,Tower of London-Tower Bridge-Aéroport de Gatwick à 21 heures, Brigitte et sa famille repartent au Canada--------1990 Arrivée seul à Roissy le jeu 28 juin et départ même jour pour la Bretagne avec notre motorhome Mercedès-Camping du Talud à Ploemeur-Vélo-Escapade à l'île de Groix en bateau le 12 juil-Retour à Milly le 13-Retour à Toronto via Montreal le Mer 1er août avec sa mére et Luc----1991 Avec Tanya arrivés le Mer 10 juillet-Ris Orangis,Milly,nuit à La Ferté Bernard. Le11,direction le camping de Brem sur Mer-Excursion en l'île d'Yeu ,location de bicyclettes-le lun 29,retour à Milly (300km)-Du jeu 1er au ven 9 août,voyage en Belgique Bievre, La Roche sur Ardennes puis pour terminer, en train, la belle visite des grottes de Hans Sur Lesse ((Ce fût pour leur grand-père (de Marc et Tanya) un moment de grande émotion car ces grottes de Hans,il les avait déjà visitées, mais...60 ans auparavant !!! en groupe avec...ses grands parents ; Il avait 3 ans et demi))-Dim 11,longues marches dans Paris-Retour au Canada de Tanya et Marc le lun 12 août 1991 soit un bon mois de vacances en France------1992 Le sam 4 juillet, arrivée à Roissy CDG avec Eric-Ven 24 Départ pour le Maine et Loire avec Eric (300Km) assister à un anniversaire de mariage-Mer 5 Août,Départ pour Eurodisney à cinq- Jeu 6 et ven 7 à Eurodisney-Sam 8 retour à Milly-Retour au Canada avec Eric le jeu 13 août 1992-

1994 De merveilleuses vacances : J'aurais dû commencer par là car alors c'est l'apothéose en matière de vacances-sur tous les plans : densité et variété,nombreux sites touristiques, longueuret durée du voyage (26OOKm sur 40 jours) gastronomie avec une Chef cuisinière '5 étoiles', un véhicule automobile de tourisme hyper confortable,air conditionné-Un temps merveilleux sauf un orage tard le soir à Disney---Sam 16 juillet,Arrivée à CDG Airport de Brigitte et de ses 4 enfants. Pour nous rendre à Milly,nous faisons un crochet par Ste Geneviève pour prendre Jérome. A Milly,nous nous retrouvons à 9-Soirée télé coupe du monde de foot-Piscine, connaissance de Milly avec sa halle du 15ème siècle-Jeu 21,départ pour la Bretagne pour aller voir une amie de Brigitte,anciennes élèves de l'école catholique Saint Pierre à Brunoy dans l'Essonne (Betty et son mari Philippe)-Pris nos quartiers au camping de Saint Guénolé dans le Finistère (Nous sommes huit)-Promenades dans la Bretagne et au bord de la mer-Mer 27 Départ à 10h30 pour retour à Milly tard le soir (1200 Km AR)-Ven 29, journée Disneylandparis à Marne La Vallée avec les 5 canadiens et Jerome.-Fin de journée,nous dormons tous dans le motorhome sur le parking de Disney-Sam 30 retour à Milly (notre headquarter)-Du 1er au 9 août, B et T vont à Nice AR par avion- Ven 12,escapade à Beauchamp (100Km) pour aller voir une autre amie,même école,(Brigitte et son mari Christian).Nous avons passé une nuit chez eux-Sam 13,nous rentrons à Milly mais par Paris-- 'intra-muros'--c'est à dire que nous passons par la place de l'Etoile,les Champs Elysées,la Concorde,La Madeleine etc.....une véritable traversée du Paris touristique-Dim 14, Redépart cette fois vers Poitiers-Jaunay-Clan (290Km)-Lun 15 et mar 16, Parc d'attractions futuriste du Futuroscope que nous mettons deux jours à visiter (trois nuits à l'hôtel ou dans le motorhome)- Sensations vertigineuses-Attractions sensationnelles-Spectacle son et lumières sur l'eau-féerie aquatique,survol de la planète Vénus....Mer 17 Du futuroscope Poitiers à Alvignac dans le Lot (270Km)-Jeu 18 Plongée (en ascenceur) dans le gigantesque "Gouffre de Padirac" Promenade en bateau au fond du gouffre, photo- Excursion au village de Rocamadour et ses aplombs impressionnants vus du Chateau sur le vieux village escarpé conservé tel qu'il était au Moyen âge-Ven 19, Quitté Rocamadour, déjeuner à Brive,dîner à Orléans arrivée à Milly tard le soir (495Km)- Sam 20 Ramené J. à SGDB.Je prête ma voiture à Brigitte pour avec ses enfants,aller chez André-Ginette dont ils reviennent lun 22 avec leur Papa -Mer 24, nous les emmenons tous à Roissy John seul part par avion le jour même et Brigitte et sa famille le lendemain jeudi 25 août 1994.
1995 -Mardi 8 août, lous sommes à Roissy avec Luc et Eric pour accueillir Marc arrivant du Canada Mer 9 pour les 45 ans de mariage de ses grands parents-De Jeu 10 à Dim 14 balade au château de Neuvy avec Luc et Eric AR-Jeu 24,Milly Neuvy avec Eric--Sam 26 et dim 27 août, festivités au Château de NeuvySur Barengeon et son splendide domaine Au total,48 invités-Ceux qui n'étaient pas campeurs ont dormi dans de grands dortoirs (comme dans l'Armée) ou au château-Lun 28,Retour à Milly à sept (Mamie,Papy,T,M,E,L et leur mère)-Mer 30 après-midi,Disneyland (Space Mountain,Indiana Jones, Big Thunder Mountain, ''A Small World'.....) puis parti coucher à Roissy pour accompagner la famille Swenker qui repartent au Canada.Nous arrivons à Roissy ((Nous voici ramenés vingt ans en arrière avec un enfant à garde et à charge))à minuit.Départ pour Toronto le jeu 31 août-Nous, nous rentrons à Milly,à trois avec Marc ce même jour du 31 août 1995. Marc reparti au Canada le sam 25 novembre 1995,par conséquent resté avec nous à Milly La Forêt trois mois et dix neuf jours pendant lesquels : Gorges de Franchard en forêt de Fontainebleau,venue à Milly de Christian et de Brigitte--Aérodrome de Cerny, habité 2 jours dans le VW-Expositions de voitures anciennes, acrobaties aériennes,balade tous terrains en camion militaire (un GMC de la seconde guerre) Voyage en Auvergne,les volcans,le Mont Dore-Dim 8 oct Salon de la motocyclette au parc des expositions de la Porte de Versailles-passé la nuit de sam à dim dans mon VW juste à l'entrée du salon---La Tour Eiffel--Deux jours à Beauchamp chez des amis, Brigitte et Christian-Sam 28 oct Milly Saint-Domet (350 Km)-Episode d'une bicyclette à moteur-Lun 30 Saint-Domet-Gourdon,Montluçon,,Macon,Chambéry,Modane,Aussois où la soeur de Mamie a un chalet de montagne. Promenade au col du Galibier jusqu'à Montgenèvre-Ven 3 nov Retour à Milly (633 Km) Château de Malesherbes......Reparti au Canada le sam 25 novembre soit après plus de trois mois passés avec nous----1998   à Tahiti et en l'île de Raiatea (en Polynésie) avec Marc du sam 18 juillet au lun 24 août pour Marc-Au lundi 9 novembre pour Eric. S'en rappellent-t-ils  : Des jeux de pistes--la rivière Faaroua, les motus,le récif,le restaurant Atiapiti typiquement polynésien,la montagne à cent mètres de chez nous--15 août l'ascension du Tapioi--Le Mer 19 en bateau,visite de l'île voisine de Tahaa, l'île vanille enserrée avec Raiatea dans le même lagon, même récif--Sam 22 Marc quitte Raiatea avec moi pour Tahiti par Air Polynésie.Hôtel du Matavai avec piscine- -Dim 23 On vient nous chercher à l'hôtel pour une excursion-safari en 4/4 (impossible en berline) vraiment spéciale--de la vallée de la Papenoo, tunnel--jusque dans les hautes montagnes de l'île de Tahiti avec le Diadème. Au final,le lac d'altitude Vahiria,en plein coeur de l'île;Nous a pris toute la journée--Le lun 24 je le mets dans l'avion de Paris.Il arrivera à Toronto le ven 28 août 1998----2003 Avec deux amis, ils sont venus nous voir à Paris-Charenton du 16 au 26 août-La Tour Eiffel gravie par les escaliers-Les catacombes----2012 Après travail à Biarritz et balade dans les Pyrénées, en Andorre ; avec nous à Canet en Roussillon du dim 29 jan au mer 1er fév. Perpignan le 30 pour rendre l'auto-Jogging le long de la plage-le 31 Le Canet-Toulouse, visite d'Airbus-Industries, de la chaîne A380-1er fév direction l'aéroport de Toulouse pour retour à Toronto via Paris----A cheval sur février et mars 2014 dans le courant d'une grande randonnée touristique avec son amie Oksana,à travers la France,l'Andorre,l'Espagne et la Catalogne--pour la seconde fois il est passé nous voir à Canet en Roussillon pour 3 jours du vendredi 28 février au lundi 3 mars.Belles promenades au bord de la mer et un très bien réussi ''sunrise-show'' plus le repas du dimanche à notre restaurant 5 étoiles juste au bord de la plage + rien que du beau temps et du soleil...celui de la Méditerranée. Pour photos se rendre à (p)mas
bnsl3    Suite de (b)nsll1 et de (b)nsl2--PHOTOS à (d)bpbnsl--((1955 Vacances à Peira-Cava)) Brigitte est souvent venue nous voir en France :1980 : Se rendre à (b)t1, (b)t2, (b)t3 ainsi qu' à (t)cj1 et (t)cj2----Lun 9 juin B & T,lun 16 John et Ingrid (et Maureen ?)-Visite de château avec repas comme du temps de Louis X1V-Du 19 au 27 sont tous partis en Hollande avec ma voiture-Sam 28, réunion de famille chez chez André-Ginette à Chantilly-Départ lun 30,arrivée Toronto même jour----1981 Arrivant de Tahiti,à CDG Airport le 12 juillet, je suis accueilli par mon épouse et Brigitte.Le 17, nous partons pour des vacances avec Tanya et notre ''cottage'' (Le Citroen jaune) à Tours,Blou,les Sables d'Olonne,la Creuse, Seilhac,Brive, Périgueux-Retour à Ris-Orangis via Tours le 19 août 1981---- 1982 Ven 16 juillet, arrivant de Tahiti, retrouvé Brigitte et Tanya à la maison. Elles sont reparties dim 1er août----1983 sam 1er juillet, Brigitte arrive à Roissy avec sa fille et son fils Marc dont nous faisons la connaissance.Ils repartent d'Orly le 30 juillet 1983----1984 Curiosité : Le 29 avril, au hasard des cheminements de passagers en l'aérogare de Los Angelès,nous nous croisons en des couloirs différents et en des sens opposés,pour se rendre tous à Tahiti mais avec deux compagnies différentes, eux trois Air New Zealand venant de Toronto et moi Air France arrivant de Paris.(Ils sont arrivés à Tahiti avant moi) A Papeete je loue une belle voiture et nous faisons le tour de l'île (de Tahiti 100 Km)-Moorea-le 1er mai,aller et retour en ferry boat, aussi le tour de l'île-C'est le 4 mai que nous prenons l'avion pour Tubuai et tout notre petit monde s'installe dans notre belle maison de bord de mer (direct) à quelques mètres de la plage et du lagon multicolor,vue sur les motus ensoleillés à cheval sur le récif, les montagnes avec le Taita,le vieux port, et un troisième tour d'une île (celle deTubuai). Tous nos amis leur ont réservé un excellent accueil.C'est le 12 juin qu'ils sont repartis (après donc un séjour en Polynésie de 45 jours) pour le Canada via Los Angelès.et Tahiti Faaa où bien sûr nous les avons accompagnés----En 1985 le 20 juin,arrivant de Tubuai,je retrouvais B. T. et M. à Tahiti Faaa Airport.Là aussi,je loue une belle voiture toute neuve pour les occuper jusqu'à 11 heures, heure à laquelle je les mets dans l'avion (Je dois rester à Papeete) direction l'île de Tubuai par Air Polynésie-Ven 19, départ pour un séjour de 8 jours à Tahiti (à huit : nous deux,M et J, B Tet M) Nous habitions au Taone où un collègue en vacances m'avait laissé à la fois son appartement et sa voiture-Le Retour au Canada s'est effectué le sam 27 juillet direct de Tahiti-Faaa----1987 Mer 1er juillet.Arrivée de B.avec T M et Eric,un an et demi-à Franfurt Am main où ((avec mon camion jaune 'Le plus beau camion du monde, parti de Ris-Orangis le matin de très bonne heure)---je suis allé les chercher. Fait halte à Verdun pour leur faire montrer la maison de mon enfance-Nuit à l'hôtel-journée de jeudi passée chez un ami d'enfance-Verdun-Ris Orangis en fin de journée (En tout 1100 Km)-C'est le jeu 23 qu'ils sont retournés au Canada----1988 Brigjtte avec ses 3 enfants du mer 20 juillet au jeudi 18 août-Sur la fin du tour de France rue de Rivoli-Journée à babyland----1988 Venant de Paris, Boulogne-Douvres par l'hovercraft, le mar 27 décembre, retrouvé B, son mari et Tanya à LondresVictoria Station.Hôtel Winchester-Mer 28 balades en bus à impérial-Buckingham Palace,Régent Street,Picadilly Circus,Hyde Park,The Thames,Tower of London-Tower Bridge-Aéroport de Gatwick à 21 heures, Brigitte et sa famille repartent au Canada----1990 du jeu 26 juillet au Mer 1er août Notre fille (avecMarc) est venue nous présenter son dernier fils,Luc sympathique petit bonhomme de 6 mois
WWW
16794----J'aurais dû commencer par là car alors c'est l'apothéose en matière de vacances-sur tous les plans : densité et variété,nombreux sites touristiques, longueuret durée du voyage (26OOKm sur 40 jours) gastronomie avec une Chef cuisinière '5 étoiles', un véhicule automobile de tourisme hyper confortable,air conditionné-Un temps merveilleux sauf un orage tard le soir à Disney---Sam 16 juillet,Arrivée à CDG Airport de Brigitte et de ses 4 enfants. Pour nous rendre à Milly,nous faisons un crochet par Ste Geneviève pour prendre Jérome. A Milly,1nous nous retrouvons à 9-Soirée télé coupe du monde de foot-Piscine, connaissance de Milly avec sa halle du 15ème siècle-Jeu 21,départ pour la Bretagne pour aller voir une amie de Brigitte,anciennes élèves de l'école catholique Saint Pierre à Brunoy dans l'Essonne (Betty et son mari Philippe)-Pris nos quartiers au camping de Saint Guénolé dans le Finistère (Nous sommes huit)-Promenades dans la Bretagne et au bord de la mer-Mer 27 Départ à 10h30 pour retour à Milly tard le soir (1200 Km AR)-Ven 29, journée Disneylandparis à Marne La Vallée avec les 5 canadiens et Jerome.-Fin de journée,nous dormons tous dans le motorhome sur le parking de Disney-Sam 30 retour à Milly (notre headquarter)-Du 1er au 9 août, B et T vont à Nice AR par avion- Ven 12,escapade à Beauchamp (100Km) pour aller voir une autre amie,même école,(Brigitte et son mari Christian).Nous avons passé une nuit chez eux-Sam 13,nous rentrons à Milly mais par Paris-- 'intra-muros'--c'est à dire que nous passons par la place de l'Etoile (où nous sommes arrêtés !!!),les Champs Elysées,la Concorde,La Madeleine etc.....une véritable traversée du Paris touristique-Dim 14, Redépart cette fois vers Poitiers-Jaunay-Clan (290Km)-Lun 15 et mar 16, Parc d'attractions futuriste du Futuroscope que nous mettons deux jours à visiter (trois nuits à l'hôtel ou dans le motorhome)- Sensations vertigineuses-Attractions sensationnelles-Spectacle son et lumières sur l'eau-féerie aquatique,survol de la planète Vénus....Mer 17 Du futuroscope Poitiers à Alvignac dans le Lot (270Km)-Jeu 18 Plongée (en ascenceur) dans le gigantesque "Gouffre de Padirac" Promenade en bateau au fond du gouffre, photo- Excursion au village de Rocamadour et ses aplombs impressionnants vus du Chateau sur le vieux village escarpé conservé tel qu'il était au Moyen âge-Ven 19, Quitté Rocamadour, déjeuner à Brive,dîner à Orléans arrivée à Milly tard le soir (495Km)- Sam 20 Ramené J. à SGDB.Je prête ma voiture à Brigitte pour avec ses enfants,aller chez André-Ginette dont ils reviennent lun 22 avec leur Papa -Mer 24, nous les emmenons tous à Roissy John seul part par avion le jour même et Brigitte et sa famille le lendemain jeudi 25 août 1994.
.((45 andm))26895 - Pour nos 45 ans de mariage les sam 26 et dim 27 août : Arrivée d'Eric et de Luc ven 7 juillet-De Marc ma 8 août-Réjouissances sur deux jours avec nos 47 invités au Château de Neuvy Sur Barengeon dans cette belle région de la Sologne avec ses cerfs,ses biches et ses chevreuils.Lun 28 retour de nous deux,de B et de ses 4 enfants à Milly. Elle est repartie an Canada avec sa fille le mer 30- Eric et Luc le 31 (août) 1995-Nous nous retrouvons à trois avec Marc pour rentrer à Milly.----1999 du mer 10 au jeu 18 février (merveilleuse) visite de l'Alhambra de Grenade (dont elle a rapporté un souvenir) En séjour avec nous à 'Four Seasons' résidence-hôtel, ville de Marbella ; hélas interrompu par de mauvaises nouvelles de son mari (Retour à Toronto via Paris en 1ère classe)----2006 du mer 14 au mardi 20 juin.Brigitte et son compagnon étaient invités au baptême des deux enfants jumeaux de sa cousine Cathy Richard.Bien entendu,ils ont résidé chez nous---2007 le ven 22 juin Aller en TGV et en 1ère classe, départ de Roissy direction Avignon pour se rendre au mariage de son cousin Nicolas Richard avec une personne de culture juive( = pas de mariage à l'église) 24 juin Retour à Paris avec du retard au départ d'Avignon. Arrivée suffisamment tôt pour faire avec notre résidence secondaire automobile laissée à Roissy pendant notre absence- un très beau ''Paris by nignt'',les Grands Boulevards,l'Opéra, la Madeleine, la rue Royale,la ''Concorde''les ''Champs Elysées'', la place de l'Etoile,la rue Lecourbe (où Brigitte est née)et terminer la journée à l'hôtel Mercure de Roissy (échange de chambres. Le 25 : Balade à Chantilly et retour sous la conduite de Joe à Roissy Charles de Gaulle aéroport pour départ à destination de Toronto Lester Pearson Airport----2010 du sam 19 au lun 22 février,,le Château de Versailles (le site le plus visité du monde) avec le Parc,les jardins de Lenôtre,les écuries,le Grand et le Petit Trianon de Marie Antoinette, Le Louvre et ses richesses (La Joconde, le chef d'oeuvre de Leonard de Vinci,la victoire de Samothrace (statue grecque érigée en 305 avant Jésus Christ),la Vénus de Milo (200 ans Av; J.C.), la visite de l'Opéra Garnier (Son plafond Marc Chagall) et en point d'Orgues (the top of the stay) une soirée au Moulin Rouge.
A partir du 23 juin 1975,long périple au Canada,aux States et au Mexique--
A fait sa rentrée des classes au collège catholique Saint-Pierre à Brunoy en limite de la Forêt de Sénard dans l'Essonne.
C'est le 25 septembre que notre fille est partie au canada pour la première fois.A été hôtesse à l'Aéroport de Roissy Charles de Gaulle du 2 mars au 31 voctobre- Repartie au Canada le Jeu 9 décembre même année-
WWW
 bt2       8 MARS 1980 suite de (b)t1--Plusieurs jours après, le sam 9 février,donc à quatre,avec le motorhome (a) nous sommes tous partis à Utrecht en Hollande afin de permettre à notre fille de présenter sa fille à sa grand'mère paternelle.Mamie et moi avons passé trois jourse et troix nuits à Utrecht .---laissé notre fille et sa fille avec la grand'mère paternelle--- Ensuite nous sommes partis pour une balade en Hollande avec une nuit à Den Oeven. Puis revenir les rechercher et les ramener à Paris-Ris-Orangis le mercredi 13 février 1980. Enfin,les emmener à Charles de Gaulle Airport pour retour à Toronto Leston Pearson Airport- le samedi 8 mars 1980.
 (a) pendant tout le voyage,nous avions posé le bébé...dans l'évier (''du plus beau camion du monde'',il s'agissait d'un Citroën rallongé à six mètres))
Après l'envoi d'une cantine de 60kg en frêt par la Panam,grand départ (et retour) de Tanya et de sa mère avec quelque 60kg de bagages accompagnés (qu'elle n'a pas payés (en temps que personnel navigant de Wardair))-Départ de Roissy samedi 8 mars 1980 à midi-Arrivée à Willowdale le même jour à 20 heures locales via Montreal et Toronto.    Suite et fin-Se rendre à (b)t3

bt3      Suite de (b)t1 et de (b)t2  8 MARS 1980  Aucun problème à Toronto avec la douane. Car il y avait en effet dans les bagages des bijoux (boucles d'oreilles,bracelet,collier) de la nourriture préparée par la (toute récente) Mamie (Quiche lorraine,roastbeef,gâteaux) et par moi-même,tout nouveau Papy, un bon bourguignon bien tassé. Il y avait aussi dans les valises une multitude de vêtements offerts à Tanya par toute la famille + ceci + cela...Tanya c'était la première ; elle est repartie au Canada vraiment gâtée par tout le monde.(On ne peut pas dire pour un bébé : << Les bras chargés de cadeaux >> (rire))
    Nous avons aussi offert à notre fille une soirée au ''Moulin Rouge'', pour voir la Revue '''Frénésie 80''' avec pour finir la nuit-comme le veut la tradition-''La soupe à l'oignon'' dans un restaurant des Halles de Paris.L'histoire ne dit pas à qui la (nouvelle) maman avait confié son enfant.
WWW
ersw2     At first : For the futur, without limit, each time, every thirtieth of december  :  HAPPY BIRTHDAY TO YOU ERIC-plus wishes of good luck in your sentimental and professional life-plus kisses,-for ever. Go on to be somebody pleasant to live with. From Mamie & Papy. (even they have been leaving for another world, for eternity)---Mais je ne suis pas (encore) mort. Alors cher Riri>>>joyeux anniversaire et grosses bises
PHOTOS à db(p)ersw
Then : Suite de (e)rsw1 Une jeune femme,Jaynie, tient une grande place dans sa vie ; Ce doit certainement être réciproque.Ils se sont connus en 2007--Il a séjourné de nombreuses fois avec nous :En 1992 : Le sam 4 juillet, arrivée à Roissy CDG avec Marc-Ven 24 Départ pour le Maine et Loire avec Marc (300Km) assister à un anniversaire de mariage-Mer 5 Août,Départ de Milly pour Marne La Vallée Eurodisney à cinq- Jeu 6 et ven 7 à Eurodisney-Sam 8 retour à Milly-La Tour Eiffel le Mer 12 août Retour au Canada avec Marc le jeu 13 août 1992----
1994
De merveilleuses vacances : J'aurais dû commencer par là car alors c'est l'apothéose en matière de vacances-sur tous les plans : densité et variété,nombreux sites touristiques, longueuret durée du voyage (26OOKm sur 40 jours) gastronomie avec une Chef cuisinière '5 étoiles', un véhicule automobile de tourisme hyper confortable,air conditionné-Un temps merveilleux sauf un orage tard le soir à Disney---Sam 16 juillet,Arrivée à CDG Airport de Brigitte et de ses 4 enfants. Pour nous rendre à Milly,nous faisons un crochet par Ste Geneviève pour prendre Jérome. A Milly,nous nous retrouvons à 9-Soirée télé coupe du monde de foot-Piscine, connaissance de Milly avec sa halle du 15ème siècle-Jeu 21,départ pour la Bretagne pour aller voir une amie de Brigitte,anciennes élèves de l'école catholique Saint Pierre à Brunoy dans l'Essonne (Betty et son mari Philippe)-Pris nos quartiers au camping de Saint Guénolé dans le Finistère (Nous sommes huit)-Promenades dans la Bretagne et au bord de la mer-Mer 27 Départ à 10h30 pour retour à Milly tard le soir (1200 Km AR)-Ven 29, journée Disneylandparis à Marne La Vallée avec les 5 canadiens et Jerome.-Fin de journée,nous dormons tous dans le motorhome sur le parking de Disney-Sam 30 retour à Milly (notre headquarter)-Du 1er au 9 août, B et T vont à Nice AR par avion- Ven 12,escapade à Beauchamp (100Km) pour aller voir une autre amie,même école,(Brigitte et son mari Christian).Nous avons passé une nuit chez eux-Sam 13,nous rentrons à Milly mais par Paris-- 'intra-muros'--c'est à dire que nous passons par la place de l'Etoile,les Champs Elysées,la Concorde,La Madeleine etc.....une véritable traversée du Paris touristique-Dim 14, Redépart cette fois vers Poitiers-Jaunay-Clan (290Km)-Lun 15 et mar 16, Parc d'attractions futuriste du Futuroscope que nous mettons deux jours à visiter (trois nuits à l'hôtel ou dans le motorhome)- Sensations vertigineuses-Attractions sensationnelles-Spectacle son et lumières sur l'eau-féerie aquatique,survol de la planète Vénus....Mer 17 Du futuroscope Poitiers à Alvignac dans le Lot (270Km)-Jeu 18 Plongée (en ascenceur) dans le gigantesque "Gouffre de Padirac" Promenade en bateau au fond du gouffre, photo- Excursion au village de Rocamadour et ses aplombs impressionnants vus du Chateau sur le vieux village escarpé conservé tel qu'il était au Moyen âge-Ven 19, Quitté Rocamadour, déjeuner à Brive,dîner à Orléans arrivée à Milly tard le soir (495Km)- Sam 20 Ramené J. à SGDB.Je prête ma voiture à Brigitte pour avec ses enfants,aller chez André-Ginette dont ils reviennent lun 22 avec leur Papa -Mer 24, nous les emmenons tous à Roissy John seul part par avion le jour même et Brigitte et sa famille le lendemain jeudi 25 août 1994.
1995
Ven 7 juillet--arrivée à Roissy avec Luc-Dim 9 Aérodrome Cerny---Du Mer 12 au lun 17,partis avec Luc et mon VW passer cinq jours au Château de Neuvy Sur Barengeon dans la Sologne(360Km AR)--Le lun 24 Base de loisirs d'Etampes- du 27 au 31,château de Neuvy avec Luc  -Jeu 3 août Base de loisirs de Buthiers-Ma 8 Roissy avec Luc pour accueillir Marc arrivé Mer 9-  -Du 10 au 14 août à Neuvy (200Km) avec Marc et Luc- -De Jeu 10 à Dim 14 au château de Neuvy avec Marc et Luc AR  -Balade au parc animalier de Saint Vrain (les singes) le jeu 17 août-Arrivés tard le soir du 16, nous avons couché dans mon VW, à trois avec Guillaume, sur la place du village---Jeu 24 Milly-Neuvy avec Luc--Sam 26 et dim 27 août Château de Neuvy Sur Barengeon,festivités pour les 45 ans de mariage des grands parents-Au total,48 invités  --Ceux qui n'étaient pas campeurs ont dormi dans de grands dortoirs (comme dans l'Armée) ou au château- Lun 28,Retour à Milly à 7 (Mamie,Papy,T,M,E,L et leur mère)  -Mer 30 après-midi,Disneyland puis parti coucher à Roissy où nous arrivons à minuit   Retour à Toronto avec Luc le jeu 31 août après une nuit passée sur le parking de l'hôtel Sofitel de Roissy. Nous deux sommes ensuite repartis à Milly avec Marc---((qui allait devoir faire sa rentrée des classes le 6 septembre au Lycée de Fontainebleau))--- ce même jour du 31 août 1995.
1996 le Jeu 4 juillet arrivée d'Eric et Luc--Le Mar 9, Les autruches à Montmacheux au Sud de Montereau-Jeu 11, Forêt de Fontainebleau-Mardi 16 Départ pour le Maine et Loire-Journée du 17 avec Lionnel et Odile-Jeu 18, départ pour le terrain de camping ''Le Fort Du Talud''- Lun 12 Quitté Lomener (Commune de Ploemeur) après 25 jours passés juste au bord de la mer, en face de l'île de Groix-Le Mar 13, Retour à Milly après une nuit passée entre Nantes et Saumur (camping de Vihiers)-Lun 19, Les rochers d'escalades de Cuvier en Forêt de Fontainebleau ,véritable terrain d'entraînement pour les alpinistes. Le soir parti à trois direction Thoiry- Dormi à trois dans le VW sur la place du village-Mar 20 août , Journée au Parc Animalier de Thoiry avec Guillaume ; Safari avec notre VW : Les ours,les macaques (agressifs,il fallait bien fermer les vitres),les oiseaux de proies, les tigres,les loup etc....-Ven 23 au soir,Sam 24 et dim 25 le matin,je fais visiter Paris à Eric: Palais de la Découverte,Planétarium,Cité des Sciences,la place de l'Etoile, les Champs Elysées,l'immense place de la Concorde (anciennement Place de Grève où furent guillautinés Louis XV1 et Marie- Antoinette),l'esplanade des Invalides. Nous avons dormi sur un petit parking,à quelque 20 mètres des Champs Elysées (Au matin réveillés par une compagnie de policiers et tous leurs véhicules)- Retour au Canada le Mer 28 août 1996 (Commentaire sur mon journal : ''Retrouvé
Milly beaucoup plus calme (rire).Mais ces deux gosses sont vraiment très gentils''-----
1997 
du 6 juillet au 23 août   Un beau dimanche à Milly La Forêt.Deux des fils de notre fille Eric et Luc étaient avec nous depuis le 4-Nous partions pour sept semaines en Scandinavie avec notre confortable motorhome, Mercedès hymermobile--Pour de merveilleuses vacances comme on n'en fait qu'une seule fois dans sa vie, tant en durée,qu'en qualité,qu'en variétés. Voyager ((aussi loin (9500 km)-aussi longtemps (sept semaines)-avec une telle variété,une telle intensité-dans un aussi beau,aussi grand (8 mètres) hyper confortable motorhome ( air conditionné,cuisine moderne,carré salle à manger vitré, étudié largement pour quatre personnes,télévision,deux lits de 140 toujours faits,générateur d'électricité, deux vélos amarrés à l'arrière...) fut certainement un grand atout dans notre voyage à destination du Cap Nord en Norvège. Le deuxième atout important ,ce fût mon épouse, la toute nouvelle et jeune grand'mère qui sans discontinuer : (A) a toujours veillé à ce qu'il ne manque rien au point de vue approvisionnement. (B) nous a toujours préparé d'excellents repas exactement comme si elle avait été à la maison.
  C'est quelques mois avant notre troisième départ pour la Polynésie Française que nous avons emmené deux des fils de notre fille au Cap Nord en Norvège.Et c'est le dimanche 6 juillet à 17h30 que nous avons quitté Milly la Forêt et passé notre première nuit en France sur l'autoroute A1 direction Lille---La 2ème sur l'aire de
Grundbergsee (en Allemagne) à 30 km à l'est de Bremen---Le 8 juillet,entrée au Danemark,3ème nuit à Randers---Le 9, embarqué à Skagen à 13h30, Larvik à 17h-3h30 de mer-Oslo à 19 heures. 4ème nuit en plein centre ville,à 100 mètres de la gare centrale.---Jeudi 10,Oslo-Opadal--5ème nuit à Imi Stolen---Vendredi 11 à Imi Stolen---Sdi 12, Déjeuné et visité Trondheim 7ème nuit à Majavatn---Dim 13, déjeuné au cercle polaire arctique par 66°33' de latitude nord---Lun 14 Fête de la France. Quitté le cercle polaire à 7h.Car Ferry de Bognes à Scargerget (150nok). Arrivée à 17h à Narvick.Visite du monument dédié aux soldats français qui ont péri lors du débarquement de mai 1940---Mar 15, Départ de Narvick.Photo du monument français.Plage des vétérans.Arrivée Tronso à 18h.10ème nuit à la concession Mercedès pour visite technique régulière.Nous sommes à 3500 km de Paris---Merc 16,Révision terminée à 8h30 (1522nok) Arrivée à Alta à 18h.Camping Cronstad--Nous ne sommes plus qu'à 200km du Cap Nord, Milly est derrière nous à 3900km---Jeudi 17, nous quittons Alta à 10h.Lavage du RV.Nous embarquons à Kafjord sur un ferry pour une traversée de 45 minutes et un débarquement à Honningsvag-shopping--Arrivée au Cap Nord à 17h.Nous sommes à 4100 km de Milly, à 2110 km du Pôle, 7890 km de l'Equateur, 71°10'de latitude nord et 25°47' de longitude Est soit en latitude l'équivalent du nord de l'île de Baffin dans le grand nord canadien.Le Cap Nord est le point habité le plus septentrionnal du monde. Vu : ''Le soleil de minuit''---Il fait grand jour....toute la nuit !!!---Ven 18,Brouillard-visite des installations du Cap---Sam 19, Envoyé 45 cartes postales.Brouillard dissipé à 12h.---Dim 20, Violente tempête toute la (15ème) nuit,le Recreational Vehicle dansait sur ses ressorts. Nous adultes nous inquiétions beaucoup ; nous n'avons pas beaucoup dormi. Les enfants eux ont passé la nuit comme si de rien n'était.Au petit matin,le vent avait encore forci. Nous avons changé pour un emplacement plus sécurisé---Lun 21,toujours du vent à plus de 150 kmh. Nous sommes quand même sortis (à pied) mais il fallait bien tenir Luc qui,poids plume, risquait de se faire emporter par le vent.Nous avons quitté le Cap Nord à 17h30 et pris nos nouveaux quartiers-moins tourmentés-à Scarsvag au camping Kirkeporten,une seule nuit-la 16ème (tarifs trop élévés)---Mar 22, Quitté Scarsvag après excursion colline.Point de vue sur le Cap Nord.sur Scarsvag ''Village de pêcheurs le plus septentrionnal du monde''-juste à quelques km du Cap-Nous nous rendons à.Honningsvag pour le Ferry inverse qui nous ramène à Kafjord.. Arrivée à Hammerfest à 15h/---17ème nuit sur le port---Mercredi 23,18ème jour.Photos. Balade en mer avec Eric à Akkarfjord,Hellefjord,Langstrand et Lotre.18ème nuit à Touristcenter. Jeudi 24, Photos ours à Hammerfest-Courses à Lakselv et retrait de nok's à Karasjok.19ème nuit à Storfossen--Ven25, Journée à Kirkenes-Arrivée pour déjeuner-Sommes allés jusqu'au poste frontière avec la Russie,route de Mourmansk-- Nous ne sommes qu'à un mètre de la Russie.Il n'y a autour de nous rien ni personne d'autre qu'un garde russe.Nous lui demandons de nous laisser faire le simple pas qui nous eût permis de fouler le sol russe. Il refuse-et mieux, nous invite à quitter rapidement le parking du poste frontière. Retour à Kirkenes puis partis dormir (20ème nuit )à Hesseng---Sam26, De Kirkenes en Norvège,passé en Finlande. déjeuné et retrait (fim) à Ivalo-Il arrive souvent qu'un troupeau de rennes nous barre la route.Pour la 2ème fois nous arrivons au cercle polaire arctique à Napapiiri,Santa Claus,le village du Père Noël, Grand centre touristique---Dim27,nous sommes à 9km de Rovaniemi. Passé la journée et la (22ème) nuit sur le cercle polaire--Lun28, Quitté le cercle polaire,la Laponie et ses rennes.Nous passons la frontière Finlande-Suède à Tormjo.Rallié le camping 'Laarike à Pitéa en Suède (23ème nuit)---Mar29 De Pitea à Umea,grand camping 4 étoiles à Svartbacken---Mercredi 30, Umea-Holick plage,sapins,trempoline,à l'écart (40km) de la route--Jeudi 31 juillet, Holick-Uppsala, camping Fyrishov, Centre nautique avec réduction pour les campeurs---Ven 1er août,Piscine Fyrishov gadgétée,bains d'eau chaude avec Eric et Luc-----Sam 2, Quitté Fyrishov direction Stockholm. Arrivée dans le très beau camping de Bredang.Déjeuné puis pris le métro pour se rendre à Stockholm centre ville.Visite très impressionnante du musée ''Vasa'' où est exposé un navire de guerre suédois---Longueur 69m-hauteur 19m-Tirant d'eau 4,80---qui a coulé le jour même de son inauguration en 1628 à quelques encâblures du chantier où il avait été construit- Il a été renfloué en 1961 soit après 333 ans d'immersion dans le port--avec tout ce que cela comporte de boues, de sédiments et de gangues de calcaire. Cause probable du chavirage : 200 tonnes de roches sous la ligne de flottaison n'étaient pas soit suffisantes,soit placées insuffisamment bas pour assurer la flottaison (La quille n'avait pas encore été inventée) Le musée présente également les conditions de vie des marins au 17ème siècle. Le renflouement du navire défraya la chronique mondiale par l'exploit technique réalisé.--Dim3 à mar5 : Balades en ville.Promenades en bateau Drottninggatan,Gamla,Stan---Mercredi 6, Quitté Stockholm où nous aurons passé quatre jours.Camping Gustavsvik à Orebro. Balade à Marieberg centrum.Très beau camping vert---Jeudi 7 août, le matin à Orebro.L'après midi à la piscine Gustavsvick accessible du camping (33ème nuit)---Ven 8,34ème jour.Camping Stutberget à 7km de Karlstad---Sam9, Balade et déjeuner à Karlstad-Bus18- piste cyclable-Grands terrains de football.Nous avons franchi le seuil des 7000km.Dim10,Sommarvik au sud de Arjang (J'y avais oublié une pièce la carosserie avant du Mercedès que j'ai récupérée grâce à Luc que nous avons pris au passage et qui nos a signalé l'anomalie)---Lun11,37ème jour Oslo. Ekeberg à 3km du centre ville.Bus 24 et 46 Jernbanetorget---Majorstuen-Oslo---Mar12-38ème jour en ville-Promenade au camping de Bogstad par le 24 et le 32. Bogstad plus loin que Ekeberg.Nouvelle balade l'après-midi en tram avec Eric et Luc à kjelsas, Jernbanetorget,majorstuen où,chez le coiffeur,Luc avait oublié sa sacoche,son ami Polaire et sa caméra---Mer13, 39ème, Récupéré les affaires de Lulu ainsi que Polaire qui avait dû penser que son maître l'avait abandonné.-Visité le monument des sculptures.Courses à la gare centrale puis par le bus 24 retour à Ekeberg.Oslo Départ à 15h pour Starvik, gros rochers---Jeudi 14, Quitté le camping après déjeuner.Embarquement général à 16 h sur le ms Pegasus.Arrivée à Skagen au Danemark à 19h. Poussé jusqu'à Frederikshavn---Ven15, Changé de monnaie.Fait réparer les vélos.Départ à 14h pour Vejle,grande gare routière avec centre commercial. Bureau de tourisme pour se rendre au Jutland au sud est du Danemark.---Sam 16, 42ème jour, Arrivée à Copenhague à 12h.Déjeuné-Rendu visite à la petite sirène.Pris nos quartiers à Charlottenlud (et ses canards) bien desservi pour aller en centre ville. Nous avons dû prendre le ferry pour notre 6èmè traversée  de Knudshoved à Halsskov---D17, Toute la journée en ville. Canal.Location de vélos. ascencion en montgolfière. Visite de monuments.---Lun18, 44ème jour-Quitté Copenhague à 10h direction sud.Embarqué sur le ''Prince à 15h.7ème traversée de Rodby à Puttgarden. Le ''Prince'' est un grand ferry avec beaucoup de touristes et de magasins hors taxes,plusieurs ponts...Débarqué à 16h30 et poussé jusqu'à Grundgergsee à 30 km à l'est de Brémen,aire que nous avions déjà utilisée à l'aller.---Mar 19,45ème jour : Brémen (germany)-Utrecht (Holland) 45ème nuit au camping Batenstein avec centre nautique à proximité immédiate (Pont,Gare,des centaines de vélos)---Mer 20,46ème jourBalades en ville après environ 10 minutes de ))---train.Grand centre commercial Catharijne. Tour Domtoren (110m de hauteur, 465 marches) avec ses 50+ 14 = 64 cloches---Jeudi 21, Utrecht-Bruxelles ( Rue Verbist) puis Mons en Belgique,Auberchicourt en France ou nous avons dormi (47ème nuit). Ven 22,48ème jourvisite de grande sympathie sur la tombe d'un ami Mr Paul Devred (le beau papa de Mammie décédé en 1972 à l'âge de 58 ans) auquel me rattachent de très bons souvenirs.L'après-midi visite du centre minier de Lewarde,bassin minier du Nord de la France,casques,descente au fond de la mine,petit train minier....---Sam 23,(49ème jour) D'Auberchicourt,nous partons stationner sur l'aire géante d'Asservillers dans le Nord avec des emplacements spéciaux pour maisons mobiles, Déjeuner.Et puis l'après-midi,c'est-via Paris-le retour à l'endroit d'où nous étions partis sept semaines auparavant : Milly la Forêt où nous passons la 49ème et dernière nuit de notre voyage (a)
  C'était l'épilogue heureux d'un beau et long voyage sur huit Pays de l'Europe du Nord-sans aucun incident,pas même une crevaison. Et pourtant : Plus de 9500 km parcourus pour se rendre jusqu'au Cap Nord et en revenir, quelque quinze grandes villes visitées dont cinq Capitales,
Oslo,Stockholm, Copenhague, Bruxelles, Paris--(En Finlande,nous avons préféré le village du Père Noël par rapport à Helsinki la capitale) Huit pays avec chacun sa propre monnaie : France FRF,Belgique BEF,Germany DEM,Danemark DKK,Norvège NOK,,Sweden SEK,Laponie,Finlande FJM,Hollande NEG-(Il n'y avait pas encore l'Euro)--49 nuitées, 30 dans des camping---toujours très bien organisés avec des jeux et des vélos spéciaux pour les enfants---et 19 en ville en emplacements libres ou dans la verte nature-Plus sept traversées maritimes totales (totales = nous quatre + notre grande maison roulante)-plus une excursion en bateau à Hammerfest avec Eric et une randonnée fluviale à Stokholm à nous quatre. Moyenne kilométrique par jour sur 49 jours : 200km. Changement de place chaque 1,4 jour en moyenne . N'oublions pas l'ascension en Montgolfière et des dizaines de promenades en train's,,en tram's, en bus's, en trolley's,en métro's,en vélo's....et à pieds. Deux bicyclettes arrimées à l'arrière du Recreational Vehicle dès le départ à Milly ont fait en permanence la joie des enfants Eric 11ans, Luc 7 ans.
Nous pensons qu'ils se souviendront toute leur vie de cette aussi exceptionnelle et originale randonnée.
(a) Le 24 (août 1997) je les ai emmenés à la grand'messe à l'église de Milly.C'est le jeudi 28 août 1997 que,après une séance photos sur
les Champs Elysées (la plus belle avenue du monde) nous avons emmené Eric et Luc à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle pour leur retour au Canada.
Mais oui,dans la vie,il y a toujours une fin à tout, pour les bonnes choses....comme pour les moins bonnes.((From Gma & Gpa))
   
-((repère-18798))---1998 à Tahiti et en l'île de Raiatea (en Polynésie) avec Marc du Sdi 18 juillet au ven 24 août pour Marc-Ldi 9 novembre pour Eric. S'en rappellent-t-ils  : Des jeux de pistes--la rivière Faaroua, les motus,le récif,le restaurant Atiapiti typiquement polynésien,la montagne à cent mètres de chez nous--15 août l'ascension du Tapioi--Le Mer 19, en bateau,visite de l'île voisine de Tahaa, l'île vanille enserrée avec Raiatea dans le même lagon, même récif-- (Marc nous quitte le lun 24août pour Toronto via Paris) la rentrée des classes pour Eric au collège d'Uturoa le lun 24 août, le truck des élèves.En vacances scolaires du ven 9 au dim 25 octobre--Départ de Raiatea le dim 8 Nov, de Tahiti-Faaa le 9--Retour à Toronto le jeu 12 novembre via Paris.---
2OO6 Est venu avec un ami du 2 mai au 9 juin pour un voyage en Europe- Un manège de la 'Foire du trône' (à deux pas de chez nous) lui a causé la plus grande frayeur de sa vie-
WWW
tcjs2     Suite de (t)cjs1 Ensemble,donc à quatre,le samedi 9 février1980,nous sommes allés dans la Hollande à Utrecht pour présenter Tanya à sa grand'mère, cette fois paternelle. C'est en motorhome que nous avons fait le trajet. Nous deux avons passé trois nuits à Utrecht et une à Den Oever. Du soleil pendant tout le voyage--PHOTOS à db(p)tcjs
  Quelques instants après notre arrivée à Utrecht,Mamie et moi avons passé 3 jourset 3 nuits à Utrecht---laissé notre fille et sa fille avec la grand'mère paternelle--- puis nous sommes partis pour une balade en Hollande avec une nuit à Den Oeven. Puis revenir les rechercher et les ramener à Paris-Ris-Orangis...(a) pendant tout le voyage,nous avions posé le bébé...dans l'évier.(''du plus beau camion du monde'')  .Ensuite et enfin, le samedi 8 mars, les emmener à Charles de Gaulle Airport pour retour à Toronto Leston Pearson Airport- le mercredi 13 février 1980----.Se rendre aussi à   :   (b)t1  (b)t2  et (b)t3 ainsi qu'à (t)cjs3 (ci-dessous)
WWW
tcjs3     Suite de (t)cjs1 et de (t)cjs2---1983 sam 1er juillet, Brigitte arrive à Roissy avec sa fille et son fils Marc dont nous faisons la connaissance.Ils repartent d'Orly le 30 juillet 1983----1984 Curiosité : Le 29 avril, au hasard des cheminements de passagers en l'aérogare de Los Angelès,nous nous croisons en des couloirs différents et en des sens opposés,pour se rendre tous à Tahiti mais avec deux compagnies différentes, eux trois Air New Zealand venant de Toronto et moi Air France arrivant de Paris.(Ils sont arrivés à Tahiti avant moi) A Papeete je loue une belle voiture et nous faisons le tour de l'île (de Tahiti 100 Km)-Moorea-le 1er mai,aller et retour en ferry boat, aussi le tour de l'île-C'est le 4 mai que nous prenons l'avion pour Tubuai et tout notre petit monde s'installe dans notre belle maison de bord de mer (direct) à quelques mètres de la plage et du lagon multicolor,vue sur les motus ensoleillés à cheval sur le récif, les montagnes avec le Taita,le vieux port, et un troisième tour d'une île (celle deTubuai). Tous nos amis leur ont réservé un excellent accueil.C'est le 12 juin qu'ils sont repartis (après donc un séjour en Polynésie de 45 jours) pour le Canada via Los Angelès.et Tahiti Faaa où bien sûr nous les avons accompagnés----En 1985 le 20 juin,arrivant de Tubuai,je retrouvais B. T. et M. à Tahiti Faaa Airport venant de Toronto via Los Angeles.Là aussi,je loue une belle voiture toute neuve pour les occuper jusqu'à 11 heures, heure à laquelle je les mets dans l'avion (Je dois rester à Papeete) direction l'île de Tubuai par Air Polynésie-Ven 19, départ pour un séjour de 8 jours à Tahiti (à huit : nous deux,M et J, B Tet M) Nous habitions au Taone où un collègue en vacances en France m'avait laissé à la fois son appartement et sa voiture- --Retour au Canada direct de Tahiti-Faaa le 27 juillet 1985----1987 du 21 au 24 août,Avec un recréational vehicle de location,trois journées de camping à Algonquin Park-1988 Brigjtte avec ses 3 enfants du mer 20 juillet au jeudi 18 août-Sur la fin du tour de France rue de Rivoli-Journée à babyland----1988 Venant de Paris, Boulogne-Douvres par l'hovercraft, le mar 27 décembre, retrouvé Brigitte, son mari et Tanya à LondresVictoria Station.--Hôtel Winchester-Mer 28 balades en bus à impérial-Buckingham Palace,Régent Street,Picadilly Circus,Hyde Park,The Thames,Tower of London-Tower Bridge-Aéroport de Gatwick à 21 heures, Brigitte et sa famille repartent au Canada--------1989.Du 5 au 18 août,en train de Toronto à Winnipeg (Manitoba) avec Salon particulier de 1ère classe- A Winnipeg,Edgar nous emmène jusqu'à Warroad (Minnesota,190Km,épisode d'un ours brun qui nous coupe la route) puis de Warroad à Parkman (600Km)--A Parkman,Edgar nous prête son olsmobile pour une randonnée en Saskatchewan de 1500Km-C'est le 17 que, très tôt le matin,à Moosomin,accompagnés par Edgar et son épouse,nous prenons le train pour Winnipeg où nous retrouvons notre salon particulier dans le train qui nous ramène à Toronto- C'est le Papa de Tanya qui nous ramène à la maison----1991 Avec Marc arrivés le Mer 10 juillet-Ris Orangis,Milly,nuit à La Ferté Bernard. Le11,direction le camping de Brem sur Mer-Excursion en l'île d'Yeu ,location de bicyclettes-le lun 29,retour à Milly (300km)-Du jeu 1er au ven 9 août,voyage en Belgique Bievre, La Roche sur Ardennes puis pour terminer, en train, la belle visite des grottes de Hans Sur Lesse ((Ce fût pour leur grand-père (de Marc et Tanya) un moment de grande émotion car ces grottes de Hans,il les avait déjà visitées, mais...60 ans auparavant !!! en groupe avec...ses grands parents ; Il avait 3 ans et demi))-Dim 11,longues marches dans Paris-Retour au Canada de Tanya et Marc le lun 12 août 1991 soit un bon mois de vacances en France-
1994 De merveilleuses vacances--J'aurais dû commencer par là car alors c'est l'apothéose en matière de vacances-sur tous les plans : densité et variété,nombreux sites touristiques, longueuret durée du voyage (26OOKm sur 40 jours) gastronomie avec une Chef cuisinière '5 étoiles', un cottage automobile (En Anglais un véhicule récréationnel,recreational vehicle) hyper confortable,générateur de couranr electrique,air conditionné dont deux lits de 140 toujours faits,cuisine complète en vis à vis du carré salle à manger-salon-couchages six personnes,deux bicyclettes arrimés à 'arrière sur des porte-vélos.....Un temps merveilleux sauf un orage tard le soir à Disney---Sam 16 juillet,Arrivée à CDG Airport de Brigitte et de ses 4 enfants. Pour nous rendre à Milly,nous faisons un crochet par Ste Geneviève pour prendre Jérome. A Milly,nous nous retrouvons à 9-Soirée télé coupe du monde de foot-Piscine, connaissance de Milly avec sa halle du 15ème siècle-Jeu 21,départ pour la Bretagne pour aller voir une amie de Brigitte,anciennes élèves de l'école catholique Saint Pierre à Brunoy dans l'Essonne (Betty et son mari Philippe)-Pris nos quartiers au camping de Saint Guénolé dans le Finistère (Nous sommes huit)-Promenades dans la Bretagne et au bord de la mer-Mer 27 Départ à 10h30 pour retour à Milly tard le soir (1200 Km AR)-Ven 29, journée Disneylandparis à Marne La Vallée avec les 5 canadiens et Jerome.-Fin de journée,nous dormons tous dans le motorhome sur le parking de Disney-Sam 30 retour à Milly (notre headquarter)-Du 1er au 9 août, B et T vont à Nice AR par avion- Ven 12,escapade à Beauchamp (100Km) pour aller voir une autre amie,même école,(Brigitte et son mari Christian).Nous avons passé une nuit chez eux-Sam 13,nous rentrons à Milly mais par Paris-- 'intra-muros'--c'est à dire que nous passons par la place de l'Etoile,les Champs Elysées,la Concorde,La Madeleine etc.....une véritable traversée du Paris touristique-Dim 14, Redépart cette fois vers Poitiers-Jaunay-Clan (290Km)-Lun 15 et mar 16, Parc d'attractions futuriste du Futuroscope que nous mettons deux jours à visiter (trois nuits à l'hôtel ou dans le motorhome)- Sensations vertigineuses-Attractions sensationnelles-Spectacle son et lumières sur l'eau-féerie aquatique,survol de la planète Vénus....Mer 17 Du futuroscope Poitiers à Alvignac dans le Lot (270Km)-Jeu 18 Plongée (en ascenceur) dans le gigantesque "Gouffre de Padirac" Promenade en bateau au fond du gouffre, photo- Excursion au village de Rocamadour et ses aplombs impressionnants vus du Chateau sur le vieux village escarpé conservé tel qu'il était au Moyen âge-Ven 19, Quitté Rocamadour, déjeuner à Brive,dîner à Orléans arrivée à Milly tard le soir (495Km)- Sam 20 Ramené J. à SGDB.Je prête ma voiture à Brigitte pour avec ses enfants,aller chez André-Ginette dont ils reviennent lun 22 avec leur Papa -Mer 24, nous les emmenons tous à Roissy John seul part par avion le jour même et Brigitte et sa famille le lendemain jeudi 25 août 1994: ----1995 sam 26 et dim 27 août, nos 45 ans de mariage au Chateau de Neuvy Sur Barengeon dans cette splendide province de la Sologne-Repartie au Canada avec sa mère,Eric et Luc le jeu 30 août 1995.
PHOTOS à db(p)tcjs--mrdtcjs Tanya s'esr mariée le 12 mai 2009 avec Robert Jarvis
Tanya Caroline Jarvis ! Une vrai maman dont c'est la fête chaque année :
lfdm-LA FÊTE DES MAMANS C'EST LA PLUS BELLE FETE DU CALENDRIER. Pour texte bien à jour cliquer ce qui est souligné en bleu juste ci-avant  
  Le jour de la fête des Mamans,c'est le plus beau jour de l'année.Car être une Maman, c'est ce qu'il y a de plus beau au monde.Une vraie Maman la seule qui crée la vie----Dieu a créé les Mamans pour le seconder car il ne pouvait pas tout faire à lui tout seul-Une Maman, elle a tout ce qu'il faut, quand il faut,où il faut,avant tout le monde. Forcément puisqu'elle est une Maman.On ne peut rien lui cacher car son petit doigt lui dit tout.Elle nous fascine.C'est pour ça qu'on l'adore--Dans la vie qui nous sourit c'est Maman-Qui console et qui guérit c'est Maman-
Une Maman c'est irremplaçable ((Une maman d'adoption peut se révéler une tout aussi bonne Maman qu'une maman naturelle Référence une certaine Laetitia, son côté positif).Deux mamans, c'est un peu pareil (Un bémol toutefois, l'absence d'un papa qui pour l'enfant peut constituer un manque pour son épanouissement)
Bonne fête aux Mamans brunes.....Et aux Mamans blondes  :  '''Ma maman je ne sais--s'il en est de plus blonde--De plus belle je le sais-- il n'en est pas au monde'''
WWW
Un conte de Maman : Il aime beaucoup Sa Maman ce petit homme d'à peine dix ans, pas plus haut que trois pommes.Il est un enfant des rues, avisé, débrouillard,le genre Poulbot, un bon gosse---
((Sa Maman est une ouvrière préalablement vieillie par les difficultés de la vie,les chagrins et la misère.Son petit garçon,c'est sa raison de vivre.Elle aime beaucoup les fleurs et cela aussi l'aide à vivre))
---Notre petit homme ne sait pas quoi faire pour faire plaisir à sa Maman. Le dimanche par exemple, quand il a réussi à réunir la somme nécessaire, il va au marché pour acheter des fleurs ((plutôt que des jouets et des bonbons)) et les offrir à sa Maman ---Un jour la Maman tombe gravement malade. Un samedi, fin mai, elle est admise en urgence à l'hôpital (dans un état qui laisse entrevoir le pire)--Le lendemain iI doit aller voir sa Maman bien sûr---et plus que jamais avec des fleurs car : C'est aujourd'hui dimanche, Sa Maman est à l'hôpital, et C'est la fête des Mamans. Mais voilà,il n'a pas d'argent,du tout. Il se rend tout de même au marché.
  Là, le désir de faire plaisir à sa Maman est le plus fort : Pour la fête de sa Maman,il vole des fleurs à l'étalage---et se fait surprendre. La marchande est fort mécontente ; mais tout de même elle s'étonne d'un tel larcin curieusement accompli par un petit garçon--L'enfant explique <<<J'ai pris ces quelques fleurs pour ma Maman.Je vous demande pardon. C'est aujourd'hui dimanche et je partais voir ma Maman qui est malade à l'hôpital.J'ai pris ces belles fleurs pour les offrir à ma jolie Maman. Elle aime tellement les fleurs et en plus aujourd'hui,c'est dimanche,c'est sa fête C'est la fête des Mamans. Je vous demande de me laisser partir Madame car ma Maman, elle m'attend, là bas,à l'hôpital,sur son grand lit tout blanc>>> La fleuriste remuée,toute émue,l'embrasse et lui dit <<< Si c'est pour offrir à ta Maman, ces fleurs, reprends-les, je te les donne,de tout mon coeur>>>
  Tout content d'avoir été pardonné, il se rend très vite à l'hôpital. Arrivant à la récéption--((tellement heureux de retrouver Sa Maman --devant des adultes médusés--son bouquet de fleurs à la main,le petit garçon déclare   "Je viens voir ma Maman".... 
.... L'infirmière arrive--gênée--le prend par la main--l'emmène dans un coin discret--le fait asseoir--lui prend doucement les deux mains-- lui annonce lentement,--tristement
  "Ta Maman elle est partie ce matin, très tôt, très loin, pour toujours--tu n'a plus de Maman" 
 L'enfant ((qui a la maturité d'un adulte)) a tout de suite compris. Il éclate en sanglots,sans bruit,sans cris...Tout s'écroule autour de lui....Se cramponnant à son bouquet de fleurs,il trouve cependant le force de murmurer "Je veux voir ma Maman"
WWW
Un autre conte de Maman. Cette fois c'est une jeune femme qui aime beaucoup Sa maman dont c'est bientôt l'anniversaire. Elle poste sa carte de joyeux anniversaire avant lundi de telle sorte qu'elle parvienne à sa Maman au plus tard le jour exact soit mercredi. Hélas mardi, à son travail,la Maman victime d'un évanouissement est admise en urgence à l'hôpital. Mercredi la Maman part pour son dernier voyage,s'en va pour un autre monde.La jeune femme est d'autant plus effondrée que rien ne laissait prévoir un départ prématuré de sa Maman-avec une telle rapidité. Le jeudi elle se rend au domicile de Sa Maman. Elle ouvre la boîte à lettres. Elle y trouve la carte d'anniversaire de sa Maman.
  Un dernier conte de Maman (Est un peu la suite des deux contes ci-dessus) : Un petit garçon et une jeune femme aimaient beaucoup leur Maman.Régulièrement iIs lui envoyaient une carte pour son anniversaire, lui offraient des fleurs pour sa fête. Et puis un jour leur Maman s'en est allée, pour l'éternité, hélas beaucoup trop tôt. Les années ont passé. Le petit garçon et le jeune femme sont devenus (ils ont eu plus de chance que leur Maman) des personnes très âgées. Toute leur vie,comme jadis quand elle était là,tout aussi régulièrement, chaque premiers jours de novembre,ils ont acheté des fleurs, se sont rendus au cimetière pour dans un silence respectueux les offrir à-((les déposer sur la tombe de)-leurMaman-leur Maman pour toujours
L'amour d'une Maman-----C'est le seul amour qui jamais ne s'efface-----Et qu'au fond du coeur jamais rien ne remplace
C'est toi Maman la plus belle du monde-Aucune autre à la ronde n'est plus jolie-
Ma Maman, c'est une Maman, comme toutes les Mamans, mais voilà c'est la miennE.
WWW
tcjs4----NEWSLETTER2554----envoyée par geoferlebon à Tanya (et un peu à toutes les mamans) le 25 mai 2014 à quelques jours de la Fête des Mères  : 
 Dear Tanya, her husband and her friends-mom's     ((CC Mamie,ta mère (tes frères) ainsi que info d'autres mamans de ma connaissance qui sont à l'internet ainsi qu'un peu à tout ceux et celles qui ont (encore la chance d'avoir) leur Maman : Marc Swenker, Eric Swenker, Luc Swenker, Brigitte Swenker, Elisabeth Lebon, Caty.Richard, Colette-comull@free.fr, (Maureen-mmmoswanks@hotmail.com) (isabelle.senzo@free.fr,la fille de Colette))
A l'occasion de la ''Fête des mères'' du 'Mothers day'' qui a lieu en mai--chez vous comme chez nous--
     Surtout via Facebook  mais aussi via Twitter,  j'ai publié pour nos proches mais aussi ""TOUS PUBLICS"" (a)
___des éloges ainsi que de belles histoires sur les mamans (il y en a quatre dont une qui est très joyeuse et une autre qui est très triste)
___Une photo de toi et tes amies (a) en temps que représentantes des Mamans.
 (a) Ainsi ta photo avec tes trois amies va être vue par des millions de facebookers (et de twitters) dans un vibrant hommage aux Mamans.
         J'aimerais recevoir des commentaires positifs afin de me permettre de faire mieux la prochaine fois-----Thank you for attention
Affectionately yours--or Friendly yours--or Sincerely yours  (selon le cas) to you all--
Georges F.Lebon---geoferlebon--_www.geoferlebon.fr ou  www.geoferlebon.com
WWW
jraia2    Suite de (j)raia1 (à Raiatea) C'est en 1998 en ce jour du lun 5 janvier où étant installé en l'île de Raiatea, je me rendais à Faaa Airport pour accueillir mon épouse arrivant de France pour me rejoindre.Avec une certaine émotion,elle retrouvait Tahiti après douze ans d'absence.Nous sommes descendus à l'hôtel du Matavai (desservi par le truck pour se rendre en centre ville ; mais j'avais loué une voiture) Nous sommes restés quatre jours en Tahiti-à faire des balades-dont le tour de l'île 100km + de nombreux achats.
 C'est le vendredi 9 que par un bateau  le 'Ono Ono', rapide car à ''jet propulsion'' nous sommes arrivés à Raiatea de nuit.  Mon épouse faisait connaissance, enchantée, de notre nouveau logement (fleuri et dont j'avais fait climatiser une chambre. Ce qui nous a permis tout au long de notre séjour (sept ans) de toujours passer d'excellentes nuits))
Notre long séjour dans cette île de Raiatea de l'archipel de la Société-îles Sous le Vent-en Polynésie Française-devait se révéler une parfaite réussite comme le furent bien d'autres séjours en bien d'autres contrées de l'Outre Mer tout aussi idylliques les unes que les autres--où nous avons eu la chance de vivre (au total quelque 25 années)
dcdmp2   (Aussi remp3)-Suite de (d)cdmp1,(n)dmp, (m)glb  Père de famille (très) nombreuse, 
  mglb    n'a jamais démérité.Travailleur infatigable, n'a jamais laissé sa famille manquer d'argent. Il a vécu la "Grande Guerre"( il avait entre 12 et 16 ans) Pendant la première phase de la guerre de 39/45 (la 'Drôle de guerre') a été réfugié avec la plus grande et la plus petite de ses quatre filles et son épouse à Castelnaudary. L'armistice du 24 juin 1940 leur a permis de retourner chez eux (13 rue des Loriettes à Bagnolet, ville de banlieue limithrophe de l'Est de Paris. S'est alors installée pendant la 2ème phase de la seconde guerre mondiale, la période des restrictions (de toutes sortes, alimentation,,tissus,charbon,essence,tabac, etc.....) qui a duré jusu'en 1950) ---Il n'avait alors pas son pareil pour, par de multiples ''astuces'' s'approvisionner (beaucoup) plus que ne le permettaient les cartes d'alimentation (de pain, de viande, de beurre, bref, il y avait des cartes avec tickets détachables pour tout. Je le revois partir en vélo assez loin pour ramener de la nourriture. Notre mère elle prenait le train pour, également très loin, dans le centre de la France, se ravitailler et revenir avec de lourdes valises et la crainte voire même la frayeur-soit de se les faire confisquer...ou voler
)
WWW
 jrlb2    Suite de (j)rlb1--PHOTOS à dbp(j)rlb  Ce fait présente la caractéristique exceptionnelle suivante : Je l'ai appris (la naissance de Jérome) certes le même jour (le 25 juin) par téléphone)....mais je l'ai appris onze heures avant que l'évènement ne se produise (oui oui,dans la réalité) !!! = j'ai appris qu'il était né avant qu'il ne soit né.Mais pour quelle raison ?1984 Nous nous sommes rendus à Baillet en France sur la tombe de l'arrière grand père de Jérôme-Déjeuné chez Josette --1985 En Polynésie à compter du dim 21 juillet 1985-En l'île de Moorea par ferry boat (avec notre auto) du mar23 au jeu 25 Tour de l'île, promenades et baignades.Tahiti-île de Tubuai le Lun 29-- En l'île de Tubuai du Lun 29 juillet au jeu 15 août 1985-La plage,le lagon,cocktail à la Subdivision Administrative des îles australes, le récif, les motus,Le Taita, nombreux Tamaaraa's...(C'est au cours de ce séjour que nous avons en connaissance du 'grand départ' (le 1er août) de notre mère et grand'mère-Repartis de Tubuai le 15 Août pour via Tahiti puis Faaa-airport retourner en France le Jeu 17 août 1985-En tout quatre semaines zen Polynésie--1989 Virée à Saint-Domet dans la Creuse départ le ven 27 octobre-Balades à Boussac et à Aubusson-Madame Lionnet 95 ans veuve depuis...56 ans !-Dim 5 août retour chez nous à Ris-Orangis via SGDB pour ramener Jerome à ses parents----1990 Jeu 28 juin départ pour la Bretagne avec notre motorhome Mercedès-Camping du Talud à Ploemeur-Vélo-Escapade à l'île de Groix en bateau le 12 juil-Retour à Milly le 13--Dim 28 oct à dim 4 Nov,escapade en Creuse,même destination qu'en 1989 avec cette fois camping à Evaux les Bains-Dim 4 novembre départ de la Croix de l'Arbre à 4h30, de bonne heure certes, mais Jérôme et sa grand'mère restés couchés jusqu'à Orléans soit 265 Km. Ramené Jérôme même jour à SGDB à 11h30, durée du voyage 7 heures dont une heure trente de pause au Nord d'Orléans-Dim 11 Nov,emmené Jérôme aux cérémonies de l'Arc De Triomphe avec participation de l'Ecole de l'Air, mon ancienne école-Dim 2 décembre,visite à nous deux des Catacombes à Denfert Rochereau dans le 14ème-Mar 25 décembre Départ pour Aussois, belle tablée,22 personnes- Arrivée le 26- Nuit de la saint-Sylvestre au camping d'Aussois----1991 Mar 1er janvier,Repas de midi de nouveau ensembles. Le soir soupe à l'oignon. Excellentes fêtes de Nouvel An.''Jérôme ravi''-Jeu 3 janvier,Départ d'Aussois et dormi au bord de Lac du Bourget-Ven 4,fait le demi-tourdu lac par Aix les bains.Puis retour à SGDB par Ambérieu,Culoz,Bourg En Bresse, Mâcon-Arrivée tard le soir et dormi Rue de la Pompe----le Mar 26 février Balade à deux en TGV de Paris à Brest pour trois jours-Océanopolis-la Tour Tanguy,le Musée de la Marine,le Pont de Recouvrance,le Bibus,la Place de la Liberté,la Rue du Siam, l'Hôtel 'Voyageurs'-Retour à Ris-Orangis Ven 1er mars-Dim 10 Mars, Salon de l'Agriculture à la Porte de Versailles-Sam 1er juin,Visite de l'Observatoire de Paris plus les Champs Elysées, l'Etoile, la Concorde--Avec Tanya arrivée le Mer 10 juillet-Ris Orangis,Milly-Nuit à La Ferté Bernard. Le11,direction le camping de Brem sur Mer-Excursion en l'île d'Yeu ,location de bicyclettes-Sam 27,escale à Angers-Rochambau chez Lionnel-Odile Provost-Lun 29,retour à Milly (300km)-Sam 26 oct Départ pour la Creuse,couché à Bourges-Dim 27,arrivée à Saint-Domet La Crois bde l'Arbre.Balade dans la campagne creusoise-Jeu 31,départ de Saint-Domet à 4h30 seul debout-Arrivée à Triaucourt-en-Argonne,en Meuse le soir-Couché sur la place du village-Ven 1er et sam 2 Nov, passé deux jours avec jean et Paulette Gayot, des amis d'enfance de Verdun. Ils possédent à Triaucourt un moulin qu'ils ont aménagé en une très belle résidence secondaire-Belle balade en Forêt de l'Argonne-Jérôme allité pour deux jours-Dim 3 Nov,retour à Milly la Forêt, puis Ris-Orangis ''Jérôme très content de ses vacances''----1992 Ven 28 Fév,Départ avec Papy à Neuvy Sur Barengeon-Arrivée au Château de nuit-Invités pour le dessert par ''les gens du Château'' (dont Holeindre)-Couscous géant 200 personnes-Dim 1er mars Journée au Château-Lun 2 Départ pour Annecy (435 Km)-Arrivée tellement tôt que nous avons le temps d'aller faire un tour en ville-Nous sommes bien installés au 'Belvédère' (= beau point de vue sur le lac) route de Semnoz-Mar 10 Mamie nous rejoint-Mer 11 Visite de la vieille ville,le lac-Sam 14 retour à Milly La Forêt (494 Km)-Dim 5, ramené Jérôme chez lui----Du Sam18 au Lun 20 avril, fugue à Vezelay, splendide basilique.Retour à Milly Lun après-midi (350 Km--Jeu 28 Mai Départ pour la Bourgogne -Visite de l'Abbaye de Fontenay-Ven 29 passé trois nuits au camping de Montbard,la ville de Buffon-Visite du Parc Buffon-Dim 31 mai, retour à Milly La Forêt, puis à SGDB pour ramener Jérôme -C'est le 3 juin1992 à presque onze ans que Jérôme apprend la nomination de son père dans les Alpes Maritimes-Sam 4 juillet : à Roissy en train puis début de vacances à Milly avec nous deux (en tout, nous sommes cinq)-Ven 24 Départ pour le Maine et Loire (300 Km)-Sam 25 40 ans de mariage de Lionnel et d'Odile à Soulaine Sur Aubance-Lun 27 Retour à Milly, départ de Rochambeau à 10 heures----Mer 5 Août départ pour Marne La Vallée-Jeu 6 et Ven 7 août Eurodisneyland avec nous deux-Sam 8,retour à Milly,le Lun10 à Ris puis à SGDB pour Jérôme-Dim 6 Sept, Petite fête à Milly pour les 65 ans de Papy avec Jérôme et sa famille-Lun 7 Sept 1992 ''Michel et sa famille nous quittent géographiquement et définitivement pour partir s'installer à Nice (1000 Km)--Sont venus passer les fêtes de Noël-Nouvel An à Sainte Geneviève--Mar 29 décembre Balade dans Paris, l'Etoile,les Champs-Elysées,la concorde,Fauchon, l'Opéra, le lycée Turgot, 69 rue Turbigo à Paris 3ème--
1993 Ven 23 Avril, Balade instructive à Paris,Le Louvre, Le Forum des Halles,Les Innocents, Saint-Eustache--Mer 7, Jeu 8 juillet emmené Jérôme à Roissy pour départ au Canada-Ven 30 même mission à Roissy pour accueillir Jérôme arrivant de Canada où il aura passé 23 jours--Mar 10 août Départ pour le Tarn Et Garonne-Mer 11 arrivée à Paganel commune de Bourg de Visa-Jeu 12 Mariage de nos amis Beaussart-Lun 16 Départ de Paganel,passé par Moncul, arrivée à Saint Domet vers 16 heures-Mar 17 retour à Milly-Sam 4 Sept 1993 Jérôme et son frère repartent à Nice----29 décembre
-1994
-Ven 15 Avril Arrivée chez nous à Ris-OrangisJeu 21 Dîner spectacle à Disney Buffalo--Du Ven 22 au Mar 26 escapade à la Croix de L'Arbre-Ven 24 Départ d'Orly Ouest pour retour à Nice-Cimiez,place du Commandant Gérome----
1994 J'aurais dû commencer par là car alors c'est l'apothéose en matière de vacances-sur tous les plans : densité et variété,nombreux sites touristiques, longueur et durée du voyage (26OOKm sur 40 jours) gastronomie avec une Chef cuisinière '5 étoiles', un véhicule automobile de tourisme hyper confortable,générateur de courant électrique,air conditionné-Un temps merveilleux sauf un orage tard le soir à Disney---Sam 16 juillet,Arrivée à CDG Airport de Brigitte et de ses 4 enfants. Pour nous rendre à Milly,nous faisons un crochet par Sainte Geneviève pour prendre Jérome. A Milly,nous nous retrouvons à 9-Soirée télé coupe du monde de foot-Piscine, connaissance de Milly avec sa halle du 15ème siècle-Jeu 21,départ pour la Bretagne pour aller voir une amie de Brigitte,anciennes élèves de l'école catholique Saint Pierre à Brunoy dans l'Essonne (Betty et son mari Philippe)-Pris nos quartiers au camping de Saint Guénolé dans le Finistère (Nous sommes huit)-Promenades dans la Bretagne et au bord de la mer-Mer 27 Départ à 10h30 pour retour à Milly tard le soir (1200 Km AR)-Ven 29, journée Disneylandparis à Marne La Vallée avec les 5 canadiens et Jerome.-Fin de journée,nous dormons tous dans le motorhome sur le parking de Disney-Sam 30 retour à Milly (notre headquarter)-Du 1er au 9 août, B et T vont à Nice AR par avion- Ven 12,escapade à Beauchamp (100Km) pour aller voir une autre amie,même école,(Brigitte et son mari Christian).Nous avons passé une nuit chez eux-Sam 13,nous rentrons à Milly mais par Paris-- 'intra-muros'--c'est à dire que nous passons par la place de l'Etoile,les Champs Elysées,la Concorde,La Madeleine etc.....une véritable traversée du Paris touristique-Dim 14,toujous avec Jérome,Redépart cette fois vers Poitiers-Jaunay-Clan (290Km)-Lun 15 et mar 16, Parc d'attractions futuriste du Futuroscope que nous mettons deux jours à visiter (trois nuits à l'hôtel ou dans le motorhome)- Sensations vertigineuses-Attractions sensationnelles-Spectacle son et lumières sur l'eau-féerie aquatique,survol de la planète Vénus....Mer 17 Du futuroscope Poitiers à Alvignac dans le Lot (270Km)-Jeu 18 Plongée (en ascenceur) dans le gigantesque "Gouffre de Padirac" Promenade en bateau au fond du gouffre, photo- Excursion au village de Rocamadour et ses aplombs impressionnants vus du Chateau sur le vieux village escarpé conservé tel qu'il était au Moyen âge-Ven 19, Quitté Rocamadour, déjeuné à Brive,dîné à Orléans arrivée à Milly tard le soir (495Km)- Sam 20 août 1994 Ramené Jerome à SGDB-1995 Ven 28 Avril-Arrivée chez nous.Dim 30 balade aux Buttes Chaumont-Lun 1er mai après-midi départ pour la Croix de l'Arbre-Dormi au Château de Neuvy Sur Barengeaon-Mar 2 à Saint-Domet- Deux virées à Aubusson-Sam 6 Deux taureaux mués en boeufs par le véto- Balades dans la campagne creusoise----1996 Ven 12 juillet Jérôme avec nous quatre jusque Dim après-midi. Les rochers de Fontainebleau.
WWW
 jm2   Suite de (j)m1 Propriété de Charenton le Pont
26 rue de la République (94220) en Île de France dans le Val de Marne---Architecture genre ''Hôtel particulier'-En ayant reçu les clés le 1e lundi 1er octobre 2002, nous y avons dormi pour la première fois (nuit du 6 au 7) dans la salle à manger-salon...sur des matelas posés à même le sol.(Nous avons déménagé de Milly La Forêt un peu plus tard   :
WWW
aptmclp    PRESENTATION DE L' APPARTEMENT DE CHARENTON--Fait l'objet d'un texte direct
mis à jour : Cliquer ''de'' dans le portail ou (égalemen) ''de'' ) dans l'accueil (Encore plus simple>cliquer ce qui est souligné en bleu ci-dessus)
Appartement transversant (traversant) Nord Sud--95m2 26 rue de la République-94220 Charenton le Pont-Départemenrt Val de Marne, Région Île de France--5ème et dernier étage, sans vis à vis -Faisant partie d'une co-propriété dite "Le Canova" comprenant deux immeubles (A et B) au total 32 appartements,un parking souterrain sécurisé et un parc engazonné et arboré qui sépare les deux bâtiments-Cette qualité de 'tra(ns)versant' Nord-Sud lui confère une climatisation naturelle en jouant sur les baies, ce qui est fort appréciable en cas de chaleur caniculaire-Pièces de vie plein Sud : salle à manger salon donnant sur un balcon par une double porte-fenêtre, Cuisine moderne,claire,laquée blanc,style laboratoire-Tout électrique eau chaude et chauffage (6 radiateurs)----Trois chambres-deux avec chacune un vélux et la chambre centrale avec une fenêtre à double battant--Une salle d'eau avec douche, lavabo et WC  sur une entrée,dont une (la chambre Ouest) avec salle de bains,meuble toilette de luxe,deux lavabos,grande glace murale---Une entrée-couloir avec local WC lavabo + (soit deux WC au total ce qui est un indice de grand confort))-Parquet de chêne dans les dégagements la salle à manger-salon et toutes les chambres).Sol carrelé pour cuisine,salle d'eau,salle de bain et les edux WC
Une grande cave sécurisée équipée d'un robuste établi (de professionnel)-de deux placards et de nombreuses étagères.
Trois emplacements de parking souterrain, 15, 16,et 17 d'accès très facile-tous munis d'un arceau de parking-ne présentant strictement aucune difficulté spécifique d'accès (La meilleure attribution de toute la co-propriété-ce qui doit susciter bien des envies).Bénéfice supplémentaire de deux poteaux de soutainement et du voisinage d'une place d'handicapé.Il est très rare en Région Parisienne petite couronne de disposer d'une telle potentialité de Parking-à fortiori aussi facile d'accès (Il y a dans notre parking de nombreuses places très difficiles d'accès et la plupart des co-propriétaires ne disposent que d'un seul emplacement)
5ème et dernier étage--Pièces de vie (cuisine salle à manger salon) exposées plein Sud--calme absolu--Pas de voisins de dessus--Pas de vis à vis dérangeant--Depuis le niveau extérieur,pas le moindre dénivelé, aucune marche à monter.....(a)
  ((Parenthèse hors sujet : Appliquant la salutaire injonction ''Manger bouger''-il m'arrive souvent de prendre l'escalier. Je n'y ai jamais rencontré âme qui vive, même pas en descendant. Se rendre à uunpdt alinéa nnr ''Dynamisme-Sédentarité''))
  .....(a) Dans un rayon de 100 mètres,tous les commerces possibles, grand monoprix,poste, banques,presse, kiosque,boulangeries.....Métro et bus à quelques minutes à pied (métro150 mètres- bus 50 ) vous emmènent au centre de Paris en une demi-heure--Paris gares de Lyon et d'Austerlitz à 30 minutespar le bus 24--Le Bois de Vincennes (3 fois plus grand que le Bois De Boulogne) à 80 mètres--Le,lac Daumesnilet ses bateaux (Pour imiter Lamartine sur la lac du Bourget) à cinq minutes à pied (150m) avec son île, son restaurant ''Le Chalet des îles'',ses cygnes et ses canards--Les vestiges de l'exposition coloniale de 1931 dont des cases africaines qui servent de lieu de culte boudhiste avec une gigantesque statue de Boudha--Le monument des pélerins japonais propagateurs de la pensée Zen--Le Zoo de Vincennes, ses lions,ses girafes.....son rocher-Le Chateau de Vincennes avec les appartements du Roi et de la Reine,le Donjon,la Sainte Chapelle--Le Parc floral de Paris à 10 minutes (35 à pied = le Bois de Vincennes à traverser--Les bords de Marne à 5 minutes en vélo,l'hippodrome de Vincennes et la ferme de Paris (veaux,vaches,cochons,couvées + chèvres +basse-cour... à 15 minutes en vélo--Le musée de l'immigration à la porte Dorée dans l'ex Musée des Colonies, bâtiment érigé pour l'Exposition Coloniale de 1931 ((que j'ai eu la chance de visiter et dont j'ai quelques souvenirs (J'avais trois ans et demi))--La gare Saint Lazare et les grands magasins (Le Printemps et les Galeries Lafayette) à 35 minutes par le métro (une heure par le bus (24)
.
Strictement rien de négatif dans cette propriété et son environnement.
WWW
jalb2
      Se rendre---à (j)dgl---à (m)plb---à (b)nsl, 2 et 3---à (t)cjs1, 2 et  3---à (j)rlb1 et 2---à (m)asw1 et 2---à (e)rsw---à (g)gl---à  (l)ms..etc......
Suite de (j)alb1 :  C'était dans le premier tiers du 20ème siècle--précisément en 1931 : Une petite fille faisait son apparition--(dans le 14ème Arrt de Paris, dans la plus belle ville du Monde)--Née à Paris--puis Enfant à Paris--Adolescente à Paris--ayant travaillé dans les plus beaux quartiers de Paris ((Sur lesChamps Elysées (au 44) et à l'Opéra (rue Cambon) par exemple))--Commerçante à Paris (20ème,avenue Gambetta)--Mère de famille à Paris (15ème,rue Lecourbe)--Eternellement restée fidèle à Paris (le tout toujours avec de la classe) .....
  Une vraie Parisienne, Une vraie Francilienne
, symbole de l'élégance et du chic parisien. Une valeur sûre,un enrichissement pour les siens et pour notre pays.
Le 2 septembre 1950, à Vincennes,nous nous sommes dit OUI ''Devant Dieu et devant les Hommes''-A la grande loterie de la vie, j'avais tiré le numéro gagnant.      Suite : Se rendre à (j)dgl Venant du Canada, arrivée pour la première fois 1/ A Tahiti le dim 28 décembre 1980 (Colliers de fleurs,visite du marché,tour de l'île, Pointe Vénus,musée Gauguin,soirée du 31 au 'Dragon d'or)-2/ En l'île de Tubuai le mar 6 jan 1981.Partie en France le jeu 16 avril--Retour à Tubuai le sam 3 oct et ainsi de suite jusqu'en 1986, puis entre 1998 et 2004, nombreux voyages (environ 50) entre la Polynésie, la France et la Canada----
     Quatre jours de croisière sur la Seins et le Loing du Mer 22 au Dim 26 mai 1974----1991, Mar 9-Mer 10 avril Voyage à Venise pour ses 60 ans-Le Vaporetto-Hôtel Casanova-San Marco-Le Palais des Doges-Le Pont Rialto-Le Pont des Soupirs-Murano-La Lagune- Le Grand Canal Retour au Bercail dimanche soit en tout six jours de voyage---Mar 9 avril 1996 Pour ses 65 ans, sommes allés passé la journée (et celle du 10) à Saint-Tropez, le port, La Citadelleet ses paons,la Place des Lices,Tavernier,...Tahiti Passé la nuit sur la grand parking du port Retour au bercail Mercredi--9 avril 2001-Fêté les 70 ans de Jacqueline chez Guy (Restaurant sur le port de raiatea--Pour ses 75 ans, du Lun 10 au Jeu 13, nous sommes allés passer trois jours à La Baule, Castel Marie-Louise--Mar 9 avr 2012. En villégiature au Château de Riell à Moligt Les Bains,sommes allés passer la journée à Villefranche de Conflent,étiqueté ''plus beau village de France'';Retour à Canet jeudi--
WWW
jaju2   Suite de (j)aju1 Le 10 janvier 1975, c'est le début de plus de dix années que JL a accomplies à l'Université de Jussieu, Paris VII,Faculté des Sciences de Paris-Quai Saint-Bernard à Paris 5ème. Le 4 avril 1991 Vin d'honneur à Jussieu pour son départ à la retraite après plus de cinquante de vie active, deux tiers dans le secteur privé,un tiers dans le secteur public.Entre 1975 et 1991, JL a accompli cinq ans de services en Polynésie Française, île de Tubuai (De 1981 à 1986)
WWW
 jrn2     Suite de (j)rn1--Joe. At first  : In the futur, without limit, each time, every sixteen of may  Happy birthday to you Joe  plus best wishes of good luck, for ever (from Mamie & Papy (even they have been leaving for another world, for eternity)---Photos à (d)bpjrn or (f)npjrn
WWW
Then : En 1957, le 16 mai--c'est la date de naissance de Joseph Renaud (JR) . Il ne porte pas de Stetson et sa compagne ne s'appelle pas Sue Ellen. Mais JR de et sa compagne BN de Toronto-Aurora-font beaucoup mieux que ceux de Dallas.---Bravo Joe and congratulations--
Peut-être Joe,ses frères et soeurs,ses enfants,ses futurs petits enfants etc...---mes frères et soeurs et moi, tous nos descendants--nous sommes des cousins (très) éloignés car certains de mes ancêtres portaient le même nom que Joe mais pas toujours avec un d ((renvoi (a)) : Pascal, son fils Liber né le 15 mai 1771, Jean Baptiste né le 7 septembre 1804, Alexandrine née 25 juin 1835 mariée avec un Haling--Eugène né 4 mai 1840 qui avec Victoire Renard o nt eu 7 enfants....sont tous des Renaut (a). Ce sont les descendants de ces derniers (Eugène et Victoire) qui ont émigré au Canada en deux vagues, une au début des années 1890 et la seconde à l'orée du 20ème siècle. Ils ont pour la plupart eu beaucoup d'enfants qui ont essaimé dans tout le Canada. (Si cela interesse quelqu'un,je détiens un livre qui décrit leur odyssée au Canada)
(a) Il faut savoir que tous les actes d'état-civils étaient écrits--et retranscrits--à la main, pas toujours avec le soin nécessaire.Ce qui explique que,au fil des décennies,le nom de Renaud, Renaut,Renault ,Renaulld n'ait jamais été consistant.

WWW
 jc2     Suite de (j)c1 et de (j)gg ((En séjour à Douala au Cameroun (Se rendre aussi à (n)ewbell et à (c)arras))  En ce jour du 11 juin--C'était en 1959 il y a de cela plus de cinquante ans : Pour la troisième fois (après le Viet-Nam et l'Algérie (Sahara),j'étais nommé Outre-mer, cette fois en Afrique Equatoriale--Je quittais la France pour via Alger arriver à Douala la capitale économique du Cameroun le 12 juin et rejoindre mon affectation à la Base aérienne (de Douala)- Ma famille devait me rejoindre quelque quarante jours plus tard. 19 Juillet   Suite de 11 juin 1959-de (j)c1---Nous sommes un 19 juillet de l'une des années 2010. Mais c'était en 1959 il y a de cela plus d'un demi-siècle.J'étais installé à Douala au Cameroun depuis le 12 juin. Avec beaucoup d'émotion et de plaisir, je me rendais à l'aéroport pour accueillir ma famille qui arrivait de France (En 1ère classe de l'un des plus beaux avions jamais construits, double empennage : un Super-Constellation d'Air France....Pour suite se rendre à (j)c2 et à (n)ewbell
  Ce délai (de quarante jours) m'a perrmis de solutionner les deux problèmes les plus importants pour assurer l'accueil de ma famille : L'achat d'une voiture (en l'occurence une citroën) et la location d'un logement (assez grand car constitué de deux appartements contiguës réunis en un seul (nous avions deux cuisines,deux salles à manger....) C'était au premier étage avec vue imprenable sur le port et mieux encore, sur le quai des croisières (Ce fût une de nos promenades ; nous n'avions que la rue à traverser). J'y ai passé ma première nuit avec émotion le 17 juillet (l'avant-veille de l'arrivée de ma famille-repères (j)hl, (j)gg et (d)ouala
((On fait feu de tous bois : Les paquebots de croisières embarquaient--Monsieur De la Palice dixit--des passagers.  Mais aussi...des bananes))
22 Juin 1962    Nous avons entamé le 21ème siècle.C'était bien avant la fin du 20ème, . Nous avions terminé notre contrat de travail au Cameroun.Dans le port de Douala ,après trois ans de séjour,sans rentrer en France,nous embarquions avec Javert sur le Paquebot de croisière SS Charles De Foucault S-Dans le port de Douala ,après trois ans de séjour,sans rentrer en France,nous embarquions avec notre chien Javert sur le Paquebot de croisière SS ''Le Charles Foucault'' pour un voyage en 1ère classe de 17 jours qui, par Cotonou, Accra, Abidjan, Dakar, Vigo et Saint Jacques de Compostelle devait nous amener à Bordeaux. 18 jours de DOUALA (22 juin) à BORDEAUX (9 juillet 1962) avec notre épouse, notre fille et ... Javert dont nous avions aussi payé le voyage (c'est l'équipage qui en a assuré la charge). Nous avons embarqué accompagnés jusqu'au dernier moment par nos amis. Accompagnés aussi par notre Citroën que nous avons gardée jusqu'au pied de la passerelle d'embarquement pour la remettre à notre acheteur à qui nous l'avions vendue plus cher que ce que nous l'avions payée trois ans auparavant.
  C'était l'épilogue de notre séjour non stop de 3 ans au CAMEROUN teinté d'un peu de tristesse d'avoir à quitter nos amis et cette vie sous les tropiques tellement différente de ce que nous allions trouver en Métropole
Ce voyage de retour fut un enchantement. Un peu comme si les portes du Paradis s'étaient entr'ouvertes pour nous donner un aperçu de ce qui nous attend dans l'au delà   (Si nous le méritons ce qui ne sera peut-être pas évident lors de notre passage devant Dieu ou son assistant Saint-Pierre)
 Non ce ne fût pas un rêve : Nous avions une cabine avec loggia sur la mer, salon, air conditionné, un steward à notre service. Dans une salle à manger de grand standing, des repas gastronomiques où la qualité le disputait toujours à la quantité nous étaient présentés dans de la vaisselle en argent par une armée de serveurs en veste blanche et pantalon noir. Il arrivait qu'au dîner, avant la fin du repas, la salle se trouvât brusquement plongée dans l'obscurité. Quelques minutes plus tard , une rangée de serveurs, éclairés subitement par un projecteur,tenaient un dessert prestigieux sur la main gauche et une serviette de service sur l'avant bras. Une atmosphère digne des mille et une nuits.
 Des commissaires spéciaux étaient chargés d'occuper les enfants. Pour les adultes, des concours étaient organisés,ball trap, échecs, bridge ainsi que deux fois par semaine une soirée dansante avec d. j. --Il y avait à bord piscine, sauna et salle de fitness.  Jamais au cours de ce beau voyage dans l'Océan Atlantique le long des côtes africaines et européennes, le soleil ne nous a fait défaut.
   De splendides escales avec excursions ont jalonné la traversée : Lagos au Nigéria, Lomé,Cotonou au Bénin, Abidjan en Côte d'Ivoire, Conakry en Guinée, Dakar au Sénégal, Saint-Jacques de Compostelle et Vigo en Espagne.
Saint Jacques voit affluer des milliers de pélerins du monde entier. C'est la ville des Rois Catholiques et-avec Rome-un des des Hauts Lieux de la Chrétienté en général et du Catholicisme en particulier.
Aux escales,nous prenions soin de sortir Javert pour une promenade sur les quais ; parfois en catimini car pour raison phyto-sanitaire,ce n'était pas toujours autorisé (Nous risquions de faire saisir notre chien sans aucune chance de le récupérer)
 Il m'est arrrivé d'effectuer bien d'autres traversées maritimes--Ci-dessus Chapitre 6 référence (t)tf--souvent plus longues (par exemple 34 jours entre Saïgon et Marseille) Toutes m'ont laissé un souvenir impérissable.
A Bordeaux nous prenions le train pour Paris puis un taxi pour Bagnolet. Nous retrouvions familles et amis après plus de 3 ans d'absence, ainsi que notre fils rentré du CAMEROUN un an auparavant pour faire sa scolarité dans une école de Jésuites à Evreux (où il devait faire deux ans 1961-1963) La famille était de nouveau réunie
(a).
WWW
((newbell) (Le nom d'un quartier de Douala)) Suite de (j)c1, (j)c2, (j)gg et de (c)arras  
(a) C'était l'épilogue heureux d'une merveilleuse croisière et d'un non moins merveilleux séjour de plus de trois ans non stop effectué au CAMEROUN, à DOUALA sa capitale économique--avec des incursions à Yaoundé sa capitale politique,à Koutaba,à Foumban,à Kribi et sa station balnéaire où nous nous rendions par avion personnel.((Nous faisions un passage au dessus de l'hôtel afin que l'on vienne nous chercher à " l'aéroport " ! qui en fait n'était qu'une simple case en pleine brousse et loin de Kribi))-----à Ngaoundéré et Garoua au Nord-Au Congo à Brazzaville-A Pointe Noire où nous avons effectué un séjour de vacances : 1er juillet 1961   De Douala au Cameroun, nous partions en vacances dans un centre de repos de l'Air à Pointe Noire au Congo Brazzaville jusqu'au 17 soit 17 jours au bord de l'Océan.-Au Tchad et sa Capitale N'Djaména Ex Fort Lamy-Au Gabon à Port Gentil, Libreville avec sa petite voisine la commune de "Lalala", et au célébre Lambaréné du Docteur Schweitzer-En République Centrafricaine (Son "Empereur autoproclamé Bokassa 1er") avec Bangui sa Capitale et ses chutes d'eau.....
Le 9 juillet 1962,après une aussi longue absence,débarqués à Bordeaux du ''Charles de Foucault'', foulant le sol de France, nous redécouvrions-émerveillés-notre pays avec beaucoup d'émotion. Très vite, nous prenions le train pour Paris-(Austerlitz) afin de retrouver les nôtres Se rendre à (j)f1
WWW
jk2     Suite de (j)k1  A notre retour du Cameroun ( 9 juillet 1962), nous quatre et Javert avons été hébergés chez mes parents à Bagnolet dans la Seine Saint Denis.C'est à cette adresse que nous avons amené notre Opel bleue commandée à Douala avant notre départ du Cameroun-et pris livraison d'un équipement complet de camping. Nous y sommes restés peu de temps ; d'abord parce que nous étions partis en camping la plupart du temps. Ensuite parce que ce 27 septembre 1962,nous avons emménagé à Creteil 3 place Charles Beuvin,département du Val de Marne, dans un appartement tout neuf,salle à manger salon, cuisine avec passe-plats,quatre chambres,une antichambre,salle de bains, cabinet de toilette,--dont nous étions les premiers occupants. C'était la seconde fois, après Orléans,que nous disposions d'un logement aussi beau,aussi bien placé, avec tout le confort moderne.
 Ce fût grâce à mes parents car c'est à eux, pour eux,sur leur demande, que cet appartement avait été attribué par une société d'HLM (La SAGECO)--Ils nous en ont fait profiter nous rendant ainsi un immense service.
Nous devions y rester (à Créteil) un peu plus de trois ans (jusqu'au 13 novembre 1965 pour cause d'accession à la propriété : 11 place de la Gare à Ris Orangis en Essonne Se rendre à (j)q

WWW
 ajja2  
Suite de (a)jja1Se rendre aussi à (a)jja8   
C'est aujourd'hui 26 juin 2013 un anniversaire très sympathique ; celui d'Andréa Jacqueline Jarvis (a)jj,notre arrière petite fille née en ce jour du 26 juin mais quelques années auparavant-en 2010.
A TOI ANDREA : BEAUCOUP DE GROS BISOUS+BRAVO ET FELICITATIONS POUR TON 3ème ANNIVERSAIRE-De la part de Ggom & Ggpa-qui à cette occasion sont heureux de t'offrir ton premier vélo. ( 'vélo' est un mot simple pour désigner une bicyclette)
NOTA : Andy J. Jarvis est le fruit, le résultat de la remarquable obstination de sa Maman, notre petite fille à  :---Tout d'abord obtenir les premiers signaux d'une amorce de se trouver (e... en français, p... en anglais)---Puis aboutir à ce qu'il y a de plus beau au monde pour une femme jeune : DEVENIR UNE MAMAN (Renvoi (a)) + se rendre à (t)cjs1, (t)cjs2, (t)cjs3
 
ll arrive parfois dans la vie qu'une naissance ne soit pas spécialement désirée. Et bien, en ce 26 juin 2010, ce n'était vraiment pas (mais alors pas du tout) le cas--ni pour le Papa-ni pour la Maman--Bravo & congratulations to Tanya & Rob-
Renvoi (a) LA FÊTE DES MAMANS C'EST LA PLUS BELLE FETE DU CALENDRIER.   Le jour de la fête des Mamans,c'est le plus beau jour de l'année.Car être une Maman, c'est ce qu'il y a de plus beau au monde.Une vraie Maman la seule qui crée la vie.Pour un panorama mis à jour de la fête des mères, composez www.geoferlebon.com/lafetedesmeres--((Ce qui suit n'est pas à jour))
Dieu a créé les Mamans pour le seconder car il ne pouvait pas tout faire à lui tout seul-Une Maman, elle a tout ce qu'il faut, quand il faut,où il faut,avant tout le monde. Forcément puisqu'elle est une Maman.On ne peut rien lui cacher car son petit doigt lui dit tout.Elle nous fascine.C'est pour ça qu'on l'adore.
  Dans la vie qui nous sourit c'est Maman-Qui console et qui guérit c'est Maman-
Une Maman c'est irremplaçable ((Une maman d'adoption peut se révéler une tout aussi bonne Maman qu'une maman naturelle Référence une certaine Laetitia, son côté positif).Deux mamans, c'est un peu pareil (Un bémol toutefois, l'absence d'un papa qui pour l'enfant peut constituer un manque pour son épanouissement)
Bonne fête aux Mamans brunes.....Et aux Mamans blondes  :  '''Ma maman je ne sais--s'il en est de plus blonde--De plus belle je le sais-- il n'en est pas au monde'''
WWW
 Un conte de Maman : Il aime beaucoup Sa Maman ce petit homme d'à peine dix ans, pas plus haut que trois pommes.Il est un enfant des rues, avisé, débrouillard,le genre Poulbot, un bon gosse---
((Sa Maman est une ouvrière préalablement vieillie par les difficultés de la vie,les chagrins et la misère.Son petit garçon,c'est sa raison de vivre.Elle aime beaucoup les fleurs et cela aussi l'aide à vivre))
---Notre petit homme ne sait pas quoi faire pour faire plaisir à sa Maman. Le dimanche par exemple, quand il a réussi à réunir la somme nécessaire, il va au marché pour acheter des fleurs ((plutôt que des jouets et des bonbons)) et les offrir à sa Maman ---Un jour la Maman tombe gravement malade. Un samedi, fin mai, elle est admise en urgence à l'hôpital (dans un état qui laisse entrevoir le pire)--Le lendemain iI doit aller voir sa Maman bien sûr---et plus que jamais avec des fleurs : C'est aujourd'hui dimanche, Sa Maman est à l'hôpital, et C'est la fête des Mamans. Mais voilà,il n'a pas d'argent, du tout. Il se rend tout de même au marché---------Là, le désir de faire plaisir à sa Maman est le plus fort : Pour la fête de sa Maman,il vole des fleurs à l'étalage. Et se fait surprendre. La marchande est fort mécontente ; mais tout de même elle s'étonne d'un tel larcin curieusement accompli par un petit garçon--L'enfant explique <<<J'ai pris ces quelques fleurs pour ma Maman.Je vous demande pardon. C'est aujourd'hui dimanche et je partais voir ma Maman qui est malade à l'hôpital.J'ai pris ces belles fleurs pour les offrir à ma jolie Maman. Elle aime tellement les fleurs et en plus aujourd'hui,c'est dimanche,c'est sa fête C'est la fête des Mamans. Je vous demande de me laisser partir Madame car ma Maman, elle m'attend, là bas,à l'hôpital,sur son grand lit tout blanc>>> La fleuriste remuée,toute émue,l'embrasse et lui dit <<< Si c'est pour offrir à ta Maman, ces fleurs, reprends-les, je te les donne,de tout mon coeur>>>
  Tout content d'avoir été pardonné, il se rend très vite à l'hôpital. Arrivant à la récéption--heureux,tout à la joie de retrouver Sa Maman --devant des adultes médusés,son bouquet de fleurs à la main,le petit garçon déclare   "Je viens voir ma Maman"..... 
.....L'infirmière arrive--gênée--le prend par la main--l'emmène dans un coin discret--le fait asseoir--lui prend doucement les deux mains-- lui annonce lentement,--tristement
                       "Ta Maman elle est partie ce matin, très vite, très tôt, très loin-pour toujours--Tu n'as plus de Maman" 
 L'enfant ((qui a la maturité d'un adulte)) avait déjà un pressentiment dès le début de l'entretien. Il a tout de suite compris.  Il éclate en sanglots,sans bruit,sans cris....tout s'écroule autour de lui....Se cramponnant à son bouquet de fleurs,le petit garçon trouve cependant le force de murmurer "Je veux voir ma Maman" --- Une dernière fois---Avant qu'elle ne s'en aille---Pour toujours--Proposé Par Georges F. Lebon
WWW
Un autre conte de Maman. Cette fois c'est une jeune femme qui aime beaucoup Sa maman dont c'est bientôt l'anniversaire. Elle poste sa carte de joyeux anniversaire avant lundi de telle sorte qu'elle parvienne à sa Maman au plus tard le jour exact soit mercredi. Hélas mardi, à son travail,la Maman victime d'un évanouissement est admise en urgence à l'hôpital. Mercredi la Maman part pour son dernier voyage,s'en va pour un autre monde.La jeune femme est d'autant plus effondrée que rien ne laissait prévoir un départ prématuré de sa Maman-avec une telle rapidité. Le jeudi elle se rend au domicile de Sa Maman. Elle ouvre la boîte à lettres. Elle y trouve la carte d'anniversaire de sa Maman.
  Un dernier conte de Maman (qui est un peu la suite des deux contes précédents) : Un petit garçon et une jeune femme aimaient beaucoup leur Maman.Régulièrement iIs lui envoyaient une carte pour son anniversaire, lui offraient des fleurs pour sa fête. Et puis un jour leur Maman s'en est allée, pour l'éternité, hélas beaucoup trop tôt. Les années ont passé. Le petit garçon et le jeune femme sont devenus (ils ont eu plus de chance que leur Maman) des personnes très âgées. Toute leur vie,comme jadis quand elle était là,tout aussi régulièrement, chaque premiers jours de novembre,ils ont acheté des fleurs, se sont rendus au cimetière pour dans un silence respectueux les offrir à-((les déposer sur la tombe de)-leur Maman-leur Maman pour toujours
L'amour d'une Maman-----C'est le seul amour qui jamais ne s'efface-----Et qu'au fond du coeur jamais rien ne remplace
C'est toi Maman la plus belle du monde-Aucune autre à la ronde n'est plus jolie
Ma Maman, c'est une Maman, comme toutes les Mamans, mais voilà c'est la mienne---FIN---
ajja8--Spécial (après (a)jja1et (a)jja2)-Les arrières-grands-parents maternels (j)alb & (g)flb attribuent à Andréa ((exactement comme à son frère et à sa soeur)) une donation dont le mode de calcul figure dans une enveloppe déposée dans ce tiroir connu de ma fille et qui (enveloppe) ne sera ouverte que par elle----'Gmom' ou 'Mamie' ou 'bnsl' ou 'Granny'.....comme elle veut-gérera les donations (une pour chacun de ses petits-enfants) dans les dispositions qui lui ont été notifiées sur un site que j'ai créé en partie a cette intention.((Dispositions auxquelles elle n'a pas fait opposition)) (a).  :  A/ Cette donation lui (leur) fera garder un peu plus en mémoire ces arrières-grands-parents maternels qu'elle aura (qu'ils auront) connus en 2015 pendant plus de six mois non-stop---B/ Ce pécule pourra se trouver d'un grand secours pour le cas qui se présentera certainement un jour  :  Venir en France à titre touristique. Ou encore mieux, ayant été sélectionnée pour la qualité de ses résultats scolaires-venir en France à titre de boursière du Gouvernement Canadien. ((Comme Ben a eu à l'immense privilège de bénéficier et cerise sur le gâteau, en cette belle ville d'Aix en Provence (où je l'ai rencontré à plusieurs reprises)-dans une des plus belles régions du monde--Séjour qui fort probablement lui a laissé pour toujours un souvenir impérissable))
(a)---Cette somme sera conservée, gérée,surveillée par (b)nsl ou-en cas d'empêchement par (e)rsw--J'ai aussi confiance en jrn--Puis remise à notre arrière petite fille lorsqu'elle atteindra l'âge de la majorité (18 ans à l'heure où nous mettons ces lignes à jour (juillet 2016)--Soit que nos descendants de la dernière génération pourront disposer de leur donation initiale abondée des interêts : Pour Andrea à compter du 26 juin 2028---Jonathan à/c du 26 juillet 2031---Cara à/c du 20 juin 2033--(pourront,devront en disposer) sans aucune interférence de leurs parents---FIN---
WWW
mds2
   Suite de (m)ds1   Copie sans en changer un mot de ce qui a été écrit sur mon journal-compagnon à la date du vendredi 9 juillet 1971  : 
   ""Ce matin, bien que le soleil persiste à briller et que tout tourne comme à l'accoutumée, notre fils nous a quittés définitivement pour rejoindre l'Armée de l'Air.C'est difficile de commenter un tel jour. Les pages tournent et le livre de la vie est parfois bien triste.Notre fils si loin de nous et d'autant plus cher à nos coeurs""--
Le samedi 10,nous apprenions qu'il était bien arrivé à la Base Aérienne d'Aulnat. Le samedi 24,.nous sommes allés le voir à Aulnat, en militaire.La tenue,blouson pantalon et calot en drap bleu, n'avait pas changé depuis que moi même l'avait revêtue vingt sept ans auparavant. Dim 25 nous sommes tous les trois partis passer la journée au Mont Dore. (( Prochaine 'perm' du soldat Lebon les 8 et 9 octobre.  (achat pour lui d'une Peugeot 403 le 27 novembre 1971.

shr2----- Suite de (s)hr1----C'était le 24 janvier 1957.J'arrivais au Sahara pour la 1ère fois, dans une oasis perdue en plein désert--OUARGLA--entre Tamanrasset et Biskra-pour un séjour de presque deux ans. Ma famille me rejoignait le 9 septembre. Entre ces deux dates j'étais allé en France du 16 juillet au 31 août. J'y avais organisé notre déménagement complet si bien qu'à Ouargla,nous avons vécu dans nos meubles, bien installés dans une maison (avec cour fermée) typiquement saharienne.
 ogla2    Suite de (o)gla1  Le Sahara Je m'étais démené 'à diable' pour, aux prix de mille difficultés, obtenir--et l'autorisation de résidence pour ma famille, Un logement de l'Armée (pas de location à titre privé au Sahara)---Et je vivais ''en famille'' ce qui à Ouargla, en plein désert,était plutôt rare-surtout que,en sus et pour ne rien arranger,nous étions en 'Maintien de l'ordre'. Ma situation familial ainsi privilégiée n'était pas sans susciter la jalousie de certains de mes collègues dont, pour de multiples raisons, la famille ne pouvait ou ne voulait pas changer de résidence.
Particularités : Compte-tenu des fortes chaleurs de l'été 49°C sous abri,il était vivement recommandé aux familles de quitter Oaargla surtout en juillet-août. Pour plus de détails : quelques lignes ci-dessous
Nota : Nous avons effectué notre déménagement stricto sensu. Oui, un déménagement complet avec tous nos meubles, d'Orléans à Ouarlgla.Nous quittions un splendide appartement dans une ville merveilleuse pour une maison saharienne en plein désert. ((Se rendre ci-dessus à 10 (J)ANVIER ou cliquer (o)rle))   Il faut le faire !))
''Un grand désert, Le Sahara'' Nous avons vécu deux ans en plein désert, à OUARGLA, une oasis à l'Est du Sahara, à quelque 500 Km au Sud Est d'Alger, dont nous avons rapporté les souvenirs suivants : En plein désert donc, avec ses chameaux, ses mirages, son soleil de plomb, (49° à l'ombre en été, officiel météo) ce qui correspond à 85° en plein soleil et au sol--ses vents de sable, dans une oasis avec ses palmiers dattiers, ses nuages de sauterelles et ses scorpions.
  Les habitants sont en majorité des berbères d'origine soudanaise, noirs de peau et des arabes blancs-tous islamisés à tendance plutôt obscurantiste :
  Les femmes n'ont le droit de sortir de leur maison qu'une heure ou deux
par an à la fin du ramadan alors que tous les hommes sont à la mosquée. On peut se promener dans les ruelles de la médina, on ne voit rien. Les maisons et leur courette sont entourées de hauts murs et leur accès est en chicane ou franchement fermé. Tout ce qui se fait à l'extérieur, ce sont les hommes qui s'en chargent. Sur une terrasse de café, une salle de restaurant (où l'alcool même la bière n'a pas droit de cité), dans les rues, à la poste... on ne voit que des hommes. Ce sont eux seuls qui vont à la mosquée. Dans les enterrements,c'est pareil, on ne voit que des hommes. Vous pouvez être invité chez eux, vous ne verrez jamais de femme (sauf si elles sont très agées(a). Elles feront tout d'ailleurs pour ne pas être vues. Elles sont éduquées,conditionnées pour s'effacer et à ne se montrer qu'à leur seigneur et maître,leur père et leurs frères. Nous pensons qu'il est inutile d'ajouter qu'elles peuvent voir toutes les femmes qu'elles veulent du moment que leur mari en est d'accord.
(a) Effectivement, il n'existe aucun interdit aux femmes très âgées. Elles peuvent sortir de leur gourbi quand elles veulent et aller où elles veulent.(Elles en usent très peu tellement conditionnées à rester à la maison) Corollaire d'un privilège exclusif : Elles sont jusqu'au bout les gardiennes vigilantes et inflexibles de l'enfermement des femmes jeunes et des jeunes filles.
Les vents de sable sont provoqués par le Sirocco. C'est très dur à supporter. Il arrive qu'on n'y voit pas à plus de 5 mètres. Le sable poussiéreux propulsé par un vent très fort, et très chaud car venant du Sud,vous agresse et vous colle à la peau humide de transpiration. Il s'insinue partout. Il faut se protéger les yeux avec des lunettes les plus étanches possible.
Le sirocco n'a que des défauts.Il est redoutable pour les hommes,les animaux et les végétaux dont il annihile l'humidité tellement précieuse dans ces régions arides.C'est un fléau.
Les scorpions.Cet arachnide pique dès qu'il se croit menacé.C'est surtout dans ses draps quand on se couchait qu'il fallait faire attention, ainsi qu'en enfilant un vêtement à manches ou son sarroual (pantalon bouffant serré à la cheville et très léger). Il fallait aussi éviter de marcher pieds nus.
 Les sauterelles ou criquets pélerins sont un autre fléau. Quand un tel nuage fondait sur notre oasis, tel une grèle d'insectes, pire que les oiseaux d'Hitchkok, on en trouvait partout qui dévoraient tout. Les gosses les faisaient griller pour les manger. Les sauterelles sont une des dix Plaies d'Egypte.
Toujours à Ouargla : Arrivé nous même au début de 1957, notre famille nous rejoignait le 9 septembre. Nous nous étions démené à diable pour obtenir une autorisation de séjour ainsi que la location d'une belle maison typiquement saharienne à savoir : Murs très épais et blanchis, fenêtres assez hautes, peu nombreuses et le plus petit possible de manière à se protéger à la fois de la chaleur et de la pénétration du sable, en particulier en cas de vent de sable qui alors s'infiltrait par les moindres interstices.
Il y avait aussi une courette entourée de murs, fermée et aveugle. Nous étions vraiment chez nous.
Nous avions un boy, Amar, un noir, véritable autochtone, qui nous donnait entière satisfaction. Il était plutôt du genre gay et ces gens sont parfaits pour les tâches domestiques.
Nous faisions venir notre ravitaillement d'Alger car à Ouargla, il n'y avait presque rien sinon place du Marché, des dattes et de la viande de chameau à l'étal entourée de véritables nuages de mouches,on ne voyait presque plus la viande. Il y avait aussi un restaurant fréquenté surtout par des chameliers et qui nous servait invariablement du thé et un excellent couscous.
  Ce restaurant disposait d'un parking avec des emplacements... pour les chameaux.
L'Armée de terre était très présente dans le Sahara. Certaines unités méharistes étaient équipées de chameaux et il nous est arrivé d'assister à une fantasia, spectacle typiquement saharien où les chameliers au galop "font parler la poudre"
WWW
 fnpoly2     Suite de (f)npoly1  6 novembre 2004 Ce fût un jour triste celui du samedi 6 novembre 2004. Nous quittions avec regret car c'était sans esprit de retour Tahiti, la Polynésie, l'Océanie où nous aurons vécu quinze années entre 1980 et 2004. D'abord en l'île de Tubuai de l'Archipel des Australes de 1980 à 1988 (en activité)--Puis en l'île de Raiatea et à Tahiti de l'Archipel de la Société de 1997 à 2004 (comme retraité)
 Raiatea une des îles sous le vent fût en durée notre plus long domicile (7 ans) après Ris-Orangis (30 ans de propriété moins 8 ans de Polynésie (occupation occasionnelle) = 22 ans d'occupation permanente) et Charenton Le Pont. J'ai eu-au cours de ces deux longs séjours en Océanie-l'occasion (et la chance) de visiter dix huit îles de l'océan Pacifique dont les Marquises,la Nouvelle Calédonie, la Nouvelle Zélande, l'Australie Ayant surtout vécu dans les îles, il m'a été donné de me rendre à Tahiti quelque 85 fois.
Quant à la liaison Métropole-Tahiti plus les retours,mon épouse et moi l'avons accompli 17 fois soit 34 voyages de chacun 24 heures dont 20 heures de vol et un transit à San Francisco ou à Los Angelès.

WWW
haw2     Suite de (H)aw1 1979  Du Sam 14 juillet au sam 18 août soit cinq semaines, nous avons séjourné dans l'archipel des Hawaïï (ciel bleu,plages de sable blanc ((et noir)-Curiosité d'Hawaii : Adossé à chaque plage ,un parc d'où--la plupart du temps associés--les mots de beach et de park)) La nature, une grande et étonnante densité de parcs avec palmiers,cocotiers, exotisme, tout y était---Nous avons tout visité  : Waikiki Beach Park,Chinatown,Fish Market,China Culturel Plaza,Paradise Park (dukes show,birds show),Old King Street,Beretania Street,Round trip Oahu Island (an only bus) A la Moana Shopping Center,Waikiki Prince Hotel,Kuhiolani Hotel,Sea Life Park, Akaha Beach Park,Waimea Fall Park,Waimea Beach Park,Ewa Beach Park,Arizona Memorial,Coco Marina Shopping Center,Kahala Mall,Falls of Clyde,Ocenia Floating Restaurant,Aloa Tower,Kapiolani Park,Waikiki Business Plaza,Kings Alley,Waimanalo Beach Park,Hilton Hawaiian Village,Haleiwa Beach Park, A la Moana Beach Park,Kodak Hula Show,Honolulu fashion Center,Dole Pineapple Cannery,Kahuku Sugar Mill,Pearlridge Shopping Center (monorail),Halona Blue Hole,Sandy Beach Park,Pacific Heights,Punch Bowl Crater,Big Island Of Hawaii,Kona,Hilo,Volcanoes National Park,Black Sand Beach Park,Lava Flows,Akaka Fall,Mauna Loa Road,Crater Road,Fisherman Wharf,Mc Coy Pavillon,Foster Botanic Garden,Kahala Hilton Hotel (dolphins and turtles),Université of Hawaii Moana,Polynésian Cultural Center Park ,Diamond Head,Princess Kaiulani Hotel,Army Museum Park
WWW
 jh2    Suite de (j)h1  ''Huit ans dans une île minuscule,isolée dans le grand sud de l'Océan Pacifique   Nous avons vécu huit ans en l'île minuscule de TUBUAI, (il faut parcourir 27 Km pour en faire le tour) la principale des cinq îles de l'Archipel des Australes,un des cinq archipels de la Polynésie Française Ci-dessus chapitre 6 Réf.ttf--Puis 18 réf.tttt--19 Réf.tttu--20 Réf.ttv
  Tubuai est située à 600 Km plein sud de Tahiti, assise sur le tropique du Capricorne soit par 23 degrés de latitude Sud.Cette position sur un tropique nous a permis de connaître l'originalité astronomique suivante : A l'équinoxe et à midi solaire, le soleil se trouve juste au dessus des têtes. Il est au zénith c'est à dire à la perpendiculaire du lieu où l'on se trouve.On ne projette aucune ombre sinon, et juste sous nos pieds, à la verticale de soi-même.
  Pour tous commerces nous ne disposions que de deux épiciers chinois ''marchandises générales'' qui fort heureusement fabriquaient notre bonne vieille baguette. Il fallait faire venir notre ravitaillement de Tahiti. Tout nous était livré par voie maritime.
  Le jour de l'arrivée du bateau attendu comme le Messie, une fois par mois en moyenne, c'était l'événement, le signal de départ d'une intense activité. Le bateau restait au large pour cause de tirant d'eau. Des baleinières faisaient la navette et déversaient tout en vrac sur le quai. Il fallait pour récupérer ses colis assurer une permanence car on pouvait être servi aussi bien le matin à la mise en service des grues que tard le soir lorsque le dernière baleinière avait déversé son dernier chargement.
 La grande frayeur de notre vie fût la livraison de notre Renault toute neuve par mauvaise mer sur deux baleinières accouplées. 
Dans les mers du sud,lorsqu'un bateau est à quai pour débarquer puis embarquer des passagers,décharger puis charger des marchandises, l'animation est toujours spectaculaire,pleine de bruits et de couleurs, scandée par le ballet aérien des grues.Sur le quai on 'couronne' celui qui part avec un peu de tristesse et un collier de coquillages.Le voyageur qui vient de débarquer est accueilli avec beaucoup de joie par sa famille,ses amis qui l'un après l'autre lui passent autour de cou un collier de fleurs (tiaré aux senteurs parfumées,hibiscus) et l'embrasse plutôt deux fois qu'une... (En Polynésie Française, on s'embrasse et on se tutoie beaucoup plus facilement qu'en Métropole)....Tout cela dans un véritable remue-ménage de toutes sortes de véhicules qui emportent et apportent toutes sortes de marchandises et s'entremêlent sans problèmes à une population bigarrée en liesse ; un spectacle haut en couleurs, unique vu des coursives du bateau. 
 "En Polynésie, le bateau c'est la vie"
  Dans notre île de Tubuai s'y ajoutait le show bleu marine du lagon, avec un soleil sans nuage, sous le bleu du ciel, le vert de la palmeraie et le jaune doré de la plage.
   Mais c'était les hommes d'équipage qui donnaient l'essentiel du spectacle.Des hommes à la peau cuivré foncé,cuite par le soleil, à la chevelure noir-jais
,abondante et hirsute, la tête couronnée de fleurs de tiaré ou d'hibiscus, vêtus,si l'on ose dire, de haillons. Rappelez-vous ces films sur les Mers du Sud où se pratique le cabotage entre les îles, un véritable folklore du sud de l'Océan Pacifique.Et bien dans notre petite île, c'était exactement cela, en live
.  Comment ne pas souligner la force herculéenne de ces travailleurs polynésiens pourvus d'une belle morphologie,d'une couleur de peau à damner une Sainte--et d'une particulière aptitude à ... à vous voyez ce que nous voulons dire.
  Il y avait beaucoup d'Américaines même âgées qui venaient en Polynésie spécialement pour concrétiser leurs fantasmes sauvages---(tels ceux de Lady Chatterley avec son garde-chasse)---avec par exemple un beau et jeune piroguier du Club Méditerranée,à l'académie parfaite,collier de fins coquillages argentés autour du cou, piercé juste ce qu'il faut, pagne suggestif, une véritable invitation pour ces dames à se rendre au septième ciel.
 Nous avons connu une Londonienne qui accomplissait un long voyage en Polynésie uniquement à cet effet
. Elle pratiquait "le tourisme sexuel" totalement étrangère aux sirènes du tourisme classique (Le premier pourtant n'étant pas exclusif du second ; pourquoi pas les deux !)    
Certains Polynésiens pouvaient recevoir jusqu'à huit jeunes filles dans une journée. Il leur suffisait d'une heure.....pour se refaire une santé
(sic)
Rire : Mesdames,abstenez-vous si plus de 20cm--soit à l'échelle 1/10ème : ((Censuré)) est à même de vous effrayer !
Quant au '
coup du seau d'eau', ce n'est pas de la vantardise comme chez nous, chez eux c'est réel.Nous en avons été témoins un soir de fête.Il portait le seau d'eau à bout de bras (rire1). Nous demander si vous ne savez pas ce que c'est que "le coup du seau d'eau" nous vous l'expliquerons avec dessin à l'appui (rire2)
 En Août I980 lorsque nous sommes arrivé en Polynésie, à Papeete nous avons fait l'acquisition d'une Renault neuve.Notre île était tellement petite que sans jamais nous priver de notre auto, huit ans plus tard elle était encore comme neuve ; avec une moyenne de 1500 Km..... par an
Dans cette petite île de TUBUAI, nous habitions une maison avec terrasse juste au bord du lagon sur lequel donnait notre living room par de grandes baies vitrées. En face sur le récif il y avait un petit îlot (le motu One) avec quelques cocotiers en son milieu.On aurait dit un bouquet de verdure planté en plein océan.
  Plus à l'Est, d'autres ilots, des "motus" en Polynésien, tous assis sur le récif au delà duquel on apercevait l'océan Pacifique. Il y en avait tellement que l'on pouvait avoir chacun le sien. Le top était alors de jouer au héros de Daniel De Foé en cuisant et mangeant le poisson péché et buvant dans une noix de coco percée de deux trous. Les Polynésiens y ajoutaient du wisky. Ils buvaient et mangeaient beaucoup. Ils fumaient, ils ils ils b...., bref ils faisaient tout (rire)
 Quant aux Polynésiennes toujours belles et sensuelles, elles illustrent parfaitement la chanson de Jean Ferrat : "La femme est l'avenir de l'homme". En Polynésien : "La vahiné est l'avenir du tané". Dans le petit peuple, elles sont plus sérieuses que les hommes.Ce sont elles qui tiennent le langage de la raison. Il arrive souvent que les hommes qui souvent on bu plus que de raison donnent le change en utilisant contre elles la manière forte.
  De notre maison nous avions le spectacle du lagon, rarement de couleur marron par mauvais temps, le plus souvent bleu. Mais ce marron et ce bleu étaient toujours dégradés, du clair au foncé en passant par toutes les nuances, une véritable palette de couleurs. Un paradis pour artiste peintre. Ce lagon est un des plus beaux du monde (avec celui de Bora Bora) Nous avons eu la grande chance de vivre huit ans dans de telles conditions
Ayant surtout vécu dans les îles pendant une quinzaine d'années, y compris les 'départs vers' et les 'retours de' la Métropole (34 en tout), j'ai été amené à me rendre à Tahiti quelque 85 fois.
WWW
 jd2     
Suite de (j)d1-Nous avions terminé notre contrat de travail de trois ans au Cameroun..Dans le port de Douala ,donc après trois ans de séjour,sans rentrer en France,nous embarquions avec Javert sur le Paquebot de croisière SS ''Le Charles Foucault'' pour un voyage en 1ère classe de 17 jours qui, par Cotonou, Accra, Abidjan, Dakar, Vigo et Saint Jacques de Compostelle devait nous amener à Bordeaux. 18 jours de DOUALA (22 juin) à BORDEAUX (9 juillet 1962) avec notre épouse, notre fille et ... Javert dont nous avions aussi payé le voyage (c'est l'équipage qui en a assuré la charge). Nous avons embarqué accompagnés jusqu'au dernier moment par nos amis. Accompagnés aussi par notre Citroën que nous avons gardée jusqu'au pied de la passerelle d'embarquement pour la remettre à notre acheteur à qui nous l'avions vendue plus cher que ce que nous l'avions payée trois ans auparavant.
  C'était l'épilogue de notre séjour non stop de 3 ans au CAMEROUN teinté d'un peu de tristesse d'avoir à quitter nos amis et cette vie sous les tropiques tellement différente de ce que nous allions trouver en Métropole
Ce voyage de retour fut un enchantement. Un peu comme si les portes du Paradis s'étaient entr'ouvertes pour nous donner un aperçu de ce qui nous attend dans l'au delà   (Si nous le méritons ce qui ne sera peut-être pas évident lors de notre passage devant Dieu ou son assistant Saint-Pierre)
 Non ce ne fût pas un rêve : Nous avions une cabine avec loggia sur la mer, salon, air conditionné, un steward à notre service. Dans une salle à manger de grand standing, des repas gastronomiques où la qualité le disputait toujours à la quantité nous étaient présentés dans de la vaisselle en argent par une armée de serveurs en veste blanche et pantalon noir. Il arrivait qu'au dîner, avant la fin du repas, la salle se trouvât brusquement plongée dans l'obscurité. Quelques minutes plus tard , une rangée de serveurs, éclairés subitement par un projecteur,tenaient un dessert prestigieux sur la main gauche et une serviette de service sur l'avant bras. Une atmosphère digne des mille et une nuits.
 Des commissaires spéciaux étaient chargés d'occuper les enfants. Pour les adultes, des concours étaient organisés,ball trap, échecs, bridge ainsi que deux fois par semaine une soirée dansante avec d. j. --Il y avait à bord piscine, sauna et salle de fitness.  Jamais au cours de ce beau voyage dans l'Océan Atlantique le long des côtes africaines et européennes, le soleil ne nous a fait défaut.
   De splendides escales avec excursions ont jalonné la traversée : Lagos au Nigéria, Lomé,Cotonou au Bénin, Abidjan en Côte d'Ivoire, Conakry en Guinée, Dakar au Sénégal, Saint-Jacques de Compostelle et Vigo en Espagne.
Saint Jacques voit affluer des milliers de pélerins du monde entier. C'est la ville des Rois Catholiques et-avec Rome-un des des Hauts Lieux de la Chrétienté en général et du Catholicisme en particulier.
Aux escales,nous prenions soin de sortir Javert pour une promenade sur les quais ; parfois en catimini car pour raison phyto-sanitaire,ce n'était pas toujours autorisé (Nous risquions de faire saisir notre chien sans aucune chance de le récupérer)
 Il m'est arrrivé d'effectuer bien d'autres traversées maritimes--Ci-dessus Chapitre 6 référence (t)tf--souvent plus longues (par exemple 34 jours entre Saïgon et Marseille) Toutes m'ont laissé un souvenir impérissable.
A Bordeaux nous prenions le train pour Paris puis un taxi pour Bagnolet. Nous retrouvions familles et amis après plus de 3 ans d'absence, ainsi que notre fils rentré du CAMEROUN un an auparavant pour faire sa scolarité dans une école de Jésuites à Evreux (où il devait faire deux ans 1961-1963) La famille était de nouveau réunie
(a).
WWW
jk2     Suite de (j)k1  A notre retour du Cameroun ( 9 juillet 1962), nous quatre et Javert avons été hébergés chez mes parents à Bagnolet dans la Seine Saint Denis.C'est à cette adresse que nous avons amené notre Opel bleue commandée à Douala avant notre départ du Cameroun-et pris livraison d'un équipement complet de camping. Nous y sommes restés peu de temps ; d'abord parce que nous étions partis en camping la plupart du temps. Ensuite parce que ce 27 septembre 1962,nous avons emménagé à Creteil 3 place Charles Beuvin,département du Val de Marne, dans un appartement tout neuf,salle à manger salon, cuisine avec passe-plats,quatre chambres,une antichambre,salle de bains, cabinet de toilette,--dont nous étions les premiers occupants. C'était la seconde fois, après Orléans,que nous disposions d'un logement aussi beau,aussi bien placé, avec tout le confort moderne.
 Ce fût grâce à mes parents car c'est à eux, pour eux,sur leur demande, que cet appartement avait été attribué par une société d'HLM (La SAGECO)--Ils nous en ont fait profiter nous rendant ainsi un immense service.
Nous devions y rester (à Créteil) un peu plus de trois ans (jusqu'au 13 novembre 1965 pour cause d'accession à la propriété : 11 place de la Gare à Ris Orangis en Essonne Se rendre à (j)q

WWW
 js2    Suite de (j)s1 En ce jour du 20 novembre 2006,un lundi,je prenais livraison de notre nouvelle ''Résidence secondaire', notre 'cottage' sur roues'  Je l'ai équipée pour y vivre 24.24 Un bon lit (de 140) et de nombreux rangements. Grand avantage : Je peux le garer (à l'aise) sur un de nos trois emplacements de parking souterrain de notre résidence principale ; de telle sorte qu'en permanence,j'ai nos deux résidences sous la main ; ce qui facilite bien les choses quand il s'agit de partir en, ou de revenir de voyage. Des années après, notre ''cottage automobile'' continue de nous donner entière satisfaction.
Anecdote :     La décoration que j'ai réalisée sur l'ensemble de la visibilité arrière intérieure (haillon relevé) suscite l'admiration des passants. On aime-On prend des photos-On est favorablement étonné- On m'a même dit <J'adore>   J'y ai en outre discrètement disposé un écrit humoristique : "Moi Volkswagen Transporter ici présent vous demande de m'excuser de montrer mon ...à tout le monde...C'est pour aérer mon ...(mon dos)    
  J'ai également fait réaliser une déco mais extérieure cette fois. (en2013 le13juin)  sur trois panneauxs suivant trois thèmes : Viet Nam-Asie (3)   Sahara-Afrique (7)  Tahiti-Océanie (15)
lflb     ((Il en va ainsi qu'il suit des ''Frères Lebon'' (Seniors) qui, se repliant,s'ignorent superbement les uns les autres.A tel point que l'on peut dire : Il n'y a pas de ''Frères Lebon'' :
lflrené geo geo geo geo geo geo geo geo geo
Deux lieutenants,un de l'Air et un de la Marine (photo prise à Salon de Provence en1953)
Ce repli sur soi-même s'accentue davantage chez les hommes qui,beaucoup moins que les femmes pour leur féminité et leur fertilité,acceptent la diminution voire la disparition de leur activité spécifique---((la seule d'après les féministes pour laquelle ils ne peuvent pas être remplacés par une femme (sic))---pourtant tout à fait naturelle car il en est ainsi de tous les êtres de la création
Même le cerf capable de couvrir dix biches en une seule journée (à la fin de laquelle il est paraît il complètement sur les genoux !) finit lui aussi par ne plus être...un cerf à  100 %.
Conséquence  Les hommes se recroquevillent sur eux mêmes beaucoup plus que les femmes.Il en est même,devenus des "has been'' sur ce plan particulier, qui en deviennent complètement marteaux,désorientés. Cela les rend hargneux, certains se suicident et plus grave, d'autres s'engouffrent dans la perversion. Hélas pour ces personnes, le cerveau s'en trouve inhibé et la réflexion corrélativement diminuée.  Hyper triste sire : il avait attiré une fillette de quatre ans, en avait abusé et ne pouvait pas nier car son ADN était identique à celle prélevée sur les petits vêtements !!!))
Il faut dire que Dame Nature a créé les deux sexes de manières physiologiquement très différentes avec pour les hommes une "condition sine qua non" = Quand c'est non,c'est non (A) ((ce qui donne en chti (rire) : ''i veultent bien,mais i peuvtent pas'' ou parodiant Annie Cordy <<J'voudrais ben-mais j'peux point>>))                           (A) même avec "Le coup du tisonnier" ; et corrélativement un net avantage pour nos compagnes---((Quand c'est non,ça peut-être oui-fût-ce sans conviction. C'est par exemple le cas dans l'exercice du plus vieux métier du monde.  ((Il est plus facile d'ouvrir la bouche que de tendre le bras))---Qui......
.
.....Qui (nos compagnes) ainsi hyper favorisées sont mieux à même de s'épanouir,en particulier lorsque s'opère une importante mutation biologique.Et de ne pratiquement jamais vivre dans l'abjection à  savoir :
On n'a jamais vu une femme pratiquer des attouchements sur des hommes lorsque,aux heures d'affluences,les voyageurs sont entassés (comme des sardines) dans le métro,le bus et les trains de banlieues.
   On n'a jamais vu une femme, la nuit tombée,dans un endroit peu fréquenté--à l'orée d'un bois par exemple--tendre un guet-apens à un être humain vulnérable--et même à un(e) jogger(euse) par définition en pleine forme physique--en vue de l'agresser,de le v(i)oler, de le faire mourir dans d'atroces souffrances, puis pour faire disparaître toutes traces, aller jeter le cadavre lesté au fond d'un puits ou d'un étang.
  On n'a jamais vu une femme postée le soir venu dans une rue peu fréquentée dévoiler subitement son intimité face à un homme qui se dirige vers elle.
  On n'a jamais vu une femme, en plein jour, devant des passants médusés, a(b)batre une rivale à coup de pistolet (en vidant le chargeur pour s'assurer du résultat)

  On n'a jamais vu une femme 'raccoler' un ou une jeune enfant sur la voie publique en vue de l'amener chez elle pour s'y livrer à des agissements douteux.
   Une femme exhibitionniste (1),violeuse d'enfant, ça n'a jamais existé de même qu'aucune femme n'a jamais séquestré,agressé un enfant,un adolescent ou une jeune personne dans un but immoral.                                                  
(1) Tristesse :  Des hommes pratiquent l'exhibitionnisme de l'avant mais on en voit maintenant qui,pliés en deux, exposent l'arrière, au grand jour...((On est loin de "L'astre des nuits" qui lui aussi peut être vu en plein jour (rire))...dans un but lucratif !!!. Lu sur la muraille (qui parail-il est le papier de la canaille !) "Passif fait appel à actif bien monté" assorti d'un N° de téléphone !!!. Ces hommes,plutôt des zombies,sont dotés d'un psychisme délabré.
Permettez-moi de m'adresser à vous la gent masculine, à vous mes frères, lorsque vous êtes âgés (c'est mon cas) -----lorsque vous êtes habités par la nostalgie d'une période révolue (ce n'est pas mon cas) :
  SI vous n'êtes plus un mâle à  100%  (Elle ne me sert plus qu'à satisfaire à de petits besoins)
  SI au réveil vous avez moins souvent--peut-être même plus du tout--la trique.
    Georges Brassens dixit "La bandaison Papa,ça se commande pas". Il a raison mais il existe cependant quelques veinards qui sur la plus petite incitation suggestive..."démarrent au quart de tour".Ils ont la 'trique facile'. 
A ce sujet, attention à ceux qui se vantent d'exploits qui n'ont existé que dans leur imagination et ne sont que de vulgaires fantasmes.Comme Jane Fonda par exemple, éternelle adepte de la provocation, qui en première page d'un hebdomadaire déclare qu'à 75 ans, physiquement diminuée, objet d'opérations chirurgicales multiples (La moitié de son anatomie est en plastique),elle fait encore ça. Faut tout de même pas pousser grandpère dans les orties.

         Si "c'est râpé"...voici pour vous consoler chers amis internautes quelques alexandrins :
Septième ciel pour toujours-il n'y faut pas compter               
Mais peuvent subsister-Amour et Amitié
    
Reflet de la vie (parabole) : IL a vécu très longtemps et
                                                           
il a mis une fève dans une bouteille à chaque fois qu'il a fait ''ça''
Un peu d'humour :                                                        a/ La première bouteille il l'a remplie en un an
Les carottes sont cuites-point n'en fais maladie        b/ Il lui a fallu dix ans pour remplir la deuxième
Il reste la beauté-le soleil et la vie.                                   c/ La troisième ? Réponse ci-desssous
                                                                                            d/ Il n'y a jamais eu de quatrième bouteille

WWW
 ((Rions un peu  C'est Madame qui parle ""J'adore mon mari.Je ne veux pas qu'il souffre.Je ne veux pas le voir malade.Je ne veux pas qu'il ait un accident.Je ne veux pas qu'il ne soit pas heureux.Je ne veux pas...Je ne veux pas....je ne veux surtout pas qu'il ait le malheur de devenir veuf""
Cher confrère "XXXXgénaire"--- Ces jeunes et splendides créatures de rêve, habillées nettement au dessus du genou ((au radibus du radada (rire1)), ces jolies filles taillebassées et minijupées---((Il ne reste de couvert que le strict minimum;on est à la limite de la contravention pour outrage à la pudeur (rire2))---qu'à la belle saison tu croises dans ta vie de tous les jours, ne t'attarde pas sur leur parfaite académie (c'est mauvais pour ta santé)              
Ne cherche pas non plus à accrocher leur regard.Tu n'y arriveras pas. Contente-toi de ne leur lancer que des regards obliques. Car à ce stade de la nature,tu n'es plus concerné ((C'est pas du mouron pour ton s'rin (rire 3)).
  Je ne veux en aucun cas te désobliger et jamais O grand jamais je ne me permettrais de te dire ni de t'écrire que tu es trop vieux
.
A ce sujet : "En Polynésie, le bateau c'est la vie" Dans notre île de Tubuai s'y ajoutait le show bleu marine du lagon, avec un soleil sans nuage, sous le bleu du ciel, le vert de la palmeraie et le jaune doré de la plage. Mais c'était les hommes d'équipage qui donnaient l'essentiel du spectacle.Des hommes à la peau cuivré foncé,cuite par le soleil, à la chevelure noir-jais,abondante et hirsute, la tête couronnée de fleurs de tiaré ou d'hibiscus, vêtus,si l'on ose dire, de haillons. Rappelez-vous ces films sur les Mers du Sud où se pratique le cabotage entre les îles, un véritable folklore du sud de l'Océan Pacifique.Et bien dans notre petite île, c'était exactement cela, en live
Comment ne pas souligner la force herculéenne de ces travailleurs polynésiens pourvus d'une belle morphologie,d'une couleur de peau à damner une Sainte--et d'une particulière aptitude à ... à vous voyez ce que nous voulons dire.
  Il y avaient beaucoup d'Américaines même âgées qui venaient en Polynésie spécialement pour concrétiser leurs fantasmes sauvages---(tels ceux de Lady Chatterley avec son garde-chasse)---avec par exemple un beau et jeune piroguier du Club Méditerranée,à l'académie parfaite,collier de fins coquillages argentés autour du cou, piercé juste ce qu'il faut, pagne suggestif, une véritable invitation pour ces dames à se rendre au septième ciel.
 Nous avons connu une Londonienne qui accomplissait un long voyage en Polynésie uniquement à cet effet
. Elle pratiquait "le tourisme sexuel" totalement étrangère aux sirènes du tourisme classique (Le premier pourtant n'étant pas exclusif du second ; pourquoi pas les deux !)    
Certains Polynésiens pouvaient recevoir jusqu'à huit jeunes filles dans une journée. Il leur suffisait d'une heure.....pour se refaire une santé (sic)

Rire : Mesdames,abstenez-vous si plus de 20cm--soit à l'échelle 1/10ème : ((Censuré)) est à même de vous effrayer !
WWW                                                                                                            .
Quant au '
coup du seau d'eau', ce n'est pas de la vantardise comme chez nous, chez eux c'est réel.Nous en avons été témoins un soir de fête.Il portait le seau d'eau à bout de bras (rire1). Nous demander si vous ne savez pas ce que c'est que "le coup du seau d'eau" nous vous l'expliquerons avec dessin à l'appui (rire2)  
A VOUS MESDAMES QUI ÊTES ''OPERATIONNELLES'' .....et féminines, cela va ensemble.....
 (Quelques mots à vous aussi Messieurs)
.....Y compris celles pour lesquelles,malgré leur âge avancé,la bagatelle les titille encore.''Le feu au c.. à 50-60 ans'' pourquoi pas.Un grand bravo à celles (certainement nombreuses) qui sont concernées.WWW 
  A vous seulement, de 18 à ...?anthuit...ans :  Rendez-vous à notre onglet "viehdc(recits)-vie-hors-du-commun)''. Sur votre clavier enfoncez ctrl et cliquez f, ensuite tapez ttt(s) dans la fenêtre de votre écran---Et prenez vous à rêver, à fantasmer.   Puis, mais concrètement cette fois, engagez vous à vous envoyer en l'air pour monter au septième ciel avec ce vrai mâle genre méditerranéen un tantinet macho, à la barbe de 3 jours savamment taillée, hyper bien monté---minimum 20cm...qui vous emmènera--piano piano pour commencer--puis allegro, crescendo, prestissimo, altissimo.....jusqu'à l'apothéose, jusqu'au nirvana ; vous laissant exsangue,comblée. Le paradis sur terre, mais oui ça existe.
Luis Mariano "" Quand le bonheur en passant vous fait signe et s'arrête, il faut le prendre à deux mains sans attendre à demain""
De la même veine encore plus beau : Edith Piaf : ''En somme si j'ai compris-sans amour dans la vie-il ne nous reste rien-qu'un immense chagrin-Ainsi regarde-moi-à chaque fois j'y crois........
''
((Ladies & gentlemen, about love (not about Love) : The more you do it, the more you have a mind to do it--Everybody but men especially : The less you do it, the less you can do it--Men only : In fine, you cannot do it anymore--Women only (spoiled by the nature) : In fine, you can still do it.
Allez, on va s'exprimer en Français : L'amour ! plus vous le faites plus vous avez envie de le faire---Pour tout le monde mais surtout pour les hommes : Moins vous le faites,moins vous pouvez le faire---Hommes seulement : Finalement vous ne pouvez plus le faire du tout---Femmes seulement (gâtées par la nature) : Vous pouvez toujours le faire même si à partir d'un certain stade--('ça') ne présente plus beaucoup d'interêt. (Se rendre à NOCES DE DIAMANT(ndd) et taper lpmf)
     Si certaines femmes ne sont plus tout à fait "opérationnelles",elles ont d'autant moins à le regretter que, si elles ne veulent plus ''être'' ('clito' ne remplissant plus sa précieuse mission),à la rigueur---mais ce n'est pas une conséquence absolue,au prix d'éventuels désagréments, ne ressentant que l'effet de pénétration présumé sans grand interêt)---elles peuvent encore faire du cinéma.Ce qui leur donne la chance immense,sinon de rester jeune, à tout le moins de s'épanouir, de se sentir jeune jusqu'à un âge très avancé.
   Tandis que pour les hommes c'est plus difficile quand ce n'est pas impossible. Il arrive un moment où ils veulent encore ''être'', mais ce n'est plus possible.Ils ont beau tirer sur le starter, essayer d'enclancher le turbo (c), rien à faire, la nature les lâche,c'est la panne. Eux,ils ne peuvent pas en faire, du cinéma., ils sont 'flanelle' (On se retrouve à des années lumières du démarrage au quart de tour) (d).
(c) Le turbo ! En aucune manière les aphrodisiaques ne peuvent apporter une, solution à ce qui peut,finalement, ne pas être un problème (d et e).
Georges Brassens : 'La bandaison Papa, ça vient...ou ça vient pas'. ((Pour les veinards, elle survient toujours-- fidèle, quand il faut, où il faut))
        C'est même parfois pour certains une condition Sine Qua Non---To be : OK---Or not to be.(Il a existé un Président de la République qui, à presque soixante ans,voulant encore ''être''--(certainement à coup de ces médicaments recommandés par des charlatans)--est décédé de mort subite dans les bras de sa maîtresse.Il demandait à la nature ce qu'elle ne pouvait plus lui accorder)......(f)
(d) <<TOUT N'EST PAS TERMINE POUR AUTANT>> (e)   
   Certes c'est important,mais dans la vie Il n'y a pas que 'ça'--
--Fort heureusement,et loin de là.
(f) Autre anecdote hors sujet : Il a aussi existé un président de la République qui, en pleine nuit dans un train en marche, pris du syndrome afférent à des bouffées de chaleur, à de l'étouffement,le tout teinté de somnambulisme,s'est dangereusement penché par la fenêtre, est tombé, a roulé sur le bas côté et par miracle ne s'en est sorti que légèrement blessé.
  Il y avait des travaux de nuit à proximité. Un ouvrier se trouva fort étonné, médusé , d'entendre, venu à sa rencontre, un vieux monsieur en pyjama déchiré, hébété, ensanglanté lui déclarer : <<<Je suis le Président de le République>>>.
  (Il est parfaitement inéxact comme le prétend un plaisantin que l'ouvrier lui aurait répondu <Et moi je suis le Pape>)
  C'était en mai 1920. L'homme est mort deux ans plus tard à 67 ans.  FIN D'ALINEA
WWW
 mlf2     
Suite de (m)lf Vendredi 14 septembre 1990   Acquisition de notre splendide propriété de Milly La Forêt--2500 m2 en lot arrière (évitant ainsi les bruits de la rue) à quelque 5mn a pieds du centre ville.J'y ai fait construire sur mes plans, une maison à trois niveaux, cuisine,salle à manger,quatre chambres,toutes commodités,tout à l'égoût--et une moitié du rez de chaussée (8m x 3m50) dévolue à notre mobilhome Mercedès avec une porte directe sur la salle à manger--plus une grande cave à l'ancienne--Parc arboré, fleuri, haies de cyprès....
Notre propriété de Milly La Forêt a tenu une grande place dans notre vie.Elle nous a servi de résidence secondaire de 1992 à 1995, principale de 1995 à 1997--De port d'attache lorsque nous avons séjourné en Polynésie sept ans de 1997 à 2004.De nouveau de résidence secondaire de 2004 à 2011.Notre famille du Canada y sont venus très souvent.Nous l'avons revendue le 16 avril 2011 car cela devenait vraiment trop dur pour les gens âgés que nous étions,de gérer surtout physiquement une telle propriété.La tondeuse !!! Ah la tondeuse !!!

Le 29 novembre 1997,nous l'avons quittée, sécurisée, blindée car nous partions pour plusieurs années en Polynésie, Île deRaiatea-La sécurisation s'est révélée efficace durant notre longue absence, six ans et 7 mois---
WWW
jf2    
Suite de (j)f1--9 juillet-Celui de l'année 1962 fût mémorable pour notre famille. Nous arrivions à Bordeaux par voie maritime--(17 jours de mer en 1ère classe d'un bateau de croisière)--venant de Douala au Cameroun via Lagos, Cotonou,Abidjan,Accra, Dakar, Vigo et Saint Jacques de Compostelle) 
.C'était l'épilogue heureux d'une merveilleuse croisière et d'un non moins merveilleux séjour de plus de trois ans non stop effectué au CAMEROUN, à DOUALA sa capitale économique--avec des incursions à Yaoundé sa capitale politique,à Koutaba,  à Kribi et sa station balnéaire où nous nous rendions par avion personnel. Nous faisions un passage au dessus de l'hôtel afin que l'on vienne nous chercher à " l'aéroport " ! qui en fait n'était qu'une simple case en pleine brousse et loin de Kribi-----à Ngaoundéré et Garoua au Nord-Au Congo à Brazzaville-A Pointe Noire où nous avons effectué un séjour de vacances-Au Tchad et sa Capitale N'Djaména Ex Fort Lamy-Au Gabon à Port Gentil, Libreville avec sa petite voisine la commune de "Lalala", et au célébre Lambaréné du Docteur Schweitzer-En République Centrafrique (et son "Empereur autoproclamé Bokassa 1er") avec Bangui sa Capitale et ses chutes d'eau.....
Le 9 juillet 1962 à Bordeaux,après plus de trois ans d'absence sans rentrer en France,nous redécouvrions émerveillés la France,notre pays, avec beaucoup d'émotion. Très vite, nous prenions le train de Paris-Austerlitz afin de retrouver les nôtres
  Nous reprenions le contact avec notre pays après plus de trois ans d'absence ininterrompue. A Bordeaux nous prenions le train pour Paris Austerlitz ; puis un taxi pour Bagnolet où nous retrouvions notre famille et notre fils après un an de séparation.. Notre fils nous avait quittés en 1961 pour entrer dans un établissement scolaire tenu par des Jésuites, Saint François De Salle à Evreux (dans l'Eure), parrainé par sa tante et où il devait être scolarisé deux ans (1961-1963). (L'éducation au Cameroun ne nous donnait pas satisfaction et nous avons tenté-certainement avec succès-l'enseignement jésuite à la solide réputation d'efficacité)
    Notre famille était de nouveau réunie ((Jusqu'à ce que notre fils parte à l'Armée (Ci-dessous (m)ds2)
NOTA : Quelques mois plus tard (le 27 septembre 1962), grâce à mes parents, nous devions emménager à Créteil,toute proche banlieue Sud de Paris,dans un très bel appartement tout neuf--Se rendre à 27 septembre ou taper (j)k
WWW
 ma32          
Suite de (m)a31 ((Davantage d'explications :   Deux merveilleuses et fidèles compagnies--Nous tenons(je tiens) un journal depuis plus de 65 ans. C'est un gros livre de 630 pages format 36/25 relié or à notre nom où nous pouvons toujours retrouver la chronologie de nos tribulations à travers le monde. En plus du classement chronologique, il y a un classement alphabétique, une mine de renseignements de tous ordres, la liste complète des 2500 journées passées 24/24 en hôtellerie de plein air, des histoires de la plus douce à la plus salace, des statistiques etc... il y a un peu de tout dans ce livre.
  Il sert aussi d'album pour des photos très anciennes et tous nos proches, grands-parents, parents, frères et soeurs, (petits et arrière petit) enfants y ont leur place.
  Notre livre-journal, en anglais "logbook", est un merveilleux et fidèle compagnon, sexagénaire, qui ne nous a jamais quitté depuis sa naissance le 1er juillet 1945 alors que nous avions à peine 18 ans. Il est en quelque sorte une annexe de nous-même, une sorte de sosie.
  Il est en permanence à nos côtés et nous accompagnera jusqu'à notre dernière demeure (notre épouse n'en est pas jalouse (rire)  Et pour cause : Elle est UNE encore PLUS MERVEILLEUSE ET FIDELE COMPAGNE  (Depuis plus de soixante ans).
 
 C'est un 1er juillet,en1945, que mon compagnon--de 18 ans plus jeune que moi (Je serai réduit en poussières avant lui)--est arrivé dans ma vie. Il m'a toujours suivi tout le long de mon existence, Il m'est resté-(nous nous sommes toujours restés)-fidèles l'un à l'autre ; quand bien même je me suis marié quelques années plus tard. Je vivais-à la fois avec une compagne et un compagnon,-une double existence,le ménage à trois en quelque sorte, mais encore plus spécial que celui auquel on pense habituellement)
HUMOUR :Nous présentons ainsi l'originalité d'avoir dans notre vie-à la fois une compagne...et un compagnon !!!. C'est le ménage à trois (deux pour une)--ce que ''les rénovateurs du code civil'' n'ont pas (encore) prévu. Sacré Napoléon ; non seulement il n'avait pas prévu cela, mais il n'avait pas non plus envisagé le mariage de deux hommes, ou de deux femmes...ni l'homoparentalité...ni la GPA. 
  Napoléon, alors !Chapitre 9  ttti de mon texte ''Une vie hors du commun(viehdc>récits)  
DEUX MERVEILLEUSES ET FIDELES COMPAGNIE-------
Nous tenons un journal depuis plus de 65 ans. C'est un gros livre de 630 pages format 36/25 relié or à notre nom où nous pouvons toujours retrouver la chronologie de nos tribulations à travers le monde. En plus du classement chronologique, il y a un classement alphabétique, une mine de renseignements de tous ordres, la liste complète des 3000 journées passées 24/24 en hôtellerie de plein air, des histoires de la plus douce à la plus salace, des statistiques etc... il y a un peu de tout dans ce livre.
  Il sert aussi d'album pour des photos très anciennes et tous nos proches, grands-parents, parents, frères et soeurs, (petits et arrière petits) enfants y ont leur place.
  Notre livre-journal, en anglais "logbook", est un merveilleux et fidèle compagnon, sexagénaire, qui ne nous a jamais quitté depuis sa naissance (le 1er juillet 1945) alors que nous avions à peine 18 ans. Il est en quelque sorte une annexe de nous-même, une sorte de sosie.
  Il est en permanence à nos côtés et nous accompagnera jusqu'à notre dernière demeure (notre épouse n'en est pas jalouse (rire)  Et pour cause : Elle est UNE encore PLUS MERVEILLEUSE ET FIDELE COMPAGNE  (depuis plus de soixante ans)
HUMOUR : Nous présentons ainsi l'originalité d'avoir dans notre vie-à la fois une compagne...et un compagnon (que nous avons connu bien avant notre épouse)!!!. C'est le ménage à trois (deux compagnons pour une seule femme)--ce que ''les rénovateurs du code civil'' n'ont pas (encore) prévu. Sacré Napoléon ; non seulement il n'avait pas prévu cela, mais il n'avait pas non plus envisagé le mariage de deux hommes, ou de deux femmes...ni l'homoparentalité...ni la GPA. 
  Napoléon, alors !

             logbook                                          logbook
tttii                                                                                            Ci-dessus mon compagnon

                                                              Ci-dessous ma compagne
   jalb  jalb  jalb  jalb   

gflb2      suite de (g)flb1--Se rendre aussi à ' Une viehdc(recits)-vie-hors-du-commun, à ''verdun-exodes'',à ''geoferlebon.com/ndd=noces-de-diamant'' à ''Dernières volontés'' Aussi à 6(p)msr, (la)46ème,(C)arras, (j)oo1,(j)oo2, (j)oa, (j)t2 etc...etc..----
Il se fait un honneur d'avoir été durant toute sa vie professionnelle (47 ans au service du public) un fidèle serviteur de son pays (même si les rémunérations n'ont pas toujours été,à qualification équivalente, à la hauteur de ce qu'elles eussent été dans le secteur privé)
Quelques caractéristiques :
a/  à peine né (en 1927 à Antibes) ses parents l'ont envoyé à Verdun chez ses grands parents (maternels) . Il devait y rester dix ans :
   Une enfance bien particulière  "UNE NAISSANCE HORS DU COMMUN" : Comme l'a été "UNE VIE HORS DU COMMUN" : C'est notre géniteur qui, le 7 septembre 1927 a déclaré notre naissance en mairie d'Antibes. Nous y sommes allé longtemps après et avons appris avec étonnement que nous sommes né de mère non connue. Car nous étions un enfant né hors mariage donc illégitime. Notre mère était divorcée et, libre, ne pouvait donner à son enfant (si c'est elle qui nous eût déclaré en mairie) que son nom de naissance. Cela n'a pas été le cas puisque nous avons été déclaré par notre père biologique qui nous a reconnu le lendemain de notre naissance et dont par conséquent nous portons le nom.
  Notre mère nous a reconnu le 29 juillet 1929 et nos parents ont uni leurs destinées en mairie de Romainville quelques jours après, le 3 août.Ce mariage a légitimé notre naissance et celle de notre frère René.De enfants naturels que nous étions, nous devenions des enfants légitimes.
 
Seconde originalité plus marquante de notre départ dans la vie : C'était à Antibes en I928. Nos parents avaient deux enfants, une fille de 3 ans et un garçon de un an (votre serviteur). Ils ont gardé la fille et se sont débarrassés du garçon en l'envoyant à Verdun chez ses grands parents. Nous y sommes resté jusqu'en 1937.
  A Romainville, puis à Bagnolet, les domiciles successifs de nos parents, quatre nouvelles naissances survenaient. Avec tous ces gosses, ll n'y avait pas assez de sous pour défrayer nos grands parents dont la situation matérielle était modeste.Seul notre grand père travaillait... (...encore, il avait 73 ans). Nous étions complètement à leur charge
  
Nous avons eu la chance de grandir à Verdun--Et celle d'avoir une famille d'adoption, les 9 enfants de notre oncle (A. H.) une famille profondément catholique,exemplaire à tous points de vues. Ils étaient pour nous comme père et mère, frères et soeurs et nous ne les avons jamais oubliés. Nous avons même renoué avec eux sur le très tard avec beaucoup de plaisir.
  Nous nous rappellons avoir pleuré quand notre grand mère nous a amené pour la première fois à l'école (maternelle) de la rue des Bateliers,à deux pas de la rue sur l'Eau (ainsi nommée à cause de la Meuse) où nous habitions. Nous avions 4 ans......(a)
 Nous nous rappellons également d'un voyage que nous avons fait à Paris en 1931 (Nous avions3 ans 1/2) pour, entr'autres, visiter l'Exposition Colonial qui s'est tenue de mai à octobre au Sud Est de Paris, depuis la Porte Dorée---(où un bâtiment a été érigé à cette occasion, qui a subsisté comme Musée des Colonies jusqu'en 1991 et qui est maintenant le musée de l'immigration)---jusqu'au bois de Vincennes en y incluant le Lac Daumenil. Il en subsiste des cases africaines gérées par les Bouddhistes dont l'une sert de Temple avec une immense statue de Bouddha .   
   Cette exposition fût une gigantesque et éclatante démonstration de la puissance de notre pays, La FRANCE, une grande nation présente sur tous les continents, un empire sur le territoire duquel le soleil ne se couchait jamais.
  Nos parents étaient fiers d'être Français--Debout, respectueux, un frisson leur parcourait l'échine lorsque retentissait l'hymne de leur pays LA MARSEILLAISE qu'ils entonnaient avec leur coeur et leur patriotisme. Ils avaient "la tripe française". Ils en avaient de la chance.
 (a).....Nous avons par la suite bénéficié de l'excellent enseignement de l'Ecole des Frères, Quartier de Saint Victor à Verdun. Début décembre nous avions la visite de Saint-Nicolas et du Père Fouettard. Nous ressortions du premier et pas du second. Car nous ne posions pas de problèmes bien qu'étant un gosse des rues. Nous allions traîner en ville et avec des gamins de notre âge, nous allions jouer sur les remparts et dans les fortifications.
  Verdun a toujours été une ville de garnison et en 1916 s'y déroula sur 300 jours d'enfer la plus grande bataille de l'histoire de l'humanité (300000 morts et 500000 blessés--Voir notre texte "EXODE EN 1914".
En 1937 (à 10 ans) nos grands parents avaient 73 et 66 ans. Nous devenions une charge trop lourde pour eux. Notre autre oncle (J. H. ) participait à notre éducation. Il nous arrivait d'être anormalement absent de la maison. Il partait alors en vélo à notre recherche et nous ramenait en nous tirant les oreilles.
 C'est lui qui pressa notre mère de reprendre sa progéniture. Ce qui fût fait, organisé par lui et sa soeur suivant un enlèvement véritablement rocambolesque et plutôt brutal. Nous nous sommes retrouvé arraché de force à l'affection de nos grands parents.
  Bref, notre mère et nous prenions le train pour Paris, puis Bagnolet 92 avenue Gambetta où nous faisions connaissance avec nos trois soeurs et nos deux frères. Par la suite devaient arriver une 4ème soeur et un 3ème frère. Nous étions dix à table.
b/ Sa vie à nulle autre pareille--l'originalité dans toute son expression.  (même texte-taper ttc, ttd, ttts, ttw.....)
 c/ Récompense suprême: Sa petite fille,le premier enfant de sa fille,lui a permis d'accéder pour la première fois au rang...d'arrière grand-père Se rendre à 26 juin ou taper (a)jja1 et 2
 d/ Sa vie en 45 étapes : Antibes-Verdun-Bagnolet (SSD)-Granvile-Concoret par Mauron Morbihan-Draveil Champrosay (Essonne)-Thorenc Andon (Alpes Maritimes)-Bagnolet-IssyLes Moulineaux (CRAP204)-Paris15ème-AIR-Bias et Villeneuve Sur Lot (Lot et Garonne)-Base aérienne de Chambéry Le Bourget Du Lac en Savoie-Base aérienne deMourmelon Le Grand (Marne)-Marseille Le Muy (Base Transit Air 250)-En mer-Bae aérienne de Than San Nhut-Saïgon (CAA217)-Base aérienne de Bien Hoa (Viet Nam) PC482-En mer (34 jours)-Marseille Sainte Marthe (BaseTransit AIR)-Base Aérienne Villacoublay- Base Aérienne de Paris-Issy (3ème Cie)--Saint Ouen-Vincennes Bérault-Boussy Saint Antoine-Base aérienne de Salon de Provence Ecole De l'Air-Alleins-Pélissanne (Bouches du Rhone)-Orléans-Bricy (Base Aérienne 123)-Sougy en Beauce (Loiret)-Base aérienne de Ouargla dans le Sahara (DTO 34/540-Base Aérienne Oran La Senia-Aïn El Turck-Paris (CATA852)-Base Aérienne le Bourget (BTA250)- Base Aérienne Douala Cameroun-En mer-Bagnolet-Créteil (Val De Marne)-Algérie : Base aérienne de Bône Les Salines Annaba-Air Alger La Blanche-Air La Reghaia (CATA860)-Ris-Orangis(Essonne) (SFCA)-Paris 5ème (Faculté des Sciences,Quai Saint Bernard)-Corbeil-Evry (Essonne)-Polynésie : Tubuai Mataura Taputapuatea Mahu----Ris Orangis-Milly La Forêt-(re)Polynésie : Raiatea---Charenton le Pont-En mer (30 jours)-Raiatea-Tahiti-Nouvelle Calédonie-Japon-Charenton-Normandie Merville Franceville-Languedoc Canet en Roussillon-Charenton le Pont Val de Marne en île de France de 2002 à 201?  (Jusqu'à la 46ème étape,la dernière)
Le 6 septembre 1967,pour mes 40 ans et pour la beauté du geste, j'ai relié à pieds Notre-Dame de Paris à Ris-Orangis dans l'Essonne soit 25 Km (Impossible de tricher, c'est tout droit)--Anecdote : En cours de route,à Paris,par hasard,rencontré un bon copain qui, apprenant que......,m'a proposé un ticket de métro !
WWW
gflb3  Merci à tous pour vos souhaits de bon anniversaire.  J'y suis sensible et je le suis encore plus lorsque je sens que derrière cette formalité traditionnelle ((que l'on a bien noté afin de ne pas l'oublier)) se cachent de réels sentiments de sympathie, d'amitié...bref que l'on aime bien, sans arrière-pensées, la personne à laquelle on s'adresse.
       Il est une question, justement de grande amitié, à laquelle j'attache une certaine importance :
 Pour une raison que je ne vous dirai pas mais que vous pouvez deviner, qui relève de beaucoup de tact et de délicatesse, John Swenker m'avait au début des années 90, demandé de lui envoyer des indices de ma carrière dans l'Armée de l'Air (casquette, galons,décorations, photo) afin de confectionner un tableau. Lequel tableau a bien été réalisé....((Il est même devenu un bel objet  de décoration))...ce qui bien entendu m'avait fait beaucoup plaisir et dont je garde un excellent souvenir.
 Il m'a été donné de le voir à Leighland Drive,en toute bonne logique au domicile de ma fille. Depuis il y a eu changement de domicile. Tout aussi logiquement, le tableau aurait dû retrouver sa place au nouveau domicile...de ma fille. Que je sache, je suis toujours son père ! Pour autant que je suis renseigné, ce n'est pas le cas et cela m'a causé de la peine.
WWW. 
jlvrn----Le 6 septembre 2013 restera dans notre vie commune un très beau souvenir : Nous avons déjeuné...au deuxième étage (a) du restaurant4 étoiles ''Jules Verne'' avec accès réservé en pilier Sud et ascenseur particulier (petit,une dizaine de places) de la Tour Gustave Eiffel, avec table "côté fenêtre'' ((grâce à une réservation effectuée à la date première des réservations soit trois mois à l'avance)) et vue sur Paris, sur la Seine et ses bateaux-mouches, L'Arc de Triomphe,l'Obélisque de la Place de la Concorde,le Sacré-Coeur,Notre-Dame,le Trocadéro, le Champ de Mars, le Dôme des Invalides, le Mont Valérien, les bois de Boulogne et de Vincennes.......avec vue sur ''La plus belle ville du monde''         Avec aussi vue sur  (rire lire ci-dessous)
Le pilier Sud de la Tour étant celui réservé aux grimpeurs par l'escalier, nous avions aussi la vue sur ces stakhanovistes des montées d'escaliers (référence Marc Swenker et ses deux amis) qui avaient beaucoup de mal à progresser marche par marche, soufflaient, transpiraient.....pendant que nous deux, étions confortablement installés devant une table bien garnie...à les regarder monter...et souffrir !'rire)
(a) Il y a aussi ''Le restaurant du 1er étage,mais il est de moins grande classe que le ''Jules Verne''
GRÂCE A JULES VERNE  :
--Je suis allé de la Terre à la Lune
--J'ai marché sur la Lune
--J'ai volé cinq semaines en ballon
--J'ai navigué vingt mille lieues sous les mers avec le Capitaine Nemo
--J'ai voyagé au Centre de la Terre
--J'ai fait le tour du monde en 80 jours avec Philéas Fog
--J'ai posé le pied au pôle Nord avec le capitaine Hatteras
--J'ai participé aux étonnantes aventures la mission Barsac
--J'ai parcouru l'Extrême Orient avec Michel Strogoff
--J'ai connu les enfants du capitaine Grant
--J'ai vécu dans une île mystérieuse
--J'ai suivi les tribulations d'un Chinois en Chine      ET, ET, ET Le 6 septembre 2013, invité par mon épouse,
--j'ai (très bien) déjeuné dans son restaurant le ''Jules Verne'' du deuxième de la Tour Eiffel : A la carte'' : Foie gras du Périgord-Croûte de porc-Pomerol---Baba à l'Armagnac-Douceurs-café
   Jules Verne, my spiritual father The most translated writer in the world
WWW  
tbai2    suite de (t)bai1 et 3-TUBUAI--Huit ans dans une île minuscule isolée dans le grand sud de l'Océan Pacifique--Nous avons vécu huit ans en l'île minuscule de TUBUAI, (il faut parcourir 27 Km pour en faire le tour) la principale des cinq îles de l'Archipel des Australes,un des cinq archipels de la Polynésie Française Ci-dessus chapitre 6 Réf.ttf--Puis 18 réf.tttt--19 Réf.tttu--20 Réf.ttv
  Tubuai est située à 600 Km plein sud de Tahiti, assise sur le tropique du Capricorne soit par 23 degrés de latitude Sud.Cette position sur un tropique nous a permis de connaître l'originalité astronomique suivante : A l'équinoxe et à midi solaire, le soleil se trouve juste au dessus des têtes. Il est au zénith c'est à dire à la perpendiculaire du lieu où l'on se trouve.On ne projette aucune ombre sinon, et juste sous nos pieds, à la verticale de soi-même.
  Pour tous commerces nous ne disposions que de deux épiciers chinois ''marchandises générales'' qui fort heureusement fabriquaient notre bonne vieille baguette. Il fallait faire venir notre ravitaillement de Tahiti. Tout nous était livré par voie maritime.
  Le jour de l'arrivée du bateau attendu comme le Messie, une fois par mois en moyenne, c'était l'événement, le signal de départ d'une intense activité. Le bateau restait au large pour cause de tirant d'eau. Des baleinières faisaient la navette et déversaient tout en vrac sur le quai. Il fallait pour récupérer ses colis assurer une permanence car on pouvait être servi aussi bien le matin à la mise en service des grues que tard le soir lorsque le dernière baleinière avait déversé son dernier chargement.
 La grande frayeur de notre vie fût la livraison de notre Renault toute neuve par mauvaise mer sur deux baleinières accouplées.
Dans les mers du sud,lorsqu'un bateau est à quai pour débarquer puis embarquer des passagers,décharger puis charger des marchandises, l'animation est toujours spectaculaire,pleine de bruits et de couleurs, scandée par le ballet aérien des grues.Sur le quai on 'couronne' celui qui part avec un peu de tristesse et un collier de coquillages.Le voyageur qui vient de débarquer est accueilli avec beaucoup de joie par sa famille,ses amis qui l'un après l'autre lui passent autour de cou un collier de fleurs (tiaré aux senteurs parfumées,hibiscus) et l'embrasse plutôt deux fois qu'une... (En Polynésie Française, on s'embrasse et on se tutoie beaucoup plus facilement qu'en Métropole)....Tout cela dans un véritable remue-ménage de toutes sortes de véhicules qui emportent et apportent toutes sortes de marchandises et s'entremêlent sans problèmes à une population bigarrée en liesse ; un spectacle haut en couleurs, unique vu des coursives du bateau. 
 "En Polynésie, le bateau c'est la vie"
  Dans notre île de Tubuai s'y ajoutait le show bleu marine du lagon, avec un soleil sans nuage, sous le bleu du ciel, le vert de la palmeraie et le jaune doré de la plage.
   Mais c'était les hommes d'équipage qui donnaient l'essentiel du spectacle.Des hommes à la peau cuivré foncé,cuite par le soleil, à la chevelure noir-jais
,abondante et hirsute, la tête couronnée de fleurs de tiaré ou d'hibiscus, vêtus,si l'on ose dire, de haillons. Rappelez-vous ces films sur les Mers du Sud où se pratique le cabotage entre les îles, un véritable folklore du sud de l'Océan Pacifique.Et bien dans notre petite île, c'était exactement cela, en live.
Comment ne pas souligner la force herculéenne de ces travailleurs polynésiens pourvus d'une belle morphologie,d'une couleur de peau à damner une Sainte--et d'une particulière aptitude à ... à vous voyez ce que nous voulons dire.
  Il y avaient beaucoup d'Américaines même âgées qui venaient en Polynésie spécialement pour concrétiser leurs fantasmes sauvages---(tels ceux de Lady Chatterley avec son garde-chasse)---avec par exemple un beau et jeune piroguier du Club Méditerranée,à l'académie parfaite,collier de fins coquillages argentés autour du cou, piercé juste ce qu'il faut, pagne suggestif, une véritable invitation pour ces dames à se rendre au septième ciel.
 Nous avons connu une Londonienne qui accomplissait un long voyage en Polynésie uniquement à cet effet
. Elle pratiquait "le tourisme sexuel" totalement étrangère aux sirènes du tourisme classique (Le premier pourtant n'étant pas exclusif du second ; pourquoi pas les deux !)    
Certains Polynésiens pouvaient recevoir jusqu'à huit jeunes filles dans une journée. Il leur suffisait d'une heure.....pour se refaire une santé
(sic)
Rire : Mesdames,abstenez-vous si plus de 20cm--soit à l'échelle 1/10ème : ((Censuré)) est à même de vous effrayer !
     Quant au '
coup du seau d'eau', ce n'est pas de la vantardise comme chez nous, chez eux c'est réel.Nous en avons été témoins un soir de fête.Il portait le seau d'eau à bout de bras (rire1). Nous demander si vous ne savez pas ce que c'est que "le coup du seau d'eau" nous vous l'expliquerons avec dessin à l'appui (rire2)
En Août I980 lorsque nous sommes arrivé en Polynésie, à Papeete nous avons fait l'acquisition d'une Renault neuve.Notre île était tellement petite que sans jamais nous priver de notre auto, huit ans plus tard elle était encore comme neuve ; avec une moyenne de 1500 Km..... par an
   Dans cette petite île de TUBUAI, nous habitions une maison avec terrasse juste au bord du lagon sur lequel donnait notre living room par de grandes baies vitrées. En face sur le récif il y avait un petit îlot (le motu One) avec quelques cocotiers en son milieu.On aurait dit un bouquet de verdure planté en plein océan.
  Plus à l'Est, d'autres ilots, des "motus" en Polynésien, tous assis sur le récif au delà duquel on apercevait l'océan Pacifique. Il y en avait tellement que l'on pouvait avoir chacun le sien. Le top était alors de jouer au héros de Daniel De Foé en cuisant et mangeant le poisson péché et buvant dans une noix de coco percée de deux trous. Les Polynésiens y ajoutaient du wisky. Ils buvaient et mangeaient beaucoup. Ils fumaient, ils ils ils b...., bref ils faisaient tout (rire)
 Quant aux Polynésiennes toujours belles et sensuelles, elles illustrent parfaitement la chanson de Jean Ferrat : "La femme est l'avenir de l'homme". En Polynésien : "La vahiné est l'avenir du tané". Dans le petit peuple, elles sont plus sérieuses que les hommes.Ce sont elles qui tiennent le langage de la raison. Il arrive souvent que les hommes qui souvent on bu plus que de raison donnent le change en utilisant contre elles la manière forte.
  De notre maison nous avions le spectacle du lagon, rarement de couleur marron par mauvais temps, le plus souvent bleu. Mais ce marron et ce bleu étaient toujours dégradés, du clair au foncé en passant par toutes les nuances, une véritable palette de couleurs. Un paradis pour artiste peintre. Ce lagon est un des plus beaux du monde (avec celui de Bora Bora) Nous avons eu la grande chance de vivre huit ans dans de telles conditions.
   FIN de cet aspect de la vie dans les mers de Sud.
Épilogue d'un séjour de huit ans dans une toute petite île (De Tubuai)--Avant de quitter l'île pour toujours, nous avons voulu une dernière fois en faire le tour à pieds-soit 27 Km. Nous sommes parti tard le soir pour éviter la chaleur du jour. Hélas cette nuit là, il a fait très chaud. Nous n'avions pas emmené suffisamment à boire. Nous sommes revenu chez nous le lendemain matin-après le lever du soleil-complètement déshydraté et fiévreux.
  Ce tour de l'île, 27Km, nous le faisions souvent à vélo ou en auto.C'était avec les virées en mer et les récéptions chez l'un chez l'autre l'une de nos distractions favorites.
  De la TRISTESSE à l'état pur :
 
Lorsqu'en mars 1988, nous avons quitté définitivement ce qui fût "Notre île"pendant 8 ans, accompagné par nos amis Polynésiens et nos collègues, (Notre épouse avait quitté l'île par avion), le bateau a largué les amarres à 9 heures. Nous nous sommes assis à la poupe et nous avons regardé vers le Sud ce qui n'était plus "Notre île" s'éloigner.C'était un pan de notre vie qui se dérobait dans le sillage bouillonnant du bateau. Une merveilleuse épopée, une expérience inoubliable passaient au rayon des souvenirs.
 Pendant trois heures, nous n'avons pas cessé de regarder l'île s'éloigner, di mi nu er.....jusqu'à ne plus être qu'un point difficile à discerner sur l'horizon... puis disparaître complétement. Le regard se perdait dans l'immensité océanique.Il ne restait plus qu'à se retourner et essayer d'oublier.
  Le soleil brillait et nous le prenions à témoin, parodiant Victor Hugo à Guernesey, "Lui qui brille et moi qui pleure". C'était midi, c'était fini. Débarqué à Tahiti le lendemain--quelques jours à Papeete--et à Faaa nous reprenions l'avion pour Paris via Acapulco
WWW .
jdgj2- 26ème de juillet 2013--Suite de (j)dgj1
Voir aussi, important : (j)dgj8---Hourrah !! Bravo !! Naissance de Jonathan,Donald, Georges Jarvis qui comble de joie son Papa et sa maman...et toute sa famille.
CHAQUE 26ème de JUILLET-pour l'avenir,pour toujours (
même quand nous serons partis sur une autre planète---www.geoferlebon.com/npage=nos-grands-anniversaires-et-grands-événementse--repère-(h)alley ou (2)8761))---) JOYEUX ANNIVERSAIRE à notre arrière petit-fils
Jonathan D G Jarvis -big bisous (happy-birthday kisses)--de la part de tes arrières-grands-parents maternels- (from his great grand parents) Jacqueline et Georges Lebon.....pour toujours (for ever
)-- en latin  "Ad vitam aeternam"
photos à (d)bptcjs---fin de (j)dgj2---FIN---
WWW
jdgj8---Suite de (j)dgj1 & (j)dgj2--- Ses arrières-grands-parents (j)alb et (g)flb lui attribuent---Mise à jour 26 juillet 2016--JOYEUX ANNIVERSAIRE mon cher Jojo-pour le 26 juillet 2016 bien sûr--Mais aussi pour tous les 26 juillet's qui vont suivre jusqu'à très longtemps--pour le restant de tes jours-pour toute ta vie.-----Spécialement je te donne rendez-vous  pour ton 18ème anniversaire---((qui correspondra à ton entrée officielle dans le mondes adultes-soit avec la loi actuelle-le 26 juillet 2031 à l'âge de 18 ans))---à l'occasion duquel j'ai prévu de te faire une merveilleuse surprise à la fois matérielle et sentimentale--Certes je serai alors dans un autre univers ((se rendre à (e)rrance--(r)andonnée à paraître en septembre prochain))---mais j'aurai dans le monde des vivants mon représentant qui d'ores et déjà-c'est prévu-sera chargé de me représenter et d'exécuter ma volonté------Gros bisous (big kisses) de ton arrièregrandpère (from your greatgrandfarther or greatgrandpapy)---Je te souhaite beaucoup de chance dans cette longue vie qui va se dérouler devant toi.--------------Allez on y va d'une sentence : Dans une vie il y a toujours des échecs--Ils doivent stimuler ; jamais décourager.
NOTA1 : Tu es en bonne place dans mon website www.geoferlebon.com/npage-repères (j)dgj1--(d)dgj2 et (j)dgj8
NOTA2 : Il y aura également un autre grand rendez-vous mais c'est dans 45 ans--Tu auras 48 ans--c'est encore très loin--et c'est aussi beaucoup trop tôt pour en parler-(www.geoferlebon.com/npage--repère-(h)alley ou (2)8761à paraître en septembre prochain)).
__ Cette ''merveilleuse surprise à la fois matérielle et sentimentale'' tu en feras ce que tu voudras en écoutant--ou en n'écoutant pas--les conseils qui te seront prodigués pour l'utiliser. Elle pourra t'être d'un grand secours pour le cas qui se présentera certainement un jour  :  Venir en France à titre touristique--dans le pays d'origine de tes arrières grands parents et de ta grand'mère. Ou encore mieux, ayant été sélectionné pour la qualité de tes résultats scolaires-venir en France à titre de boursier du Gouvernement Canadien-------((Comme Ben a eu à l'immense privilège d'en bénéficier et cerise sur le gâteau, en cette belle ville d'Aix en Provence-dans une des plus belles régions du monde--Séjour qui fort probablement lui a laissé pour toujours un souvenir impérissable))--fin de (j)dgj8---FIN---
comull2     suite de (c)omull1   PHOTOS à db(p)comull    
  1934 le 22 octobre --Ma soeur Colette Olga née ce jour--- (a) Avait la chance d'avoir un visage de princesse accentué par la finesse de ses traits;Avait tout pour elle,grande,mince, une académie à la limite de la perfection (renvoi (g)---(b )Son caractère ? Pourquoi serait-il moins bon que celui des autres ! Aucune raison de le penser---(c) Elle était très proche de son père avec lequel il semble que le courant soit toujours bien passé-A ce sujet (de son père) se rendre à (n)dmp, (m)glb, (d)cdmp1 et à (d)cdmp2---(d) Une grande compétence dans son métier d'expert-comptable (Directrice financière dans une grande entreprise)---(e) Elle est l'auteur d'une remarquable étude sur la généalogie de sa famille avec arbre, métiers anciens et nombreuses illustrations ---(f) Elle a accédé au rang de grand'mère et cela c'est la suprême récompense d'une vie d'honnêteté et de travail. Bravo et félicitations. Il est sûr qu'un jour--avant de partir pour une autre planète-(pour elle et pour les siens-le plus tard possible)--elle accèdera au rang d'arrière-grand'mère.
(g) avec transmission à sa fille--beauté curieusement présentée par la maman comme à même (dans certains cas certainement !) de constituer un désavantage !!!
   Chez eux à Reims 'Résidence Grand Siècle'' les 18 et 19 octobre 1975-En 1958 le 20 septembre-nous a aidés à emménager dans notre nouveau logement (juste au bord de la plage) à Aïn El Turck,banlieue d'Oran (se rendre à (a)iet)--Est venue nous voir à Salon-Pélissanne en 1953 lorsque j'étais élève à l'Ecole de l'Air-Aussi à Aix en Provence au camping ''l'Arc en Ciel''-Est venue nous voir en beaucoup d'autres endroits.
WWW
Suite de (m)cp1
1938 le 8 décembre--Micheline et son frère--soeur et frère de mon épouse sont nés le même jour. Leurs parents Jeanne (8/10/1908-1/10/2002-94 ans) et Louis Provost (27/12/1906-18/1/1974-67 ans) ont fait ''coup double'' . Ah comme ils ont dû être (très agréablement) surpris : Accueillir deux enfants le même jour ((pour le prix d'un (rire)) alors qu'ils n'en attendaient qu'un ou une. Et comme ils sont méritants ; Alors qu'ils ont tiré leur révérence au siècle dernier, de leur avoir donné tous les atouts,toutes les chances,enfants,adolescents--de devenir des adultes dignes et honnêtes. La récompense : Ils (Micheline et son frère) sont devenus des grands-parents ;
Il est souhaitable,probable,qu'ils seront aussi un jour des arrières grands-parents. Bravo à leurs défunts parents.IN MEMORIAM
WWW
jsrl2     Suite de (j)srl1 Elle est la cadette de mes soeurs ; a fait son entrée dans le monde le 31 mai 1938 à Paris, un peu plus d'un an avant la seconde guerre mondiale. Elle s'appelle Josette Olga. Quelques caractéristiques de sa vie : a/ Une affinité sans nuage, permanente, avec sa mère qui, jusqu'à la fin, jusqu'en août 1985, ne s'est jamais démentie.(Se rendre à (s)cla1,2 et 3-(s)clk-Photos à (d)bpmpr----Ainsi (affinités) qu'avec son père (se rendre à (n)dmp-(m)glb1-(d)cdmp1 et 2---Photos(idem) à (d)bpmpr---Est toujours restée respectueuse et dévouée envers ses parents. Jamais d'anicroche-jamais le plus petit malentendu---b/ Sa contribution à une éclatante réussite professionnelle (et même sentimentale) de son fils et de sa fille. c/ a fait face dans sa vie de couple à de grande difficultés avec courage et surtout beaucoup de dignité---d/ Elle a bien mérité d'être plusieurs fois grand'mère et il est probable qu'un jour,elle deviendra aussi une arrière-grand'mère (bien entendu avant de partir pour l'Au-delà c'est à dire dans beaucoup d'années----e/ Je lui envie (sincèrement) sa grande adaptation dans le milieu 'bourgeois' ((notion de classe sociale qui pour moi n'a pas de consonnance péjorative))-Une philosophie de vie qui matériellement m'a quelque peu échappé alors que financièrement j'avais les moyens de me hisser à un tel niveau social.
Nous avons pensé à elle (en 2013)-qui a vu passer le cap de ses 75 ans.

WWW
mpc2        Suite de (m)pc1  L'année 2000 est déjà loin ; et bien c'est encore bien avant (en 1942, le 2 juin). Mauricette (Momo pour ses proches) faisait son apparition dans le monde, à Paris dans le 14ème--((devenu ce fait le meilleur arrondissement de la capitale))--qui eût l'honneur de l'accueillir.Ses parents Louis et Jeanne Provost étaient ravis de cette arrivée de leur seconde fille.  Et comme ils sont méritants (ces parents) : Alors qu'ils ont tiré leur révérence au siècle dernier, d'avoir donné tous les atouts,toutes les chances à leurs enfants puis à des adolescents--de devenir des adultes dignes et honnêtes.
WWW
mplb2    Suite de (m)plb1 En ce jour du 3 juin. Mais c'était en 1951,il y a plus de soixante ans Il s'agit de la naissance de notre fils Michel Paul à Saint Mandé (Hôpital militaire Bégin)--C'est à deux pas de la place Bérault à Vincennes où alors nous habitions,où la maman tenait une épicerie et où nous sommes restés jusqu'à juillet 1952.(Nous allions devoir quitter la région parisienne car j'étais admis après concours à l'Ecole de l'Air de Salon de Provence. Michel avait un an))
---Comme le temps passe : Notre fils est à la retraite maintenant...et même depuis plusieurs années.

WWW
je2
        Suite de (j)e1 Le 28 Juin 2004 nous quittions définitivement notre si belle villa (notre ''Faré''mais en dur) en l'île de Raiatea qui dans de si bonnes conditions nous a offert l'hospitalité pendant sept ans. Tristesse. Raiatea figure dans la panoplie de nos plus beaux souvenirs.
Tahaa notre (île) voisine, Uturoa la capitale, le (T)apioi,Téfatétaiti, Téméani, Atia Piti, le tiaré apétahi, Havaiki Nui, Liaut, le fénua, un tamaaraa, Ia orana, Tamara, le Tuhaa Pae, Taputapuatea, Juanita, Inariki, Maururu (prononcer maouloulou)=merci -Puahiné,la marina Apoiti--aité péa péa--maité=comment ça va--
WWW
jee2     
     Suite de (j)ee1---4 Juillet 1945 Mes grands parents maternels étaient réfugiés de guerre à Saint-Domet en Creuse,au Prieuré,un charmant hameau depuis 1940. La guerre étant terminée,.ils pouvaient-enfin-rentrer chez eux à Verdun.J'étais venu de Paris pour les aider à déménager. Ils repartaient en train via Paris et leur gare de départ est à Aubusson à 18 km de Saint-Domet..
Anecdote : Pour parcourir cette distance, ils avaient loué une charette attelée et son propriétaire. Comme il n'y avait pas de place pour mois sur la charette, c'est avec le vélo du propriétaire,de concert avec eux,que j'ai, que nous avons parcouru les18 km.....en 5 heures.
WWW
lune2    Suite de (l)une1    Poser un pied sur la Lune ! Jules Verne l'avait prévu dans ses romans d'anticipation: "De la Terre à la Lune''  ''On a marché sur la Lune"---Neil Armstrong le premier homme à poser un pied (le gauche) sur la Lune en 1969 suivi de Edwin Aldrin l'ont réalisé. Mickel Collins est resté en orbite autour de la Lune.( + des dizaines d'ingénieurs de génie et de techniciens de haut vol qu'il ne faut surtout pas oublier) l'ont réalisé. Ce vol Apollo fût suivi de nombreux autres,toujours dans le cadre de la mission Apollo--11/12/1972 : Apollo 17 (75 heures, 30km de jeep lunaire,110 kg d'échantillons lunaires rapportés) fût la dernière mission Apollo.
WWW
pdll2  Suite de (p)dll1 8 Août 1973    Achat d'un parcelle de terrain de loisirs dans le Domaine du Pin de la Lègue,hameau Cascaveu-route de Bagnols en Forêt à Fréjus dans la Var.Nous y avions installé notre caravane que nous avions achetée en 1968 et avec laquelle (entr'autres randonnées) nous sommes allés en Angleterre et en Hollande.Cette parcelle, ombragée, très belle car située dans les sapins ; nous l'avons gardée dix sept ans et ne l'avons vendue avec la caravane que parce que notre nouveau motorhome Mercedès, de par sa longueur (8m), ne pouvait pas entrer dans le lot. Le samedi 13 janvier 1990,nous tournions dix sept pages du livre de notre vie
WWW
bnsl3     Suite de (b)nl1 et de (b)nl2----((1955 Vacances à Peira-Cava)) Brigitte est souvent venue nous voir en France :1980 : Se rendre à (b)t1, (b)t2, (b)t3 ainsi qu' à (t)cj1 et (t)cj2----Lun 9 juin B & T,lun 16 John et Ingrid (et Maureen ?)-Visite de château avec repas comme du temps de Louis X1V-Du 19 au 27 sont tous partis en Hollande avec ma voiture-Sam 28, réunion de famille chez chez André-Ginette à Chantilly-Départ lun 30,arrivée Toronto même jour----1981 Arrivant de Tahiti,à CDG Airport le 12 juillet, je suis accueilli par mon épouse et Brigitte.Le 17, nous partons pour des vacances avec Tanya et notre ''cottage'' (Le citroen jaune) à Tours,Blou,les Sables d'Olonne,la Creuse, Seilhac,Brive, Périgueux-Retour à Ris-Orangis via Tours le 19 août 1981---- 1982 Ven 16 juillet, arrivant de Tahiti, retrouvé Brigitte et Tanya à la maison. Elles sont reparties dim 1er août----1983 sam 1er juillet, Brigitte arrive à Roissy avec sa fille et son fils Marc dont nous faisons la connaissance.Ils repartent d'Orly le 30 juillet 1983----1984 Curiosité : Le 29 avril, au hasard des cheminements de passagers en l'aérogare de Los Angelès,nous nous croisons en des couloirs différents et en des sens opposés,pour se rendre tous à Tahiti mais avec deux compagnies différentes, eux trois Air New Zealand venant de Toronto et moi Air France arrivant de Paris.(Ils sont arrivés à Tahiti avant moi) A Papeete je loue une belle voiture et nous faisons le tour de l'île (de Tahiti 100 Km)-Moorea-le 1er mai,aller et retour en ferry boat, aussi le tour de l'île-C'est le 4 mai que nous prenons l'avion pour Tubuai et tout notre petit monde s'installe dans notre belle maison de bord de mer (direct) à quelques mètres de la plage et du lagon multicolor,vue sur les motus ensoleillés à cheval sur le récif, les montagnes avec le Taita,le vieux port, et un troisième tour d'une île (celle deTubuai). Tous nos amis leur ont réservé un excellent accueil.C'est le 12 juin qu'ils sont repartis (après donc un séjour en Polynésie de 45 jours) pour le Canada via Los Angelès.et Tahiti Faaa où bien sûr nous les avons accompagnés----En 1985 le 20 juin,arrivant de Tubuai,je retrouvais B. T. et M. à Tahiti Faaa Airport.Là aussi,je loue une belle voiture toute neuve pour les occuper jusqu'à 11 heures, heure à laquelle je les mets dans l'avion (Je dois rester à Papeete) direction l'île de Tubuai par Air Polynésie-Ven 19, départ pour un séjour de 8 jours à Tahiti (à huit : nous deux,M et J, B Tet M) Nous habitions au Taone où un collègue en vacances m'avait laissé à la fois son appartement et sa voiture-Le Retour au Canada s'est effectué le sam 27 juillet direct de Tahiti-Faaa----1987 Mer 1er juillet.Arrivée de B.avec T M et Eric,un an et demi-à Franfurt Am main où ((avec mon camion jaune 'Le plus beau camion du monde, parti de Ris-Orangis le matin de très bonne heure)---je suis allé les chercher. Fait halte à Verdun pour leur faire montrer la maison de mon enfance-Nuit à l'hôtel-journée de jeudi passée chez un ami d'enfance-Verdun-Ris Orangis en fin de journée (En tout 1100 Km)-C'est le jeu 23 qu'ils sont retournés au Canada----1988 Brigjtte avec ses 3 enfants du mer 20 juillet au jeudi 18 août-Sur la fin du tour de France rue de Rivoli-Journée à babyland----1988 Venant de Paris, Boulogne-Douvres par l'hovercraft, le mar 27 décembre, retrouvé B, son mari et Tanya à LondresVictoria Station.Hôtel Winchester-Mer 28 balades en bus à impérial-Buckingham Palace,Régent Street,Picadilly Circus,Hyde Park,The Thames,Tower of London-Tower Bridge-Aéroport de Gatwick à 21 heures, Brigitte et sa famille repartent au Canada----1990 du jeu 26 juillet au Mer 1er août Notre fille (avecMarc) est venue nous présenter son dernier fils,Luc sympathique petit bonhomme de 6 moi
WWW
1994----J'aurais dû commencer par là car alors c'est l'apothéose en matière de vacances-sur tous les plans : densité et variété,nombreux sites touristiques, longueuret durée du voyage (2600Km sur 40 jours) gastronomie avec une Chef cuisinière '5 étoiles', un véhicule automobile de tourisme hyper confortable,air conditionné-Un temps merveilleux sauf un orage tard le soir à Disney---Sam 16 juillet,Arrivée à CDG Airport de Brigitte et de ses 4 enfants. Pour nous rendre à Milly,nous faisons un crochet par Ste Geneviève pour prendre Jérome. A Milly,1nous nous retrouvons à 9-Soirée télé coupe du monde de foot-Piscine, connaissance de Milly avec sa halle du 15ème siècle-Jeu 21,départ pour la Bretagne pour aller voir une amie de Brigitte,anciennes élèves de l'école catholique Saint Pierre à Brunoy dans l'Essonne (Betty et son mari Philippe)-Pris nos quartiers au camping de Saint Guénolé dans le Finistère (Nous sommes huit)-Promenades dans la Bretagne et au bord de la mer-Mer 27 Départ à 10h30 pour retour à Milly tard le soir (1200 Km AR)-Ven 29, journée Disneylandparis à Marne La Vallée avec les 5 canadiens et Jerome.-Fin de journée,nous dormons tous dans le motorhome sur le parking de Disney-Sam 30 retour à Milly (notre headquarter)-Du 1er au 9 août, B et T vont à Nice AR par avion- Ven 12,escapade à Beauchamp (100Km) pour aller voir une autre amie,même école,(Brigitte et son mari Christian).Nous avons passé une nuit chez eux-Sam 13,nous rentrons à Milly mais par Paris-- 'intra-muros'--c'est à dire que nous passons par la place de l'Etoile,les Champs Elysées,la Concorde,La Madeleine etc.....une véritable traversée du Paris touristique-Dim 14, Redépart cette fois vers Poitiers-Jaunay-Clan (290Km)-Lun 15 et mar 16, Parc d'attractions futuriste du Futuroscope que nous mettons deux jours à visiter (trois nuits à l'hôtel ou dans le motorhome)- Sensations vertigineuses-Attractions sensationnelles-Spectacle son et lumières sur l'eau-féerie aquatique,survol de la planète Vénus....Mer 17 Du futuroscope Poitiers à Alvignac dans le Lot (270Km)-Jeu 18 Plongée (en ascenceur) dans le gigantesque "Gouffre de Padirac" Promenade en bateau au fond du gouffre, photo- Excursion au village de Rocamadour et ses aplombs impressionnants vus du Chateau sur le vieux village escarpé conservé tel qu'il était au Moyen âge-Ven 19, Quitté Rocamadour, déjeuner à Brive,dîner à Orléans arrivée à Milly tard le soir (495Km)- Sam 20 Ramené J. à SGDB.Je prête ma voiture à Brigitte pour avec ses enfants,aller chez André-Ginette dont ils reviennent lun 22 avec leur Papa -Mer 24, nous les emmenons tous à Roissy John seul part par avion le jour même et Brigitte et sa famille le lendemain jeudi 25 août 1994.
.1995 Pour nos 45 ans de mariage les sam 26 et dim 27 août : Arrivée d'Eric et de Luc ven 7 juillet-De Marc ma 8 août-Réjouissances sur deux jours avec nos 47 invités au Château de Neuvy Sur Barengeon dans cette belle région de la Sologne avec ses cerfs,ses biches et ses chevreuils.Lun 28 retour de nous deux,de B et de ses 4 enfants à Milly. Elle est repartie an Canada avec sa fille le mer 30- Eric et Luc le 31 (août) 1995-Nous nous retrouvons à trois avec Marc pour rentrer à Milly.----1999 du mer 10 au jeu 18 février (merveilleuse) visite de l'Alhambra de Grenade (dont elle a rapporté un souvenir) En séjour avec nous à 'Four Seasons' résidence-hôtel, ville de Marbella ; hélas interrompu par de mauvaises nouvelles de son mari (Retour à Toronto via Paris en 1ère classe)----2006 du mer 14 au mardi 20 juin.Brigitte et son compagnon étaient invités au baptême des deux enfants jumeaux de sa cousine Cathy Richard.Bien entendu,ils ont résidé chez nous---2007 le ven 22 juin Aller en TGV et en 1ère classe, départ de Roissy direction Avignon pour se rendre au mariage de son cousin Nicolas Richard avec une personne de culture juive( = pas de mariage à l'église) 24 juin Retour à Paris avec du retard au départ d'Avignon. Arrivée suffisamment tôt pour faire avec notre résidence secondaire automobile laissée à Roissy pendant notre absence) un très beau ''Paris by nignt'',les Grands Boulevards,l'Opéra, la Madeleine, la rue Royale,la ''Concorde''les ''Champs Elysées'', la place de l'Etoile,la rue Lecourbe et terminer la journée à l'hôtel Mercure de Roissy (échange de chambre). Le 25 : Balade à Chantilly et retour sous la conduite de Joe à Roissy Charles de Gaulle aéroport pour départ à destination de Toronto Lester Pearson Airport----2010 du sam 19 au lun 22 février,,le Château de Versailles (le site le plus visité du monde) avec le Parc,les jardins de Lenôtre,les écuries,le Grand et le Petit Trianon de Marie Antoinette, Le Louvre et ses richesses (La Joconde, le chef d'oeuvre de Leonard de Vinci,la victoire de Samothrace (statue grecque érigée en 305 avant Jésus Christ),la Vénus de Milo (200 ans Av; J.C.), la visite de l'Opéra Garnier (Son plafond Marc Chagall) et en point d'Orgues (the top of the stay) une soirée au Moulin Rouge.
WWW
5pro2  Suite de (5)pro1--En ce jour du 13 novembre 1965, nous déménagions de Créteil en Val de Marne à Ris Orangis en Essonne. Notre fils avait 14 ans, Notre fille 11, leur mère 34 et leur père 38. Nous étions tous encore très jeunes et très beaux.  Nous avons habité Ris Orangis (25 km SE de Paris) jusqu'en 1995 soit trente années ((moins une interruption de huit années en Polynésie (de 1980 à 1988) séjour ponctué de nos congés annuels en France métropolitaine))Vendu Jeu 8 juin 1995
WWW
jère2   Mon épouse arrive pour la première fois à Tahiti  : Colliers de fleurs.Visite du marché.Tour de l'île (100km) cascades,Trou du Souffleur,Musée Gaughin,Pointe Vénus. Soirée du 31 décembre au Dragon d'Or.Excursion en l'île de Moorea-Nous restons à Tahiti neuf jours ne rejoignant Tubuai que le 6 janvier.Elle se trouve alors fort agréablement surprise de ce qui va être notre logement pendant six ans.J'avais fait effectuer d'importants travaux de confort et d'embellissement dans la maison et je m'étais rendu à Tahiti préalablement à son arrivée pour procéder à d'importants achats.

lfdm2   Suite de (l)fdm1-------------------La Fête des Mamans---------------
J'en ai fait une page particulière :
www.geoferlebon.com/lafetedesmeres
WWW 
tba2 Venant de (t)ba1  ''Nous avons vécu huit ans (du Jeu 28 août1980 au Sam 20 février 1988)dans une île ,isolée dans le grand sud de l'Océan Pacifique. L'île minuscule de TUBUAI, (il faut parcourir 27 Km pour en faire le tour) la principale des cinq îles de l'Archipel des Australes,un des cinq archipels de la Polynésie
  Tubuai est située à 600 Km plein sud de Tahiti, assise sur le tropique du Capricorne soit par 23 degrés de latitude Sud.Cette position sur un tropique nous a permis de connaître l'originalité astronomique suivante : A l'équinoxe et à midi solaire, le soleil se trouve juste au dessus des têtes. Il est au zénith c'est à dire à la perpendiculaire du lieu où l'on se trouve.On ne projette aucune ombre sinon, et juste sous nos pieds, à la verticale de soi-même.
  Pour tous commerces nous ne disposions que de deux épiciers chinois ''marchandises générales'' qui fort heureusement fabriquaient notre bonne vieille baguette. Il fallait faire venir notre ravitaillement de Tahiti. Tout nous était livré par voie maritime.
  Aussi le jour de l'arrivée du bateau attendu comme le Messie, une fois par mois en moyenne, c'était l'événement, le signal de départ d'une intense activité. Le bateau restait au large pour cause de tirant d'eau. Des baleinières faisaient la navette et déversaient tout en vrac sur le quai. Il fallait pour récupérer ses colis assurer une permanence car on pouvait être servi aussi bien le matin à la mise en service des grues que tard le soir lorsque le dernière baleinière avait déversé son dernier chargement.
 La grande frayeur de notre vie fût la livraison de notre Renault toute neuve par mauvaise mer sur deux baleinières accouplées. 
Dans les mers du sud,lorsqu'un bateau est à quai pour débarquer puis embarquer des passagers,décharger puis charger des marchandises, l'animation est toujours spectaculaire,pleine de bruits et de couleurs, scandée par le ballet aérien des grues.Sur le quai on 'couronne' celui qui part avec un peu de tristesse et un collier de coquillages.Le voyageur qui vient de débarquer est accueilli avec beaucoup de joie par sa famille,ses amis qui l'un après l'autre lui passent autour de cou un collier de fleurs (tiaré aux senteurs parfumées,hibiscus) et l'embrasse plutôt deux fois qu'une... (En Polynésie Française, on s'embrasse et on se tutoie beaucoup plus facilement qu'en Métropole)....Tout cela dans un véritable remue-ménage de toutes sortes de véhicules qui emportent et apportent toutes sortes de marchandises et s'entremêlent sans problèmes à une population bigarrée en liesse ; un spectacle haut en couleurs, unique vu des coursives du bateau. 
 "En Polynésie, le bateau c'est la vie"
  Dans notre île de Tubuai s'y ajoutait le show bleu marine du lagon, avec un soleil sans nuage, sous le bleu du ciel, le vert de la palmeraie et le jaune doré de la plage.
   Mais c'était les hommes d'équipage qui donnaient l'essentiel du spectacle.Des hommes à la peau cuivré foncé,cuite par le soleil, à la chevelure noir-jais
,abondante et hirsute, la tête couronnée de fleurs de tiaré ou d'hibiscus, vêtus,si l'on ose dire, de haillons. Rappelez-vous ces films sur les Mers du Sud où se pratique le cabotage entre les îles, un véritable folklore du sud de l'Océan Pacifique.Et bien dans notre petite île, c'était exactement cela, en live
.
Comment ne pas souligner la force herculéenne de ces travailleurs polynésiens pourvus d'une belle morphologie,d'une couleur de peau à damner une Sainte--et d'une particulière aptitude à ... à vous voyez ce que nous voulons dire.
  Il y avaient beaucoup d'Américaines même âgées qui venaient en Polynésie spécialement pour concrétiser leurs fantasmes sauvages---(tels ceux de Lady Chatterley avec son garde-chasse)---avec par exemple un beau et jeune piroguier du Club Méditerranée,à l'académie parfaite,collier de fins coquillages argentés autour du cou, piercé juste ce qu'il faut, pagne suggestif, une véritable invitation pour ces dames à se rendre au septième ciel.
 Nous avons connu une Londonienne qui accomplissait un long voyage en Polynésie uniquement à cet effet
. Elle pratiquait "le tourisme sexuel" totalement étrangère aux sirènes du tourisme classique (Le premier pourtant n'étant pas exclusif du second ; pourquoi pas les deux !)    
Certains Polynésiens pouvaient recevoir jusqu'à huit jeunes filles dans une journée. Il leur suffisait d'une heure.....pour se refaire une santé
(sic)
Rire : Mesdames,abstenez-vous si plus de 20cm--soit à l'échelle 1/10ème : ((Censuré))  est à même de vous effrayer !
Quant au '
coup du seau d'eau', ce n'est pas de la vantardise comme chez nous, chez eux c'est réel.Nous en avons été témoins un soir de fête.Il portait le seau d'eau à bout de bras (rire1). Nous demander si vous ne savez pas ce que c'est que "le coup du seau d'eau" nous vous l'expliquerons avec dessin à l'appui (rire2)
    En Août I980 lorsque nous sommes arrivé en Polynésie, à Papeete nous avons fait l'acquisition d'une Renault neuve.Notre île était tellement petite que sans jamais nous priver de notre auto, huit ans plus tard elle était encore comme neuve ; avec une moyenne de 1500 Km..... par an
Dans cette petite île de TUBUAI, nous habitions une maison avec terrasse juste au bord du lagon sur lequel donnait notre living room par de grandes baies vitrées. En face sur le récif il y avait un petit îlot (le motu One) avec quelques cocotiers en son milieu.On aurait dit un bouquet de verdure planté en plein océan.
  Plus à l'Est, d'autres ilots, des "motus" en Polynésien, tous assis sur le récif au delà duquel on apercevait l'océan Pacifique. Il y en avait tellement que l'on pouvait avoir chacun le sien. Le top était alors de jouer au héros de Daniel De Foé en cuisant et mangeant le poisson péché et buvant dans une noix de coco percée de deux trous. Les Polynésiens y ajoutaient du wisky. Ils buvaient et mangeaient beaucoup. Ils fumaient, ils ils ils...., bref ils faisaient tout (rire)
 Quant aux Polynésiennes toujours belles et sensuelles, elles illustrent parfaitement la chanson de Jean Ferrat : "La femme est l'avenir de l'homme". En Polynésien : "La vahiné est l'avenir du tané". Dans le petit peuple, elles sont plus sérieuses que les hommes.Ce sont elles qui tiennent le langage de la raison. Il arrive souvent que les hommes qui souvent on bu plus que de raison donnent le change en utilisant contre elles la manière forte.
  De notre maison nous avions le spectacle du lagon, rarement de couleur marron par mauvais temps, le plus souvent bleu. Mais ce marron et ce bleu étaient toujours dégradés, du clair au foncé en passant par toutes les nuances, une véritable palette de couleurs. Un paradis pour artiste peintre. Ce lagon est un des plus beaux du monde (avec celui de Bora Bora) Nous avons eu la grande chance de vivre huit ans dans de telles conditions
Ce jour là DIEU EOLE était devenu furieux   :  Un dimanche,nous étions à table à déjeuner avec des amis.Ce jour là le lagon était de fort mauvaise humeur. Il était même très en colère.Et puis la tempête est allée crescendo jusqu'à devenir un ouragan et attaquer notre maison.Propulsées par un vent de force 8 sur l'échelle de Richter, d'énormes vagues venaient fouetter avec violence les grandes baies vitrées de notre salle de séjour, menaçantes. Le ciel se chargeait de gros nuages noirs.C'était en début d'après-midi et il faisait presque nuit.L'eau commençait à entrer.Au moment de prendre le dessert, nous avons jugé prudent de déguerpir en fuyant par l'arrière.
 Lorsque nous sommes revenus après que Dieu Eole se fût un peu calmé, notre terrasse avait complètement disparu, emportée dans les profondeurs du lagon.Un moindre mal car ce jour là dans notre île,beaucoup de toitures en tôles (la nôtre était en fibro) se sont envolées.
 Il est arrivé que dans de telles circonstances,ce sont des maisons entières, des ''farés polynésiens" plus précisément---(Faré ? : voir ci-dessous (a)-- qui sont happées par la mer avec tout leur contenu. Il ne reste plus que la dalle de béton, un spectacle de désolation et de misère pour ceux qui ont tout perdu.
 (a) Nous avons habité dans un "faré. Un faré est un habitat typiquement polynésien de structure légère,toit de pandanus tressé, troncs de cocotier,cloisons en contreplaqué,large usage de clous.
 C'était dans les années 80 en l'île de Tubuai assise sur le Tropique du Capricorne, à 600 Km plein Sud de Tahiti.Nous habitions un faré en pleine brousse.
 Ce séjour dans une nature un peu particulière nous a inspiré l'histoire suivante, un peu enjolivée certes,mais réellement vécue :
Notre faré et nous-même,en pleine brousse ilienne, sommes l'objet d'attaques incessantes et concentriques.Convergent ainsi vers nous de jour et surtout de nuit :
   Des moustiques,des fourmis particulièrement voraces,des cent-pieds,des mille-pattes,des vers chinois,des blattes,des cancrelats,de grosses araignées noires et velues,des mouches bleues appelées aussi à (mot de Cambronne),des mouches vertes,des margouillats,des scolopendres,des limaces,des lézarts,des moucherons,des guêpes,des souris,des rats et des chats....
  Ainsi envahi et encerclé par toute cette armée de bêtes et d'insectes la plupart du temps mal intentionnés, pris en mains par je ne sais quel Docteur Jekill version océanienne, nous devenons le Mr Hyde de cette petite île perdue en plein sud de l'océan "Pacifique"! Nous nous levons la nuit et pris soudain d'une crise aiguë de folie destructrice et meurtrière, nous semons la terreur, la désolation et la mort partout autour de nous.
Lorsqu'au petit matin nous nous levons,la nuit à peine achevée, nous redevenons le plus honnête et le plus pacifique des citoyens.   
""Chassez le naturel il revient au galop"" (Nicolas Boileau).
 Épilogue d'un séjour de huit ans dans une toute petite île---Tristesse-----Avant de quitter l'île pour toujours, nous avons voulu une dernière fois en faire le tour à pieds-soit 27 Km. Nous sommes parti tard le soir pour éviter la chaleur du jour. Hélas cette nuit là, il a fait très chaud. Nous n'avions pas emmené suffisamment à boire. Nous sommes revenu chez nous le lendemain matin-après le lever du soleil-complètement déshydraté et fiévreux.
  Ce tour de l'île, 27Km, nous le faisions souvent à vélo ou en auto.C'était avec les virées en mer et les récéptions chez l'un chez l'autre l'une de nos distractions favorites.
De la TRISTESSE à l'état pur: Lorsqu'en mars 1988, nous avons quitté définitivement ce qui fût "Notre île"pendant 8 ans, accompagné par nos amis Polynésiens et nos collègues, (Notre épouse avait quitté l'île par avion), le bateau a largué les amarres à 9 heures. Nous nous sommes assis à la poupe et nous avons regardé vers le Sud ce qui n'était plus "Notre île" s'éloigner.C'était un pan de notre vie qui se dérobait dans le sillage bouillonnant du bateau. Une merveilleuse épopée, une expérience inoubliable passaient au rayon des souvenirs.
 Pendant trois heures, nous n'avons pas cessé de regarder l'île s'éloigner, di mi nu er.....jusqu'à ne plus être qu'un point difficile à discerner sur l'horizon... puis disparaître complétement. Le regard se perdait dans l'immensité océanique.Il ne restait plus qu'à se retourner et essayer d'oublier.
  Le soleil brillait et nous le prenions à témoin, parodiant Victor Hugo à Guernesey, "Lui qui brille et moi qui pleure". C'était midi, c'était fini.
Débarqué à Tahiti le lendemain--quelques jours à Papeete--et à Faaa nous reprenions l'avion pour Paris via Acapulco.
Ayant surtout vécu dans les îles pendant une quinzaine d'années, y compris les 'départs vers' et les 'retours de' la Métropole (34 en tout), j'ai été amené à me rendre à Tahiti quelque 85 fois.
WWW
bnl4 (Nelly ou plutôt Nellie) Elle s’appelle Brigitte--Noëlle en 2ème prénom--Hormis ses parents et son compagnon,elle a dans sa vie quelques huit êtres qui lui sont chers ((Olivier son 1er enfant peut-être oublié?)) Tanya,Marc,Eric,Luc,A. et J.et le (ou la) huitième dont il est question ici—Ce chiffre risque d’être ramené à sept dans un délai, disons dans un certain délai. C'est justement de cet être qui risque de quitter sa famille dont nous allons parler.
        Il faut dire ‘Elle’ car il s’agit d’une petite chienne du genre caniche nèe i l y a de cela quelque dix huit ans répondant au doux nom de Nellie. Pendant toute cette période de bientôt dix huit ans,elle (Nellie) a toujours fait la joie--de sa maîtresse bien sûr--mais aussi de toute sa famille. Chaque matin au réveil, c'est toujours la première à venir dire bonjour à tout le monde , puis à nous tenir compagnie pour le petit-déjeuner. Elle nous accompagne partout où nous allons. Si nous avons dû la laisser à la maison, c'est toujours avec joie (en remuant frénétiquement  la queue) qu’elle nous accueille lorsque nous revenons (à chaque fois)-même si nous ne nous sommes absentés ne serait-ce qu'une demi-heure.
  Elle ne nous fait jamais ‘’la tête’’  Elle nous fait  toujours ‘’la fête’'--Car entre Nellie et n’importe lequel d’entre nous, l’entente est toujours parfaite. Jamais de dispute, jamais ‘d’emportements’.jamais de malentendus.
  En dix huit ans  (il faut le faire) entreNellie et sa maîtresse, il n’y a jamais eu  le plus petit ‘clash’,jamais d''histoire',jamais de nuages.
  Avec Nellie, c'est bien agréable,elle est toujours de bonne humeur,et,c'est bien pratique,elle est toujours d’accord avec tout ce que l'on fait,et tout ce que l'on dit,.Elle ignore complètement la détestable formule ''Je ne suis pas d'accord''---Le cas suivant ne s'est bien sûr jamais produit mais admettons que nous lui ayions dit ouvertement : <<<Nellie, tu es nulle,on en a plus que marre de toi,tu es une parfaite idiote------>>> Et bien elle ne nous en aurait pas voulu. C'est même le contraire ; elle nous aurait fait la fête.
  Sa maîtresse la laisse dormir ‘sur’ ((et même,quand elle était seule, eût la faiblesse de lui permettre de dormir ‘dans’)) son lit---Il semble qu'elle ne passera pas avec nous les fêtes de fin d'année. Et bien plus la situation devient désespérée, plus sa  maîtresse se dévoue pour ce que cette fin soit la plus douce possible.
 Nellie  c'est comme son enfant,comme une sœur ;  Elle fait partie de notre vie ; Elle est à cent pour cent  un maillon de notre famille. Le jour où elle nous quittera,  ce sera comme si nous perdions un être cher. Comme si   UNE GRANDE AMIE   nous avait quittés, pour toujours
...dont le souvenir restera gravé dans nos mémoires. Nellie, ta famille, tes amis, tous t'adorent.
WWW
jldv2  Suite de (j)ldv1-17 mai est la date à laquelle la Maman de Jacqueline nous a quittés en 1967-laissant derrière elle un grand vide qu'il ne nous a jamais été possible de combler. Aveyronnaise née à Cransac le 26 novembre 1910. Sa fille, sa raison de vivre.Personne courageuse qui a toujours fait face à ses malheurs avec dignité. Elle connut avant de partir l'indicible joie d'être une grand'mère. Ses petits enfants M & B ! Elle les adorait. Se rendre à (l)fdm2
jldvautres PHOTOS + photos de sa fille à (d)bpjalb
WWW
1192001/2  Suite de 1192001/1---Le 11 septembre 2001 trois avions suicides se précipitaient sur le Pentagone et sur les Tours jumelles du World Trade Center..Un 'Pearl Harbour' ' à la Al Quida' avec deux fois plus de victimes, 3000 morts,des centaines de blessés,des maladies respiratoires,des dégats matériels considérables. Comment peut-on à ce point là haïr une Nation !!! Esquisse d'explication : Il en va des nations comme des personnes.Celles qui réussissent suscitent la jalousie qui peut aller jusqu'à la haine de celles qui échouent.....((et même de celles qui font moins bien)) Il semble qu'il en est ainsi d'une loi tacite de la nature humaine. J'en ai fait moi-même la triste expérience que je décris dans le chapitre 28 repère vvd de mon texte viehdc(récits)-vie-hors-du-commun reproduit ci-dessous.
  ""Avec mes états de services, avec mon triple A , je ne me suis pas fait que des amis. Il y a l'amertume de ceux dont la destinée a été plus monotone, moins spectaculaire. Ces personnes sont assez nombreuses. Georges Brassens nous en parle judicieusement dans "La Mauvaise Réputation" :
"Ah les braves gens n'aiment pas que l'on suive une autre route qu'eux" ((Bravo Georges ! tu nous fais honneur))
  Qu'ils se consolent ces "braves(?) gens ". Nous aussi-notre famille et nous-avons eu nos périodes "métro boulot dodo" :
  Par exemple, dans notre île minuscule de TUBUAI perdue aux fin fonds de Sud de l'Océan Pacifique, à 600 Km au Sud de Tahiti, nous étions aussi " boulot dodo " mais pas "métro". (De notre maison à notre lieu de travail, nous n'avions que la route à traverser)
  A RAIATEA nous n'étions plus que "dodo" car nous n'étions plus ni "boulot" ni ''métro"
  Il y a encore l'envie, un des sept péchés capitaux. Notre vie de globe-trotter et notre prospérité en ont rendu certains mal à l'aise (euphémisme). Ils sont fort heureusement fort peu nombreux et nous n'insisterons pas sur un état d'esprit aussi petit.
Henri Troyat dans "La Gouvernante Française" sur la révolution russe de 1917 (Assassinat du Tsar Nicolas II et de toute sa famille) que nous conseillons de lire (Ce fût au moins aussi terrible que notre révolution de 1789, (Assassinat de Louis XVI et de son épouse Marie Antoinette) nous parle de ces gens qui sont envieux du sort des autres . Nous le citons textuellement :
  "Il y a pour quelques uns la saine révolte que procure l'amour des humbles, et pour d'autres la basse envie des personnes de condition subalterne envers ceux que la chance a favorisés" Fin de citation
   Il existe encore plus triste : La "basse envie" de personnes qui ne sont pas du tout de la "condition subalterne" de Troyat-bien au contraire :  Elles ont bon salaire, sécurité d'emploi totale, couverture sociale intégrale, bonne retraite...(elles ont absolument tout)...qui néanmoins regardent avec "basse envie" (basse envie = jalousie) dans l'assiette de celui qui a été un peu mieux servi. Nous éprouvons de la peine pour ces personnes car elles n'ont pas de chance d'être affublées d'un travers aussi détestable et d'un esprit ""pas beaucoup plus gros qu'un dé à coudre""
WWW
engdlaa2 Suite de (e)ngdlaa   En septembre 1944, nous nous trouvions par hasard Boulevard Victor à Paris 15ème. A 17 ans, nous étions encore un enfant de la rue...addicté ! ((Et nous le sommes toujours, même à cent ans passé. La rue c'est notre péché,notre drogue,notre gardénal (comme les petites femmes de Pigalle pour Serge Lama (rire))---Devant le Ministère de l'Air,au 24,toujours par hasard, nous tombons sur une file de jeunes de notre âge. Nous parlons avec eux. La file avanc, nous aussi. A la fin, quelqu'un derrière une table nous interpelle : " Tiens toi, inscris tes nom et adresse et signes ici ". Rien à perdre : Sans mê me savoir de quoi il retournait, nous obtempérons et grifonnons une vague signature. Il nous remet un papier. Nous avions signé un engagement volontaire pour trois ans avec convocation pour incorporation quasi immédiate dans l'Armée de l'Air.  Nous y sommes resté 20 ans.
WWW
vtnm2 Suite de (vt)nm1 - RETROUVER SON PAYS. APRES EN AVOIR ETE ELOIGNE PLUS DE TROIS ANS NON STOP - UNE GRANDE EMOTION - Se reporter à repère (u)gemo sans les ( )
WWW============================================
((capnor))--du dim 6 juillet au dim 24 août 1997--Un beau dimanche à Milly La Forêt.Deux des fils de notre fille Eric et Luc étaient avec nous depuis le 4-Nous partions pour sept semaines en Scandinavie avec notre confortable motorhome, Mercedès hymermobile ((Renvoi (N))--Pour de merveilleuses vacances comme on n'en fait qu'une seule fois dans sa vie, tant en durée,qu'en qualité,qu'en variétés.   Voyager ((aussi loin (9500 km)-aussi longtemps (sept semaines)-avec une telle variété,une telle intensité-dans un aussi beau,aussi grand (8 mètres) hyper- confortable motorhome (air conditionné,deux vélos amarrés à l'arrière,cuisine moderne,carré salle à manger vitré, étudié largement pour quatre personnes,télévision,deux lits de 140 toujours faits,générateur d'électricité...) fut certainement un grand atout dans notre voyage à destination du Cap Nord en Norvège. Le deuxième atout important ,ce fût mon épouse, la toute nouvelle et jeune grand'mère qui sans discontinuer : (A) a toujours veillé à ce qu'il ne manque rien au point de vue approvisionnement. (B) nous a toujours préparé d'excellents repas exactement comme si elle avait été à la maison.
  C'est quelques mois avant notre troisième départ pour la Polynésie Française que nous avons emmené deux des fils de notre fille au Cap Nord en Norvège.Et c'est le dimanche 6 juillet à 17h30 que nous avons quitté Milly la Forêt et passé notre première nuit en France sur l'autoroute A1 direction Lille via Paris---La 2ème sur l'aire de
Grundbergsee (en Allemagne) à 30 km à l'est de Bremen---Le 8 juillet,entrée au Danemark,3ème nuit à Randers---Le 9, embarqué à Skagen à 13h30, Larvik à 17h-3h30 de mer-Oslo à 19 heures. 4ème nuit en plein centre ville,à 100 mètres de la gare centrale.---Jeudi 10,Oslo-Opadal--5ème nuit à Imi Stolen---Vendredi 11 à Imi Stolen---Sdi 12, Déjeuné et visité Trondheim 7ème nuit à Majavatn---Dim 13, déjeuné au cercle polaire arctique par 66°33' de latitude nord---Lun 14 Fête de la France. Quitté le cercle polaire à 7h.Car Ferry de Bognes à Scargerget (150nok). Arrivée à 17h à Narvick.Visite du monument dédié aux soldats français qui ont péri lors du débarquement de mai 1940---Mar 15, Départ de Narvick.Photo du monument français.Plage des vétérans.Arrivée Tronso à 18h.10ème nuit à la concession Mercedès pour visite technique régulière.Nous sommes à 3500 km de Paris---Merc 16,Révision terminée à 8h30 (1522nok) Arrivée à Alta à 18h.Camping Cronstad--Nous ne sommes plus qu'à 200km du Cap Nord, Milly est derrière nous à 3900km---Jeudi 17, nous quittons Alta à 10h.Lavage du RV.Nous embarquons à Kafjord sur un ferry pour une traversée de 45 minutes et un débarquement à Honningsvag-shopping--Arrivée au Cap Nord à 17h.Nous sommes à 4100 km de Milly, à 2110 km du Pôle, 7890 km de l'Equateur, 71°10'de latitude nord et 25°47' de longitude Est soit en latitude l'équivalent du nord de l'île de Baffin dans le grand nord canadien.Le Cap Nord est le point habité le plus septentrionnal du monde. Vu : ''Le soleil de minuit---Il fait grand jour....toute la nuit !!!---Ven 18,Brouillard-visite des installations du Cap avec une grande baie vitrée sur la mer du Nord---Sam 19, Envoyé 45 cartes postales.Brouillard dissipé à 12h.---Dim 20, Violente tempête toute la (15ème) nuit,le Recreational Vehicle dansait sur ses ressorts. Nous adultes nous inquiétions beaucoup ; nous n'avons pas beaucoup dormi. Les enfants eux ont passé la nuit comme si de rien n'était.Au petit matin,le vent avait encore forci. Nous avons changé pour un emplacement plus sécurisé---Lun 21,toujours du vent à plus de 150 kmh. Nous sommes quand même sortis (à pied) mais il fallait bien tenir Luc qui,poids plume, risquait de se faire emporter par le vent.Nous avons quitté le Cap Nord à 17h30 et pris nos nouveaux quartiers-moins tourmentés-à Scarsvag au camping Kirkeporten,une seule nuit-la 16ème (tarifs trop élévés)---Mar 22, Quitté Scarsvag après excursionsur une colline. et point de vue sur le Cap Nord.sur Scarsvag Le ''Village de pêcheurs le plus septentrionnal du monde''-juste à quelques km du Cap-Nous nous rendons à.Honningsvag pour le Ferry inverse qui nous ramène à Kafjord.. Arrivée à Hammerfest à 15h---17ème nuit sur le port---Mercredi 23,18ème jour.Photos. Balade en mer avec Eric à Akkarfjord,Hellefjord,Langstrand et Lotre.18ème nuit à Touristcenter. Jeudi 24, Photos ours à Hammerfest-Courses à Lakselv et retrait de nok's à Karasjok.19ème nuit à Storfossen--Ven25, Journée à Kirkenes-Arrivée pour déjeuner-Sommes allés jusqu'au poste frontière avec la Russie,route de Mourmansk-- Nous ne sommes qu'à un mètre de la Russie.Il n'y a autour de nous rien ni personne d'autre qu'un garde russe.Nous lui demandons de nous laisser faire le simple pas qui nous eût permis de fouler le sol russe. Il refuse-et mieux, nous invite à quitter rapidement le parking du poste frontière. Retour à Kirkenes puis partis dormir (20ème nuit )à Hesseng---Sam26, De Kirkenes en Norvège,passé en Finlande. déjeuné et retrait (fim) à Ivalo-Il arrive souvent qu'un troupeau de rennes nous barre la route.Pour la 2ème fois nous arrivons au cercle polaire arctique à Napapiiri,Santa Claus,le village du Père Noël, Grand centre touristique---Dim27,nous sommes à 9km de Rovaniemi. Passé la journée et la (22ème) nuit sur le cercle polaire--Lun28, Quitté le cercle polaire,la Laponie et ses rennes.Nous passons la frontière Finlande-Suède à Tormjo.Rallié le camping 'Laarike à Pitéa en Suède (23ème nuit)---Mar29 De Pitea à Umea,grand camping 4 étoiles à Svartbacken---Mercredi 30, Umea-Holick plage,sapins,trempoline,à l'écart (40km) de la route--Jeudi 31 juillet, Holick-Uppsala, camping Fyrishov, Centre nautique avec réduction pour les campeurs---Ven 1er août,Piscine Fyrishov gadgétée,bains d'eau chaude avec Eric et Luc-----Sam 2, Quitté Fyrishov direction Stockholm. Arrivée dans le très beau camping de Bredang.Déjeuné puis pris le métro pour se rendre à Stockholm centre ville.Visite très impressionnante du musée ''Vasa'' où est exposé un navire de guerre suédois---Longueur 69m-hauteur 19m-Tirant d'eau 4,80---qui a coulé le jour même de son inauguration en 1628 à quelques encâblures du chantier où il avait été construit- Il a été renfloué en 1961 soit après 333 ans d'immersion dans le port--avec tout ce que cela comporte de boues, de sédiments et de gangues de calcaire. Cause probable du chavirage : 200 tonnes de roches sous la ligne de flottaison n'étaient pas soit suffisantes,soit placées insuffisamment bas pour assurer la flottaison (La quille n'avait pas encore été inventée) Le musée présente également les conditions de vie des marins au 17ème siècle. Le renflouement du navire défraya la chronique mondiale par l'exploit technique réalisé.--Dim3 à mar5 : Balades en ville.Promenades en bateau Drottninggatan,Gamla,Stan---Mercredi 6, Quitté Stockholm où nous aurons passé quatre jours.Camping Gustavsvik à Orebro. Balade à Marieberg centrum.Très beau camping vert---Jeudi 7 août, le matin à Orebro.L'après midi à la piscine Gustavsvick accessible du camping (33ème nuit)---Ven 8,34ème jour.Camping Stutberget à 7km de Karlstad---Sam9, Balade et déjeuner à Karlstad-Bus18- piste cyclable-Grands terrains de football.Nous avons franchi le seuil des 7000km.Dim10,Sommarvik au sud de Arjang (J'y avais oublié une pièce la carosserie avant du Mercedès que j'ai récupérée grâce à Luc que nous avons pris au passage et qui nos a signalé l'anomalie)---Lun11,37ème jour Oslo. Ekeberg à 3km du centre ville.Bus 24 et 46 Jernbanetorget---Majorstuen-Oslo---Mar12-38ème jour en ville-Promenade au camping de Bogstad par le 24 et le 32. Bogstad plus loin que Ekeberg.Nouvelle balade l'après-midi en tram avec Eric et Luc à kjelsas, Jernbanetorget,majorstuen où,chez le coiffeur,Luc avait oublié sa sacoche,son ami Polaire et sa caméra---Mer13, 39ème, Récupéré les affaires de Lulu ainsi que Polaire qui avait dû penser que son maître l'avait abandonné.-Visité le monument des sculptures.Courses à la gare centrale puis par le bus 24 retour à Ekeberg.Oslo Départ à 15h pour Starvik, gros rochers---Jeudi 14, Quitté le camping après déjeuner.Embarquement général à 16 h sur le ms Pegasus.Arrivée à Skagen au Danemark à 19h. Poussé jusqu'à Frederikshavn---Ven15, Changé de monnaie.Fait réparer les vélos.Départ à 14h pour Vejle,grande gare routière avec centre commercial. Bureau de tourisme pour se rendre au Jutland au sud est du Danemark.---Sam 16, 42ème jour, Arrivée à Copenhague à 12h.Déjeuné-Rendu visite à la petite sirène.Pris nos quartiers à Charlottenlud (et ses canards) bien desservi pour aller en centre ville. Nous avons dû prendre le ferry pour notre 6èmè traversée  de Knudshoved à Halsskov---D17, Toute la journée en ville. Canal.Location de vélos. ascencion en montgolfière. Visite de monuments.---Lun18, 44ème jour-Quitté Copenhague à 10h direction sud.Embarqué sur le ''Prince à 15h.7ème traversée de Rodby à Puttgarden. Le ''Prince'' est un grand ferry avec beaucoup de touristes et de magasins hors taxes,plusieurs ponts...Débarqué à 16h30 et poussé jusqu'à Grundgergsee à 30 km à l'est de Brémen,aire que nous avions déjà utilisée à l'aller.---Mar 19,45ème jour : Brémen (germany)-Utrecht (Holland) 45ème nuit au camping Batenstein avec centre nautique à proximité immédiate (Pont,Gare,des centaines de vélos)---Mer 20,46ème jourBalades en ville après environ 10 minutes de train.Grand centre commercial Catharijne. Tour Domtoren (110m de hauteur, 465 marches) avec ses 50+ 14 = 64 cloches---Jeudi 21, Utrecht-Bruxelles ( Rue Verbist) puis Mons en Belgique,Auberchicourt en France ou nous avons dormi (47ème nuit). Ven 22,48ème jourvisite de grande sympathie sur la tombe d'un ami Mr Paul Devred (le beau papa de Mammie décédé en 1972 à l'âge de 58 ans) auquel me rattachent de très bons souvenirs.L'après-midi visite du centre minier de Lewarde,bassin minier du Nord de la France,casques,descente au fond de la mine,petit train minier....---Sam 23,(49ème jour) D'Auberchicourt,nous partons stationner sur l'aire géante d'Asservillers dans le Nord avec des emplacements spéciaux pour maisons mobiles, Déjeuner.Et puis l'après-midi,c'est-via Paris-le retour à l'endroit d'où nous étions partis sept semaines auparavant : Milly la Forêt où nous passons la 49ème et dernière nuit de notre voyage (a)
  C'était l'épilogue heureux d'un beau et long voyage sur huit Pays de l'Europe du Nord-sans aucun incident,pas même une crevaison. Et pourtant : Plus de 9500 km parcourus pour se rendre jusqu'au Cap Nord et en revenir, quelque quinze grandes villes visitées dont cinq Capitales,
Oslo,Stockholm, Copenhague, Bruxelles, Paris--(En Finlande,nous avons préféré le village du Père Noël par rapport à Helsinki la capitale) Huit pays avec chacun sa propre monnaie : France FRF,Belgique BEF,Germany DEM,Danemark DKK,Norvège NOK,,Sweden SEK,Laponie,Finlande FJM,Hollande NEG-(Il n'y avait pas encore l'Euro)--49 nuitées, 30 dans des camping---toujours très bien organisés avec des jeux et des vélos spéciaux pour les enfants---et 19 en ville en emplacements libres ou dans la verte nature-Plus sept traversées maritimes totales (totales = nous quatre + notre grande maison roulante)-plus une excursion en bateau à Hammerfest avec Eric et une randonnée fluviale à Stokholm à nous quatre. Moyenne kilométrique par jour sur 49 jours : 200km. Changement de place chaque 1,4 jour en moyenne . N'oublions pas l'ascension en Montgolfière et des dizaines de promenades en train's,,en tram's, en bus's, en trolley's,en métro's,en vélo's....et à pieds. Deux bicyclettes arrimées à l'arrière du Recreational Vehicle dès le départ à Milly ont fait en permanence la joie des enfants Eric 11ans, Luc 7 ans.
Nous pensons qu'ils se souviendront toute leur vie de cette aussi exceptionnelle et originale randonnée.
(a) Le 24 (août 1997) je les ai emmenés à la grand'messe à l'église de Milly.C'est le jeudi 28 août 1997 que,après une séance photos sur
les Champs Elysées (la plus belle avenue du monde) nous avons emmené Eric et Luc à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle pour leur retour au Canada.
Mais oui,dans la vie,il y a toujours une fin à tout, pour les bonnes choses....comme pour les moins bonnes.((From Gma & Gpa))
WWW
 
6pmsr2 ou rsdscdaire2 ou ctatmbile2 (Six ''petites maisons'' (ou 'résidence secondaire' ou 'cottage' sur roues) Suite de (p)msr1ou (r)ssr1 ou (c)tsr1--Nous avons voyagé en Europe et en Amérique du Nord avec six véhicules de tourisme 100% habitables :  
1/Une caravane de 5 mètres acquise le 31 mars 1968,qui a roulé jusqu'en 1974 et qui a pris sa retraite définitive sur cette parcelle de terrain du 'Domaine du Pin de la Lègue' Route de Bagnols en Fôrêt à Fréjus (Côte d'Azur) que nous avions achetée en 1973 et revendue en 1990 soit 17 ans de propriété (Nous l'avons revendue car notre nouveau motorhome,le 4/ ci-dessous,trop large,trop long,ne pouvait pas entrer dans notre parcelle--Plus cinq véhicules automobiles ((maisons (cottages) sur roues)) :
2/ Un Citroën de 5 mètres acquis le 18 mars 1975 que nous avions fait rallonger à 6 mètres
3 /Un Dodge (5 mètres) pour randonnées au Canada et aux Etats-Unis du Nord au Sud et d'Est en Ouest
4/ Un Hymer-Mercedès 7 mètres (automatique) splendide motorhome que nous avons gardé huit ans ( 9 juin 1989--23 octobre 1997) et dont nous avons dû nous séparer pour cause de notre deuxième départ en Polynésie (qui devait durer sept ans de 1997 à 2004--amenant à 15 ans la durée totale de nos séjours en Polynésie.
5/ Un Volkswagen LT ,6 cylindres,5 mètres (het 16/12/94)--et revendu le 1er juillet 2000.
6/(pmsr1) Le petit dernier,un Volkswagen T5 de 5 mètres,5 cylindres,175CV,automatique,Boîte robotisée,décoré extérieurement suivant trois thèmes : Vietnam-Asie à gauche--Sahara-Afrique devant--Tahiti-Océanie à droite) -Grande mobilité,comme une berline--Immense avantage de pouvoir se garer sans aucune difficulté sur un des trois emplacements de parking souterrain de notre co-propriété de Charenton Le Pont ((décrite dans notre page internet : ''Présentation d'une co-propriété''))--Nous a été livré le 20 novembre 2006 -Toujours en notre possession en 2014 avec 500 nuitées au compteur.
TOTAL GENERAL DES NUITEES en ""Hôtellerie de plain air"" :3000 au moment où nous écrivons ces lignes
vwgenlt--PRESENTATION DU VEHICULE VOLKSWAGEN TRANSPORTER 7111YG94 dans notre page internet : www.geoferlebon.com/volkswagen-trois-milles-journées-nuités-sur-quarante-années-de-vacances-en-plein-air
    Par Georges F.Lebon son titulaire (notre adresse se trouve dans notre site www.geoferlebon.com)
VUES GENERALES>>>vw  vw<<<Le tiaré, la fleur symbole de Tahiti qui sert à la fabrication du monoie (pour ces dames,un parfum de rêve)>>>vw   vw  vw<<<Une rizière>>>vwL'avant>>>vw<<<Le grand desert du Sahara>>>vwCi-après l'arrière (décoration intérieure)>>>vw   vw  vw   vw   vw<<<à l'arrière intérieur----Un aperçu du home-aménagement>>>vw 
WWW   
La décoration extérieure reflète trois thèmes : Côté conducteur : Asie-Vietnam----Sur le capot-Afrique-Sahara---Côté droit : Océanie- Tahiti-
AUTRES PARTICULARITES  :  En sus des décorations de carrosserie--la décoration arrière (intérieure cette fois,hayon relevé) suscite l'étonement et la curiosité admirative d'une multitude de passants dont certains vont jusqu'à prendre des photos.Sans compter une multitude de personnes qui,par timidité ou par retenue, lancent des regards furtifs.
Je suis moi-même le premier étonné de susciter une aussi grande et sympathique curiosité.
NOTA : Notre 'home-aménagement' quoique plus discret, c'est pareil. Il relève du sens pratique avec utilisation rationnelle optimum d'un espace (par nature) restreint.
    Cette ''petite maison automobile'' sorte de bernard l'hermite à l'échelle humaine-véritable ''mini-cottage itinérant'' n'offre certes pas le confort d'une caravane,d'un camping-car, encore moins d'un motorhome. Mais elle permet une plus grande mobilité,une certaine agilité. Et surtout une bien plus grande facilité de stationnement dans les agglomérations.Y compris dans la plupart de leurs parkings souterrains qui n'offrent pratiquement jamais de hauteur limite inférieure à 1m90,notre hauteur minimum indispensable.
ATTENTION : On peut très bien privilégier le confort à la mobilité. En matière de tourisme nomade, je ne prétends pas détenir ''Le nec plus ultra''--Comme en beaucoup d'options--dans l'hôtellerie de plein air comme dans la vie en général  ""Chacun voit midi à sa porte"" (a)-Personne ne peut prétendre qu'il détient  la vérité absolue.
Ce n'est pas moi qui dit ce qui suit,c'est Socrate ((relayé par Jean Gabin au crépuscule de sa vie dans une mélodie ''Je n'sais rien et ça j'le sais'')) 
<<<Il n'est qu'une seule chose que je sais-c'est que je ne sais rien>>>
Merci de m'avoir prêté votre attention--Meilleurs voeux de réussite pour vos deux journées des 30 et surtout 31 août 2014 à Provins en Seine et Marne.
FIN DE MA COMMUNICATION AU SUJET DE  LA FÊTE DE LA MOISSON 2014  à Provins en Seine et Marne---44ème édition.
WWW========================================================
==============================================================
Quelques considérations à caractère personnel ''hors sujet''
(a)  C'est le tourisme nomade qui offre la plus grande variété de réalisations concrètes :
__Depuis la petite tente triangulaire à tout juste deux places, montée en quelques minutes, menée par un ou deux cyclotouristes,ou colportée par un ou deux marcheurs avec sac à dos--Ce sont eux qui passent les plus belles vacances. Ils voient tout, ils entendent tout. Ils sont en contact permanent  :  ---Avec la nature qu'ils respectent et avec laquelle ils communient---Avec les gens auxquels ils suscitent de la sympathie et avec lesquels ils communiquent. Ils passent des nuits aussi merveilleuses que les jours, parfois à la belle étoile. Ils ne se font jamais dévaliser et pour cause, ils n'ont que très peu d'argent.
__Jusqu'à un équipage qui peut dépasser quinze mètres de long et qui comprendra un motorhome auquel est attelé une petite automobile, cette dernière voyageant en roue libre-ou sanglée sur une remorque. Dans ce dernier cas,elle peut être plus grande, jusqu'à cinq mètres.Il existe des motorhomes avec garage et rampes d'accès intégrés qui évitent cet inconvénient du remorquage.
__En passant par la grande tente carrée (il faut plus d'une heure de travail pour l'installer)----La caravane à simple,à double essieux, le fourgon aménagé, le camping-car.
(( il existe de toutes ces options des centaines de modèles de dizaines de constructeurs et de fabricants-De cinq jusqu'à dix mètres de longueur-Avec ou sans auvent-Pour tous les goûts-Pour toutes les bourses.Tout cela (y compris des milliers d'accessoires) est visible au salon des véhicules de loisirs qui se tient tous les ans au Bourget du dernier samedi de septembre au 1er dimanche d'octobre soit pendant huit jours))
LE TOUT (tente,caravane,camping-car) opéré DANS UN  ''HÔTEL DE PLEIN AIR'' (analogie avec la pratique de ski en station,à l'intérieur des balises de sécurité) OU DANS LA VERTE NATURE-camping dit 'sauvage' (analogie avec le ski hors pistes)
        Compte-tenu de l'insécurité galopante--qui gangrène nos modes de vies,nos sociétés dites civilisées-le camping sauvage comporte des risques qui peuvent aller jusqu'au braquage (ou de nuit au gazage avec anesthésie des occupants)-vol du véhicule et disparition définitive des personnes braqués ou gazés--Avec de la chance !!!, étant 'braqué' recevoir l'injonction hyper-menaçante : <<<Barre-toi de là vite fait ou bien il va t'arriver des bricoles>> ou être victime du 'saucissonnage'. etc...etc... Bref, il faut bien finir par conclure. Ce sera par une vive recommandation  : 
 Le camping sauvage comporte des risques---TOURISTES NOMADES-surtout si vous avez avec vous de jeunes enfants et ou des personnes âgées-RENDEZ VOUS AVANT LA NUIT DANS UNE STRUCTURE ADAPTEE, organisée, qui seule vous offrira en sus du confort du gite et du couvert>>>>>la sécurité
 WWW
((ugem))----Suite de (g)flb-----UNE GRANDE EMOTION--RETROUVER SON PAYS. APRES EN AVOIR ETE ELOIGNE PLUS DE TROIS ANS NON STOP
  
ao1----(En séjour en Extrême-Orient depuis mars 1947)----Notre voyage de retour d'Extrême-Orient en I950 s'est aussi effectué par voie maritime mais différemment de l'aller trois ans auparavant. Cette fois ce fût un cargo mixte--le "Yang Tsé". Nous sommes partis directement de Saigon. Nous n'étions que cinquante passagers,en seconde classe,très bien logés avec repas en salle servis par des marins.
 Mais ce fût surtout le plus long de tous nos voyages maritimes : 34 jours de mer, avec de nombreuses escales différentes de celles du voyage aller à savoir : Singapour , Penang en Malaisie, Calcutta, Pondichéry (un des cinq anciens comptoirs français des Indes avecChandernagor,Yanaon,Karikal et Mahe)-Colombo à Ceylan (en Anglais Ceylon rebaptisé Sri Lanka) avec son pont d'éléphants-Djibouti et son palmier en zinc, le Canal de Suez avec Ismailia et Port-Said et la statue de Ferdinand de Lesseps, la Méditerranée,les îles Lipari, le Stromboli et.....
..... enfin très loin, loin,moins loin,puis de plus en plus près...
 et......NOTRE DAME DE LA GARDE ""La BONNE MERE""

     Elle nous tendait les bras pour nous accueillir.Nous avions peur (de ce que nous allions retrouver dans notre pays). Nous étions inquiet quant à l'accueil que notre pays allait nous reserver. Elle nous rassurait. 
 Puis c'était Marseille, La Joliette, le Vieux Port, les Réformés,la Porte d'Aix,l'escalier de Saint-Charles,le Prado,les calanques......et "Notre Cane. Cane. Cane. Canebiére" immortalisée par Vincent Scotto.
      DE LA JOIE  MAIS AUSSI DE LA TRISTESSE.
 Marseille où, fort heureusement par une belle journée de printemps, mais avec beaucoup d'émotion, nous retrouvions le sol de la France---Notre pays,Notre Patrie,la Terre de nos ancêtres---après plus de trois ans d'absence ininterrompue. Certes nous ramenions avec nous le paludisme mais nous avions la chance d'en revenir, de cette guerre du Viet Nam.
  Notre joie de débarquer dans notre pays par un beau matin d'avril, de le revoir aussi longtemps après l'avoir quitté, était néanmoins teintée de beaucoup de tristesse :  Nous avions laissé là bas de bons copains et un cousin très proche, notre ami Pierrot de Verdun,du même âge que nous, qui eux ne sont jamais revenus, en terre lointaine à jamais enfouis.Nous leurs demandions pardon de les avoir abandonnés...si loin   In Memoriam (a)
 (a) ''Quand un parent un ami s'en est allé, c'est aussi un peu de soi-même qui nous a quitté'' (Alphonse Allais)
   A Marseille après une journée pour des vérifications sanitaires à Sainte-Marthe et une nuit à l'hôtel, nous prenions à Saint-Charles le train pour Paris. A l'arrivée gare de Lyon sur le quai, bonheur suprême,grande émotion, notre mère, quelques unes de nos soeurs et un de nos frères (René) étaient là. Aussi longtemps aprés, nous ne nous reconnaissions pas. (A cette époque, la photographie n'avait pas l'extraordinaire
ampleur qu'elle a maintenant). CE GRAND RETOUR FÛT UN DES MOMENT LES PLUS FORTS DE MON EXISTENCE (Au jour où j'écris ces lignes,soixante cinq années d'eau ont coulé sous les ponts)
WWW===================================================
bjar   23 octobre 2013-Bonjour --nous avons rendez-vous Cours Mirabeau à la Fontaine Moussue vendredi 25 de ce mois à midi . Bien sûr qu’à cette heure-là, nous irons déjeuner----très certainement Cours Mirabeau (of course)
     Tu n’auras pas de difficultés pour me trouver : En effet,tu n’auras qu’à chercher parmi les personnes présentes….’’LA PLUS ÂGEE’’  (rire, il m'est de + en + difficile d'apercevoir dans les rues des passants qui le sont  plus que moi !)--Je  suis grand, je marche avec une canne (ce qui me permet d’économiser 50 % de mon énergie) et j’aurai une casquette bleue à en-tête jaune  ‘’Viet-Nam’’
   Il faut que tu saches que tu auras à faire à une personne simple. D’origine sociale modeste, je ne suis jamais arrivé à me hisser au rang de (ce que les jeunes appellent de manière plutôt péjorative) au rang de bourgeois. Mon épouse (depuis plus de 63 ans---Mamie là-bas pour  la famille canadienne) se serait prêtée plus volontiers à un way of life de bourgeois (Elle a raison)
   Essaye comme je l’ai déjà demandé- de consacrer quelques instants à la lecture de mon site internet  : www.geoferlebon. com  ou .fr--- C’est  mon hobby- C'est un travail auquel je m’astreins depuis plusieurs années. Excuse-moi d’en être fier--- Il n’est pas fini et ne le sera jamais tans que j’aurai ma place sur cette planète ((Peut-être irai-je alors sur une autre (planète) où la vie serait encore plus agréable que sur la nôtre ??? (Entre nous,je n'y crois pas du tout)
 (Je donne un million d’euros à la personne qui m’opposera un challenger en site internet plus qualitatif, plus quantitatif,plus varié voire plus instructif,humorisrique….. en un mot plus sérieux, plus complet que moi)
  J’avais demandé via ta famille du Canada que tu commences par te rendre à mon ACCUEIL  ainsi qu’à www.geoferlebon.com/cai=chers-amis-internautes.
 Un peu in extremis, j’ai relevé en plus quelques références auxquelles je te serais obligé de te rendre…:
Ainsi à ‘’UNE VIE HORS DU COMMUN’’ rends-toi à bja1, bja2, bja3,  toujours bja 4  5  6  7  8
à ‘’UN PEU DE TOUT’’  bja9  bja10  bja11 et  bja12
     Pour faire cela-le plus efficacement possible, il faut aller en tout premier lieu  à cai : qui commence par ‘’VOTRE ATTENTION S’IL VOUS PLAIT’’ où j’amorce l’explication du procédé de reconnaissance rapide---procédé en général seul connu des étudiants et des professionnels de l’informatique (auquel je n’ai pas la prétention d’appartenir)
NOTA : Tu as l’immense chance de séjourner dans une des plus belles régions du monde-PROVENCE ALPES-CÔTE D’AZUR (PACA) et dans une des plus belles villes de cette région--Aix en Provence. BRAVO  à toi et à ceux qui te soutiennent ---- Amitiés et à très bientôt--Georges F. Lebon (geoferlebon en informatique)
WWW========================================
asalano -ANALOGIE PALAIS--PORTAIL--L'accès rapide à notre site-son index-son accueil-constituent ''UN PORTAIL IDEAL''-par analogie avec- ''LE PALAIS IDEAL'' du Facteur Cheval ''Le Palais Idéal du Facteur Cheval''-(Mondialement connu-Inscrit sur la liste des monuments historiques par André Malraux)--
-----A/ De la même manière dont Ferdinand Cheval a construit son ''Palais Idéal'' (a): En sus de son activité professionnelle-Pour la postérité-Sans relâche pendant plus de trente trois années...
-----B/ Suivant les mêmes principes : Obstination-Persévérance-Travail opiniâtre-Methode-Souci permanent de susciter l'interêt-de cerner la vérité au plus près...
----AB/ Notre site continue de se construire-Patiemment-Inlassablement-Pierre par pierre-Jour après jour-Année après année-Jusque pour certains textes prétendre à la pérénnité (voir notre accueil)
NOTA : Pour pallier l'inconvénient d'un site très étoffé donc très long-pour aller directement au but que l'on s'est fixé : Notre système basé sur chapitres et alinéas avec pour chacun sa référence (ou repère)-associé à la reconnaissance touche ctrl enfoncée-lettre F cliquée-permet de ne pas perdre de temps à chercher. Tout est indiqué à cet effet au début de chacun de nos textes ainsi qu'à cai
 (a) avec ses seules mains, une brouette et une remarquable obstination, Monsieur Joseph Ferdinand Cheval-symbole de l’opiniâtreté-a construit le ''''PALAIS IDEAL DU FACTEUR CHEVAL'''' (hauteur 12m-longueur 26m)  en 93000 heures de travail réparties sur 33 + 6 (son tombeau) soit en tout quelque 40 années (1879 -1918)--Le buste de Monsieur Cheval est exposé place de la mairie et une statue en bois est visible dans le parc de la commune. ((lu sur la façade d’une boulangerie ‘’La belle miche du facteur Cheval’’ (photo)---Se trouve en le centre ville de Hauterives (dont il est la fierté et qui lui vaut une réputation mondiale)-C'est dans la Drôme-à 27 Km de Romans-sur-Isère et son musée de la chaussure))
   Plus de détails,des photos et même une vidéo via google et Wikipedia.(Notre texte ci-dessus provient du texte publié dans notre site.Pour l'obtenir,cliquer ce qui est ci-dessus longuement souligné en bleu.
ellb2 ----suite de (e)llb1-Ta mère : (s)(c)la1  l9 JANVIER 1901 C'est à Vertu dans la Marne que ta mère Solange Carmen est née Appert---(s)(c)la2 Suite de (s)(c)la1
 scla scla scla scla scla
glgnr autres PHOTOS à (d)(b)pmpr---(s)(c)la3-En dernier adieu à  (s)(c)lk--(s)(c)la3 et (d)(n)ov---Le 2 novembre est le jour de la fête de ceux qui nous ont quittés  :  
Sujet: Ils nous ont quittés mais.....nous ne les oublions pas--Deux novembre 2013 -C'est officiellement la fête des morts-
Charles Baudelaire : ''Les morts les pauvres morts ont de grandes douleurs'' ----
mglb
mA toutes les personnes qui ont bien connu et apprécié Marcel Georges Lebon et son épouse Solange Carmen Appert décédés successivement les 29 mars 1984 à 81 ans et  le 1er août 1985 à 84 ans.
      Pour ma part, je leur rends  hommage :
___Pratiquement toute l’année grâce à mon site internet  www.geoferlebon.com où il suffit de se rendre :
1/  dans  ‘’viehdc(recits)-vie-hors-du-commun   à  ttm et à vvg
2/  dans le présent texte :   
 
 a/ à la Maman :  (s)cla1, (s)cla2 et (s)clk   
Ne tapez pas les parenthèses

 b/ au Papa : (d)cdmp1, (d)cdmp2, (n)dmp et (m)glb

___Cette année 2013 je viens de le faire (de rendre hommage à mes parents) d’une façon plutôt originale : Tout à fait fortuitement, je viens d’avoir à passer la nuit du 1er au 2 novembre à Souppes-sur-Loing (dans ma résidence de loisirs (mon automobilcottage ) sur le port, à une dizaine de mètres du quai et du canal.....(a)
(((où (c’était en 1974)  nous avions accosté avec mon voilier venant de Ris-Orangis. ((Aller et retour,nous avions mis.... ''quatre jours'' (34 écluses)  pour faire ce qu’avec notre auto, nous faisions habituellement en.... ''trois heures'' !!!))
(a)....un lieu charmant rempli de verdure,contigu à la sucrerie)-
 Bien sûr que le matin, nous disons bien du 2 novembre, de la fête des morts,ma première préoccupation a été de me rendre au neuf rue des Carrières (ce n’est pas la première fois que j'y retourne) et, sur le trottoir d’en face, de me livrer à une petite méditation :
__Sur tout ce qu’a pu représenter cette très belle maison à quatre niveaux, fruit de l’obstination d’un homme et d’une femme à finir par se construire un ‘’home’’ à soi, un véritable  ‘’Chez-soi ‘’, bref disons-le-à construire soi-même--et à devenir propriétaire de son propre logement. C’était le rêve de toute une vie, qui dans un passé lointain n’avait pas abouti (loi Loucheur) et qui cette  fois se réalisait. Nos parents pouvaient dire <<Grâce au fruit de notre travail, grâce à notre courage et à notre persévérance-nous y sommes enfin parvenus :
 NOUS SOMMES CHEZ NOUS
(NOTA : C’est avec nous, mon épouse et moi-même, qu’en 1962, alors que nous étions juste de retour d'Afrique Equatoriale que,dans une agence de Moret-sur-Loing, nos parents ont trouvé--et signé le compromis de vente de--leur terrain non bâti de Souppes-sur-Loing . Et c’est moi qui,six ans plus tard,avec un camion de location, les ai déménagés de Bagnolet. C’était le 18 mai 1968.
 Ils ont vécu dans ‘’leur maison’’  jusqu’en 1980 soit une bonne douzaines d'années et c'est exclusivement pour des raisons de résistance physique-probablement la mort dans l’âme-qu’ils se sont trouvés dans l’obligation de quitter cette maison qui ne pouvait plus être la leur.Ils avaient quatre vingts ans.  
___Sur tout ce que représentent la naissance, la relative (longue,courte ?) durée de la vie, la mort et peut-être ce qui n'est qu'une gigantesque abstraction-une fiction de l'esprit. Un infini qui ne saura jamais ce que ce mot signifie, que ni Pascal ni Einstein n'ont jamais réussi à cerner, qui restera toujours une énigme. Où est-ce que je vis, d'où je viens ?   (Où je vais ! cela nous croyons le savoir mais en fait nous n'en savons rien)
NOTA :  La ''Maison'' est occupée par des étrangers, probablement des Portugais, des gens très âgés.  Mon père n'avait pas eu la possibilité de terminer ce mur en béton de retenue de terre (à gauche en faisant face) qui avait pour but à la fois de retenir la terre et de créer une nouvelle terrasse au niveau du sous-sol. J'étais curieux de savoir si ce mur avait été terminé. Et bien non. Ce mur offre toujours la vue d'un mur non fini pas très joli à voir.
  Le garage est inoccupé en temps que tel. Les occupants empruntent le petit chemin qui,avant d'arriver au 9, grimpe très fort-et rangent leur voiture chez eux, derrière la maison. Ce qui leur permet d'accéder aux pièces à vivre en évitant deux escaliers, tous deux assez raides et assez longs. Escaliers qui pour nos parents eussent constitué un lourd handicap s'ils avaient terminé leur vie dans cette maison. Charmante maison ''perchée sur la colline'' certes, mais d'accès escarpé.....et rédhibitoire pour des personnes âgées.
        Dans mon texte ici présent j’ai inséré quelques mots pour :
René : se  rendre à (c)(o)msol, (r)(l)b et (l)(f)lb   ne tapez pas les parenthèses
André : (a)(p)lb1, (a)(p)lb2 et (l)(f)lb
Eliane : (e)(l)lb1 et (e)(l)lb2
Colette : (a)(i)et, (c)(o)mull1 et (c)(o)ull2
Josette :  (j)srl1 et  (j)srl2
Bernard : (b)glb  et (l)flb
Rendez vous également sur mon texte ''Mes dernières volontés''---à mon point de vue sur les cimetières, chapitre 7 dont voici un extrait : <<."Vous bafouez le culte des Anciens" me direz-vous ?--Mais pas du tout-c'est même tout à fait le contraire, il existe toujours et il devra toujours exister. Mais dans un univers intemporel. Surtout dans sa pensée, ses souvenirs, dans son for intérieur, dans son cœur''>>.
Bien cordialement à tous--Georges F. Lebon--''geoferlebon'' en informatique---www.geoferlebon.com  ou  www.geoferlebon.frTon père :  
 12 DECEMBRE 1902  ndmp2--Naissance de mon père  Marcel Georges à Châlons Sur Marne. Transformait en or tout ce qu'il touchait. Manuel de formation,parvint à se hisser par la promotion sociale à un niveau intellectuel certain.Aussi : (d)(c)dmp1-(d)(c)dmp2- (m)(g)lb1-- (m)(g)lb1--(n)dmp1
Marcel  Georges
mglb (Marcel,le premier prénom de son père) né à Châlons Sur Marne le 12 décembre 1902-décédé le 29 mars 1984). Ouvrier du bois, hyper qualifié (ébéniste,marquetiste),sacré meilleur ouvrier de France, n'a jamais laissé son foyer manquer d'argent. Comme beaucoup d'ouvriers, avait à coeur de tout faire pour que ses enfants accèdent à un métier moins dur que le sien,à une situation matérielle meilleure que la sienne. C'est grâce à lui, grâce à eux deux son épouse et lui--que je suis ce que je suis--que leurs enfants sont ce qu'ils sont.
 Nos parents qui se connaissant au moins depuis 1924 (et pour cause) ont uni leurs destinées en mairie (de Romainville) le 31 août 1929 et du même coup ont régularisé le statut social de leurs deux aînés.De enfants naturels que nous étions(a)....
((néanmoins déclarés en mairie par notre père dont,conséquence,nous portons le nom dès le tout départ--Nés c'est ainsi mentionné à l'Etat Civil : "de mère non dénommée' de telle sorte que nous eussions porté le nom de jeune fille de notre mère (Appert), divorcée et libre, si c'est elle qui nous eût déclarés...Se rendre aussi (n)(d)mp, (d)(c)mp1, (d)(c)mp2
.... (a) nous devenions mon frère et moi des enfants légitimes. Se rendre à (s)(c)lk-----(d)(c)dmp2  Père de famille (très) nombreuse,  
 mglb n'a jamais démérité.Travailleur infatigable, n'a jamais laissé sa famille manquer d'argent. Il a vécu la "Grande
guerre'' (de ses12 à ses16 ans) Pendant la première phase de la guerre de 39/45 (la 'Drôle de guerre') a été réfugié avec la plus grande et la plus petite de ses quatre filles et son épouse à Castelnaudary. L'armistice du 24 juin 1940 leur a permis de retourner chez eux (13 rue des Loriettes à Bagnolet, ville de banlieue limithrophe de l'Est de Paris. S'est alors installée pendant la 2ème phase de la seconde guerre mondiale, la période des restrictions (de toutes sortes, alimentation,,tissus,charbon,essence,tabac, etc.....) qui a duré jusu'en 1950)  Il n'avait alors pas son pareil pour, par de multiples ''astuces'' !!! s'approvisionner (beaucoup) plus que ne le permettaient les cartes d'alimentation (de pain, de viande, de beurre, bref, il y avait des cartes avec tickets détachables pour tout.Il en existait de fausses grâce auxquelles nos rations-de pain par exemple-étaient un peu meilleures mais encore fallait avoir les moyens de les acheter (au marché noir bien sûr)Je le revois partir en vélo assez loin pour ramener de la nourriture. Notre mère elle prenait le train pour, également très loin, dans le centre de la France, se ravitailler et revenir avec de lourdes valises et la crainte voire même la frayeur-soit de se les faire confisquer...ou voler
--
-(d)(c)dmp1  29ème de MARS 1984-Départ de mon père pour l'au delà à l'âge de 81ans 3 mois---IN MEMORIAM  
WWW
rnlb2----9ème de mars 1929--Nouvellement et heureusement arrivé, à Paris, René allait s'avérer un enfant doué, un adolescent intelligent, puis un adulte de génie,bardé de diplômes--Instruction doublée d'une éducation qui en ont fait un modèle en matière de goût et de finesse, de tact et de délicatesse. Se rendre à l(f)lb-(c)omsol-Photos à (d)bprnlb
Mailé le 3ème de mai 2014 Photos à (d)bprnlb---Bonjour----Tu vas être étonné ; et bien oui c'est moi Georges, grâce à Dieu faisant encore partie du monde des vivants-- Pour combien de temps ? Lui seul le sait (Voir mon texte ''Dervo'') ------Tu viens de passer un cap remarquable (chronologiquement parlant) de ton existence. Toi comme moi avons cette chance d'avoir dépassé l'âge-au demeurant fort respectable-auquel nos parents nous ont quittés.----Nos parents parlons-en : Permets-moi de te signaler à quel degré de reconnaissance je leur rends hommage dans deux de mes textes : 
1/ viehdc>récits : Via ctrl taper (v)vgg- Il y a aussi vve sur lequel-tout au moins je l'espère,tu es déjà allé. taper (v)vg ou taper René--Se rendre aussi (v)vd, (v)vf, (v)vh
2/ Nos principaux anniversaires et grands événements en abrégé : "npage'-Cet important texte n'est pas clairement identifié dans mon portail-Il est caché du fait qu'il n'est pas ''Tous publics'' On le trouve en cliquant ''nos''-Impossible de se tromper,il est le seul (nos) et de plus il est souligné en bleu-----Parvenu à ''npage'' taper---pour l'aieule : (s)cla1,2 et 3--(s)clk------Pour l'aieul : (n)dmp--(m)glp--(d)cdmp1 et 2--Grands-parents : (m)gpmjh1,2 et 3-------Photos des parents à (d)bpmpr........((-Plus généralement pour trouver ''untel'' (René, André, Eliane,Colette, Josette....... taper sa date de naissance en majuscules--Notre mère par exemple : taper 19 JANVIER 1901)) --
WWW
Mais voici ce qui m'amène aujourd'hui : Dans mon texte ''npage'' je te consacre quelques lignes : taper (r)nlb1 et (r)nlb2-----J'aimerais si tu veux  y ajouter deux aspects de ton existence concernant : A/ Ta carrière d'écrivain-----B/ Ta vie professionnelle------Eventuellement un 3ème regard à ta convenance -----N'ayant pas la possibilité et encore moins la prétention de faire cela moi-même-je te propose de rédiger ce que tu jugeras utile d'ajouter--étant bien évident que jamais je ne dirai ni n'écrirai que tu en es l'auteur-----Si tu ne donnes pas suite, réponds-moi tout simplement : VTFC1O (pour vas te faire cuire un œuf)---Tu peux aussi me faire le coup de l'indifférence ((Une malédiction>>>voir mon texte ''vie hdc>récits'' repère (v)vh))-------((Par contre ne me réponds pas  <<<Vas te faire voir avec ton site complètement inepte issu d'un mental profondément débile et d'un psychisme complètement délabré>>> Cela me plairait d'autant moins que.........que c'est peut-être vrai (rire) Ce n'est pas de ma faute si je suis atteint de la maladie d'Alzheimer. ''Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire''))--------(Autres) Rires : Toi et moi faisons partie des vieux qui ont de l'âge----et pas du tout des vieux cons de l'âge------Nos jeunes, ceux qui viennent d'avoir 20 ans, c'est beau, c'est beaucoup de chance. Mais ils viennent de les avoir une fois seulement. Nous, nos 20 ans, on les a quatre fois (et même plus)--Alors '"on en a plus qu'eux'' (de la chance)
     De toute notre fratrie, ce n'est pas de toi dont je garde le plus mauvais souvenir. En particulier, rue des Loriettes-tu n'étais pas et de loin...un emmerdeur---Anecdote : Je te revois dans l'escalier (celui qui mène aux chambres) assis avec ton copain Mario.Vous n'étiez pas très bavards. Notre mère disait à votre sujet <<Quand l'un ne dit rien à l'autre -ce dernier ne lui répond pas>>>--------Je pense que tu ne vas pas te souvenir de ce qui suit : Le 14 avril 1950, tu faisais partie avec Eliane et Colette du comité fort sympathique organisé par notre mère pour venir m'accueillir à la gare de Lyon,arrivant de Marseille---C'était dans le droit fil de cette femme hors du commun qui,trois ans auparavant,cette fois à Marseille, avait assisté à mon embarquement sur le paquebot ''Pasteur'' et à mon grand départ pour l'Extrême Orient-(Un clic dans mon portail sur le mot ''chacun'' (pareil que pour ''nos'', il n'y en a qu'un)------A Bagnolet,tu étais d'une extraordinaire honnêteté, tu ne chipais pas du pain et encore moins tu aurais gardé tout ou partie de la monnaie des courses-Tu n'as pas en l'occurence hérité de ton père qui était un parfait voleur.Mais attention, jamais il n'aurait volé l'un de ses proches.Par contre avec ses employeurs, il n'avait pas trop de scrupules-et il avait raison. A '''Air Liquide''par exemple pendant la guerre, les allemands venaient prendre livraison de bouteilles. il volait de l'essence dans leurs camions-Son courant électrique ne lui coûtait pas très cher car il branchait sa consommation sur des fils dénudés en amont de compteur-Je ne ferai pas de commentaires sur l'argent avec lequel il a payé son terrain de Souppes sur Loing etc...etc...IN MEMORIAM--Je l'ai toujours respecté et je respecte encore sa mémoire....------Tous en vacances à Pau (Allées de Morlaas) en 1937 de concert avec le chef de famille qui suivait une rééducation à Hendaye suite à un grave accident de vélo + Granville en 1938 + Concoret en juillet-août 1939 (Il n'y avait ni électricité, ni eau courante--Tous les matins, les  ''Chers petits colons''-pour faire leur toilette-partaient en rangs à la rivière-tout en récitant des prières. Bien sûr qu'aux repas, les surveillants nous récitaient d'autres prières et on allait d'autant plus à la messe, aux vêpres et au salut.....qu'il y avait une chapelle dans l'enceinte de la colonie (à 10 mètres du ''réfectoire'' (en plein air) et tout aussi peu loin du dortoir)--J'ai pour ma part tellement rabâché le ''Salve Régina'' que,75 ans plus tard, je suis encore capable de le chanter in-extenso en latin  etc........Concoret !!! ce fût merveilleux, même sans eau ni électricité.
WWW
Et puis, il y a eu la mobilisation générale. C'est notre mère,(toujours elle, une femme extraordinairement avisée) qui s'est occupée de rapatrier toute la colonie de telle sorte que nous nous sommes tous retrouvés 13 (un N°qui ne nous a jamais porté malheur) rue des Loriettes---C'est (toujours) notre mère qui s'est alors occupée de rendre les enfants à leur famille.Je me rappelle avoir participé à cette répartition ainsi que d'une famille qui ne semblait pas très pressée de récupérer sa progéniture.
    Et puis, grâce à de nombreuses démarches et initiatives de nos parents,ce fût l'exode, Draveil puis Thorenc-de juillet 39 à juin 40, (Voir mon texte ''Exodes en 1939'' ''Une bien sympathique année''---Ah si tous les enfants du monde.......))--Saint-Domet en 1943 (tu étais garçon de ferme chez madame Picaud, moi chez les Lionnet à la Croix de l'Arbre)-Montreuil, Lambersart, le Maroc, Casablanca avec sa Rue de l'horloge, l'avenue de la Résistance-Française---Anecdote (andt) : C'était en août 1956-Le gardien se présente à l'appartement au 4ème étage << il y a un message pour le lieutenant Lebon>>-Réplique de ton ex. qui avait la chance d'être dotée d'une remarquable vivacité d'esprit ((C'est vraiment une chance dans la vie d'avoir l'esprit vif-le don de la réponse ""du tac au tac"")) <<<<Lequel, le marin ou l'aviateur !!!>>>>----Rabat et la tour Hassan, le jardin des Oudayas-la plage de Fedala à 25 Km de Casa--(Fedala maintenant est une grande station balnéaire qui n'a certainement plus le charme d'alors)-Marrakech,la place Djema El Fna, l'Ourika--Alleins--Pelissanne--Visite de mon école (de l'Air)--Salon de Provence--Toulon (Le Rusé,avril 1953,l'aspirant Lebon)-Tu a navigué en insubmersible sept.1953--Début novembre 1959,tu revenais des mers du Japon--Avril 1953,tu arrives à Alleins avec ta Terrot--déménagement à Pélissanne par le Val de Cuech avec la camionnette d'un ami-Ta terrot embarquée--La Tamise en bateau de Londres à Oxford en août 1970--puis camping pour moi,location pour toi à Paignton---Début mai 1974, régate ''Les six heures de Draveil'' avec mon Océanix (18 feets)--Relevé dans mes notes à la date du 6 septembre 1956 <<Un grand merci à René qui a tout fait pour nous faire garder de notre séjour au Maroc un souvenir inoubliable>>---Nous repartions pour la France -pile le jour de mes vingt neuf ans . Nous te laissions notre mère qui était arrivée à Casa le 23 août....etc...etc...etc....je peux encore t'en raconter comme ça encore pendant des heures-----((Je parle de l'un de nos autres frères dans mon texte (viehdc>récits) repère vvgg))--------Vas aussi à mon texte ''unpdt''----1°/ faire travailler ta matière grise>>>ppsa et ppsb (envoie-moi d'autres problèmes)----2°/Un peu de nostalgie>>>ppz et mmq----3°/ De l'audace,encore de l'audace, toujours de l'audace>>>wqa
Salut et bonne chance---''geoferlebon'' mon identité informatique
WWW .
ADDITIF SPECIAL : ''exclusivement entr'hommes''--Encore moins identifié que ''npage'' :------En bas et à gauche de ''NOTRE ACCUEIL''--juste au dessus d'un palmier sur fond de ciel bleu et de plage ensoleillée de Tahiti--un clic sur '''ci ''' --Attention il (le ''ci'') est discret, il se fait tout petit (et pour cause) FIN ADDITIF SPECIAL
Ci-après copie de ma carte de visite d'internaute :  Madame Monsieur-Merci d'avoir accepté cette carte.---------N'hésitez pas-Faites-nous l'honneur de vous rendre--------((via le portail de notre site internet------- www.geoferlebon.com)) -----------à nos textes : ''Chers amis internautes"--"Un peu de tout,----------De la variété,de la fantaisie"-"Propreté environnementale"----------Circulation sécurité routière'--'Tact délicatesse savoir-vivre"----------Certains sont à caractère pérenne (voir ''NOTRE ACCUEIL'')----------AVEC NOUS-DEVENEZ PLUS RICHE...intellectuellement-----------AVEC NOUS-VIVEZ MIEUX-EN PLEINE FORME-PLUS LONGTEMPS-----------sans avoir à délier les cordons de votre bourse.-----------Bien cordialement-Notre adresse se trouve dans notre site--------sur lequel très souvent nous vous demandons votre aide.     FIN de ma carte de visite internet
Chanson de Monsieur le Chanoine Mauny propriétaire de la colonie de vacances ''Saint-Eloi'' chantre de Théodore Botrel (La Painpolaise) et de Gaël
""Nos chers petits colons-----S'unissent aux Bretons-----Pour chanter un hymne de gloire----A ta mémoire-----Et crier dans un transport de foi-----VivaViva  honneur à Saint Eloi""-----FIN fn(r)nlb2-- Début elsblb2--(Suite de (j)ee1)--Elisabeth dite Babeth une fille sympa--Maman de deux grands garçons- Dotée,elle a de la chance,d'une intelligence exceptionnelle dont, enseignante, elle a fait profiter des centaines d'élèves.--Auteurs d'ouvrages sur l'art dans l'histoire (elle peut me demander si elle le désire de préciser,de compléter cette biographie) FIN de (e)lsblb2
WWW
mgmmah2---suite de (m)gmmah1---J'ai depuis toujours gardé un sentiment profond de reconnaissance envers ma grand'mère maternelle Aline Haling née Appert à Ay dans la Marne en 1870 et décédée à Verdun dans la Meuse en 1953 à l'âge de 83 ans-(J'étais à l'Ecole de l'Air en pleines manoeuvres militaires lorsque j'en ai été averti par télégramme)---Ce sont eux,elle et son mari ((m)gpmjh1,2 et 3)) qui m'ont élevé jusqu'à l'âge de dix ans et j'en ai toujours gardé un émouvant souvenir.
Elle était devenue veuve d'un premier mariage avec un Hauvuy dont elle avait eu deux fils André---- ((gazé de la grande guerre-qui lui a donné neuf petits-enfants (Cette famille était très catholique)))----et René ((disparu pendant cette même guerre à l'âge de 20 ans))-Imaginez la détresse et l'incommensurable chagrin d'une maman qui perd son fils sans plus jamais savoir ce qu'il est devenu--où, quand et comment il est mort---Sans jamais pouvoir déposer un bouquet de fleurs sur une tombe, celle qui aurait dû être celle de son fils.
   De son deuxième mariage Aline Haling a eu deux filles, Solange (ma mère) Gabrielle (ma tante) et Jean (mon oncle) qui lui-même a eu trois enfants dont Monique avec laquelle nous sommes toujours restés en contact---Jean Haling a beaucoup assisté ses parents jusqu'à la fin--Je garde de lui ainsi que de son épouse Madeleine un excellent souvenir.
Mes grands parents se sont unis en tout début de siècle. De leurs premiers mariages étaient issus quatre enfants auxquels devaient venir s'ajouter trois autres soit en tout sept enfants,beaux enfants.Si l'on réalise qu'il n'y avait qu'une seule paye pas très élevée pour faire bouillir une marmite pour neuf personnes-il est aisé de penser que la vie devait générer les pires malentendus (Pour les classes populaires, la vie à la soi-disant ''Belle époque'' n'avait strictement rien de comparable à ce qu'elle est maintenant. (Par exemple mon grand-père a travaillé 48 heurse par semaine, 52 semaines par an jusqu'à l'âge de 74 ans.La qualité de la vie en son sens positif tel qu'on la conçoit maintenant était à cette ''belle époque'' le privilège d'une infime minorité.Mon grand-père a assez bien terminé sa vie (à 93 ans) grâce à l'assistance de son dernier fils (et de Monique sa petite fille) dans un hospice dirigé par des religieuses.
Si ma grand'mère comme beaucoup de femmes de l'époque avait un niveau d'instruction moyen, elle était par contre dotée d'une personnalité affirmée et sympathique. De plus elle pratiquait l'humour et cela l'aidait à faire face aux difficultés de la vie--en ce qui la concerne-nombreuses en quantité et en intensité.
WWW
oran2--C'est aujourd'hui le 55ème anniversaire d'un grand événement de notre vie commune-Le 30 du mois d'avril 1959-nous quatre, toi, ton frère et tes parents-en fin de séjour outre-mer,-embarquions avec armes et bagages dans le port d'Oran sur le paquebot ''Ville d'Oran'' à destination de Marseille. Nous quittions définitivement l'Algérie pour rentrer en France ''métropolitaine'' (a) après un séjour de plus de deux ans et demi en Afrique du Nord
---D'abord en plein désert dans cette splendide oasis de Ouargla, à l'Est du Sahara, au Sud de Constantine,Biskra et Touggourt--à 500 Km au nord de Tamanrasset et à également 500 Km au Sud-est d'Alger
---Ensuite à Aïn El Turck dans la banlieue d'Oran-juste au bord d'une longue et belle plage touristique avec vue directe sur la Méditerranée
---De chacun de ces deux séjours, nous n'emmenions que de bons souvenirs. Au Sahara par exemple :
Ses palmiers dattiers,ses chameaux avec leur mauvais caractère,son souk très spécial, la médina,son marché typique.
Nous étions à 500 Km d'Alger.Tout le ravitaillement nous arrivait par avion.
Le style original de ses maisons construites pour lutter au maximum contre les vents de sable avec des ouvertures les plus petites possible.   Des murs épais pour atténuer les effets de la chaleur qui en été peut monter chaque année jusqu'à 49° (sous-abri officiel météo) plus rarement jusqu'à 50°--- A cause de ces températures élevées,il était conseillé aux familles de quitter le territoire en juillet et août (ce que nous avons fait) Il y avait deux bémols (inconvénients) au Sahara : Les vents de sable. Ah! on était bien au Sahara ! du sable, du sable-il y en avait partout-qui par vent de sable s'infiltrait dans les maisons par tous les interstices.
Il y avait aussi les nuages de sauterelles qui-quand elles fondaient sur notre oasis-dévoraient tout dans les plantations et les jardins.Les gosses les faisaient griller pour les manger.-Bref, la vie dans une oasis,en plein désert,c'est vraiment quelque chose de très spécial qu'il n'est pas possible de vivre nulle part ailleurs.
   Quel changement lorsque nous avons quitté le Sahara--(voyage en avion Ouargla-Alger, Alger-Oran en train--Oran-Aïn El Turck en car)--pour emménager à Aïn El Turck . Cette fois c'était ''la ville'', ses moyens de transports,ses commerces son animation. . A Ain el Turk nous n'étions plus qu'à 5 Km d'Oran, la plus grande ville de l'Ouest algérien avec son splendide front de mer------à Ouargla il n'y avait rien-----à Oran il y avait tout.-----Renvoi (a) Nostalgie---J'ai écrit France ''métropolitaine'' pourquoi ? Parce qu'en cette année 1959,((depuis 1830,le roi Lois-Philippe 1er et son fils le duc d'Aumale vainqueur de la bataille de la Smala d'Abd El Kader))--l'Algérie c'était la France-Nous étions chez nous---Je me rappelle avec émotion, le jour de notre (dernier) départ-donc le 30 avril 1959-cette grande inscription sur la jetée du port d'Oran>>>>> I C I   L A   F R A N C E
---Nostalgie, nostalgie, ça fait partie de la vie. A l'époque nous quatre, nous étions tous jeunes et beaux-La durée de vie de notre passé était bien inférieure à celle d'un avenir normalement prévisible. Maintenant, c'est le contraire--Il y en (beaucoup) plus de fait qu'il en reste à faire    FIN ANNIVERSAIRE d'un embarquement.
---NOTA : A notre retour du Cameroun, en juillet 1962--après le congé de fin de séjour qui s'en est suivi--soit début novembre 1962--Je devais retrouver l'Algérie, d'abord la ville de Bône rebaptisée Annaba--puis Alger, Blida.((Dans cette période, vous êtes tous les trois venus à Bône-Annaba passer les grandes vacances de l'année 1963)) 
Une nouvelle et cette fois la dernière---je rentrais définitivement en France-éxactement le 31 décembre 1963.
   A quelques mois près effectués à Ris-Orangis dans le premier semestre 1964, j'avais terminé ma carrière (de vingt ans) dans l'aviation militaire. Pour à compter du 1er juillet de cette même année entamer une nouvelle carrière de 27 ans, comme civil cette fois. Best wishes to you all
Le présent texte est transcrit sur mon site avec les repères ''oran1'' et ''oran2'' de mon texte NOS PRINCIPAUX ANNIVERSAIRSES ET GRANDS EVENEMENTS que l'on obtient en cliquant le seul ''nos'' de mon portail (ou de mon accueil)--Obtenu également en composant le sous-site www.geoferlebon.com/npage
Chacun peut se retrouver dans ce texte en (simplement) tapant sa date de naissance suivant ce modèle : 30 AVRIL 1959 >>>aller à (o)ran
lsm2 pour Luc Sur Mer sur la côte normande----C'était sous la toile,une grande tente carrés avec deux chambres et une cuisine-sèjour. Il fallait une heure de travail pour l'installer.Mais comme c'était la première fois, les voisins sont venus nous aider-Il y avait ma mère, mon frère René et ses deux filles. Nous étions tous très jeunes et très beaux. A l'heure où j'écris ces lignes,plus de soixante années ont passé. Nous le sommes encore (jeunes et beaux) mais ""un peu"" !!! Fmoins.
WWW
((fnrportsfncommunicfntextes)) --
Pour retour à un de nos douze autres textes, cliquez :
(Tous Publics) ; UN PEU DE TOUT
 
 TACT DELICATESSE SAVOIR-VIVRE(tdsv)
 
  PROPRETE ENVIRONNEMENTALE(propenvi)  
       CIRCULATION ROUTIERE(circrout)    (4 textes)
 (Plutôt personnels) :  Une vie hors du commun(viehdc(récits) 
 WWW  "       "        "           "    viehdc(photos)        Exodes en 1914 et 1939(verdun)    ((2 textes))
Semi personnels,semi tous publics                   Noces de diamant(ndd)     Dernières volontés (Cimetières)  La fêtedes mères 
(3 textes soit au total 9 textes)
Ci-dessous les (14) derniers
strictement personnels pour famille et amis, ne présentent aucun interêt pour le Public(n'y allez pas)  (txt) - nos -(de)- ugemacun -de -(fn)ala - ou - dss - ci -  tvrus - ue- qrcvv- aud -notrac           ((=14 ))
WWW===============================================         

Nicolas Boileau  ''Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage"
Patience longueur de temps mieux que force ni que rage
((fnnpage)) - Pour retourner en début de texte taper (n)page-sans les parenthèses-----((fnnpage1))
FIN DE GRANDS ET PRINCIPAUX EVENEMENTS -- Par Georges F. Lebon (geoferlebon en informatique)
WWW==================================
Quelques 'plus' hors sujet (à toutes fins utiles) :

(l)jls) -- Ah, LA JALOUSIE ! Ce peut être quelque chose de terrible.On ne se contrôle plus.On médit. On peut calomnier. ON PEUT TUER. C'est effrayant. -- ((Pour suite se rendre à repère (l)jls (sans les ( )°
Par Georges F.Lebon (geoferlebon en informatique) également auteur de (entre'autres) textes
que vous trouverez ci-dessous dans notre ACCUEIL (où ils sont soulignés en bleu)
((fnnpage2
WWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWW
dbpaplb---Suite de (a)plb1---Né en 1930 à Paris (20ème) Hôpital Tenon (comme la majorité de la fratrie), Enfant à Paris-Bagnolet, Adolescent à Paris (Bagnolet), Etudiant à Paris 3ème (Lycée Turgot 69 rue Turbigo),Travailleur salarié à Paris (acme) Marié à Paris (banlieue immédiate), Entrepreneur non loin de Paris.........lui confèrent la qualité de vrai Parisien.  __Boss (et propriétaire) d'entreprise pendant une quarantaine d'années.Cruciverbiste distingué. Grand admirateur de l'Amérique et des Américains. Il semble que sa vie professionnelle ait été intense.Et que,à la loterie de la vie sentimentale-'''Lebon (andré) a tiré Lebon (numéro)''. Une confiance illimitée et probablement justifiée en son épouse - (Ginette, ma belle soeur,une femme remarquable, une très bonne personne particulièrement facile à vivre). Par exemple pour gérer le budget domestique (Ce qui certainement devait lui permettre de se consacrer entièrement.....au budget de son entreprise - Mérite amplement sa qualité de grand-père comblé-Connaîtra probablement celle d'arrière grand-père. --- ((Le 1er août 1957 je l'ai aidé à déménager de Bagnolet à Bobigny. Pour la première fois il était chez lui, dans ses meubles))-- Qu'il se rappelle aussi ces vacances de 1939 à la colonie de vacances de l'abbé Mauny, à l'écart de Concoret dans le Morbihan...où il n'y avait ni eau, ni électricité))--- PHOTOS>>>> .g-Bernard-André-René-Georgesaplb aplb aplb aplbaplbaplbaplbaplbaplbaplbaplbaplbaplbaplb aplb aplbaplb ((fnpaplb-fnaplb))tata
ta ta ta ta- ta ta dbprnlbrnlb
rgroa--Rangiroa est un atoll, une île qui---à l'inverse d'une île montagneuse elle même entourée d'un lagon lui même ceint par un récif---entoure un lagon auquel en quelque sorte elle fait office de récif (formation géologique d'origine volcanique encore plus ancienne qu'une formation montagneuse)---L'atoll de Rangiroa est tellement grand qu'il pourrait contenir toute l'île de Tahiti et sa presqu'île--taper (s)vnir----
mplb2 suite de (m)plb1  12 MAI 1961 Première communion de Michel à Douala au Cameroun.
((fndnpagefnnpage)) --FIN DEFINITIVE DE : Nos Principaux Anniversaires et Grands Evénements. -- Pour revenir au début rechercher (d)bnpage sans les ( )
==============================================



















































(WWW(dbrpssdbrepess)) -- Se retrouver facil avec repère  : Alexandrine (a)rgmm-- Aline Appert (g)mmah1-- André (a)plb-- Andrea (a)jja-- Bab elsblb--Bernard (b)glb-- Brigitte (b)nsl-- Colette (c)omull1-- Eliane (e)lb-- Eric (e)rsw-- Jacqueline (j)alb-japv-mnp-vmgm-- Joe (j)rn-- Jérome (j)rlb-- Jonathan(j)dgj-- Josette (j)srl-- Jules Haling m(g)pmjh-- Luc (l)msw --Marc (m)asw-- Mauricette (m)pc-- Marcel Lebon (n)dmp-- Michel (m)plb ou (m)clb-- Micheline (m)cp1?????????-- René (r)nlb ou (r)nl-- Rob (r)jvis-- Solange (s)cla-- Tanya (t)cjs ou (m)djv-- Georges Lebon(g)flb ou vpgp-- Ne pas taper pas les parenthèses.
WWW====================================
ANNIVERSAIRES ((anvs)) - : André1130décédé en 2017--- Babeth0758--- Brigitte241254--- Andrea260610--- Jonathan260713--- Cara200615 --- Caty220667 --- Colette1034--- Cressault0441DCD--- Delicourt0763--- Eliane0433--- Eric301285--- Geneviève0125--- Ginette0833-dcd 07.2017--- Jacqueline090431--- Jérome0681--- Josette0538--- Marcn nov82--- Mercier??25--- Michel 030651--- Micheline081238--- Muller0164-dcd--- René0329--- Tanya151279--- Tom 0989 = 28 --- Luc061289 = 28 --- Basile0491 = 26 --- Sam0392 = 25 --- Chloe0594 = 23 --- Pacome0795 = 22 --- Alice0296 = 21 --- Yolande0527dcd mai 2016 --- Valérie1064--- Véronique0562---
Geoferlebon entré dans ses quatre vingt dix années de vie terrestre le 6 septembre 2016-- 90/116 ans le 6 septembre 2017 -- ((sur notre bonne vieille planète La Terre et ses quatre saisons))-- pour aller jusque dans sa quatre vingt dix Nième (?????) année-
Humour (non noir) : à compléter SVP merci : son 45ème grand départ -(cette fois définitif)- vers d'autres horizons (inter-galactiques) le ?? -- ?? -- 201?-- geoferlebon.com/optimisme
==================================
==================================
Georges Fernand Lebon
--((geoferlebon en informatique)) -- Blogsite : www.geoferlebon.com : notre 'camp de base' - d'où rayonnent nos 'pages' (il y en a quarante)
S
KYPE---jalb : identifiant: jacqueline.lebon1----mp julesverne2----gflb : identifiant (ou ''pseudo skype): georgeslebon2 ---mp julesverne2--Cheminements : wspp et wspi--add contact--ajtcs''
HOTMAIL--www.hotmail.com/owa--Outlook-MM identifiant geoferlebon@hotmail.fr-mp 02O176-Indic Jules Verne----J. identifiant: jacqueline-lebon1@hotmail.fr-mp JA941931-indic Brigitte
GMAIL : mp0)201769415 ---- AOM mp : 0)20176
TWITTER mp 0)201769415
O.V.H. ovh identifiant lg39515-mdp Ggflb17694 - ovh Payé jusqu'à 21 août 2019 pour .com et 27 aout 2023 pour .fr----En alerte à compter du 21.06.19 -- voir fich chrono -- dossier suspendu 1
FileZilla -- FTP://FTP.geoferlebon.com -- Identifiant : geoferle -- MP : tdsv1tdsv1 - port 21
WWW-_=-_=-_=--_=-_=-_=-_=-_=-_=
Deux repères---Pour  bnslBB (après ID 869981SB)--cd (eux ''Code confidentiel'') 28286647 puis deux lettres de mon père spirituel suivant (voir ci-dessous)---cd accès dab pour B'sBBCCcarte : 9469
masw's internet BPLA Account 7550883346Y Accès web: Id 2031866872)--mp 102938........DAB-BPLA-carte de retrait--cd 9653---IBAN FR25 1001 1000 2075 5088 3346 Y12----BIC PSSTFPPCNE----La bp- Centre financier--34900 Montpellier cedex----
WWW==================================
1°/ bp centre fnc 45900 La Source cedex 9---www.la bkpostale.fr---gflb-cc--account 1769415H020--- MMBPEP 12 02124832B--IBAN à vérifier FR94 1001 1000 2012 0212 4832 B33-- --jalb Id 2325976966--J'sBPCC2087783K020 74?----jalb-cc-2087783K020E-ep-0757854199P-----72?---bnsl-ep-0915185394H----((23?))---masw-ep 7550883346Y Accès web: Id 2031866872)--mp 102938---IBAN FR25 1001 1000 2075 5088 3346 Y12----BIC PSSTFRPPCNE----La bp - Centre fnc--34900 Montpellier cedex---
WWW-------
Accès internet banques bp et bb --gflbbpcc : 0)201769415-mp0)20176---jalbbpccet EP: 2325976966-mp367909---bnslbb 869981SB-code conf 19311927-deux chiffres demandés-deux lettres : j=1// a=2// l=3// b=u// g=5// f=6// l=7// b=8------maswbp-ep2031866872-mp 0)20176---102938 ???
WWW----------------------------------------------------
1°/ codes P et R : gflbbpP 0471 -bnslbbcP 9911----jalbbpP 3040--TOTAL trois : gflb, bnsl et jalb--2°/ only retired--gflbbpepR 6483--gflbbpdd 9421--jalbbpepR 2583--bnslbpepR 8600 ---(((maswbpeoR cdmp 2821 reste fev2017--38 Euros-Pratiquement abandonné)))))) --créditmutuel - livbleu du 12 juin 2018 --adjvcmlbR 1766 --JntjvcmlbR 8625 --crjvcmlbR-4330 -- jalbbpddR 6918 -- TOTAL 9 retired included masw--TOTAL général jalb et gflb : 3 + 9 = 12 included masw
Cripto's : BPMM<<295 -- 965>>B'sBB ---
RBC ROYAL BANK Canada---- checking account - cash dispenser 0471 - accès internet Identifiant. 4519 03 17607435 92 -- mp : geoferlebon - https://www.rbcroyalbank.com/personal.html --WWW==================================
RodriGUE mon.enfant-tatrik è tèlE dure --- toutautrequevoupère--alinstanjelejur --- pardepareilpropo -- exitan-moncourou --- uperdusurlechan--sapièCEdedissou --- RodriGUEmon-enfan--auprède-cètenièse --- RodriGUEsantarder--vacourvol-èlabèse -------- ghjx -- kjhg - fxqt - 3aboqphiésur3pièrkré=3qbc - IlprenlarèdesonQpourleméridien-universel-èletroudesonQpourlacaverndalibaba - 0201769415 - 020176 - 1769415H020 - thieves67956 ---------- 8740 - 6084 - 7032 - 6812 - 3048 - 8628 - 1694 - 7291 - 0471 - 2478 - 8071 - 9911 - 4279 - 7052 - 3040 - 5739 - 9689 - 6483 - 7689 - 2542 - 9421 - 6274 - 9478 - 2583 - 6324 - 7219 - 8600 - 7089 - 2542 - 2821ma - 9349 - 6987 - 1766 - 6869 - 4932 - 8625 - 4322 - 8628 - 4330 ------ 5782 - 6X94 - 6918 - 7823 - 4589 - 7310 - 8299 - 0030 ---- gflbbpccp&r - bnslbmccp&r - jalbbpccp&r - gflbbpepR - gflbbpddR - jalbbpepR - bnslbbpepR - maswbpepRrévision - adajvcmlbR - jntjvcmlbR - crjvcmlbR - jalbbpddR - mtgs - bnym - gspx - vmgi - kmxw - dmjk - nmgr - lcdz -wxyz - kxgw - pbkq - a)qwx -
WWW==================================
2°/ (mlibcmeibc)) milleisbarclays 32 Avenue Georgesv 75008 P--www.barclays.fr--- Tél 01 53 67 82 20-B'sBBCC 869981 7 cc0101  ep0201--((cd9469périmé))-- www.barclays.fr-Première petite fenêtre en haut à droite--Clic ''Accès Client'' ''Deuxième fenêtre--N° d'abonné''869981SB -''Code confidentiel'' 19311927-ClicOK-Troisième fenêtre=Sécurité supplémentaire>>>ils demandent avec deux chiffres de taper deux lettres---La clé pour répondre est jalbgflb soit dix lettres majuscules-
Nota : Faire bien attention car Barclays elle ferme l’accès au bout de deux connexions erronnées. Il ne reste plus qu’à rétablir en s'adressant au N° qu'ils donnent quand ils écrivent que l'espace internet est bloqué. -- -Abonné : 869981SB---Code confidentiel 19311927--- concordance entre j a l b --- g f l b et 1 2 3 4 --- 5 6 7 8
WWW=================================
AOL (aol) dentifiant : geoferlebon@AOL.com---mot de passe : 0)20176--CLEF 3G SFR Réseau accès internet mobile----dentifiant 06 23 30 75 6---mp 0000
courrier ----Identifiant mm : geoferlebon@hotmail.fr---mpmm : 176941--J -jacqueline-lebon1@hotmail.fr--mpJ JA941931
WWW------------------------------------
TWEETER tweeter--mp georgeslebon
Téléphones (télélphone)---Maison --JalbPble ---Smart 06 23 30 75 62---B 905 479 1262---Fibre maison  09 67 27 37 78
ORANGEorange---geoferlebon@gmail.com---mp0)20176julesverne--((Port110 ?)) Mot de passe : 539ZTY--Forfait open play 4G/H + fibre http//www..orange.fr
ORANGE (orange)--Id.01 48 93 51 915--MP 0)2017694--Box7E08 >>>>semble périmé ?
Clé sécurité 1513 A66E E27E 37A4 A2CA 264F 49 --- ''Votre code est 50094'' >> ??? leur message mars 2017 ---
CITROENcitroen C3-----2458WD94---19.3.2003
VOLKSWAGEN-(VW)--T5--Transporter--fourgon court-bas--confort automatic--5 cylindres--2,5L--TDI--128kw---(174CV)--7111YG94--mes 20.11-06--10 ans le 20 nov 2016-- geoferlebon.com/volkswagen
MUTUELLE--UNEOuneo--Ex Mutuelle AIR--Sociétaire 4 704 1032--MP 06/9/1927
MAIFmaif--0648982 M----Id. ; 0648982m ou geoferlebon@hotmail.fr---mp : Julesverne102938---Délégation Conseil de CRÉTEIL--79 boulevard J.-B. Oudry - CRETEIL--Lundi au vendredi de 9h à 18h sauf jeudi de 10h30 à 18h--Téléphone : 01 43 99 62 00-- Nous voulons écrire : Groupe MAIF Gestion Courrier Sociétaire 79018 Niort cedex 9--Télécopie : 05 49 26 59 94---@ www.maif.fr---
Ma LIVEBOX de Orange (mlborange)--7E08---Connexion1513 A66E E27E 37A4 A2CA 264F 49 = clé de sécurité pour obtenir le réseau WIFI-(irpp)
WWW============G = 619684>>atfu ???????-----
AJOUTER CONTACTS à PHONE--Clic ''Contacts'' de l'accueil---+De nouveau clic ''contacts''---Clic +-
THIEVES 67956 -
SECURITE SOCIALE MM (securitésocialemm)1 27 09 06 004 005 36 -- J (securitesocialeJ)231047511458182
EDFedf---EDF---EDF-----Client 5 011 693 361--(edf)--contrat 4 02 7 O11 694 559-ident : geoferlebon@hotmail.fr----MP  julesverne0)20176
CODE POUR DEBLOQUER MA BOITE MAIL (dbqmbm):  JLZ7Z V2D3K 8Q86F GTNYK HDZ7F
CODE DE SECURITE De Microsoft (cdscrtdmcs) par mail à jalb du 294 : 0768219 ''C'est un code de vérification'' et non un mot de passe ((utilité???))
IRPP--(irpp)-www.impots.gouv.fr----Suivez-nous sur Twitter@dgfip_officiel et sur Fac'book : Direction générale des finances publiques
ATFU : Téléphones--(ndtlphone)-France--Pble-G au nom de J. 06 23 30 75 62---Pble-J---Fibre-09 67 27 37 78--
FIBRE à la maison (tlpfibre)- appuyer sur le bouton du milieu, sur le petit rectangle blanc = le répértoire, on tombe en premier sue Albert---Arrivé à Brigitte, appel bouton de gauche = arrivée tél Maison--
ADMINISTRATEUR : MM-Georges) ord 2007---869981 comme barclays-----ord 2012--password si demandé : remis sur demande le 140219 ancien0)20176 -- nouveaujulesverne))
UTILISATEUR (J)-- ord 2007 : JA941931--ord 2012 : ja941931
accescourrier J. : Ord 2007 -Utilisateur : JA941931------jacqueline-lebon1@hotmail.fr---mp : JA941931
FACEBOOKfacebook - Code de validation : 458050
GOOGLEgoogle Code devalidation G-561950 le 21.02.2018 ---GOOGLE adresse geoferlebon@gmail.com-----mp 0)20176julesverne --
MICROSOFT Code de sécurité 1074 le 21.02.2018 --
WWW===================================
-PENSIONSpensions : pension militaire AIR--31210 ou 2000 ?-.67-301 435K--- civile--->EdNat--31110 ou 1000 ?.91.052 955W--->invalidité-guerre-21210 ou 6220 ?.98.008 151L---Pensionné--->1270906004005 36
WWW((f)nrpss(f)nrepessfndnpage))=======================================================
WWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWW
171019WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW====================================================================================================X
====================================================================================================================================================
X
=======================================================================================================================================================X
((dbsadbac))================================================================================================================================================X
===================
""NOTRE ACCUEIL""======================================================================================================================X
Amis internautes, Vous allez (vous venez de) prendre connaissance de l'une des ''pages'' de notre website dont les titres figurent ci-dessous SOULIGNES EN BLEU - Vous avez la possibilité de poursuivre votre visite en cliquant une (autre) page de votre choix - Son titre apparaîtra EN LETTRES CAPITALES ET EN NOIR - sinon prendre l'ascenseur (beaucoup pour les smartphones)
=-================================================================================================================================================================X
LES TROIS TEXTES DE SOCIETE ci-dessous généraux et environnementaux sont :
1/ Utiles et civiques. Intangibles, ils doivent nous guider dans notre vie de tous les jours.
2/ Evolutifs  : Pour cette raison, nous vous demandons vos suggestions et même vos critiques, constructives-de préférence ; mais même désobligeantes, pourquoi pas ! Cela peut éventuellement nous servir. Apportez de l'eau à notre moulin ce dont par avance nous vous remercions et dont nous vous accuserons récéption.
Ces trois textes ont pour but d'améliorer : La communication entre les hommes et la vie en commun ------ en général ''dans la société'' - en particulier ''sur la route''  ; Ils ont vocation à la pérennité.
===================================================================================================================================================================X
1/TACT DELICATESSE SAVOIR-VIVRE
ou Code de bienséance -- Son application 'in extenso' vous permettra de :
NE VOUS FAIRE QUE DES AMIS
- ((Pour accèder plus rapidement à cette page, rechercher (ici directement) le repère (t))dsv ((sans les ( ))
==================================================================================================================================O
==================================================================================================================================K

2/ CIRCULATION (SANTE)-SECURITE ROUTIERES -- ((pour accéder plus rapidement à cette page, rechercher (ici directement) le repère (c))ssr ((sans les ( ))
((tgvt))=============================================================================================================================Y
POUR UNE ROUTE PLUS HUMAINE
2A/ Nous luttons contre le klaxon,l'appel de phares,abusifs, le ralentissement 'punitif !' (de gens qui se prennent trop au sérieux) Rechercher (ici directement) le repère (w)wm

Plus mille et une idées qui vont dans le sens de La SANTE-SECURITE ROUTIERES et poursuivent un but philosophique permanent - traduit en les alinéas de repères (v)vx et (w)wr de la présente page)

2B/ Nous luttons aussi contre la pollution atmosphérique et la détérioration corrélative de notre santé proportionnelles à la vitesse qui résultent
:
2B1/ de la dispersion de particules nocives afférente à l'usure des pneumatiques et des revêtements routiers ainsi qu'à la carburation diesel.
2B2/ des émissions de CO2 - et de toute une liste d'autres gaz toxiques tels que les oxydes de soufre, de carbone ....
afférentes à l'utilisation de carburant
s fossiles.
2C/
NOUS LUTTONS SURTOUT contre la TGV ((LA TROP GRANDE VITESSE))
C'est ''un mal qui répand la terreur'' ; nous en faisons ci-dessous la démonstration :
En cas d'accident
PLUS LA VITESSE EST ELEVEE PLUS GRANDE EST LA DANGEROSITE SOUVENT INVALIDANTE VOIRE MORTELLE
avec des dommages à progression géométrique suivant la formule :
>>>>E = 0.5MV2<<<< ---- aller à repère (w)wl :
E étant ''l'énergie cinétique'' - M la masse (le Poid Total en Charge) - V2 la vitesse '''au carré'''
!
((""Vitesse TROIS FOIS plus élevée"" = égale = "dommageS NEUF FOIS plus importantS""
car proportionnelS au carré de la vitesse))
LA TGV LA TROP GRANDE VITESSE (par ailleurs synonyme de sauvagerie)
EST UNE CALAMITE (repère (v)vy (ici directement)
==================================================================================================================================O

(cdlr
)==============================================================================================================================K
Le code de la route impose des vitesses maxima ; jamais de vitesses minima (repère (w)wb)
-- Profitez de cette dernière liberté (de rouler moins vite) pour, de manière tacite, contracter
une assurance supplémentaire contre les dommages matériels et corporels
(assurance) qui comme telle ne vous coûtera pas un centime.
MIEUX : Vos frais de roulement (consommation de carburant et usure des éléments en mouvement) seront moins élevés - et votre budget 'auto' plus facile à caser dans votre budget domestique.
(domcol))===========================================================================================================================W
- N'oubliez pas non plus
LES DOMMAGES COLLATERAUX causés à des victimes .... qui dans un accident n'y sont absolument pour rien.
WWW==================================================================
Dans notre cadre de vie, 'à l'intérieur' de notre domicile "Chez soi" il ne saurait y avoir de règles ; on y fait ce que l'on veut, on y vit comme l'on veut - dans la mesure où l'on ne gêne pas ses voisins.  (Notre si précieuse "Liberté" est relative car elle s'arrête à partir du moment où elle empiète sur celle des autres).
C'est moins valable 'à l'extérieur'  dans son automobile, où certes l'on est chez soi, mais où, en circulation routière, LA VIE de 'ses voisins' est en jeu. Alors là :
la liberté ne doit plus (du tout) exister. --
FIN de circulation (santé) sécurité routières.
www www www www www www www++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++X
==================================
================================================================================================Y
==================================================================================================================================Y
===================================================================================================================================================================Z
3/PROPRETE ENVIRONNEMENTALE -- Il s'agit du Respect de la nature et de la cité
--- en gros,on ramène tous ses déchets chez soi (y compris les plus petits) ; on va même plus loin, on ramasse.
((Pour accéder plus rapidement à cette page, rechercher de texte concerné le repère (p))pt (sans les ( ))
WWW=============================================================================================================================================================V
LES TROIS PAGES CI-DESSUS ONT VOCATION à LA PERENNITE
=================================================================================================================================================================O
==================================================================================================================================================================K
Les pages ci-dessous sont également "tous publi(l)sls, cs''  
 
La fête des mères -- S'y rendre le dernier dimanche de mai - Une véritable apologie des Mamans Cinq belles histoires dont l'une est un peu triste (+ une avec la GPA et une autre (extraordinaire) avec la PMA). - ((pour accéder plus rapidement à cette page, rechercher (ici directement) le repère (l))fdm ((sans les ( ))
- Optimisme -
Pour une seconde vie au moins aussi belle que la première'' .((pour accéder plus rapidement à cette page, rechercher (ici directement) le repère d))botm) .... vie
éternelle cette fois - Comme nous, entrez dans l'immortalité. Nous avons l'appui (excusez du peu !) d'un polytechnicien et d'un académicien - Ils sont allés aux confins de la connaissance et au tréfond du paranormal et de la mécanique quantique.

La fête de Noël - Un des joyaux de notre culture. Savourez nos merveilleux contes de Noël
.(dont l'un nous concerne) --((pour accéder plus rapidement à cette page, rechercher( ici directement) le repère (c))nl ((sans les ( ))
Un peu de tout - De la variété - De la fantaisie  vous enrichira et vous distraira. Son titre est suffisamment éloquent. Il y en a de toutes les couleurs, pour tout le monde et pour tous les goûts. Des instructions sont données en début de texte pour les alinéas à ne pas manquer - et (pour certaines personnes) ceux à éviter -- Alinéas de repères (p)pb-(p)pc-(p)pn-(p)pf-(p)pk (un bruit odieux)-(p)psa et ppsb (retournons à l’école) -- (m)ms-(n)nno (un véritable ami) -- (semi-recommandé : (m)mh)
le Mont Saint Michel, la ''Perle de l'Occident relié au continent par une route depuis 1877- a été réinsularisé en 2015 - ((pour accéder plus rapidement à cette page, rechercher (ici directement) le repère (m))sm ((sans les ( ))
WWW=============================================================================================================================================================O
 
WWW==============================================================================================================================================================K
((qqcs)) - Quelques conseils pour - VIA NOS REPERES''
- vous faciliter la lecture de notre website :

1°/ De la joie de vivre, de la bonne humeur -Amour, humour, fantaisie >>>> Se rendre à (d)rdl, (b)pbo,,(e)ltb, (b)cdm, (c)qrd, (l)cdsd, ,(r)fv, (d)ermi, (b)cdb, (m)na3 - Pas de problème ils se suivent..
2°/ de l'utilité>>>>> Se rendre à (e)ltb, (l)tcls, (l)sls, (j)dps, (l)fbsf, (l)tns, (m)sm, (v)ruc,(l)fdm, (u)immg, (p)tdlg,
3°/ Autour du sexe :
) - Moins sérieux
((1 % de notre travail)) mais toujours humoristique --- exclusivement - Pour raison de tact et de délicatesse, nous n'en donnons pas le repère d'accès, comme ça, en direct - Mais -(si vous le désirez)- fouillez, piochez - ''ne laissez nulle place où la .main ne passe et repasse'' .... et vous trouverez -- ((De toutes façons ''fouiller,piocher,chercher'' il en restera toujours quelque chose. C'est Jean de la Fontaine qui nous a appris cela)).
WWW=============================================================================================================================================================K
WWW============================================================================================================================================================K
Des pages suivantes, personnelles, c'est surtout de la page :
Une vie Hors Du Commun agrémentée d'images que ressort le caractère
exceptionnel de cette vie originale qui a été la nôtre pendant plus de cinquante ans. Se rendre à repères de la page concernée : (m)af-(t)tti-(t)yo-(t)tp-(t)ttt-(v)vh-(v)vn-(v)vo
 
Viennent ensuite :

Exodes en 1914 et 1939 (souvenirs d'enfance-Verdun) --Trois guerres dont deux vécues par votre serviteur : la grande, la première guerre mondiale (14-18) -- la ''drôle de guerre (39-40) -- la deuxème guerre mondiale (40-45)..
Des décennies de vacances et de séjours en plein air -- 3000 journées-nuitées sous la tente, en caravane, en camping-car, en fourgon aménagé et 'nec plus ultra' ... en motorhome - (en hôtellerie de plein air ou en stationnements sauvages, dans les centre-villes et jusque dans les coins les plus reculés, en Europe et en Amérique).
Notre entrée dans les 90èmes années d'âge (civil) -- -- Notre mode de vie comme personne très âgée --- Pour
partie humour et bonne humeur rechercher (ici directement) les repères (b)cdm puis (b)cdbh sans les ( )
Un saut dans la nuit-50ans - Il s'agit de notre passage du statut de militaire à celui de civil, emprunt de beaucoup d'émotion. (Humour : il ne s'agit pas de quelqu'autre saut que ce soit)
Noces de diamant - bien qu'en partie personnelle, cette page mérite d'être visitée par son humour, son originalité + des textes de vie + quelques lignes à l'attention exclusive de la gent masculine - Attention qui vont un peu loin -- instructions données en début de texte. (ne pas manquer les repères de la page concernée : (f)rfc -- (Semi-recommandé : (a)nvs)
WWW =============================================================================================================================================================V
UNE GRANDE EMOTION ((nous rentrons en France après plus de trois ans d'absence ininterrompue)) Rechercher (ici directement) le repère (d)bug sans les ( ))
WWW=============================================================================================================================================================W
Nous avons réalisé DES RECORDS ((en matière de séjours hors d'Europe, de grands voyages par voies aériennes et maritimes, de BA (bonnes actions) ... etc ... etc ...)) - Pour accéder plus rapidemenr à cette page, Rechercher (ici directement) le repère (r))crd sans les ( ))
WWW=============================================================================================================
Dernières volontés
- Cette page est semi-personnelle ; et semi tous publics car avec des "Hors sujets" interessants (instructions pour vous y rendre en début de texte)
Cimetières ; Les cimetières ((pour nous)) c'est l'horreur. (ne concerne pas les cimetières de nos soldats morts pour la France auxquels nous devons un souvenir perpétuel)
Analogie entre notre website et le Palais Idéal du Facteur Cheval. C'est le symbole de cette opiniâtreté dans le travail qui vient à bout de tout ''Labor omnia vincit improbus''
===================================================
================================================================================================================OK
===================================================================================================================================================================OK
Pages hyper-personnels :

Nos principaux anniversaires et grands événements avec chronologie depuis 1736.
Une co-propriété à Charenton Le Pont - (la nôtre) - dans le Val de Marne en Île de France. page crée 'à l'attention des futurs acheteurs' - probablement lorsque nous ressortirons de notre page optimisme - (il n'y a pas urgence) - ((pour accéder plus rapidement à cette page, rechercher (ici directement) le repère (a))clp ((sans les ( ))
==================================================================================================================================================================K
===============================================
===================================================================================================================K
(ppp)==============================================================================================================================================================K
Personnes prudes, puritaines, nous vous respectons comme nous respectons votre sens de l'éthique et de la déontologie (aller à renvoi ''A''). Aussi nous vous déconseillons les alinéas ci-dessous - outrecuidants (mais attention,souvent dans le sens de la réalité de la vie) -- parfois hors-bienséance :
((ne pas inscrire les parenthèses dans les recherches par repère))
Une vie Hors Du Commun alinéa de repère (t)ttsb (attention va très loin) ---- Noces de diamant repères (c)qrd, (c)rpb, (a)tds>>> vont également très loin -- (b)gbd et (l)pmf vont assez loin ---- Un peu de tout  ce repère, n'y allez surtout pas >>>(w)qa ----- 90 ans c'était hier repères (l)cds et (r)fv --

Renvoi ''A'' : Pas de paradoxe : nous sommes de votre bord. Tout simplement, nous ne nous prenons pas au sérieux.

========================================================
=========================================================================================================X
=================================================================================================================================================================X
DANS UN AVENIR QUE NOUS SOUHAITONS LE PLUS PROCHE POSSIBLE, REVENEZ VERS NOUS POUR DE NOUVEAUX HORIZONS D'ESPERANCE ET DE CONVIVIALITE CAR ...
 ... car chez nous rien n'est définitif. Pas de "ça s'arrête là"- Nous nous remettons sans cesse en question. Les textes de nos pages agrémentés d'images sont conformes à notre devise empruntée à Nicolas Boileau :
CENT FOIS SUR LE METIER REMETTEZ VOTRE OUVRAGE
pour faire alexandrin ajouter ''patience longueur de temps -- mieux que force ni que rage''
--- AVEC NOUS sans qu'il vous en coûte un sou VIVEZ PLUS LONGTEMPS-TOUJOURS EN PLEINE FORME.

--- AVEC NOUS DEVENEZ PLUS RICHE intellectuellement  (peut-être même aussi économiquement)

WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW===============================================================================================================V
Notre site est comme un champ de céréales ; il y a le bon grain et l'ivraie.
Le bon grain ! il y en a beaucoup.
Comment pourrait-il en être autrement dans un tel océan de reflexions.
De l'ivraie ! Bien sûr qu'il y en a ; car-et nous ne cesserons jamais de le répéter : Nous n'avons pas la prétention de détenir la vérité intrinsèque, qui au demeurant pour nous n'existe pas - Socrate : ''Tout ce que je sais bien - c'est que je ne sais rien'' relayé par Jean Gabin qui, au déclin de sa vie, chante en parlant : ''On n'sait jamais - et ça j'le sais''
AVEC L'EXPRESSION DE NOTRE RESPECTUEUSE SYMPATHIE -
Georges F. Lebon - geoferlebon en informatique - Notre boîte mail >>> geoferlebon@hotmail.fr ou geoferlebon@aol.com. 
ci dessous
QUELQUES IMAGES DE LA POLYNESIE pour le plaisir des yeux et pour des vacances de rêve
(( nous y avons vécu 15 ans en 2 séjours))
tahi  tahi  tahi
Bora Bora --- Tetiaroa --- Moorea
£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$=========================================================================================================================O
£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$=========================================================================================================================K                         
tahi  tahi  tahi    
Nuku Hiva --- Rimatara --- Rapa -- ""''Sur la plage abandonnée --''il y a le ciel le soleil et la mer""'' F.Deguelt
£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$========================================================================================================================V
£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$========================================================================================================================W
tahi tahi  
Uturoa à gauche est l'agglomération principale de l'île de Raiatea (où nous avons vécu sept ans) - Raiatea et sa voisine Tahaa (l'île vanille) à droite, sont deux îles volcaniques enserrées dans un même lagon car entourées d'un même récif.
£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$========================================================================================================================X
£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$£$========================================================================================================================X
Ci-dessous des goût et des couleurs en Polynésie Française   
Le VERT d'une palmeraie,
le JAUNE  le ROUGE ou l'ORANGE d'un paréo savamment noué,
Le BLEU CLAIR du ciel et Le BLEU MARINE de l'Océan,
LE BLANC
argenté d'une belle plage de sable fin,
Le NOIR d'une plage de sable volcanique,
Le DORé éclatant du soleil se reflétant sur une plage de sable blond et sur les tons dégradés BLEU TURQUOISE du lagon,
Le
MARRON tourmenté de ce dernier lorsqu'il n'est pas de bonne humeur --
Des îles, des atolls, des lagons, des motus (ilôts), des récifs, un territoire aussi grand que tout le continent Européen, l'immensité du Pacifique
  Encore plus que toutes les COULEURS de l'arc en ciel réunies en une palette de rêve pour artiste peintre
 IL Y A TOUT CELA EN POLYNESIE FRANCAISE - ((où nous avons eu la chance de vivre quinze ans))
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW
==================================================================================================================================================================X
ta
((fnsafnac))====================================================================================================================================================X
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW======================================================================================================================X
===============================================================================================================================================================X
================================================================================================================================================================X
((drdlmdlbhmdrdlbhm))==============================================================================================================================================X
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW ==========================================================================================================================X
DU RIRE - DE L'HUMOUR - DE LA BONNE HUMEUR
Texte écrit à la fin des vacances d'été, pour la rentrée - mais valable toute l'année
en ce qui concerne la partie amusante.
Chers amis internautes jullietistes aoûtiens,un peu tout le monde,
Bon jour Madame, Monsieur,
Une page se tourne (celle des vacances). Dans quelques jours, c'est septembre et son cortège (rire : tout de même pas funèbre)  :
La reprise (du boulot) -  la rentrée (des classes) - - les impôts (à payer) - des jours de moins en moins longs, moins ensoleillés - plus tristes - des pluies plus fréquentes et abondantes  - l'arrivée de l'automne ((celui (l'automne) de la vie de votre serviteur qui va entamer sa 93ème année le 6 prochain ... Combien d'années lui reste-t-il avant de partir pour son ((45ème)) et tout dernier voyage - C'est une pensée qui ne le tracasse pas du tout ; voyez plutôt en vous rendant à www.geoferlebon.com/optimisme
__Une période qu'il faut passer le mieux possible. Alors beaucoup de bonne humeur et d'humour, cela ne peut que vous permettre (par le rire) d'oublier momentanément vos soucis.
Pour ce faire,rien de plus facile :
Rendez vous aux repères sans les ( ) - de la présente page :
(b)cdm pour beaucoup d'humour (la D1,la D2,la D3 quésaco) - (c)qrd (ce qui relève de la plus stricte intimité) - (r)fv (une devinette) - ( b)cdb (en septembre ce n'est pas toujours la joie) - - ( l)cdsd (le coup du seau d'eau) - Pas de problèmes ; Ils se suivent
WWW++++++++++++++++WWW=======================================================================================================================================O
 ☺��POUR BIEN SE PORTER IL FAUT RIRE AU MINIMUM UNE FOIS PAR JOUR
☺��
((bpbo))============================================================================================================================================================X
Chaque matin au saut du lit, songez à quelque chose d'amusant - et mettez-vous à rire (ce que fait votre serviteur qui ---âgé de plus de 92 ans- bon pied- bon oeil--- est tout de même bien placé pour donner des conseils en hygiène de vie.
Ce n'est pas tout : Il fait de la gym avant de prendre son petit déjeuner, participe à l'entretien de la maison et (quand il ne pleut pas) fait ses courses en vélo. (Il n'a pas de vélo électrique)
''Un éclat de rire'' - alors là c'est l'apothéose Vous êtes gagnant en matière de santé et (ce qui va avec) de longévité.
Proverbe : ''Qui veut voyager loin ménage sa monture''
... �� même  en septembre
WWW++++++++++++++++WWW========================================================================================================================================Y
==================================================================================================================================================================W
��RespectHUMORISTIQUusement vôtre��'"
WWW=============================================================================================================================================================O
Georges Fernand Lebon
geoferlebon en informatique
(il ne se prend pas au sérieux)
MERCI DE TRANSMETTRE CE MESSAGE à VOS AMIS - et ainsi de suite (chaîne)
FIN DE RIRE - HUMOUR et BONNE HUMEUR ??? -- SÛREMENT PAS
==========================================================================================================================================================V
============================================================================================================================================================W
==============================================================================================================================================================X
================================================================================================================================================================Y
((eltbeltr-hdthdv))====================================================================================================================================================Z
"EARLY TO BED AND EARLY TO RISE MAKES A MAN HEALTHY WEALTHY AND WISE" -- En Français : ''L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt'' ((encore plus si également ils se couchent tard)) - C'est un argument en faveur de ''l'heure d'été'' par opposition à ''l'heure d'hiver'' qui, nous l'espérons ne sera jamais privilégiée pour l'année entière.
==================================================================================================================================================================V
((ltclst.cfslmrvo))=====================================================================================================================================================W
LE TRAVAIL C'EST LA SANTE (physique ......... et mentale : on a meilleure conscience lorsque l'on a fait son travail - Ce qui est angoissant ce n'est pas le travail qui est fait ; c'est celui qui reste à faire ----- Quand on a fait son travail,on se sent mieux, on dort mieux ------ L'angoisse est inversement proportionnelle à l'effort ---------------- Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage ------ Quand tout est fini, tout reste à faire ------ Labor omnia vincit improbus ------ Ne jamais remettre au lendemain ce que l'on peut faire le jour même - (HUMOUR) :
Surtout ne jamais faire soi-même, le jour même, -- ce que ce jour même ou le lendemain - on peut faire faire par un autre.
LE TRAVAIL CE N'EST PAS UNE MALEDICTION
======================================================================================================================================================================X
(lsls)) =================================================================================================================================================================X
Le sel : C'est le grand ami des industries agro-alimentaires pour lesquelles il exerce la double fonction de conservateur et d'exhausteur de goût. Mais c'est le grand ennemi de notre santé, corrélativement de notre longévité  >>>>>>>>>  car il est le grand ami de l'hypertension artérielle, des A V C, des infarctus du myocarde et de ........ et de la sclérose en plaque.
Le sucre : Il en va de même du sucre qui ne doit être associé à notre subsistance que TRES modérément.
(1) Très âgé, si j'avais été averti de cela dès mon plus jeune âge, j'aurais très certainement évité de perdre N années d'espérance de vie.
=================================================================================================================================================================X
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW++++++++++++++++++++++++++++++++++++++=================================================================================X
((hsj2bcdm))===================================================================================================================================================X
--
Intelligence
==========================================================================================================================================================X
DE L'HUMOUR D'ABORD - ou ''Les grandes distributions''==
=======================================================================================================================================================X
''Quand je vous dis que je ne suis pas net''
-((oui je sais ; je ne vous l'apprend pas))-
Ce n'est pas de ma faute car hélas, le jour de ''la (première) Grande Distribution - celle des cerveaux - On va l'appeler D1)) --- ((C'était il y a très très longtemps dans ma vie antérieure, à 200 Km et j'avais prévu 8 jours de délai de voyage)) --- Et bien, non seulement notre diligence a quitté le relais avec deux jours de retard - mais comme il avait beaucoup plu et qu'il continuait de pleuvoir, le chemin était devenu difficile avec des creux et des bosses qui sur nos sièges en bois nous faisaient sursauter.  Autre résultat d'un temps exécrable, un des ressorts a cassé. Notre diligence se retrouvait tout de guingois. Il a fallu télégraphier pour que l'on vienne nous dépanner. La malchance nous poursuivait : le cocher a dû recercler une roue qui avait déjanté et un de nos quatre chevaux est tombé malade. Enfin comme si tous ces malheurs ne suffisaient pas --((c'était un 22 décembre tard le soir, en rase campagne, nous n'étions plus qu'à une demi-heure du relais))-- sous une pluie battante, de nuit, nous avons été attaqués par des bandits qui nous ont brutalisée et dévalisés.
__Alors vous pensez bien, avec tous ces aléas, je suis arrivé en retard à D1 et de ce fait j'ai été d'autant moins bien servi qu'il ne restait plus grand'chose à distribuer. J'avais apporté une grande malle qui ne m'a été d'aucune utilité -Une petite sacoche a suffi - Des petits malins avec de grosses valises avaient presque tout raflé.
J'avais rêvé d'un QI à trois chiffres. Je dois me contenter de deux. Soit suffisamment pour affirmer : ''Je ne me prends pas au sérieux''-''Je ne suis pas suffisant'' (= je ne suis pas un ''m'as tu vu'') ''Je n'ai pas la grosse tête'' -- Mon QI n'est certes pas très élevé, mais que l'on se rassure, je le vis très bien merci.
===================================================================================================================================================================X
DE L'HUMOUR ENCORE 
===================================================================================================================================================================Y
((cqrdlpsi)) = ce qui relève de la plus stricte intimité===============================================================================================================================================Z
''La 2ème Grande Distribution'' - Il en existe une seconde tout aussi importante si ce n'est plus - ((On va l'appeler D2)) - Cette fois elle concerne ce qui relève dla plus stricte intimité ((= cqrdlpsi, la bagatelle pour ne pas la nommer)) -  Là aussi -(comme pour la distribution des cerveaux D1) - il y a ''les appelés'' --->plus ou moins bien servis --- plus nombreux que ''les élus'' --->mieux servis.
_Mais attention ! sous cet angle, nombreux sont ceux qui exercent de la vantardise. Ils vont vous dire qu'ils ont été très bien servis !! -qu'ils sont ''performants'' !! -qu'ils ''démarrent au quart de tour'' !! -qu'ils peuvent soulever un seau (plein) d'eau !!! - Moi dit l'autre ''Une fille de trente ans, ça m'fait pas peur'' ....
_Dans la réalité ils en font beaucoup moins que ce qu'ils disent -- Ils vont vous raconter des montées au septième ciel qui n'ont existé que dans leur imagination et ne sont que du blabla et des fantasmes --- Georges Brassens : ''la bds papa ça se commande pas'' --- Ceux qui montent vraiment au ciel, certains tous les jours, ne le chantent pas sur tous les toits -- D'autres peuvent ''monter au créneau' ' jusque huit fois par jour avec huit partenaires différentes. Il leur suffit d'une heure pour ''se remonter le moral'' - ((comme le cerf qui dans une journée peut couvrir dix biches-à l'issue de quoi il est ('paraît-il' !) complètement sur les genoux)).
----> ''''ça"", ce n'est tout de même pas aussi extraordinaire que cela.
----> Dans la vie, certes il y a ""ça"" - Mais il y n'a pas que ""ça"". Il y a aussi beaucoup d'autres désirs, d'autres joies, d'autres buts qui eux s'inscrivent dans une durée (celle de toute une vie) beaucoup plus longue et plus profonde.
 Xième rire ---> S'agissant de moi-même, de deux choses l'une :
1/ Si je vous dis qu'à D2 j'ai été bien servi, vous allez me classer aussitôt dans la catégorie ci-dessus ((celle des ''c'est moi l'plus beau'', ''c'est moi l'plus fort'')) - Donc je ne vous dirai pas cela.
2/ Si je considère n'avoir pas été bien servi, cela également je ne vous le dirai pas.
3/ ((lcdsd))==========================================================================================================================================================X
''Le coup du seau d'eau'' - (rire) -- je peux vous dire qu'avec mon intimité "cqrdlpsi", je n'ai jamais soulevé un seau rempli d'eau -- re-rires : ''à bout de bras'' (avec un seau vide, je n'ai pas essayé).
Dans cette ordre d'idée (un peu spécial je l'avoue) j'ai été témoin visuel (en Polynésie) d'un spectacle au cours duquel un homme soulevait réellement un seau (plein) d'eau (sans tricherie mais avec un minimum de pudeur). Cela est même passé à la télévision tahitienne.
La 3ème Grande Distribution - C'est celle où l'on nous a attribué cette aptitude à bien se faire sa place au soleil et à accumuler des richesses de toutes natures (solides comptes en banques, valeurs mobilières, meubles et immeubles, objets d'arts) - C'est La D3 et c'est toujours pareil : Nous avons tous été plus ou moins bien servis. J'en parle à geoferlebon.com/unpeudetout - repères mmmi et mmk -------- <<<S'il existe des gens qui ont des fins de mois difficiles --- ((surtout les 30 derniers jours (du mois suivant (Colluche)) --- il en est d'autres qui croulent sous l'argent à tel point qu'ils ne savent pas quoi en faire et que cela finit par rendre leur vie très compliquée sinon infernale ----- Il en est ainsi depuis que le monde est monde et il en sera ainsi juqu'à la fin des temps>>> - aller à geoferlebon.com/viehdc(recits)-une-vie-Hors-Du-Commun repère vgy
FIN du chapitre ""Les Grandes Distributions""
WWW=============================================================================================================================================================O
((((((rfv)============================================================================================================================================================K
à personnes averties seulement
car un peu ''spécial'' (pour les autres,
une devinette) : Il existe des gens qui prennent une caractéristique immatérielle ( = que l'on ne peut pas saisir avec les mains) de leur anatomie pour le méridien universel -- et une autre (tout aussi insaisissable) pour la caverne d'Ali Baba - (si non averti(e) il est possible de nous demander de quelles caractéristiques il s'agit - (courriel : geoferlebon@aol.com) -- on bien cliquez-cherchez dans www.geoferlebon.com/sexandthecity et vous trouverez ... des réponses qui sont plutôt humoristiquo-amusantes))))
WWW-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
__Mais
au fait quelle est donc cette potion magique, ma recette pour rester en forme même passé 90 ans. Il ne s'agit sûrement pas de ces élixirs de jeunesse proposés par des vendeurs d'utopies (pour ne pas dire des charlatans) - mais tout simplement d'une application - toute simple :
==================================================================================================================================================================X
DE L'HUMOUR TOUJOURS
==================================================================================================================================================================Y
Votre serviteur vous remercie de votre attention ... et de votre indulgence
((dermi))============================================================================================================================================================Z
Dernière minute : Cher(e)s ami(e)s internautes - Je vous ai choisis dans mon carnet d'adresses comme étant les meilleurs - Vous êtes également et de loin les plus beaux du monde - Persiste et signe - Vive la vie - vive l'espoir - Respecthumoristiqueusement vôtre - Georges Fernand Lebon - geoferlebon en informatique
=========================================================z========================================================================================================Z
==================================================================================================================================================================Z
((bcdbhm))WWW====================================================================================================================================================Z
BEAUCOUP de bonne humeur et ENCORE PLUS D'HUMOUR
((le texte suivant a été écrit à l'occasion d'une rentrée des classes mais il est valable toute l'année))
-Mesdames et Messieurs, Bonjour à tous ((famille, parenté, amis internautes connus et inconnus))
--Dans quelques jours, pour les actifs, ce sera la ''reprise'' du boulot et quand ils ont des enfants, c'est en plus ''la rentrée'' des classes Pour certains c'est beaucoup de soucis et de travail -- Aussi,
UN PEU DE BONNE HUMEUR-HUMOUR  cela ne peut que faire du bien à tout le monde. Alors allons y :
__Depuis pas mal de temps, je suis entré dans mes 90èmes années d'âge civil -- (mes 117ème d'âge réel si je compte double les 27 années que j'ai vécues Outre-mer) 
Sur le plan physique, ma forme est satisfaisante et ma santé ne me cause pas de soucis. 
Par contre côté psychique, alors là j'ai des doutes. Si je me réfère à certains de mes textes, j'irai même jusqu'à affirmer que : ma santé mentale n'est pas bonne avec beaucoup plus de bas que de hauts. Jugez-en par vous même en cliquant (s'il vous plaît)  :
http://www.geoferlebon.com/optimisme   puis se rendre à repère Halley 
Puis http://www.geoferlebon.com/90ans-c'était-hier TEXTE ICI PRESENT ; se rendre aux repères (h)sj2 et (b)cdm, c'est juste ci-dessus
__Vous pourrez alors en conclure à mon sujet- <<ça va pas dans sa tête>>  <<il a pété les plombs>> ...... suite à Renvoi A
__Certains (peu charitables) iront jusqu'à dire : Ce vieillard est complètement débile ; ses textes sont ineptes  ...... suite à Renvoi B
WWW=============================================================================================================================================================X

       ""Quand je vous dis que je ne suis pas net"" 
Pour ne rien arranger, je suis devenu amnésique. Je ne me souviens plus de la ville où je suis né. Je ne peux plus gérer mon budget car je ne sais plus additionner, soustraire, diviser. J'ai oublié les paroles de la table de multiplication (pas le rythme) - Je ne sais même plus compter jusqu'à dix. Je suis en état de déclin cognitif. C'est la déchéance cérébrale totale sans aucun espoir d'amélioration.
WWW=============================================================================================================================================================X
Renvoi A : (au choix)  :   <<c'est du délire>> <<il y a quelque chose qui tourne pas rond dans son crâne fêlé>>  <<il a disjoncté>>  <<il a une araignée dans le plafond>> <<il perd le nord>> <<il est vict=me d'hallucinations>> <<il a perdu les pédales>> <<Il a une case de vide>> <<à Marseille,il serait un 'fada'>> (comme l'immeuble du même nom, à deux pas du 'Stade Vélodrome') ......... et bien d'autres du même acabit tels que : il est incohérent,gâteux,sénile,complètement cinglé,zinzin,maboule,marteau,zombé.toqué,fêlé,loufoque,dingue
Renvoi B :  il a fait son temps la vieille baderne - il est bon pour la casse - Les vieux ça sert à rien et ça coûte cher à la société ; place aux jeunes.
WWW=============================================================================================================================================================X
Alors, dans de telles conditions, je m'empresse de crier haut et fort :
"AU SECOURS" - ''AYEZ PITIE DE MOI'' - ''PRIEZ POUR MOI'' - (Dieu vous le rendra)
WWW==============================================================================================================================================================X
(mna3))=============================================================================================================================================================Z
MENAGE à TROIS -- HUMOUR : Nous présentons l'originalité, dans notre vie, d'avoir à la fois une compagne ... et un compagnon !!! (que nous avons connu bien avant notre épouse).
__C'est le ménage à trois (deux compagnons pour une seule femme) -- ce que ''les rénovateurs du code civil'' n'ont pas (encore) prévu.
Sacré Napoléon ; non seulement il n'avait pas prévu cela, mais il n'avait pas non plus envisagé le mariage de deux hommes, ou de deux femmes ... ni l'homoparentalité ... ni la GPA, ni la PMA ..... 
 Napoléon, alors ! --- explications à repràe (m)nat
===================================================================================================================================================================X
Plus sérieusement, www.geoferlebon.com est notre ''Camp de base'' (en anglais ''headquarter'') d'où partent des ''pages internet''((soulignées en bleu dans tous nos textes et qu'il suffit de cliquer)) ---
((notre boîte mail (mailbox) : geoferlebon@hotmail.fr ou geoferlebon@aol.com))
Devinette - Quelle est la caractéristique de cette phrase  : ""Tu l'as trop écrasé César ce port-salut -- Réponse au repère pldang de : www.geoferlebon.com/unpeudetout    (le port-salut est un (excellent) fromage français).
Bonne lecture de nos pages internet -- DE LA VARIETE,  DE LA FANTAISIE,  UN PEU DE TOUT -  il y en a de toutes les couleurs pour tout le monde et pour tous les goûts.
WWW================================================================================================================================================================X
RespectHUMORISTIQUeusement vôtre    G.Lebon     - geoferlebon en informatique
WWW
FIN DE BEAUCOUP D 'HUMOUR - DE JOIE DE VIVRE - ET DE BONNE HUMEUR
=================================================================================================================================================================X
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW=======================================================================================================================X
==============================================================================================================================================================X
============================================================================================================================================================X
==========================================================================================================================================================X
========================================================================================================================================================X
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW======================================================================X
====================================================================================================================================================X
QUELQUES PLUS à TOUTES FINS UTILES
((lbvdplpbvdmlgbvdprlvdpr))=========================================================================================================================XX
PARIS ------ PARIS ----- PARIS ------- PARIS ------- PARIS --------PARIS-
=========================================================================
====================================================================
PARIS
une grande et belle ville, dans une belle région si joliment appelée ''L'île de France'' -- La devise de la ville de Paris : ''Fluctuat nec mergitur'' (flotte malgré les écueils, ne sombre pas)
- Chers amis internautes, venez donc avec nous accomplir une splendide promenade dans la si belle capitale de notre si beau pays : PARIS la plus belle ville du monde.
LA GRANDE ET BELLE VILLE DE PARIS VOICI CE QU'ELLE EST
en ce qu'elle a de plus beau et de plus riche au point de vue culturel et cultuel :
Il y a tellement de belles choses à voir à Paris : Notre Dame de Paris (photo à repère (n)ddp) - ses deux tours ((on peut monter (par des escaliers)) - son parvis sur lequel se pressent 365 jours par an des millions de touristes (il faut faire la queue pour entrer dans la cathédrale) -- Monter sur la colline de Montmartre (photo à repère (l)scdm) sur ''La Butte Montmartre'' avec le funiculaire. En haut de la Colline, se dresse le Sacré Coeur (The Sacred Heart) qui domine Paris de toute sa blancheur, de toute son architecture ; son esplanade avec une vue à couper le souffle -- la place du Tertre et ses artistes-portraitistes - ses magasins de souvenirs (de Paris) pleins de couleurs. --- Promenade sur la Seine dans un des grands et longs ''bateaux-vedettes du Pont Neuf - les '' bateaux mouches'' qui partent du pied de la Tour Eiffel. Quand il fait beau, elles sont occupées à 100% et c'est très impressionnant de voir leurs immenses ponts promenades et leurs salles couvertes bondés de touristes --- Croisière romantique et insolite de 2h30 sur le Canal Saint Martin au coeur du Vieux Paris ---Le plus grand musée du monde >>>LE LOUVRE<<<, le Palais Royal et ses pyramides --- Le Musée 'Grévin' ou le 'Mme Tussaud's wak museum', ses miroirs déformants,sa galerie des colonnes, ses personnages de cire--- De somptueux centre commerciaux : Du boulevard Haussmann >>> Le grand luxe : 'Le Printemps' et ''Les Galerie Lafayette'' (sa coupole, une merveille) connus du monde entier- Les 'Quatre Points' à la Défense - Beaugrenelle (ultra moderne, luxeux, grands restaurants) ----- Descente des Champs Elysées (photo à repère (l)cls) - plutôt côté gauche mieux ensoleillé, depuis la place de l'Etoile et ses douze avenues convergentes et prestigieuses-En plein milieu, l'Arc de triomphe (photo à repère (l)dt) - On peut monter (il y a un ascenseur) ------ jusqu'à la place de la Concorde (photo à repère (l)crd) - Sa pyramide de Louksor, le Jardin des Tuileries, le Musée de l'Orangerie, la grande-roue dans l'axe des Champs Elysées,l' Hôtel de la Marine, L'hôtel de Crion (hyper luxueux)) -- via le Rond Point des Champs Elysées,, le Grand et le Petit Palais et leurs innombrables expositions - Le pont Alexandre III (très beau) inauguré en l'honneur de la visite du Tsar de Russie (son père Alexandre II objet de nombreux attentats, finalement assassiné par des anarchistes - Son fils Nicolas II massacré avec touts sa famille par les révolutionnaires - le Tombeau de Napoléon, l'Esplanade des Invalides -(photo à repère (l)vld) - Le Palais de Chaillot ; se faire prendre en photo sur l'esplanade du Trocadéro (photo à repère l(t)cdr) avec vue plongeante sur les jardins (du Trocadéro) - la Seine, la Tour Eiffel, le Champ de Mars et l'Ecole Militaire -- la Maison de Victor Hugo - les Catacombes - La place Vendôme (photo à repère (l)pvdm), sa colonne en bronze, ses magasins de très grand luxe, le grand hôtel du Ritz où la princesse Diana a passé sa dernière nuit avant de mourir accidentellement avec son compagnon dans un tunnel sous la place de l'Alma --- Monter à la Tour Eiffel ""La Dame de Fer"" (photo à repère (l)trfl) - Le boulevard Saint-Michel (le Boul'mich) en plein coeur du ''Quartier Latin'', la Fontaine Saint Michel, ' 'La Sorbonne'', le musée Cluny , les Arènes de Lutèce (le Vieux Paris) - le quartier latin,''La Sorbonne'' et sa jeunesse estudiantine - Le jardin du Luxembourg, le Sénat, son théâtre des marionnettes ----- Entrer dans de splendides églises du Moyen âge (Saint Nicolas, Saint Séverin, Saint Augustin, Saint Gervais,Saint Eustache,Saint Etienne, Saint Sulpice, Saint Germain, Saint Alexandre, Saint Gabriel ... etc... il y en a quarante - La grande et prestigieuse église de la Madeleine -- Les Grands Boulevards (J'aime flâner sur les Grands Boulevards, il y a tant de choses à voir) - L'Opéra Garnier; il se visite (photo à (l)prg) -- Le Forum des Halles et sa Canopée (une architecture étonnante-photo à repère (l)cnp) -- Le monument du Panthéon avec au Fronton ''Aux Grands Hommes La Patrie Reconnaissante'' -- Le quartier de la Défense et son gigantisme, 'La Grande Arche' --- Le jardin des Tuileries, son Arc de Triomphe du Caroussel (photo à repère lr)dtd(c) ; en sous sol : son gigantesque centre commercial -- Le Jardin des Plantes et son zoo, ses musées de biologies animale et végétale, son jardin alpin ... Les grandes places de Paris >>>de l'Etoile -- de la Concorde, (photo à repère l(c)rd) reliées par l'avenue des Champs Elysées (photo à repère (l)cls), la place de la République, la place de la Bastille, la place des Nation, la place du Chatelet, la place Vendôme (photo à repère (l)pvdm), l'Opéra (photo à repère (l)pr, la Madeleine... Je n'ai cité que les principaux points d'interêt ; il y en a beaucoup d'autres. Il y a aussi-mais hors Paris intra-muros-une multitude de splendides châteaux dont les principaux, les Châteaux de la Loire, le Chateau de Versailles, le Grand et le Petit Trianon, le Musée des équipages qui évoquent la grandeur de la France (du 17ème siècle et de Louis X1V). Les chateaux de Fontainebleau, Rambouillet, Thoiry, Malesherbes, Breteuil, Vaux le Vicomte, Monte Cristo, Maintenon, Pierrefond, Auvers sur Oise, Chamerolles ... etc ... etc ..... il y en a 200 rien qu'en Île de France.
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW===============================================================================================================VW
WWW============================================================================================================================================================VW
((ptdprpdpltrfl(l)pvdc))==============================================================================================================================================VW
LA TOUR EIFFEL crée pour l''exposition Universelle de 1889 par Gustave Eiffe l- humoriste à ses heures : '''Je suis jaloux de la Tour, elle est plus célèbre que moi''' -- (mélodie par Jacques Helian >>>> Paris, mais c'est la Tour Eiffel-Avec sa pointe qui monte au ciel-Qu'on la trouve laide,qu'on la trouve belle-Y a pas d'Paris sans Tour Eiffel.-On la débine, on la charrie-Pourtant, partout ce n'est qu'un cri-Paris mais pas Paris sans elle-Paris mais c'est la Tour Eiffel)
((pour sauter les photos, rechercher (l)pvc sans les ( )
Au fond le Palais de Chaillot et l'esplanade du Trocadéro.
Résultat de recherche d'images pour 'tour eiffel'
Paris c'est la TOUR EIFFEL

WWW================================================================================================================================================================V
((nddp))===============================================================================================================================================================W
Ci-dessous LA GRANDE Notre-Dame de Paris, ses deux tours au sommet desquelles on peut monter par des escaliers. Des millions de touristes font la chaîne pour entrer dans sa nef ; et sur son parvis avec : l'entrée du Vieux Paris en sous-sol, le point d'ancrage des routes vers les plus grandes villes de France, la statue de Charlemagne - ((ayant inventé l'école, Charlemagne a droit à la reconnaissance des parents (des enfants ?))
TRISTESSE ; Notre Dame de Paris martyrisée en 2019
nddp
Ci-dessus Notre-Dame de Paris
WWW =================================================================================================================================================================V
((ltcdrlpdc))=============================================================================================================================================================W
Ci-dessous Le Palais de Chaillot et l'Esplanade du Trocadéro sur laquelle on voit les touristes qui ont une vue plongeante sur les jardins , les fontaines, la Seine, la Tour Eiffel, le Champ de Mars et l'Ecole Militaire
.
tcdr
Ci-dessus Le Palais de Chaillot et l'esplanade du Trocadéro.
WWW

((lscdm))===============================================================================================================================================================Z
Ci-dessous le Sacré Coeur de Montmartre - (the Sacred Heart) en haut de la colline de Montmartre (on y accède par un funiculaire) - De la vue à couper le souffle - Hyper fréquenté par les touristes qui ont une vue plongeante sur Paris ----- 'La Commune (auto-proclamée) de Montmartre'', son vignoble, ses commerces de souvenirs de Paris pleins de couleurs, ses restaurants de la Belle Epoque, ses artistes portraitistes de 'La Place du Tertre, ses cabarets où l'on peut s'encanailler jusqu'à une heure tardive (voire jusqu'à l'aube) ..... Mais n'oublions pas : Montmartre est avant tout un lieu de culte et de culture (comme Notre Dame de Paris, comme toutes les églises de France, de Navarre et du monde entier)

mmrt

Ci-dessus Le Sacré Coeur de Montmartre The Sacred Heart
WWW
((lpdlcc))================================================================================================================================================================Z
Ci-dessous la place de la Concorde et l'Obélique de Louksor ((au pied de laquelle j'ai campé ce qui (ans2020 ) pour raison de plan anti-terrorisme ne serait plus possible)) - En arrière plan la Tour Eiffel
Résultat de recherche d'images pour 'place de la concorde'
Ci-dessus la place de la Concorde.

WWW==============================================================================================================================================================O
((livl)))==================================================================================================================================================================K
Ci-dessous une partie de l'Esplanade, l'hôtel des Invalides et le Dôme (revouvert de feuilles d'or, une merveille) qui abrite ''Le Musée de l'Armée"" ainsi que le tombeau de Napoléon -- Napoléon qui fût certes un grand stratège militaire (victoires d'Austerlitz, Eylau, Friedland Wagram, Moscou ....) mais aussi un grand administrateur. On lui doit notamment Le Code Civil auquel (deux cents ans plus tard !!!) procureur généraux et avocats se référent encore et toujours . (votre serviteur a droit d'entrer à l'Hôtel des Invalides en temps que titulaire de la carte du combattant) ---
- On tourne le dos au pont Alexandre III (le plus beau pont de Paris).

Résultat de recherche d'images pour 'esplanade des invalides'

Ci-dessus l'esplanade et l'Hôtel des Invalides.
WWW==================================================================================================================================================================O

((lpvdm))================================================================================================================================================================K
Ci-dessous la place Vendôme où se trouvent les plus grands joaillers de Paris - la Colonne Vendôme (en bronze), l'hôtel Ritz où la princesse Diana a passé la dernière nuit de son existence. A cause de la TGV (la trop grande vitesse) avec son compagnon, ils ont perdu la vie dans le tunnel de l'Alma. (à quelques minutes de l'hôtel où ils venaient de séjourner).
pvdm

WWW=================================================================================================================================================================V
((lprg))================================================================================================================================================================W
Ci-dessous l'Opéra Garnier

opera

WWW============================================================================================================================================================V
((lcnp))===============================================================================================================================================================W
Ci-dessous Une archictecture étonnante (en forme de canopée) sur l'emplacement des anciennes Halles de Paris -- A deux pas de l'immense église de Saint Eustache.
cnpdh
Ci-dessus ''La Canopée'' de Paris
WWW============================================================================================================================================================V
((lrdtdc))==============================================================================================================================================================W
Ci-dessous L'Arc de Triomphe du Carroussel ((dans l'axe Palais Royal Le Louvre --- l'esplanade de la Défense --- via la place de l'Etoile))
Arc de Triomphe du Carrousel 2006.jpg

WWW =====================================================================================================================================================================V
((lvndcels))=============================================================================================================================================================W
Ci-dessous la plus belle avenue du monde, l'avenue des Champs Elysées mondialement connue, prestigieuse, arpentée toute l'année par des millions de touristes venus du monde entier. L'AVENUE ''descend'' de la Place de l'Etoile appelée aussi Place du Général-De-Gaulle-jusqu'à la Place de la Concorde >>>aller à repères (l)rcdt
et (c)crd
avdcls
Ci-dessus l'Avenue des Champs Elysées.
WWW==============================================================================================================================================================Y
((ldt))==============================================================================================================================================================Z
Ci-dessous L'ARC de TRIOMPHE de Paris entre (au nord) par l'avenue de la Grande Armée : La Grande Arche en passant par l'esplanade de la Défense, le Palais de Chaillot --- (au sud) par l'avenue des Champs Elysées : le Musée du Louvre et le Palais Royal en passant par les pyramides du Louvre, l'Arc de Triomphe du Carroussel (en sous-sol un grand centre commercial et des vestiges du vieux Paris), le Jardin des Tuileries, Le Musée de l'Orangerie (les ''Ninphéas'' de Claude Monnet), la Place de la Concorde (de bien triste mémoire en ce qui concerne la Royauté française), la Pyramide de Louksor (un cadeau de l'Egypte), Les Chevaux de Marly, les Champs Elysées Clemenceau, le Palais de la Découverte, le Petit Palais, le Grand Palais, le Pont Alexandre III, le Rond Point Des Champs Elysées (ses espaces verts, ses fontaines) , l'espace F.D. Roosevelt, l'avenue 'Georges V' -- pour terminer (en apothéose) par L'ARC de TRIOMPHE (aa tombe du Soldat inconnu, ses sculptures en bas relief, la Place de l'Etoile-Général De Gaulle. ''Etoile'' d'où rayonnent douze grandes avenues dont les deux plus importantes, les Champs Elysées vers le sud - l'avenue de la Grande Armée vers le nord.

L'Arc de Triomphe a été érigé à l'origine par Napoléon1er à la gloire de ses soldats (''La Grande Armée'' ) et pour célébrer les victoires de ses armées ((Wagram, Austerlitz, Eylau, Friedland,Moscou ...)) - L'ARC honore également la mémoire des soldats disparus pendant la Grande Guerre 1914-1918 et la Guerre de 1939-1945 via
la tombe du Soldat Inconnu et sa flamme qui ne s'éteint jamais ((que les associations d'anciens combattants viennent ''ranimer''à l'occasion des grands anniversaire,s notamment des grands armistices)). Il y a un ascenseur pour monter au sommet d'où vous attend une vue à vous couper la respiration.
ardt

Ci-dessus l'arc de Triomphe de Paris Place de l'Etoile
FIN de PARIS la plus belle ville du monde =========================================================================================================================V
((fnp)lpbvdmfn(l)vdp))==========================================================================================================================================W
((lpvc))=========================================================================================================================================================V
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW=========================================================================================================================W
==========================+++== LA PROVENCE==+++=================================================================================================================V
WWW===============================================================================================================================================================W
UNE EXCURSION DANS L'UNE DES PLUS BELLES REGIONS DU MONDE. 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------
Venez donc avec nous partager le plaisir d'
UN SURVOL-PROMENADE DE LA PROVENCE (notre région de naissance) et revisiter sa lumière et son ciel bleu.
''La Provence'' ! Sa "Côte d'Azur'' de réputation mondiale - Son arrière-pays avec à la fois -(il y a tout)- la mer la campagne la montagne, des rivières et des bois. La Provence, ses alpages en été, ses pentes neigeuse en hiver, ses neiges éternelles, ses paysages de rêve, ses panoramas à couper le souffle - via par exemple ces circuits touristiques : ''Le train des Pignes'' de Nice à Dignes les Bains - le train à vapeur entre Puget-Théniers et Annot-le Pays des Grès - le train des Merveilles de Nice à Tende -- Son arrière pays provençal, ses deux Parcs Régionaux, du Lubéron et du Mercantour (La Vallée des Merveilles) le col et la cime de la Bonette (2715m !) - La Provence : Ses cigales, ses couleurs, sa lavande, ses marchés colorés, les santons, son soleil plus de 300 jours par an ------ Aix en Provence, la ville de Cézanne, ses musées, ses ''Joueurs de cartes''- Sa grande richesse artistique et intellectuelle, sa gastronomie (les calissons) - Le Cour Mi
rabeau, son extraordinaire animation-ses fontaines moussues -- La place de la Coupole, ses douze lions - La grande soeur d'Aix, l'imposante Montagne Sainte-Victoire, massive (1011 mètres) --- Salon-de-Provence -(où j'ai été éléve interne à l'Ecole de l'Air- (aller au repère bht de geoferlebon.com/unsautdanslanuit-50ans -- la ville de Nostradamus, sa fontaine moussue, son Val de Cuech -- Alleins, un village ancien bien abrité par la montagne, relié à Pélissanne par une colline --- Pélissanne et la Touloubre ----
MARSEILLE le plus grand port de la Méditerranée (La Joliette) - sa culture, sa joie de vivre, la faconde de ses habitants - sa haute gastronomie (La bouillabaisse) - Notre-Dame-de la Garde (La Bonne Mère) qui veille sur Marseille et protège les Marseillais - (aller à geoferlebon.com/u)gem=une-grande- émotion) -- la cathédrale Sainte-Marie, les Catalans, les plages du Prado, la Canebière immortalisée pas Vincent Scotto (et partout elle est populaire notre Cane Cane Cane Canebière) -- le Vieux-Port,son miroir-ombrelle géant, ses embarcadères pour 'les Calanques'--- pour l'île du Chateau d'If - ((Le Comte de Monte Christo (l'homme au masque de fer) d'A. Dumas)) - vers les (trois autres) îles de l'archipel du Frioul -- Le Fort Saint-Nicolas - Le Mucem (Le musée des cultures de l'Europe et de la Méditerranée) relié par une passerelle piétonnière au Fort-Saint-Jean - -le si réputé 'Stade Vélodrome' de ''l'Olympique de Marseille'' (l'OM) -- le quartier du Panier, le Palais Longchamp, le Parc Borely, l'Abbaye Saint-Victor, 'La Cité radieuse' dite aussi 'la Cité du fada' de Le Corbusier --- Cassis - La Ciotat - Bandol -- Toulon, surplombé par le Mont Faron - sa rade, son arsenal et sa presqu'île de Saint-Mandrier ---etc.. .etc........... des sites aussi beaux, de telles vues à couper le souffle - -il y en a comme cela jusqu'à Menton -- Via la presqu'île de Giens, Hyères, Ses îles d'Or, Porquerolles, Port Cros et l'île du Levant -- Bormes Les Mimosas, le Fort de Brégançon -- Le Lavandou -- Cavalaire, La Croix Valmer, Saint-Tropez, Sainte-Maxime, Fréjus, Saint-Raphael,Valescure, Boulouris, Agay-Roches Rouges, Anthéor, Le Trayas, Miramar, Théoule, L'Estérel (une forêt sur la Côte d'Azur !) ses roches rouges, sa Corniche d'Or, Les Adrets, Mandelieu, La-Napoule, Cannes la Bocca, Grasse, CANNES les îles de Lérins, Sainte Marguerite et Saint Honorat - Vallauris, Golfe-Juan, Juan-les-Pins, ANTIBES, son chemin du Front de mer étroit, sinueux et vertigineux, 'Le Cap d'Antibes' son palace ''l'Eden Roc''- ses résidences pour milliardaires - La Garoupe --- son Fort Carré,massif, sa vieille ville, son port de plaisance gigantesque et prestigieux, sa plage qui s'étire sur quatre km, ses îlots du Lion de Terre et du Lion de Mer - Biot - Villeneuve-Loubet - son charmant village, Cros-de-Cagnes,son Hippodrome, Cagnes-sur-Mer, sa vieille ville qui se penche sur la nouvelle, celle de Renoir - son Chemin des Rosiers))) -- Saint-Laurent-du-Var, Cap 3000, NICE son marché aux fleurs, ""la Promenade des Anglais"" (Un hymne à la joie mais hélas aussi une complainte à la peine et aux larmes) - ''la Baie des Anges'' - Villefranche sur Mer, Saint-Jean-Cap-Ferrat (un merveilleux promontoire sur la Méditerranée), sa grande rade, Beaulieu-sur-Mer (si bien nommée), Eze-sur-Mer, Cap-d'Ail, Monaco, Monte-Carlo, Beausoleil, Sainte-Agnès, Castellar, Roquebrune-Cap-Martin et sa grande voisine --->Menton (ville frontière avec l'Italie).sa grande fête du citron (en février) --- Enfin Port Caravan où nous posons nos bagages.
FIN d'un merveilleux 'survol-promenade' de ''LA PROVENCE''
et de La CÔTE D'AZUR effectué en votre aimable et sympathique compagnie -- Georges F. Lebon (geoferlebon en informatique)

WWW==========================================================
Toutes ces villes nous les avons parcourues en long en large et en travers. Pour beaucoup d'entr'elles-(25 au total sans compter les hôtels) - nous y avons :
__ Franchement habité : ((Antibes (en ville et à Port Prestige)) - Marseille Le Muy, Marseille Sainte Marthe, Saint Joseph - Salon de Provence -Alleins-Pelissanne -- Domaine du Pin de la Lègue à Fréjus hameau Cascaveu, Peira Cava.
__Simplement résidé : ((Nice place du Commandant Gérome et Promenade des Anglais-point Grosso ((Villa Furtado avec grand parc direct sur la Promenade)) - Marina Baie des Anges à Vve Loubet --((Cagnes sur Mer (chez notre fils : Chemin des Maures et rue des Rosiers) -Motel Ascottt))
- Saint Laurent Du Var (Héliotel) -- Cannes La Croix de Garde- Andon-Thorenc-Villefranche Sur Mer (Domaine de l'Ange Gardien)
-- Séjourné en hôtellerie de plein air : Mandelieu la Napoule - Antibes (Le Pylone, dévasté par un tsunami en 2015) - Aurons, Valberg, Isola2000- (Villeneuve Loubet-La Vieille Ferme-Les Maurettes) - ((Aix en Provence - en ville à l'Arc en Ciel et en haut dans les sapins à Saint-André)) - Saint Tropez en face de Sénéquier - Menton
dans les hauteurs.
+++++++ EN PROVENCE-MON EPOUSE ET MOI-NOUS SOMMES CHEZ NOUS ++++++++  -Georges Fernand Lebon geoferlebon en informatique

=============================FIN de ""LA PROVENCE""========================================================================================================V
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW=====================================================================================================================W
===============================================================================================================================================================V
((satct)) WWW WWW WWW WWW WWW WWW=======================================================================================================================W
-----------------------------------------------------------------------------------------------
SEXE AND THE CITY ---- LE SEXE ET LA VILLE ---- ou -- ((''''ça''''))
===================================================================================================================================================================V
Dans notre website, nous parlons un peu de tout,
''de toutes les couleurs pour tout le monde et pour tous les goûts''
Nous disons bien ''pour tous les goûts'' ; alors voici ce qui ressort de la plus stricte intimité ((cqrdlpsi)), celle qui a trait à ---''''ça'''' --- ((soyons précis : à la bagatelle (pour ne pas la nommer)) :
Cinq de nos (40) pages internet sont partiellement concernées par LE SEXE. Attention, certaines vont très loin, mais :
c'est toujours l'humour qui prédomine ------ ((et, pourquoi pas également -- l'Amour avec un grand A - le vrai - celui là il est prioritaire))
WWW================================================================================================================================================================W
1°/ www.geoferlebon.com/ndd-noces-de-diamant -- Aller à repères cqrd (ou crpa) - crpb - atds - bgbd - lpmf
2°/ www.geoferlebon.com/un-peu-de-tout -- Ne pas aller à repère wqa ((fortement déconseillé (va trop loin))
3°/ www.geoferlebon.com/viehdc(recits)-vie-hors-du-commun -- Aller à repère ttts surtout à tttsb
4°/ >>>>>>>> www.geoferlebon.com/90ans-c'etait-hier
-- Des instructions sont données en tout début de texte, à ''' HUMOUR '''
WWW==============================================================================================================================================================X
Nous vous ferons un cadeau si vous trouvez les deux réponses ... à la devinette que voici :
((((((rfv)=========================================================================================================================================================O
à personnes averties seulement
- car un peu ''spécial'' ---  (pour les autres,
une devinette) :
Il existe des gens qui prennent une caractéristique immatérielle .... (de leur)
((immatériel = que l'on ne peut pas saisir avec les mains (exemples les narines,le conduit auditif ....))
.... de leur anatomie pour le méridien universel -- et une seconde (
tout aussi insaisissable) pour la caverne d'Ali Baba -
S
i non averti(e) il est possible de nous demander :
'''de quelles caractéristiques s'agit-il ''' ------- (courriel : geoferlebon@aol.com)
ou bien vous-même, '''cliquez puis recherchez''' dans nos textes-pages -
et vous trouverez les
réponses qui sont humoristico-amusantes))))
WWW===============================================================================================================================================================O
====================================================================================================================================================================X
5°/ Cliquez notre texte-page hyperhumoristique : www.geoferlebon.com/special - Il est un SUMMUM '''en la matière''' - Ne vous y rendez que sous votre propre responsabilité (RIRE, nous dégageons la nôtre) - Bien lire alors le préambule.
WWW((lcdlbt))====================================================================================================================================================O
''Le coup de la bouteille''
Il a vécu très longtemps et il a mis une fève dans une bouteille à chaque fois qu'il a fait : ''ça''- (humour, go to renvoi 1)
a/ La première bouteille il l'a remplie en une année
b/ Il lui a fallu quelque dix ans pour remplir la seconde
c/ La troisième, une trentaine d'années
d/ La quatrième bouteille ? réponse ci-dessous
Il n'y a jamais eu de cinquième bouteille
WWW++++++++++++++++++++++++++++++++++++++=====================================================================================================================O
Renvoi 1 - humour : au sujet de ''Une bouteille''!!! - Quelle contenance ??? - depuis celle de 75 cl pour les plus chanceux, bien montés (20 cm) - vagabonds du sexe qui démarrent au quart de tour et auxquels une fille de 30 ans .....
((fille en pleine possession de tout ses moyens et particulièrement exigeante, jusqu'à en demander une seconde fois presqu'aussitôt après la première fois))
..... (auxquels une fille de 30 ans) ne fait pas peur,
jusqu'à celle de 10cm pour qui la D2 (la grande distribution) a été moins généreuse, qui peuvent ''avoir peur''
en passant par celle, moyenne, d'un peu tout le monde, qui aiment pratiquer le sexe et pour autant ne sont pas des obsédés sexuels.
WWW=================================================================================================================================================================Q
Nous tenons ce qui suit ; tenez vous bien ...... d'un médecin !!! --- ""Une masturbation bien conduite vaut mieux qu'un coït banal"".
WWW=================================================-================================================================================================================K
((lcsc)==================================================================================================================================================================X
Les carottes sont cuites. Alors un peu d'HUMOUR ((à titre de consolation (et en alexandrins svp)) :

 
""Septième ciel c'est fini - point n'en fais maladie        
il resTE la beauté - le soleil et la vie"
WWW=============================================================================================================++++++++++++++++++++++++++++++++++++++===============G
Autre version toujours en alexandrins :
''ça'' lorsque - c'est fini - tout n'est pas terminé
uNE nouvelLE vie ne fait que commencer
WWW======================================================================================================+++++++++++++++++++++++++++++++++++==========================K
Chez nous tout est "fait maison'' y compris notre formule de politesse que nous vous dédions :
respecthumoristiqueusement vôtre
- ((RESPECT))
Oui, oui, nous respectons nos lecteurs -- Georges Fernand Lebon - geoferlebon en informatique
==================================================================================================================+++++++++++++++++++===========================Q
FIN de SEX-AND-THE-CITY==========================================================================================================================================Z
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW=================================================================================++++++++++++==++++++++++=================W

WWW========================================================================================================================+++++++++++++++++++===================V
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW=====================================================================================++++++++++++++++++++++=++==============W
===============================================================================================================================+++++++++++++++++======================V
((dbugemt.dbugemt))WWW WWW WWW WWW WWW============================================================================+++++++++++++++++++++++++++===================P
UNE GRANDE EMOTION
sous le patronage de Notre Dame de la Garde qui veille sur Marseille et protège les Marseillais :
RETROUVER SON PAYS
. APRES EN AVOIR ETE ELOIGNE PLUS DE TROIS ANS NON STOP -- Par Georges F.Lebon (gflb) En séjour en Extrême-Orient ininterrompu depuis mars 1947 jusque mars 1950)
Mon voyage de retour d'Extrême-Orient en I950 s'est aussi effectué par voie maritime mais différemment de l'aller trois ans auparavant. Cette fois ce fût un cargo mixte -- le "Yang Tsé". Nous sommes partis directement de Saïgon. Nous n'étions que cinquante passagers,en seconde classe,très bien logés avec repas en salle servis par des marins.
_Mais ce fût surtout le plus long de tous mes voyages maritimes : 34 jours de mer, avec de nombreuses escales différentes de celles du voyage aller à savoir : Singapour , Penang en Malaisie, Calcutta, Pondichéry (un des cinq anciens comptoirs français des Indes avec Chandernagor,Yanaon,Karikal et Mahe)- Colombo à Ceylan (en Anglais Ceylon rebaptisé Sri Lanka) avec son pont d'éléphants-Djibouti et son palmier en zinc, le Canal de Suez avec Ismailia et Port-Said et la statue de Ferdinand de Lesseps, la Méditerranée, les îles Lipari, le Stromboli et.....
..... (enfin)  très loin, loin,moins loin, puis de plus en plus près ...
"NOTRE DAME DE LA GARDE ""La BONNE MERE""

     Elle nous tendait les bras pour nous accueillir.Nous avions peur (de ce que nous allions retrouver dans notre pays). Nous étions inquiets quant à l'accueil qui allait nous être réservé. Elle nous rassurait. 
 Puis ce fût l'émotion du débarquement, de tous se quitter après cinq semaines de vie commune - MARSEILLE -La Joliette, le Vieux Port, les Réformés,la Porte d'Aix,l'escalier de Saint-Charles,le Prado,le Vélodrome,la Cité radieuse,les Calanques......et "Notre Cane. Cane. Cane. Canebiére" immortalisée par Vincent Scotto.
      DE LA JOIE  MAIS AUSSI DE LA TRISTESSE :
 Marseille où, fort heureusement par une belle journée de printemps, mais avec beaucoup d'émotion, mes amis et moi retrouvions le sol de la France --- Notre pays,notre Patrie,la Terre de nos ancêtres ---après plus de trois ans d'absence.
Certes je ramenais avec moi le paludisme mais j'avais la chance d'en revenir (de cette guerre du Viet Nam).
_Ma joie de débarquer dans mon pays par un beau matin d'avril (de le revoir aussi longtemps après l'avoir quitté) était néanmoins teintée de beaucoup de tristesse : J'avais laissé là bas de bons copains et un cousin très proche, mon ami Pierrot de Verdun, du même âge que moi, qui eux ne sont jamais revenus, en terre lointaine à jamais enfouis.Je leur demandais pardon de les avoir abandonnés ... si loin -- IN MEMORIAM
  ''Quand un parent,un ami s'en est allé,un peu de soi-même nous a quitté'' (Alphonse Allais)
   A Marseille après une journée pour des vérifications sanitaires à Sainte-Marthe et une nuit à l'hôtel Saint-Joseph, je prenais à Saint-Charles le train pour Paris. A l'arrivée gare de Lyon sur le quai, bonheur suprême,grande émotion, ma mère, quelques unes de mes soeurs et un de mes frères (René) étaient là. Aussi longtemps aprés, nous ne nous reconnaissions pas. (A cette époque, la photographie n'avait pas l'extraordinaire ampleur qu'elle a maintenant).
CE GRAND RETOUR FÛT UN DES MOMENT LES PLUS FORTS DE MON EXISTENCE (Depuis le jour où j'écris ces lignes,plus de soixante huit années d'eau a coulé sous les ponts) -- ((fndugemtfnugemt))
-FIN DE ''UNE GRANDE EMOTION'' --Par Georges F. Lebon geogerlebon en informatique
-Joachim du Bellay (1532)
"""Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Ou comme cestuy là qui conquit la Toison
Et puis est retourné plein d'usage et raison
Vivre entre ses parents le reste de son âge""''
===================================================================================================================================================================V
===================================================================================================================================================================W
vétéran
Georges F Lebon - plus de trois ans de guerre du Vietnam 1947 - 1950 + avec son épouse,un pélerinage en 2010 (60 ans plus tard !)
veteran

FIN DE ""UNE GRANDE EMOTION""
================================================================================================================================O
================================================================================================================================================================K
=================================================================================================================================================================X
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW===============================================================================================================V
((rcrds))=============================================================================================================================================================W
-TOUT UNE LISTE DE RECORDS
par leur titulaire Georges F. Lebon (geoferlebon en informatique)
Avoir fondé une famille ce n'est pas un record, c'est mieux que cela. Mais c'est (fort heureusement) le lot de la majoriré des êtres humains.
Par contre créer des records c'est autre chose ; ce n'est le lot que de quelques privilégiés dont nous avons la chance de faire partie. En voici quelques uns (de nos records) dont certains sont difficiles à battre-souvent imbattables.
R1 -- Par un concours de circonstances que la plupart du temps nous avons impulsées :
Nous avons quitté notre pays ''la FRANCE''- --(((Charles Trenet : ''Douce France,cher pays de mon enfance, bercé de tendre insouciance, je t'ai gardé dans mon coeur''))-- -et notre continent l'Europe pendant vingt sept années (27) années ((repère vttc de geoferlebon.com/viehdc(recits)=une-vie-Hors-Du-Commun -- en de nombreux et longs séjours-Outre-Mer-sur tous les continents.
__D'abord deux séjours de chacun plus de trois ans non stop (sans revenir du tout dans notre pays ce qui ne serait plus possible maintenant)
A// En ce qui était alors l'Indochine (1947-1950) geoferlebn.com/=une-grande-émotion) -
B// Puis en Afrique Equatoriale Française, au Cameroun à Douala ; + en Centrafrique à Bangui, au Gabon à Libreville, au Congo à Brazaville et à Pointe Noire (1959-1962).
__Ensuite de nombreux séjours entrecoupés de vacances annuelles en France :
_ Deux ans dans le Sahara en l'oasis de Ouargla + Constantine, Biskra,Touggourt, Fort-Flatters,Tamanrasset, In Salah, El Golea -- jusqu'au Mali (1957-1958) >>>repère ttw de geoferlebon.com/viehdc(recits) --- deux ans en Afrique du Nord, Oran, Aïn El Turck (1958-1959) ainsi que Bône Alger, Blida, La Regaia, la Tunisie et le Maroc (1962-1963)
_15 ans en deux longs séjours en Polynésie -- Nous avons habité en trois endroits :
___à TAAHUAIA
en l'île TUBUAI ((ville principale Mataura) dans l'Archipel des îles Australes)) assise sur le tropique du Capricorne, à 600 Km au Sud de Tahiti et à 1500 Km au nord de Tamanrasset (8ans de séjour 1980-1988) - repère t tts de. geoferlebon.com/viehdc(recits)=une-vie-Hors-Du-Commun
___à TAPUTAPUATEA en l’île de RAIATEA (ville principale Uturoa) encerclée avec Tahaa (l'île vanille) dans le même lagon,Huaniné -- au Nord-Ouest de l’Archipel des îles Sous le Vent à 200 Km au nord ouest de Tahiti (7 ans de séjour 1997-2004)
___à TAHITI, sa presqu'île,Moorea Tétiaroa de l'archipel des îles du vent (6 mois de séjour)
___Avec des incursions dans tout l'Océan Pacifique : Les îles australes de Rimatara à Rapa avec comme port d'attache l' île de Tubuai entre les îles de Rurutu et de Raivavae. - L'île paradisiaque de Bora-Bora -- Les îles Marquises (Nuku Hiva, Ua Pou, Hiva Oa --- L'atoll de Rangiroa, tellement grand qu'il pourrait contenir Tahiti et sa presqu'île.
____ En Nouvelle Calédonie
(Nous y sommes allé trois fois-en 1989 2004 et 2005) Nouméa Vata, les Citrons, les îles d'Ouvéa et des Pins) - 2 fois dans l'archipel Hawaiien (Oahu, Hawaii) - 2 fois en Nouvelle Zélande - une fois en Australie - 2 fois au Japon - à Hong Kong - 85 fois à Tahiti -- plus en les îles Australes de Rimatara, Rurutu,Tubuai, Raivavaé et --Rapa-le bout-du-monde -- Dans l'Archipel des îles sous le vent : Bora Bora, Raiatea-Tahaa, Huahiné, des îles du ventTetiaroa, Rangiroa - dans l'Archipel des Marquises à Nuku hiva, Ua pou, Hiva Oa - Se rendre à geoferlebon.com/viehdc(recits)
De France et de Tahiti, nous sommes allé : 12 fois en Amérique - 4 fois en Asie - 13 fois en Afrique - 17 fois en Océanie - Nous avons atterri 85 fois sur l’aéroport de Tahiti-FAAA commune limitrophe de PUNAAHUIA Se rendre à repère vvc de geoferlebon.com/viehdc(recits)
R2 --- En sus de nombreux voyages en Amérique, nous avons séjourné sept mois non stop au Canada en Nouvelle Ecosse, une des quatre provinces maritimes de l'Est Canadien (ayant abandonné notre domicile et nos véhicules avec tous les risques que cela impliquait) - avec notre épouse, nous avons sacrifié plus de six mois de notre vie parisienne pour partir avec armes et bagages au Canada afin d'aider notre petite fille en attente de son troisième enfant. UNE BONNE ACTION dont nous sommes fier. Un record qui, par qui et pour qui que ce soit, ne s'est jamais produit et qui probablement ne se reproduira jamais.Cet événement nous a valu un certificat de (grande) satisfaction qui, la veille de notre départ, nous a été remis par le Chef de famille..
((R3)) --- Nous avons occupé 44 domiciles différents dont 8 dans un logement neuf. (Orléans,Oran-Aïn El Turck,Créteil,Alger,Ris-Orangis, MillyLaForêt, Raiatea,Charenton)- dans 35 villes sur 6 pays et sur les 5 continents - Se rendre à repère ttd de geoferlebon.com/viehdc(recits)
((R4)) --- Nous tenons un livre-journal depuis1945 à l'âge de 18ans soit depuis plus de 73 ans.référence repère ttti de geoferlebon.com/viehdc(recits)
((R6)) --- Nous avons effectué quelque 20 traversées maritimes dont les plus longues, 34 jours de Marseille à Saïgon via le Canal de Suez (10mars-17avril 1950) et 28 jours du Havre à Tahiti via le Canal de Panama. (30octobre-27 novembre 1997) Ce record ne peut être battu que par des marins professionnels.
((R7)) --- Nous avons pratiqué l'hôtellerie de plein air pendant 40 ans en Europe et en Amérique. 2500 nuitées d'abord sous la tente, ensuite en caravane, puis en habitats automobiles (4 camping-cars et (nec plus ultra) un motorhome,8 mètres,hyper-confortable) geoferlebon.com/volkswagen-trois-milles-journées--nuitées sur-quarante-années-de-vacances-en-plein-air ainsi que repère ttg de geoferlebon.com/viehdc(recits)
((R8)) --- Très souvent avec notre famille, nous avons séjourné En Provence Alpes Côte d'Azur (La 'French Riviera') sur 25 places différentes (sans compter les hôtels) - Parfois en résidence fixe, parfois en résidence mobile.
((R9)) --- Nous avons skié dans 18 stations de sports d'hiver ..... dont 5 en douze jours consécutifs.
((R10)) -- Nous avons suivi les cours de 5 écoles de voile (Nous avons possédé deux bateaux à voile) - Nous avons navigué en Manche, dans l'Océan Atlantique et en Méditerranée.
((R11)) -- Nous avons possédé 17 automobiles dont 12 neuves
((R12)) -- Ce qui suit ne serait plus possible pour cause de sécurité et de terrorisme : Nous avons campé en plein Paris - Place de la Concorde (juste au pied de l'Obélisque), Place de l'Opéra - un mois Place du Panthéon (d'où notre épouse partait travailler. C'était à quelques minutes à pied)-- Enfin,en point d'orgue nous avons campé sur les Champs Elysées (avec un de nos petits fils).
((R14)) -- Ce n'est pas trop un record car (même si ce n'est pas fréquent) il peut être battu : 1950-2018 - 68 années de vie en couple ininterrompue sur notre bonne vieille planète LA TERRE- jusqu'à quand ? Dieu seul le sait -- geoferlebon.com/optimisme
((R15)) -- La création d'un website www.geoferlebon.com (plus quelque quarante extensions ou 'pages internet') - qualifié par certains de monumental - qui est le reflet de notre existence en perpétuel mouvement sur tous les continents -- Il est aussi et surtout l'expression de tout un tas de petites idées à même de faciliter votre vie de tous les jours, de toute votre existence, en deux mots, de VIVRE MIEUX
((psd)) -- Ce faisant, d'augmenter votre espérance de vie - Votre serviteur s'exprime en connaissance de cause. Il sait de quoi il parle : entré dans ses 90èmes années, il a encore bon pied, bon oeil - Comment alors ne pas penser un seul instant qu'il peut servir d'exemple - Merci de votre attention ; avec pour vous nos meilleurs souhaits de bonne santé et de longévité (pourquoi pas comme 'votre serviteur') -- Georges F. Lebon ((geoferlebon en informatique))
((R16)) -- Nous rendons hommage aux mères comme personne ne sait le faire ; se rendre à : geoferlebon.com/lafetedesmeres Ne manques pas ''nos belles histoires de Mamans''
FIN de ''records'' ===============================================================================================================================================
==============================================================================================================================================================
==============================================================================================================================================================
((jsfdmtvsntn))===================================================================================================================================================
-----JE SUIS FIER-----
Je suis fier de
mon travail sur internet.  En cette matière (de création internet) je me considère comme "Number One"   C'est comme si j'avais écrit un livre ((loin bien sûr des écrivains qui font de bons tirages 'à compte d'éditeur' ( = qui se vendent bien) par opposition à ceux qui publient à compte d'auteur et qui vendent peu sinon pas du tout ; ((comme ''Le petit chose'' d'Alphonse Daudet))
   Je considère mon travail sur internet comme un monument de littérature - Il y a tellement de variétés et de vérités
''''de toutes les couleurs pour tout le monde et pour tous les goûts'''
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En surfant, en cherchant, on y trouve toujours une matière agréable, enrichissante .... et utile.
((Je n'hésite jamais à proposer mille euros à celui qui trouvera quelqu'un ayant construit un website plus riche que le mien. (je ne prend aucun risque))
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Mon website (mon ''camp de base "
"www.geoferlebon.com" " et mes 'pages' internet donnent à ma vie une sorte d'originalité ; je ressens l'agréable impression de ne pas être  ''Monsieur tout le monde - d'avoir "'Un Plus''' -- ((d'être différent de pierre paul jacques))
================================================================================================================================================================-
Ce qui (ci-dessus) doit être ajouté au fait d'avoir échappé à la routine des années qui passent, ayant vécu hors de mon pays pendant de longues périodes sur 27 années, ((4 en Asie, 7 en Afrique (avec nos enfants), un an en Amérique du Nord, du Sud et Centrale -- Plus enfin :
Quinze ans dans l'Océan Pacifique  !!! )
parcouru d'Ouest (le Japon, la Chine, l'Australie, la Nouvelle Calédonie) en Est et au Nord (Hawaii) au Sud ((Rapa l'île du bout du monde, minuscule, à 600 km plein Sud de Tahiti , uniquement desservie par bateau et où je suis allé plusieurs fois lorsque j'ai exercé en l'île de Tubuai de 1980 à 1988
((cette île de Tubuai où nous avons fait venir nos enfants pendanr les vacances scolaires en 1984 et 1985). 

Plus les cinq archipels de la Polynésie Française,la Nouvelle Zélande, l'Australie, la Nouvelle Calédonie x 3 .....
Ces 27 années vécues Outre-mer que, sous le couvert de réelle spécificité je compte double, me procurent - en complémentarité avec mon âge civil - un âge réel de 119 ans (en 2019).

((ce qui ((ci-dessus,number-one, 27 ans Outre-mer, 119 ans etc ... etc ...) ne manque pas de susciter l'envie ((considéré sous l'angle de la jalousie (repère l)jls de mes (autres) pages internet))
WWW============================================================================================================================================++++=====
WWW===========================================================================================================================================+=++======
((gmcnp))====================================================================================================================================++++==========
UN GRAND ""MOI"" CE N'EST PAS ECRASER LES AUTRES
==========================================================================================================================================+++++++++++============
Bien au contraire - Tout le monde peut avoir : sa dignité bien sûr ; mais aussi sa plus ou moins grande dose d'originalité. ---- par exemple
(rire) celui qui sait faire 'les pieds au mur' - ou le 'poirier' pendant une heure - ou du vélo en marche arrière - ou faire rire 20 personnes pendant une heure (c'est mon cas) -ou collectionner les paapillons - ou soulever un seau d'eau rempli ... ((
rire>>> ''à bout de bras'' ! ))
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW======================================================================================================================
  Quand je partirai pour mon 45ème et tout dernier voyage - cliquer ma page internet :
www.geoferlebon.com/ optimisme
je laisserai derrière moi  :
__Des biens matériels conséquents, ainsi que, et c'es 2t pour moi essentiel :
__Une Richesse de l'esprit.
cette dernière en Numéro
.
((mrcnmr1))=======================================================================================================================================================
Ma richesse Numéro 1
Ce sont les enfants que mon épouse et moi avons eu le bonheur de procréer -- Dans ma vie, j'ai eu la chance d'avoir vécu en temps que père de famille, d'être un Papa.  De nos jours, avec les moyens de contraception ''modernes''   ce n'est plus donné à tout le monde. Par aileurs, en héritage génétique, les géniteurs ... ne sont pas toujours à la hauteur ... pour leur plus grand malheur.
=================================================================================================================================================================
=================================================================================================================================================================
 Georges Fernand lebon (geoferlebon en informatique) - notre adresse Email >>> geoferlebon@hotmail.fr <<< cliquer pour contact direct.
FIN de ''Je suis fier de mon travail sur internet''

===============================================================================================================================================================
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW=====================================================================================================================
((1jdps))=====================================================================================================================================================
UN JOUR DE PASSé - C'EST UN JOUR DE GAGNé
WWW
De l'auteur inspiré par Charles Baudelaire :
"" Un jour (une semaine...une année) de passé (dans la joie l'amour l'amitié) c'est un jour (une semaine...une année) prélevé, gagné sur les longues et tristes attentes de l'éternité""----
Une nuit qui vient de s'achever (dans un bon lit bien douillet) c'est un peu de prélevé, de gagné sur les temps interminables et glacés des ténèbres éternels
==========================================================================================================
=====================================================
===============================================================================================================================================================
((lfbfslfcrb))==================================================================================================================================================
C'est probablement la première qui s'est penchée sur votre berceau ?
A leur naissance une fée bienfaisante -- (jeune splendidement vêtue et coiffée, tout sourire dans un visage hyper avenant)--s'est penchée sur leur berceau pour, avec sa baguette magique, les combler de tous sortes de bienfaits sous une pluie de brillantes étoiles de toutes les couleurs. -- ((RIRE   : c'est mon cas))     
   ((Pour d'autres, c'est la fée Carabosse -- (vieille, courbée sur un bâton noir, habillée de noir, visage ingrat, regard sombre) -- qui a officié, avec cette fois une pluie ... de maléfices)). ((RIRE : Ce n'est pas mon cas))
=================================================================================================================================================================
================================================================================================================================================================
((ltnsmltnsmltn))===================================================================================================================================================
LE LATIN - LE
LATINISME
La langue latine (--A--) -- Celle de Ciceron  ((Cicéron Marcus---Ecrivain latin né en Italie le 3 janvier en 106 avant J.C.-- ''il y a plus de deux mille ans !!!'' assassiné à 62 ans)).
(--A--) et les  caractères latins ont vocation à l’universalité. Les deux, la langue latine et les caractères latins (avec le grec) sont l’expression de notre culture chrétienne ----------- Quelques citations latines, mots latins   MEN SANA IN CORPORE SANO--------CONDOMINIUM---QUORUM---MALUS---BONUS---PRORATA TEMPORIS---SINE QUA NON---ERRARE HUMANUM EST---FLUCTUAT NEC MERGITUR---LABOR OMNIA VINCIT IMPROBUS---si vis pacem para bellum----VENI VIDI VICI = ''Je suis venu, j'ai vu et j'ai vaincu -- paroles de Jules Cesar à la fin de la conquête de la Gaule par l'armée romaine -- Sont restées le symbole d'un succès foudroyant -- (La Gaule,ancien nom de la France. Ses habitants les Gaulois) ---etc…etc.…Il en existe des centaines encore en usage (voir Wikipedia)--et des milliers d’autres qui constituent l’étymologie (l’origine) essentielle des vocabulaires de nos pays occidentaux de culture anglaise et française (mais pas seulement)--------J’ajouterai en prime quelques prières latines  AVE MARIA GRACIA PLENA---PATER NOSTER QUI ES IN CELIS PANEM NOSTRUM QUOTIDIANUM DA NOBIS HODIE--DOMINUS VOBISCUM—ET CUM SPIRITUTUO---(ET) DIMITTE NOBIS DEBITA NOSTRA---SICUT ET NOS DIMITTIBUS DEBITORIBUS NOSTRIS--- SALVE REGINA MATER MISERICORDIE-----CREDO IN UNUM DEUM  PATREM OMNIPOTENTEM  FACTOREM COELI ET TERRAE ---VISIBILIUM OMNIUM  ET INVISIBILIUM — (ET) NE NOS INDUCAS IN TENTATIONEM - pour en arriver à  cette si belle prière latine que je vous ai transmise à l’occasion de Noël.
« AGNUS DEI QUI TOLLIS PECCATA MUNDI DONNA NOBIS PACEM » -- fin de latinisme ---FIN---

- Nous souhaitons à tous tout le meilleur possible. Georges Fernand Lebon (geoferlebon en informatique).
==================================================================================================================================
==================================================================================================================================
XXX---XXX--- XXX--- XXX--- XXX--- XXX--- XXX--- XXX--- XXX ===============================================================================
==================================================================================================================================
((trsm))============================================================================================================================
DU TOURISME UN PEU PARTOUT DANS LE MONDE
il s'agit de la longue période de ma vie (65 années) qui a suivi mon retour d'Extrême-Orient après trois ans de vie non stop en Indochine (3 ans sans revenir dans mon pays !!!)-C'était en 1950 en avril et je me suis marié la même année le deux septembre.
__Unique OBJET de ce courrier-- Souligner la vie hors du commun que j'ai permis de vivre à mnp, vmgm pendant plus de 65 ans de 1950 à 2015
-Sous l'angle du tourisme distractions, visites,voyages,séjours -- ((un Nième record qui va encore générer chez certains (certains = pas tous fort heureusement) DE L'AMERTUME SINON DE LA JALOUSIE - SVP aller à repères (l)jls et (p)sp et pour revenir ici cliquer (t)rsm))
WWW-------------------------------------------------------------------------------
(((Sous l'angle professionnel
je pense que vous savez bien que nous avons habité sept ans en Afrique, 15 ans en Océanie et un an en Amérique. Avec tout ce que cela comporte de sites touristiques d'excursions, de visites, de traversées maritimes, de très longs voyages aériens (des centaines d'heures de vol--jusqu'à un tour du monde d'Est en Ouest, Paris-Paris via l'Amérique, l'Océanie et L'Asie))).
__ Une première affirmation importante: vmgm et moi, partis très souvent-très longtemps-très loin, NOUS SOMMES TOUJOURS REVENUS à notre point de départ DANS NOTRE REGION à savoir Paris, la ville de naissance de vmgm et de notre fille, ma patrie d'adoption où j'ai passé toute mon adolescence (de 10 à 17 ans) et une partie de ma vie d'adulte jusqu'à maintenant (années 2010)
__vmgm épousait un militaire-probablement en toute connaissance de cause- c'est à dire avec ce que cela implique à savoir : Un militaire de par sa destinée est appelé à ne jamais demeurer longtemps au même endroit--comme on dit dans le métier -à ''changer de garnison'' . Et bien c'est ce qui s'est effectivement produit. Deux ans après une vie de jeunes mariés à Paris-Saint-Ouen, c'était le départ en Provence-puis Orléans, puis .......se rendre à geoferlebon.com/unsautdanslanuit-50ans ainsi qu'à geoferlebon.com/nosprincipauxanniversairesetgrandsevenements
__ 2 septembre 1950 : jalb avec l'approbation sans aucune restriction de ses parents-unissait sa vie à celle d'un militaire. Il fallait bien entendu en prévoir et en accepter les conséquences. Soixante cinq ans après, il était tout de même un peu tard pour le regretter !!!!! ((Il s'agit là d'un autre sujet de notre vie commune))
WWW==========================================================================================================================================================
___Allons à l'OBJET : Ce que vous savez beaucoup moins sinon pas du tout, ce sont de merveilleux et longs voyages exclusivement touristiques dont j'ai fait profiter vmgm- Toujours dans les plus beaux hôtels, motels, résidences de luxe--avec location de voitures et,avec une importante et rare caractéristique : >>> toujours en des durées allant de un à......6 mois !!!
En voici quelques uns parmi des dizaines d'autres notamment dans tout le Sud de la France-de Biarritz (Atlantique) à Menton (Méditerranée) via Perpignan, Marseille, Toulon, Cannes, Antibes, Cagnes Sur Mer, Saint Laurent du Var, Nice, Villefranche Sur Mer, Monaco, Menton.............Rien qu'en la seule Provence nous avons passé des vacances sur 25 places différentes (sans compter les hôtels)--(((La Provence !! se rendre à repère (l)pvc--((t)rsm pour revenir dans le présent texte)) :
De grands et longs voyages touristiques
__En août et septembre 1956, de Orléans,via l'Espagne, Gibraltar et Tanger, nous sommes allés au Maroc jusqu'à l'Ourika au Sud de Marrakech, à la porte du désert--Aller Retour en voiture (5000 km). Nous y avons rencontré René (votre (grand) oncle) et son épouse qui habitaient à Casablanca.
--De début 1957 à fin 1963 , nous avons vécu en Afrique sept années non stop dont deux en Afrique du Nord, deux au Sahara et --trois en Afrique Equatoriale sans rentrer en France--
__En 1977 juillet et août, sur sept semaines dans tout l'Est du Canada et des Etats Unis, du Nord au Sud de Toronto à Key West. ((Quand nous étions en Floride, nous y avons fait venir notre fille et lui avons fait visiter Disneyworld, Sea World, Cypress Garden, l'Everglade National Park...sur plusieurs jours. Puis la Louisianne avec New Orleans-Canal-)). De Orlando c'est en train que nous avons rejoint New York en vue de notre retour à Paris.
__En juillet Août 1979 ce fût Hawaii. sur sept semaines nous visitions tous les sites de l'île d'Oahu, Honolulu,Waikiki, plusieurs fois le tour de l'île--puis celle d'Hawaii la plus étendue. Excursions en montagne.
__En 1994, sur 30 jours, du 20 juillet au 18 août, dans notre Mercedes hyper-confortable, nous deux avec notre fille, notre petite fille, Marc, Eric, Luc et Jerome avons fait une belle et longue balade qui nous a amené d'abord en Bretagne puis, via l'Île de France, dans le Sud Ouest de la France : En Bretagne à Saint-Guenolé chez Betti et Philippe ---à Disneyland ((deux jours). Sur le parking Disney, la seule fois où nous avons couché ((à.....HUIT !!!)) dans le motorhome !!! (nous y avons subi un violent orage)).---à Beaucham chez Brigitte et Christian----Au Futuroscope à Chasseneuil-Jaunay-Clan, au Nord de Poitiers--Enfin en point d'orgue, l'apothéose : Le Gouffre de Padirac ---les surplombs de Rocamadour, des sites touristiques de réputation mondiale.
__Année 1997 juillet Août sur huit semaines de voyage aller et retour entre Milly La Forêt et le Cap Nord, 10.000 Km dans un motorhome hyper-confortable avec Eric et Luc. geoferlebon.com/nosprincipauxanniversairesetgrandsevenements repère capnor
--En février mars 1999-sur quatre semaines--venant de Tahiti, nous étions en Vacances dans l'Andalousie-----(((Nous y avons fait venir notre fille mais hélas,le 18 février, elle a dû rentrer au Canada précipitamment pour cause de très mauvaises nouvelles de son mari)))-----Le 8 mars, d'Andalousie, nous sommes retournés au Maroc,toujours en voiture, mais cette fois vers l'intérieur avec en point d'orgue une visite de la grande Médina de Fès, la plus vaste du monde -Ses 'Portes'-Ses mosquées dont une à trois cents colonnes. La (très) vieille ville médiévale avec ses milliers d'échopes et leurs artisans de tous les métiers. Une vie hyper active, la fourmilière humaine, dans un labyrinthe d'étroites ruelles (dix mille) entrelacées----A visiter avec un guide sauf sens de l'orientation mais alors fortement développé.
__Fin1999-début2000, sur six semaines --tout l'Ouest des USA, de Los Angeles,San Francisco jusqu'à Seattle--Vancouver--puis, en Greyhounds, tout le Canada d'Ouest en Est via Vancouver Island, Les Rocheuses avec Jasper, l'Alberta avec Edmonton, Calgary-- La Sask avec Regina, Le Manitoba avec Winnipeg. Enfin l'Ontario Toronto mais via les USA (Minneapolis,Warroad,''Eau Claire'' !!! Chicago, Detroit)
_En sens inverse, d'Est en Ouest-de Toronto à Vancouver, en train avec voiture panoramique et salon particulier--Puis de nouveau en train (Amtrack) 1ère classe de Seattle à Los Angeles ((long séjour à lax-Poussé jusqu'à Long Beach en métro)) via San Francisco (le Cable car, Fisherman Wharf. Retour chez nous à Tahiti.
__En 2004 et en 2005, deux voyages dans la Nouvelle Calédonie et ses îles pour un séjour total de .....quatre mois !!!
__Année 2005- sur cinq semaines dans toute l'Australie sur plus de 10.000 Km-d'Est en Ouest et du Nord au Sud (Sydney, Adelaïde, Perth, Melbourne, Cairns)
__A cheval sur 2005 et 2006 sur sept semaines au Viet Nam--du Sud au Nord en avion. Arrivée à Saigon et départ de Hanoï-Hébergés dans les plus beaux hôtels--De Saïgon (Le Sheraton) de Hanoï (Le Métropole)
__En 2015 nous sommes partis sept mois non stop dans l'Est du Canada à Halifax (Nouvelle Ecosse) mais cette fois,ce n'était pas pour faire du tourisme mais pour aider notre petite fille ((qui attendait son troisième enfant)) et vivre avec nos arrières petits enfants 24h/24 7j/7, avec eux, chez eux.-
((En plus moi même skié dans les plus grandes stations de sports d'hiver des Alpes et de la Haute Provence et effectué cinq stages dans les quatre plus grandes écoles de voile de France dont ''Les Glénans))
-CONCLUSION : Toute cette liste n'est qu'un aperçu de la vie que j'ai permis de mener à vmgm--Il me semble alors difficile (pour ne pas dire impossible) de faire mieux en matière de tourisme, visites, d'excursions, de toutes sortes de voyages, loisirs..........bref, DE VIE AGREABLE--même sur toute une existence de vie terrestre. Comment dans ces conditions penser un seul instant---comme l'écrit mnp--que je suis "mentalement malade'' !!!---qu'il faut , prier pour moi !!! avoir pitié de moi !!!.....etc.....Se rendre à (q)sdf
>>>> Nous sommes en 2017 l'année de mon entrée dans mes 90 années d'âge. je me sens encore capable, à tous points de vues, de repartir pour de nouveaux et lointains horizons Par exemple partir aider l'un d'entre vous pendant sept mois non stop exactement comme je l'ai fait (en 2015) en Nouvelle Ecosse ---FIN--- de notre vie vue sous l'angle du tourisme.
-Joachim du Bellay (1532)
"""Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Ou comme cestuy là qui conquit la Toison
Et puis est retourné plein d'usage et raison
Vivre entre ses parents le reste de son âge""''
=
===============================================================================================================================================================
===============================================================================================================================================================
dbmsm-Pour d'autres pages de notre website, rechercher (d)bac sans les ( )
WWW----------
LE MONT SAINT MICHEL
 
TOUTE SA MAJESTE--SA SPLENDEUR--SA GRANDEUR--""LA MERVEILLE DE L'OCCIDENT""
Par Georges F Lebon-geoferlebon en informatique-Notre adresse >>>>geoferlebon@hotmail.fr<<<<Cliquer pour nous contacter directement.
Dans le texte pour revenir au commencement,taper dbmsm--Des photos à (d)bpmsm
         Par l'originalité de son site,la beauté de son architecture,le Mont Saint Michel est la principale curiosité monumentale du monde. Cette architecture dont les prémices remontent au 8ème siècle soit à quelque 1300 ans-Il s'appuie sur un îlot rocheux de près d'un kilomètre de circonférence--Surgit d'une immense baie à laquelle il a donné son nom--S'élève à 8O mètres au dessus du niveau de la mer (sans compter la statue or de l'Archange Saint Michel qui culmine au sommet de la basilique)--Se trouve rattaché au continent par une digue insubmersible construite en 1879-
Heureux pays qui possède une telle merveille-universellement connu depuis tous les continents de notre planète dont il attire le plus fort potentiel annuel mondial de visiteurs et de de touristes.
.A l'époque des grandes marées,le spectacle du flux est spectaculaire. L'amplitude maximum de ses marées (13m50) est la plus grande d'Europe.(Les marées ? : Se rendre ci-dessous à ''4°/ Le "MONT" vu du côté de la mer-ou taper (l)mr)
  Au XXIème siècle,le MSM perpétue sa tradition millénaire d'accueil.
WWW
. 1°/ "LE MONT" vu du côté pratique :
  Environ une demi heure avant d'arriver par la route, on commence à apercevoir ""LE MONT"". En arrivant sur la commune de Pontorson,enceinte du Mont,on aperçoit deux indications--Fléchage à gauche pour les cars de touristes---à droite pour les voitures de tourisme---Presque aussitôt des agents en gilet jaune vous prennent en charge pour vous garer--Le mieux est de tomber sur un stationnement le plus loin possible vers les bâtiment d'accueil  (= vers l'emplacement de départ des navettes,vers le Mont)-afin de perdre le moins possible de temps marcher à pied. Selon son éloignement dans le parking général, il faut compter entre sept et dix minutes pour arriver à la station de départ des navettes prix du parking 12 euros ttc. (inclus dans le prix si vous séjournez dans un hôtel--Ils (les hôtels sauf ceux du Mont proprement dit) disposent tous de leurs propres emplacements de parking. Les hôtels du Mont disposent d'un parking particulier à quelque trois minutes des navettes)
  Les navettesLe MONT(msm) mettent sept minutes avant de débarquer leurs passagers...à environ 400 mètres de l'entrée du Mont !!!--((dans un environnement de travaux désagréable (visuellement et accoustiquement)).....(a)
  ((Mais dont le but (de tous ces travaux véritablement babyloniens,cyclopéens) est de substituer à l'actuelle digue en remblai crée en 1879 (qui en phase finale sera détruite)--une liaison sur pilotis qui à l'horizon 2015--sera insubmersible par coefficient de marée maximum (La vieille digue l'a toujours été)--permetra au Mont de redevenir une île stricto sensu et surtout à la marée de mieux se répartir tout autour du Mont, voire selon les vents de tourner autour du Mont--tout en luttant plus efficacement contre l'ensablement. Cette réinsularisation du Mont enlèvera au barrage édifié sur le Couesnon une partie de son utilité qui consistait, par des lâchers d'eau massifs, à désensabler le Mont)).
  .....(a) Pour l'heure,ces trajets à faire à pieds-à la fois au départ de parking général-et à l'arrivée au Mont-sont assez pénibles,essentiellement pour les personnes âgées, les couples avec poussette, les handicapés et...pour tout le monde quand il pleut ! (= l'horreur absolue). Comment l'autorité du Mont, ces ingénieurs,techniciens,responsables décideurs...n'ont-t-ils pas prévu de pallier de tels désagréments imposés à des centaines de milliers de touristes qui font vivre le Mont--qui les font vivre.
LES TOURISTES DOIVENT ÊTRE LA PRIORITE N°1 DANS L'ORGANISATION DU COMPLEXE MONT SAINT MICHEL
 Ils doivent être bien reçus,choyés, soignés.Nous avons quitté le Mont avec l'impression que ce n'était pas le cas. Que la priorité prioritaire, c'est le confort du personnel..
Parenthèse : Concrétement voici quelques propositions :
Les efforts que vous avez fait pour le confort des touristes sur le plan du cheminement sont insuffisants. La station de départ des navettes est encore trop loin des touristes, en particulier lorsqu'ils stationnent en partie sud et sud ouest du parking qui leur est dévolu. Il faut en créer une autre (station) ''en plein milieu du parking".
Ah oui, il y a le hall d'exposition ! D'ores et déjà, il est très peu fréquenté. On y aperçoit des employés cachés derrière un comptoir qui n'ont pas l'air de faire grand'chose pour autant qu'ils n'ont personne à renseigner. Une salle vidéo fade où il n'y a personne. Ce hall ne sert à rien, personne n'y va,c'est de l'argent jeté par la fenêtre. J'ai résidé en hôtel et c'est par pur hasard que je l'ai connu.Les 'hôtels' n'y vont pas.Les cars de tourisme n'y envoient pas leurs clients et pour cause et c'est cela qu'il vous faut bien comprendre : Vos visiteurs viennent pour se rendre au MONT, pas pour visiter une exposition (au demeurant assez minable)--Pas pour perdre du temps à cheminer à pied pour atteindre qui, une navette, qui l'entrée du Mont.). Nous pensons beaucoup à tous ces gens de notre planète qui n'ont pas et de loin-comme nous Français-de longues vacances payées ; certains n'ont que huit jours par an. Alors je vous en prie Messieurs, c'est surtout à vous de penser beaucoup à eux.
   Nota : Ce ne sont certainement pas des Asiatiques qui vont à pied au Mont. Seuls des Français peuvent se permettre ce luxe.
Deux suggestions concernant les 400 mètres-----qu'il faut parcourir à pied dans le bruit des travauxx, sur un chemin qui zigzague à travers les chantiers, souvent sous la pluie------entre l'arrêt des navettes et l'entrée du Mont.
A/ Les gens âgés, les poussettes cheminent difficilement, parfois sur des cailloux,des rochers,des dénivelés, bref on ne devrait pas accueillir les gens dans de telles conditions. RESPECTEZ-NOUS : Faites nous un chemin correct; plat avec un sens aller et un sens retour (Il est des endroits où l'on doit se céder le passage les uns les autres)
B/ En attendant que la liaisons soit réalisée dans un avenir tout de même assez lointain (horizon 2015 ! c'est loin) construisez-nous un passage protégé du vent et surtout de la pluie.
 Autres observations : Indications routières. Ah pour arriver au Mont se garer, alors là pas de problème. Mais pour repartir alors là aucun panneau. Lorsque nous avons quitté notre hôtel dans le 'Centre de vie' nous devions prendre la direction de Caen. Aucune indication. Nous avons continué tout droit alors que nous devions tourner à gauche, puis à droite. Le gilet jaune en place à côté de parking des handicapés en a assez de répéter toujours les mêmes réponses aux mêmes questions--AUCUN PANNEAU--J'ai rencontré des gens excédés par le manque d'explications. Je leur ai répondu <<Allez chez Disney, vous serez mieux servis>>
___Effectivement, on ne donne aucune information aux visiteurs. Exemple : Ce cheminement lamentable avant d'arriver au Mont : AUCUNE EXPLICATION à ces désagréments, aucune excuse. Ce seraient des animaux qu'il faudrait canaliser que l'on ne s'y prendrait pas autrement.

Le nombre de postes pour payer son parking est insuffisant : En fin de journée il y existe de longues files d'attentes. Les touristes devraient pouvoir payer leur parking sans avoir à  'faire la queue'
WWW
Reprenons ''Le Mont vu du côté pratique"
:
Quelque trois minutes après son départ, la navette fait un arrêt dans ce que l'on peut appeler ''Un centre de vie annexe'' qui donc s'intercale entre les quatre enceintes parkings (b) et Le Mont (à trois minutes de navette) . Noter que l'on peut se rendre au Mont à pied ou à bicyclette (deux km avec piste cyclable).
 Se trouvent dans ce 'Centre de vie'  :
  Un super-marché avec tout ce que l'on peut imaginer de toutes sortes de souvenirs, des habits pour enfants et pour adultes-genre 'marinière',du linge de table,de toilette, des boissons alcoolisées, du cidre, beaucoup de gâteaux, galettes, palets en emballage simple, en jolies boîtes métalliques.... tout, absolument tout estampillés bien sûr ''Mont Saint Michel'' (a) ((Il y a même un rayon d'alimentation avec du pain,le seul article à ne pas être estampillé msm (rire))
  Cinq hôtels dont un de la chaîne 'Mercure'--tous bien pourvus en emplacements de parking --Des lieux de restautation--gastronomiques, le ''Pré salé'' de Mercure par exemple qui vous servira et pour cause...du mouton, de ce bon agneau du MSM à la viande iodée,salée dont vous ne retrouverez le goût nulle part ailleurs)--Quelque dix resto's classiques--Des créperies avec 'bolée' de cidre--((Spécialités locales en dehors du mouton de pré-salé : les poissons de la baie et les fruits de mer)--De la restauration rapide pour ceux qui ne disposent pas du temps nécessaire à la restauration classique,traditionnelle (Apéritif,boissson,entrée,plat,dessert,café,pousse-café) -- Des stands sous toile qui vendent également des souvenirs... mais où nous y avons trouvé les prix un peu plus élévés qu'ailleurs--Un terrain de camping bien engazonné qui dépend d'un hôtel qui loue ses emplacement vingt deux euros par jour-électricité comprise,taxe en sus.
WWW
  ""LE MONT SAINT MICHEL""
(a) On ne voit que lui dans la réalité,dans le paysage, c'est le mieux. Mais on le voit aussi en images-C'est le bien -Partout-Sous tous les formats-sur les plus petits objets (porteclés,crayons,médailles...) jusqu'aux plus grands (vêtements,linge,bâtons de marche...)---On le voit dans les hôtels, dans les chambres-On le voit--toujours en images--par tous les temps quand bien même les nuages n'en laissent apercevoir qu'une partie. (Au Mont Saint Michel, le pire n'existe pas)
(b) Entre le parking général et le départ des navettes s'intercalent des parking particuliers---Pour handicapés---Pour les clients des hôtels du Mont proprement dit---Pour le personnel qui travaille dans l'enceinte du Mont .
WWW
2°/ "LE MONT" vu du côté commercial :
A nous touristes, il est fait au maximum appel à notre porte-monnaie,à notre portefeuille...et à notre carte de crédit. Un véritable mercantilisme exacerbé au plus haut point. Mais attention : C'est tout à fait normal : Pour maintenir sa pérennité,le MSM requiert d'importants et dispendieux travaux qui nécessitent de gigantesques et coûteux échaffaudages acrobatiques... pour sans cesse réhabiliter la falaise,les remparts...pour lutter contre les ennemis du MSM que sont le sable,le sel,le vent, la pluie,les embruns,les attaques des marées montantes (deux fois par jour elles partent à l'assaut du Mont. Avec une force inouie,elles tendent à le miner à sa base...). Nous pensons aussi à ce qu'il est difficile d'appeler 'une ennemie', la végétation. Dans certains cas c'est une plaie dès lors qu'il s'agit de bâtiments. C'est bien connu : En sous-sol, les racines sont plus fortes que l'homme.Rien ne leur résiste.Elles traversent,elles soulèvent,elles descellent,elles détruisent...Nous pensons que pour le Mont,l'autorité compétente ne fait pas suffisamment à ce sujet.Le Mont n'a pas (du tout) vocation à être un jardin et la végétation ne doit y être admise que dans la mesure où elle ne nuit pas aux oeuvres vives du Mont, naturelles, ou créées par l'homme.
ATTENTION : Que le maximum de l'argent récupéré avec le tourisme soit dévolu à l'entretien du Mont......et ne s'égare pas dans les poches de quelques petits malins pour ne pas dire d'individus peu scrupuleux.(Pour mémoire ce grand patron de ''La recherche contre le cancer'' qui sur le compte de l'argent collecté menait un train de vie...de roi du pétrole) Les fonds collectés à la Basilique et à Saint-Pierre le sont-ils de manière satisfaisante ?
Au Mont Saint Michel,les sommes en jeu,considérables,doivent susciter bien des fantasmes !
WWW
 3°/ "LE MONT" vu du côté cultuel et culturel :
(Le culturel et le cultuel sont indissociables l'un de l'autre)
 Tout à fait aussitôt que l'on franchit l'entrée du Mont----on ne voit.même pas le bureau du tourisme qui est caché à gauche, à peine le canon à droite----on est très vite aspiré par "La rue" et son mercantilisme forcené.On est invité à 'faire des emplettes', à dépenser le plus possible. Bon, d'accord ; Consommer, faire des emplettes,après tout ça fait partie du programme.
WWW                
Mais cela ne doit pas occulter l'existence du MSM en temps que HAUT LIEU DE CULTE ET DE CULTURE
.
  On se trouve dans "La rue" ; ses hôtels,ses restaurants,ses commerces, on achète, on prévoit d'acheter un peu plus tard (pour ne pas trop se charger)-au retour par exemple-- "Acheter au retour" ! Oui,car il faut continuer, dépasser 'la rue',s'attaquer aux escaliers,visiter les musées, aller allumer une chandelle à Saint Pierre,se rendre au vieux cimetière où repose Madame Poulardla célèbre dame qui a inventé la fameuse omelette (qui porte son nom 'Ad Vitam Eternam' véritable 'Marque déposée' et dont la recette est tenue secrète)  
  Ce n'est toujours pas suffisant :  Il faur gravir les marches qui mènent à la Basilique (a) juchée au sommet du Rocher et qui pointe vers le ciel la statue or de L'Archange Saint Michel....(a).
((Vous serez sollicités par des urnes officielles,avec ou sans cierge,avec ou sans chandelle, n'hésitez pas à donner. Vous pouvez même glisser un chèque. Si vous laissez votre adresse il vous sera délivré un reçu qui vous permettra de bénéficier d'une remise d'IRPP de 50% de votre don scriptural))
 ....Fondé selon la tradition à la suite de trois songes qu'eût en l'an 708 Saint-Aubert évêque d'Avranches,Le Mont fût dès son origine un grand centre de pélerinage.Le précurseur en quelque sorte de celui de Saint Jacques de Compostelle.
Avant l'an mil fût élevée l'église préromane.
Au XIème siècle,l'église abbatiale romane fût fondée sur un ensemble de cryptes,au niveau de la pointe du rocher et les premiers bâtiments conventuels furent accolés à son mur nord.
Au XIIème siècle,les bâtiments conventuels romans furent agrandis à l'ouest et au sud.
 Au XIIIème siècle,un donation du Roi de France Philippe Auguste à la suite de la conquête de la Normandie,permit d'entreprendre l'ensemble de LA MERVEILLE : Deux bâtiments de trois étages,couronnés par le cloître et le réfectoire.
 Au XIVème siècle,la guerre de cent ans rendit nécessaire la protection de l'abbaye par un ensemble de constructions militaires qui lui permit de résister à un siège de trente ans.
Au XVème siècle,le choeur gothique flamboyant remplaça le choeur roman de l'église abbatiale.
 Enfin, jusqu'au XVIIIème siècle,s'est poussuivie la construction des logis abbatiaux qui composent la façade sud de l'abbaye.
 Transformée en prison de la Révolution au Second Empire,l'abbaye est confiée depuis 1874 au Service des Monuments Historiques et ouverte au public toute l'année Non Stop.
Depuis 1969, une communité monastique y assure une présence spirituelle permanente. Des bâtiments leurs sont réservés.
 Du XI au XVIème siècle,la visite de l'abbaye se fait en visite libre ou sous la conduite d'un guide ou d'un conférencier des Monuments historiques.Elle permet de comprendre la vie religieuse à travers mille ans d'architecture.Les Fraternités Monastiques de Jérusalem y assurent une permanence de prières. Dans cette cité médiévale,les hommes et les femmes maintiennent la tradition des boutiquiers du Moyen âge qui depuis mille ans sont au servce des visiteurs et des pélerins en quête d'un souvenir (cuivres, poteries, faïences) de leur passage dans ''La Merveille de l'Occident''
 A l'entrée,la porte Bavole construite par Gabriel du Puy en 1590,puis en suivant,la Cour de l'Avancée.A gauche,le Corps de garde des Bourgeois (début du XVIème siècle) actuel Office du tourisme.A droite, les'Michelettes' bombardes anglaises récupérées en 1434.La95Porte du boulevard (fin du XVème).Le boulevard ou barlbacane avec ses embrasures et ses meurtrières.La Porte du Roy dont la herse est visible.Au dessus de cette porte,le Logis du Roy,actuelle mairie.La maison de l'Arcade à droite,pittoresque construction à pans de bois.La maison de l'Artichaut qui enjambe la rue.La maison de la Sirène.L'église paroissiale commencée au XIème et achevée au XVIIème avec ses fonts baptismaux, sa statue d'argent de Saint Michel et son chevet enjambant la rue.Enfin commence l'escalier du 'Grand Degré, dont la majesté est un prélude ''à la Merveille'', avec vue sur l'immensité des grèves.
 Les Musées situés dans le Mont font revivre l'histoire du site : scènes de reconstitutions historiques, (collections anciennes,armes,peintures,sculptures,montres) Collection unique de 250 modèles de navires anciens.
WWW
4°/ Le "MONT"  vu du côté de la mer
 (lmr)  Quelques explications pour comprendre les marées (
qui au MSM ont beaucoup d'importance)
:  Elle sont la conséquence des attractions conjuguéees du soleil et de la lune-mais à terme lunaire prépondérant. Il y a le flux (marée montante, vive eau) et le reflux (marée descendante, basse eau) L'ensemble constitue un cycle.Un cycle dure on va dire pour simplifier autour de douze heures. Mais c'est très variable et peut aller de moins de 10 à plus de 14 heures.Une marée dure en moyenne autour de 6 heures.
Les coefficients de marée s'échelonnent de 20 à 120. Ils déterminent l'amplitude qui leur est proportionnelle.Plus le coefficient est élevé,plus l'amplitude est grande,plus la mer montante s'avance vers la terre--et la mer descendante s'en éloigne---Plus il diminue, plus l'amplitude est faible,moins la mer montante se rapproche de la terre et moins la mer descendante s'en éloigne.. --Entre deux marées consécutives, le différence des coefficients est négligeable . Entre deux cycles (moyenne 12 heures) consécutifs la différence est faible 
Les marées d'équinoxes en mars et surtout en septembre sont les plus spectaculaires----((sinon les plus dangereuses lorsqu'à marée montante,elles sont aggravées par,venant du nord, le vent ou la tempête))----qui viennent taquiner le coefficient 120. Par contre à l'étale de basse mer (morte eau) de tels coefficients font le régal des ramasseurs de coquillages qui accèdent à des plages inexplorées car recouvertes par la mer depuis plusieurs semaines parfois depuis plusieurs mois.
Les coefficients : 120 = marées d'équinoxes,extraordinaires, de vive eau---coeff 95 = de vive eau moyenne---70 = marées moyennes---45 = de morte eau moyennes---20 = de morte eau faibles
WWW
L'amplitude de marée est la différence entre les hauteurs extrêmes de la mer dans une marée. Elle peut atteindre 18 mètres à l'Est du Canada-province de la Nouvelle Ecosse,capitale Halifax, golfe du Saint Laurent.Au Mont Saint Michel, elle peut atteindre treize mètres cinquante (C'est la plus grande d'Europe)
Une ''heure de marée'' est la durée de la marée divisée par 6. On va l'appeler Hqdma pour nos calculs (et pour heure quantiitative de marée)
Il est nécessaire de savoir qu'à l'amplitude s'applique 'La règle des douzièmes' : 1-2-3-3-2-1 c'est l'ordre de marche de l'amplitude pour une marée. Un douzième est égal à l'amplitude divisée par douze.On va l'appeler D pour simplifier.
Cette régle des douzièmes implique qu'en marée montante, à partir de l'étale de basse mer,la hauteur de la mer augmente de 1D pendant la première Hqdma, de 2D la 2ème, de 3D la 3èm, de 3D la 4ème......pour finir par augmenter de 1D pendant la 6ème Hqdma jusqu'à l'étale de haute mer
En marée descendante, c'est aussi 1-2-3-3-2-1 mais bien sûr il s'agit alors de diminution de la hauteur de la mer..
.
En Manche Atlantique il existe deux cycles par 24 heures mais au point de vue horaires ce n'est pas régulier non plus.Les journaux vous indiqueront,les bureau de tourisme vous fourniront les données éphémérides (horaires, coefficients) des marées qui sont éditées par le Bureau National des Longitudes et des marées.  (suivant des calculs très compliqués)
.
    Randonnées sur la grève : A la mer,comme à la montagne, il n'y a ni règlement, ni règles officielles pour les parcourir (Les puristes pensent que ces domaines doivent rester des espaces de liberté)  C'est à chacun de calculer le lieu, le moment à partir duquel il ne doit pas prendre de risques pour lui-même certes ; mais aussi pour les autres et notamment pour le personnel des organismes de secours.Il faut savoir faire demi-tour---avant qu'il ne soit trop tard.
.
  Très important : Tout visiteur qui désire s'éloigner du Mont par la grève doit : 
1/ Être en possession des horaires et des coefficients de marées. et s'enquérir de la météo, de la vitesse du vent et de la visibilité.  Ces renseignements sont donnés par les bureaux de tourismes (où ils sont en général affichés,visibles de l'extérieur)
2/¨Appliquer la règle des douzièmes. En particulier, par marée montante,avoir en ligne de mire la survenance des 3ème et 4ème Hqdma au cours desquelles la hauteur de la mer peut (au Mont Saint Michel) augmenter .....de plus de 6 mètres 50 en deux heures !!! et-----compte-tenu de la grande distance que dans la cas particulier de la baie du Mont Saint Michel il parcourt-----le flot s'avancer à la vitesse d'un cheval au galop. Un exemple à 4/ ci-dessous. 
 3/ Disposer d'un téléphone portable et d'une montre.
WWW
CALCULS DE MAREES
 Légende  :   Hmab = heure de marée basse---Hmah = heure de marée haute---Ddmar = Durée du marnage,de la marée, ordre de grandeur 6 heures)---Hddmo = heure de départ du Mont---Hqdma = Heure quantitative de marée ( ordre de grandeur une heure)---D = 1 douzième d'amplitude---Ttdr = Temps total disponible de randonnée. Renvoi (a) juste ci-dessous.
 Renvoi (a)  Si en randonnée on s'est systématiquement éloigné du Mont, ce Tddr, il faut le diviser par deux,moitié pour l'aller, moitié pour le retour.  
WWW
  4/ Exemple en cas de marée est montante Le plus dangereux.
Tddr à partir de Hddmo = Ddmar moins (Hddmo - Hmab)   moins 4 fois Hqdma    moins 30mn de sécurité
soit avec des exemples chiffrés : Hmab : 15h30---Hmah : 21h54---Hqdma = 6h24 : 6 = 1h4mn---Hddmo :16h30---
Ttdr = 6h24 - (16h30 - 15h30) -(Hqdma x 4) - 30mn = 6h24 - 1h - 4h16mn - 30mn = 38mn (à diviser par deux ((Renvoi (a) ci-dessus))
WWW
 5/ Exemple en cas de marée descendante, celui qui est recommandé car celui qui offre le plus long Ttdr.
Ttdr à partir de Hddmo  :  (Ddmar x 2) moins (Hddmo -Hmah) moins (Hqdma x 4) moins 30mn de sécurité
soit avec un exemple chiffré : Hmah :15h30---Hmab : 21h54---Ddmar : 6h24---Hqdma : 1h4mn---Hddmo :16h30
 Ttdr = (6h24 x 2) - (16h30 - 15h30) - (1h4mn x 4) - 30mn = 12h48 - 1h -4h16 - 30mn = 7 heures 2 minutes (à diviser par deux ((Renvoi (a) ci-dessus))
WWW
  6/Au Mont, les randonnées de grandes longueurs et de grandes durées...(seulement possibles en marée descendante, entamées le plus près possible de l'heure de marée haute)...ne doivent être entreprises que par des groupes, au minimum deux ou 3 personnes---en bonne forme physique-parfaitement entraînées-pratiquant la marche à pied ou un exercice physique régulièrement. Idéal : les clubs sportifs. 
  Un plus : Se munir d'un bâton de marche (Il y en a au super-marché du Mont)
      Un groupe de randonneurs qui envisage de s'éloigner du Mont par la grève dispose, à partir de la prochaine heure de marée haute d'un Ttdr (temps total disponible de randonnée aller et retour) de  :   (Hqdma x 8) - 30mn   En clair, diviser le durée de la marée (Hqdma,ordre de grandeur 6 heures) par 6, multiplier le résultat par 8 et enlever 30 minutes. On doit obtenir un temps Ttdr d'un ordre de grandeur de 7h30 ((Renvoi (a) ci-dessus)
    On ne doit pas jouer au plus malin ni au plus fort avec la nature. C'est particulièrement vrai au Mont Saint Michel.  
UN BON BOL D'AIR DE LA BAIE DU MONT SAINT MICHEL!Rien de tel pour recharger les batteries
Georges F. Lebon ((geoferlebon(gflb) en informatique)) geoferlebon@hotmail.fr
Pour revenir au commencement,rechercher (d)bmsm-sans les parenthèses-----((fnmsm1))
((dbpmsm))
Le MONT(msm)  mlm  mlm Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm) Le MONT(msm) Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)  Le MONT(msm)    Le MONT(msm)  Le MONT(msm)    Le MONT(msm)  ((fnpmsm))

Fin de Mont Saint Michel--((fnmsm)) -- Par Georges F.Lebon geoferlebon en informatique
========================================================================================
=========================================================================================
 cidessous de belles images de la Polynésie Française.
tahi   tahi   tahi                                             
tahi   tahi   tahi    
tahi   tahi   
===============================================================================================================================================================
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW=================================================
DEUX MERVEILLEUSES ET FIDELES COMPAGNIES

((dme&fcpgfcpg-dmetfcpg-dmvlcpgdmvl&fdcpg))=====================================================================================================================
Deux merveilleuses et fidèles compagnies :
__ Nous tenons un régistre-journal depuis plus de 65 ans. C'est un gros livre de 630 pages format 36/25 relié or à notre nom où nous pouvons toujours retrouver la chronologie de nos tribulations à travers le monde. En plus du classement chronologique, il y a un classement alphabétique, une mine de renseignements de tous ordres, la liste complète des 2500 journées passées 24/24 en hôtellerie de plein air, des histoires de la plus douce à la plus salace, des statistiques etc... il y a un peu de tout dans ce livre.
  Il sert aussi d'album pour des photos très anciennes et tous nos proches, grands-parents, parents, frères et soeurs, (petits et arrière petit) enfants y ont leur place.
  Notre livre-journal, en anglais "logbook", est un merveilleux et fidèle compagnon, sexagénaire, qui ne nous a jamais quitté depuis sa naissance le 1er juillet 1945 alors que nous avions à peine 18 ans. Il est en quelque sorte une annexe de nous-même, une sorte de sosie.
  Il est en permanence à nos côtés et nous accompagnera jusqu'à notre dernière demeure (notre épouse n'en est pas jalouse (rire). Et pour cause : Elle est UNE encore PLUS MERVEILLEUSE ET FIDELE COMPAGNE  (Depuis plus de soixante dix ans).
 
 C'est un 1er juillet,en1945, que mon compagnon -- de 18 ans plus jeune que moi (Je serai réduit en poussières avant lui) -- est arrivé dans ma vie. Il m'a toujours suivi tout le long de mon existence, Il m'est resté-(nous nous sommes toujours restés) - fidèles l'un à l'autre ; quand bien même je me suis marié quelques années plus tard. - Je vivais à la fois avec une compagne et un compagnon - une double existence,le ménage à trois en quelque sorte, mais encore plus spécial que celui auquel on pense habituellement.
(mnat)) - MENAGE à TROIS -- HUMOUR :Nous présentons ainsi l'originalité d'avoir dans notre vie - à la fois une compagne...et un compagnon !!! (que nous avons connu bien avant notre épouse).
__C'est le ménage à trois (deux compagnons pour une seule femme) -- ce que ''les rénovateurs du code civil'' n'ont pas (encore) prévu.
Sacré Napoléon ; non seulement il n'avait pas prévu cela, mais il n'avait pas non plus envisagé le mariage de deux hommes, ou de deux femmes ... ni l'homoparentalité ... ni la GPA. 
  Napoléon, alors !

            ttti logbook                                          logbook                                                                                            Ci-dessus mon compagnon

                                                              Ci-dessous ma compagne
   jalb  jalb  jalb  jalb 

((fndmfcpg))-Fin de cet homme qui a une double vie)======================================================================
==================================================================================================================
((vruc))-------Ce qui suit m'est dicté par ma longue expérience de la vie.
-
VOUS REDIGEZ UN COURRIER : ATTENTION  : Vieil adage éternellement valable : (((dans certains cas ''spéciaux'' <<Avant de parler il faut tourner sa langue sept fois dans sa bouche))) - Et bien pour un courrier départ c’est pareil :
Quand il sent le soufre
= COURRIER AU VITRIOL -- Quand un courrier est teinté de méchanceté, d'animosité, de jalousie, de rancune ou de colère voire de haine XXXX
(((qui par définition sont mauvaises conseillères
-- N'AGISSONS JAMAIS SOUS LE COUP DE LA COLERE)))
XXXX AVANT DE L'ENVOYER
, '''il faut 1°/ tremper sa plume sept fois dans l’encrier''' ce qui permet de supputer les tenants et les aboutissants de ce que l’on écrit -- 2°/ laisser filer plusieurs jours 
_Ne pas agir ainsi peut causer d’importants dégâts -- à tel point que - en toute dernière extrémité
-- quand il s’agit d’un courrier écrit avec une plume par trop trempée dans l’acide --- il est préférable d’en remettre l’envoi à demain, puis une nouvelle fois à demain.... etc.....pour finalement-sinon le détruire-du moins l’enfuir au plus profond de ses archives. -- ((Garder son sang-froid, son self control -- Ne pas se presser -- Ne pas brusquer -- anticiper --précautions--Prudence --Tac Délicatesse -- Savoir-vivre - Non urgent - il n’y a pas pas le feu dans la maison.
ça peut attendre .....
jusqu'à un mois .....)) - Des événements peuvent survenir rapidement. Telle idée aujourd'hui valable peut très bien ne plus l'être demain, encore moins dans les jours qui suivent. La vie va parfois très vite et cela il faut l'anticiper.
NOTA : Il existe aussi des paroles assassines toujours regrettables. Mais ATTENTION : ""Les paroles s'envolent -
Les écrits restent""
Fin de <<Vous rédigez un courrier au vitriol-ATTENTION>> proposé par Georges F. Lebon geoferlebon en informatique.
SANS RANCUNE SANS COLERE ET SANS HAINE ---FIN---
==================================================================================================================
((cugtqdtr))=========================================================================================================
Edgard Faure :
'
''C'EST UN GRAND TORT QUE D'AVOIR TOUJOURS RAISON''' - ((votre serviteur ne prétend pas avoir toujours raison. Dans le cas présent (rire) ..... il est sûr de lui))
===================================================================================================================

VIVE LA FÊTE DES MÈRES

((dblfdm))WWW WWW WWW WWW WWW========================================================================================
- Les mamans à l'honneur. Amour, Tendresse, Amitié, Chaleur, Sympathie, Convivialité, Gratitude ... il y a tout cela dans notre page - Un langage du coeur et de la joie de vivre dédié aux Mamans dont c'est la fête chaque dernier dimanche de mai -- Merci de votre attention - Cordialement - Georges F.Lebon.
A l'attention de toutes celles et de tous ceux qui ont encore (ou qui n'ont plus) leur Maman
La seule fête qui concerne tous les habitants de tous les pays du Monde
En Amérique, le jour des Mamans est ''The Mother's Day''- il a lieu le 2ème dimanche de mai.
A cette occasion, nous mettons les Mamans à l'honneur. Et nous y ajoutons (ne les manquez pas) De merveilleuses histoires ''de Mamans'' >>>aller à (h))dm1, 2, 3, 4, 5 sans les ( ))
-Résultat de recherche d'images pour 'rose rouge photo'-Bouquet de roses rouges, gamme Prestige - Interflora-Résultat de recherche d'images pour 'rose rouge'-rose rouge L'AMOUR de sa Maman ne pouvait pas être mieux symbolisé que par d'aussi jolies fleurs ..... que nous vous offrons chers lecteursroses
_C’est le dernier dimanche de ce '''''Joli mois de mai que tu es charmant''''' (cette mélodie est sur google) --- C'est la Fête des Mamans- C'est ce jour-là bien sûr qu’il faut penser à sa Maman -- Quand on a la chance de l’avoir encore (et même quand on ne l'a plus)--Mais il faut aussi et surtout à cette occasion la combler d’attentions et de tendresse.
C'EST LA PLUS BELLE  FÊTE DU CALENDRIER  C'est le plus beau jour de l'année. Parce qu'une Maman, c'est ce qu'il y a de plus grand au monde ; c'est le plus noble et l'un des plus difficiles de tous les métiers du monde. Une Maman c'est elle (seul(e) qui crée la vie.
__Le Grand Maître de l'Univers a créé les Mamans pour le seconder car il ne pouvait pas tout faire à lui tout seul --- Une Maman, elle a tout ce qu'il faut, quand il faut, où il faut, avant tout le monde. Forcément puisqu'elle est une Maman. On ne peut rien lui cacher car son petit doigt lui dit tout -- Elle nous fascine. C'est pour cela qu'on l'adore.
__ Extrapolation corrélative de ''L'Art d'être grand-père'' de Victor Hugo : L'amour d'une maman, ''Chacun en a sa part et tous l'ont tout entier''
__L'amour d'une Maman -- C'est le seul amour qui jamais ne s'efface - -Et qu'au fond du coeur jamais rien ne remplace.
__C'est toi Maman la plus belle du monde - Aucune autre à la ronde n'est plus jolie.
__Ma Maman, c'est une Maman, comme toutes les Mamans, mais voilà c'est la mienne.
__"S'il te plaît dessine-moi une Maman" aurait tout aussi bien pu demander le 'Petit Prince' de Saint-Exupéry.
__Dans la vie qui nous sourit c'est Maman - Qui console et qui guérit c'est Maman.
__Une Maman est irremplaçable. Une Maman d'adoption peut se révéler une aussi bonne Maman qu'une maman naturelle - Deux mamans également-avec toutefois un léger bémo l-- L'absence d'un papa-qui pour l'enfant peut éventuellement constituer un manque pour son épanouissement (voir 1ère histoire de Maman juste ci-dessous)
__Bonne fête aux Mamans blondes :  
Ma maman ne sais pas - s'il en est de plus blonde           
  De plus belle je le sais - il n'en est pas au monde

__Bonne fête aux Mamans brunes   :  
Ma maman
ne sais pas - s'il en est de plus brune
         De plus belle je le sais - Il n'en existe aucune
__"Quand on est une Maman on reste éternellement jeune " pour une bonne et simple raison ... On est une Maman.
================================================================================
((hdm1))
-1ère histoire de Maman  
     Il était une fois une Maman qui avait à peine dépassé la vingtaine. Pour faire simple on va l'appeler
ltjm (la toute jeune Maman) -Une Maman -très heureuse,un mari hyper attentionné (on va l'appeler sma (pour son mari) et deux enfants-deux petites filles adorables. Ils habitaient dans la Californie (où la GPA n'est pas illégale).
Ne voilà-il pas que ltjm se trouvait pour la troisième fois dans l'attente d'un heureux événement-Suite à (A)
         ((Pour la bonne compréhension de notre histoire, il est d'emblée nécessaire de préciser que pour ltjm-elle-même enfant de famille nombreuse - les périodes prénatales s'étaient toujours déroulées sans problème. ltjm s'était fort bien adaptée à ses états de future maman et les avait même appréciés. Mieux, de l'avis des médecins--tests à l'appui --ses qualités physiques et biologiques lui conféraient une particulière aptitude à la procréation. Et après tout disait-elle, quoi de plus naturel que de porter un enfant - ''
c'est la nature ça''))
       (A) Bien entendu à la maison on attendait tous un garçon. Et les mois s'écoulèrent avec ce secret espoir --sans que jamais- peut-être par superstition -ltjm et sma n'aient cherché à savoir le fin mot avant la naissance.
__Et cette échéance arriva à son terme. Toujours bien sûr dans d'excellentes conditions. L'enfant qui vit alors le jour --hélas pour ltjm et sma ...ce fût, ce fût, ce fût ...... une petite fille !!!
(((Vieille chanson française <<Je suis née dans une famille -où il y avait -(obtenue avec google)- déjà deux filles- On attendait un garçon-jugez de la décéption- Mon père a rouspété sur tous les tons, ma mère.....>>)))
   Dans les mois qui suivirent, ltjm et sma se livrèrent à une réflexion approfondie. Ils n'avaient pas de situation matérielle très confortable. Elle était mère au foyer et il était ouvrier. Ils considéraient ne pas avoir les moyens de constituer une famille plus grande avec au demeurant le risque qu'elle ne soit constituée que de filles --- ltjm et sma prirent une décision concertée : Lui, allait organiser son infertilité (Il le fit mais avec la précaution de réversibilité)
 De l'eau passa sous les ponts. La dernière des filles n'avait pas encore trois ans. ltjm n'avait pas dépassé vingt-cinq ans. Elle se mit à regretter cet état dans lequel elle s'était complue, la procréation. Dans la presse, elle apprit à déchiffrer toutes ces abréviations : PMA procréation médicalement assistée, GPA gestation pour autrui, FIV fécondation in vitro -TE transfert d'embryon, AMP Assistance médicale à la procréation, DPI diagnostic préimplantatoire ... les ovocytes d'une donneuse inséminés par un donneur, l'implantation d'embryons. Elle avait entendu parler de mère porteuse et de l'IDA insémination par donneur anonyme --ou IDI par donneur ididentifié.
   Lui vint alors l'idée suivante :  Puisque je conçois des enfants avec une telle facilité, de surcroît avec plaisir, pourquoi n'en ferais-pas un apostolat. Il existe tellement de couples qui désirent élever un enfant et qui éprouvent à ce sujet les pires difficultés. Soit que cela ne prend pas ; soit que la conception ne va pas à son terme ; soit qu’enfin-pour leur plus grand malheur-la durée de vie du nouveau-né est éphémère.
ltjm passa des tests de maternité qui furent concluants. En plein accord avec son compagnon, elle se fit inscrire comme mère porteuse dans une clinique spécialisée de San Diego ..... Allons plus vite : Elle conçut un enfant ----- (cette fois .... tenez-vous bien ..... ce fût un garçon !!! --On va l'appeler
Tom) -- pour un couple de jeunes hommes bien installés dans la vie --que nous allons appeler Bob et Mike.
  L'écoulement du temps ne connaît pas de répit. Tom grandit avec ses deux papas. Ce fût l'école maternelle. Où Tom commença à remarquer que pour la plupart de ses petits amis, c'était une dame qui venait les chercher à la sortie de l'école. A l'école élémentaire soit à partir de six ans, cette absence d'une dame dans sa vie de tous les jours se fit sentir plus profondément. Certes il en parlait à ses papas mais ceux-ci lui répondaient par des circonlocutions. En tous cas rien de bien positif pour l'enfant. -- Ses petits copains lui apprirent qu'il existe des Mamans et ils en parlaient généreusement- parfois peut-être avec une pointe de malice sinon de perfidie : <<Ma Maman ceci --- ma Maman cela>> Le gamin se mit à penser qu'il était différent. Son épanouissement,ses résultats scolaires s'en ressentirent. Jusqu'à susciter une enquête (discrète bien sûr) de la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales (la DASS) - dont il  résulta que Tom faisait un complexe : celui de ne pas avoir de Maman-comme ses amis-comme tout le monde. Il se marginalisait. Dans un coin de sa chambre, on trouva des dessins de dame où il était écrit 'Maman'- Ses papas très occupés professionnellement n'avaient rien remarqué (Les hommes en la matière ne sont pas toujours de fins psychologues-Rien ne vaut une femme à cet effet)------------ il faut noter néanmoins-à la décharge de Bob et de Mike-qu'ils avaient non pas gardé un contact permanent avec la mère biologique, mais qu'ils l'avaient on va dire 'suivie à la trace''-'' de manière préventive''...''pour le cas où'' - On ne sait jamais
     Avertis par la DASS du mauvais état psychologique de leur enfant, ils prirent la décision de tout expliquer à Tom et de lui faire connaître sa seule, sa vraie Maman.
   Cette dernière (ltjm) et son conjoint (sma) se prêtèrent de bonne grâce à la rencontre. Elle eût lieu dans une parfaite harmonie, autour d’une réunion conviviale. L'enfant irradiait de plaisir. Trois jeunes filles tout à fait charmantes furent enchantées d'apprendre qu'elles avaient un petit frère qu'elles prirent sous leurs ailes...et dont l'épanouissement et les résultats scolaires entamèrent une ascension fulgurante.
(((Nota : Tom ne sut jamais et --par tact-délicatesse vis à vis de ses parents-- ne voulut jamais savoir celui qui fut son géniteur (par semence interposée). Mike ? Bob ? Un donneur certes mais lequel ? identifié ? anonyme ? ....)))
FIN de 1ère histoire Maman par Georges F Lebon -
renonculeBouquet de renoncules - Coffret cadeau - Livraison è domicile
www===============================================================================================================
((ptt ou hdm2))=======================================================================================================
2ème histoire de Maman  plutôt triste - (personnes sensibles abstenez-vous) --- il aime beaucoup Sa Maman-ce petit homme d'à peine dix ans, pas plus haut que trois pommes. Il est un enfant des rues, avisé, débrouillard-un petit poulbot, un bon gosse-Une copie conforme du Gavroche de Victor Hugo (''Les Misérables'')
Sa Maman est une ouvrière préalablement vieillie par les difficultés de la vie, les chagrins et la misère. Son petit garçon, c'est sa raison de vivre. Elle aime beaucoup les fleurs et cela aussi l'aide à vivre.
  Notre petit homme ne sait pas quoi faire pour faire plaisir à sa Maman. Le dimanche par exemple, quand il a réussi à réunir la somme nécessaire, il va au marché pour acheter des fleurs ((plutôt que des jouets et des bonbons)) et les offrir à sa Maman.
  Un jour la Maman usée prématurément tombe (gravement) malade. Un samedi de fin mai, elle est admise en urgence à l'hôpital dans un état qui ne laisse augurer rien de bon.
Le lendemain le petit garçon doit aller voir sa Maman bien sûr--et plus que jamais avec des fleurs : Car Sa Maman est à l'hôpital-et de plus c'est le dernier dimanche de mai-c'est la fête des Mamans--Comme d'habitude il se rend au marché mais cette fois l'âme en peine car il n'a pas d'argent.
_ Arrivé sur les lieux, après avoir longuement hésité, le désir de faire plaisir à sa Maman est le plus fort : 
Pour la Fête de sa Maman, il vole des fleurs à l'étalage
.rose blanche et se fait surprendre. La marchande est fort mécontente. Mais tout de même s'étonne d'un tel larcin curieusement accompli par un petit garçon.
_ L'enfant explique : <<<J'ai pris ces quelques fleurs pour ma Maman. Je vous demande pardon Madame. C'est aujourd'hui dimanche et je partais voir ma Maman qui est à l'hôpital. Elle est très malade. J'ai pris ces quelques fleurs pour les offrir à ma jolie Maman. Elle aime tellement les fleurs. En plus aujourd'hui c'est le dernier dimanche du mois de mai, c'est la fête des Mamans, c'est surtout la fête de ma Maman à moi. Je vous demande de me laisser partir Madame car elle m'attend, là-bas, à l'hôpital, sur son grand lit tout blanc>>>
   La fleuriste remuée, toute émue, l'embrasse et lui dit <<< Si c'est pour ta Maman, ces fleurs reprends-les, je te les donne. Vite, dépêche-toi d'aller voir ta Maman et de lui offrir ce beau bouquet que je vous offre à tous les deux de tout mon coeur>>>
   Tout content d'avoir été pardonné, il se rend très vite à l'hôpital. Arrivé à  la récéption--tellement heureux de bientôt retrouver Sa Maman--devant des adultes médusés-son bouquet de fleurs à la main-le petit garçon déclare haut et court : "Je viens voir ma Maman
        Prévenue, l'infirmière arrive --gênée --le prend par la main --l'emmène dans un coin discret --le fait asseoir --lui prend doucement les deux mains --lui annonce lentement --tristement  "Ta Maman s’en est allée ce matin, très tôt, très loin, très vite --------- tu n'as plus de Maman. 
   L'enfant ((qui ayant la maturité d'un adulte avait déjà un pressentiment)) a tout de suite compris. Il éclate en sanglots -sans bruit -sans cris ...... tout s'écroule autour de lui. Se cramponnant à son bouquet de fleurs, il trouve cependant le force de murmurer "Je veux revoir ma Maman’’ ...lui offrir ces fleurs ...une dernière fois ...avant qu'elle ne s'en aille ...pour toujours.
FIN de 2ème histoire de Maman par Georges F Lebon
===================================================================================================================
((hdm3))============================================================================================================
3ème histoire de Maman
. Cette fois c'est une jeune femme qui aime beaucoup sa maman dont c'est bientôt l'anniversaire----Lundi avant midi elle poste une carte de joyeux anniversaire suffisamment toît pour qu'elle parvienne à sa Maman au plus tard le jour exact soit mercredi---- Mardi après midi à son travail-sa Maman victime d'un évanouissement et simultanément d'une chute est admise aux urgences----Hélas Mercredi matin  sa Maman part pour son dernier voyage, s'en va pour un autre monde. La jeune femme est d'autant plus effondrée que rien ne laissait augurer un départ de sa Maman avec une telle rapidité.----jeudi matin elle se rend au domicile de Sa Maman. Elle ouvre la boîte à lettres. Elle y trouve une carte de joyeux anniversaire.......à l'adresse de sa Maman.
FIN de 3ème histoire de Maman par Georges F. Lebon
===================================================================================================================
((hdm4))============================================================================================================
4ème histoire de Maman--Il est un peu la suite des deux contes ci-dessus : Un petit garçon et une jeune femme aimaient beaucoup leur Maman. Régulièrement iIs lui envoyaient une carte pour son anniversaire, lui offraient des fleurs pour sa fête------Et puis un jour leur Maman s'en est allée, très loin, pour toujours, hélas pour eux beaucoup trop tôt.
 Les décennies, les années ont passé---beaucoup d'eau a coulé sous les ponts. Le petit garçon et la jeune femme sont devenus des personnes très âgées---((leur Maman n'a pas eu cette chance))---Toute leur vie, comme jadis quand leur Maman était encore à leur côté, tout aussi régulièrement, à chaque anniversaire, à chaque fête des mères le dernier dimanche de mai---chaque premiers jours de novembre, ils ont acheté des fleurs, se sont rendus dans un grand jardin, celui du souvenir, semé de croix, planté de cyprès, pour dans un silence respectueux les offrir à-((les déposer sur la tombe de))-leur Maman chérie-leur Maman pour toujours.
FIN de 4ème histoire de Maman
par Georges F. Lebon
WWW============================================================================================
((hdm5))===========================================================================================
5ème histoire de Maman - Il était une fois deux jeunes femmes qui se connaissaient depuis leur plus tendre enfance. On va les appeler Eva et Lina.- Eva s'était unie avec un homme de race noire, un bel homme d'aspect plutôt viril (Adam) - Lina était très belle et très féminime. Elle était mariée à un Français de souche (Lino) -- Cette différence n'avait pas du tout altéré leur amitié. Bien au contraire ; les deux couples se voyaient souvent et même sortaient ensemble.
Eva et Lina,en sus d'avoir trouvé le bonheur conjugal, avaient le désir bien légitime de devenir des Mamans.
_Mais les années passaient et rien ne se produisait.  Vint alors aux deux jeunes femmes l'idée d'avoir recours à la PMA. Ce qui fût dit- fût fait : dépôt en laboratoire de gynécologie de quatre lots de semence par donneurs identifiés (en l'occurence bien sûr leur propre compagnon).
_ Pour Eva, ce fût un succès peu de temps après la première implantation. Pour Lina le succès vint également mais après trois échecs soit à la quatrième implantation.
Arriva pour Eva (la première) l'heure de la délivrance . Elle mit au monde un enfant peut-être un peu brun mais un enfant blanc. Il arrive ainsi très souvent que dans les naissances issues de couples mixtes, l'enfant prend plus ((parfois beaucoup plus (ce qui est le cas ici)) du côté de la Maman que du Papa (et inversement mais là ce n'était vraiment pas le cas)
Puis survint le tour de Lina avec à son chevet son mari et ses amis
WWW=============================================================================================
Alors là : SURPRISE GENERALE : L'enfant qui vint au monde était, était .....
..... était parfaitement noir !!!

WWW=============================================================================================
La nouvelle Maman et Lino se retrouvaient moralement effondrés.
Eva et Adam littérallement stupéfaits, incapables de dire un mot.
WWW=============================================================================================
_ Les deux Mamans et leurs compagnons convinrent de laisser passer quelques jours de reflexion et permettre à la nouvelle Maman de se remettre de ses émotions et de cet incroyable événement ...
... dont il y avait trois explications possibles
a/ ((la plus invraissemblable)) - Nos quatre personnages sont des 'échangistes' - (tout ce qui est à toi est à moi) - Ils vont même jusqu'à des 'parties carrées'. De ce fait, côté biologique masculin, il ne peut y avoir aucune certitude. On est en plein dans ''Maman c'est sûr, Papa peut-être''
b/ Une double trahison de Lina vis à vis de sa meilleure amie Eva - et de son compagnon Lino --- Et une infidélité d'Adam doublée d'une large entaille dans son amitié avec Lino.
C/ ((la plus vraissemblable)) - Au laboratoire, il s'est produit une erreur de manipulation. Les gamètes masculins ont été inversés. Il en est résulté deux FIV et deux gestations qui comme telles n'étaient pas prévues.Il en est enfin résulté -(après neuf mois dans l'ignorance générale de ce qui allait se produire)- une naissance en l'occurence spectaculaire.
__Les quelques jours de reflexion ont passé.
A l'unanimité, les deux Mamans et leurs compagnons ont privilégié, adopté (une fois pour toutes et sans aucune arrière pensée) une seule explication : L'erreur professionnelle, l' inversion
__Le temps a déroulé son tapis, inexorablement.
Les deux Mamans et leurs compagnons sont restés les mêmes, soudés en amitié comme en convivialité ...pour toujours ...envers et contre tout.
FIN de 5ème histoire de Maman - Par Georges F. Lebon.
WWW==========================================================================================================
WWW==========================================================================================================
          Les femmes ci-dessous sont (ont été) fières d’être des Mamans--et elles ont bien raison..sclasclbjldv jldv ojiu okio   kio ojuy bnsl       fgg (1) (260x195).jpg jalp ju jalp  jalb  jalb  jalb jalb jalb jalb jalb  jalb  jalbjalb  kio  bnsl bn.bns tcjs
WWW===========================================================================================================
(uimmg)==========================================================================================================
- Un exemple de gratitude d'un Monsieur très âgé qui n'a plus sa mère depuis très longtemps et qui lui adresse dans l'au-delà le message suivant.
Bien chère Maman, Si je suis arrivé à un certain niveau de l'échelle sociale,c'est en grande partie grâce à l'éducation que tu m'a donnée et à l'instruction que tu m'as permis d'acquérir --
Vous avez tout fait mon père et toi pour que vos (huit) enfants vivent une situation matérielle meilleure que la vôtre. Et vous avez parfaitement réussi -- Que de tout cela -là-haut tout là-haut- vous en soyiez éternellement remerciés. Je vous donne rendez-vous dans le cadre de mon texte geoferlebon.com/optimisme repère Halley.
:';-;=:'-;=:';-=:';-=:';-=:';-=:';-=:';-;=:'-;=:';-=:';-=:';-=:'
=========================================
++++FIN DE NOTRE TEXTE SUR++++
+++++''''LA FÊTE DES MERES""
+++++
(fnlfdm) - par Georges F Lebon - boîte à lettres virtuelle : geoferlebon@hotmail.fr pour commentaires, aide si possible - SVP - Merci))
====================================================================================================================
===================================================================================================================
=========================================================================================
((ptdlg) -- Un postulat éternel, une vieille maxime :
""Prêter de l'argent à un ami,c'est perdre son argent et son ami""
WWW------------------------------------------------------------------------
Ce qui suit est issu de ma grande expérience d’une longue vie  : 
 « « Si vous prêtez -((et même si vous donnez-(j'en ai fait la triste expérience))-  de l'argent à un ami  à un parent -- que vous posiez des conditions,ou que vous n'en posiez pas - QUOI QUE VOUS FASSIEZ  vous perdez votre argent et votre ami - et votre parent -- VOUS PERDEZ TOUT » » Il vous témoignera de la rancune ; cela peut aller jusqu'à de la haine contre vous, son créancier (moral),son donateur -- d'avoir fait de lui votre obligé, votre débiteur ---- Plus loin dans le temps, si l'occasion s'en présente, il invoquera tout un tas de prétextes (fallacieux) pour aller jusqu'à la rupture -- de façon à  (EN VAIN) prétendre se libérer de sa dette (morale), à tenter d'effacer ce qu'il considère comme un obstacle à sa dignité. Ce qui est impossible et au demeurant parfaitement malhonnête.
En donnant comme en prêtant de l'argent à un ami, à un parent, on devrait normalement recevoir des sentiments de gratitude sinon d'amour. Hélas on ne récolte que de la détestation sinon de la jalousie voire de la haine. Prêter ou donner de l'argent à un parent à un ami, c'est se planter un poignard en pleine poitrine.
Le plus grand tort de mon existence,  c'est--toute ma vie--de vous avoir tous arrosé d'argent. J'ai revu mes notes. C'en est stupéfiant.
fin de ''Prêter de l'argent à un ami-c'est perdre à la fois son argent et son ami''----FIN---
LA JALOUSIE, ce peut être quelque chose de terrible : Se rendre à repère (l)jls juste ci-dessous
====================================================
====================================================

===================================================================================================================
(ljls)===============================================================================================================
Ah, LA JALOUSIE ! Ce peut être quelque chose de terrible.On ne se contrôle plus.On médit. On peut calomnier. ON PEUT TUER. C'est effrayant.
(psp) --- gflb - Sacré gflb -- il n'est pas toujours -- il ne dit pas toujours -- il ne fait pas toujours -- comme tout le monde --- Et il en est fier. Même si ça ennuie les gens --- Ceux que cela dérange, ma foi tant pis pour eux -- Il ne font par ailleurs que renforcer sa position et il les remercie d'apporter de l'eau à son moulin.
_Ce qui suit est universel, a toujours existé et existera toujours : ça rend les gens jaloux et même parfois méchants quand on n'est pas comme eux -- quand on ne dit pas comme eux -- quand on ne fait pas comme eux -- ((Dixit Georges Brassens : ""Non les braves gens n'aiment pas que - l'on suive une autre route qu'eux""))--
_Quand on a des avantages qu'ils n'ont pas --
Quand ils estiment (A TORT ou à raison) que dans la vie on a mieux réussi qu'eux.
_ Sous cette horrible inspiration de la jalousie haineuse et morbide, cela peut aller très loin. Illustration :
----L'assassinat du petit Grégory Villemin "'quatre ans"' !!!! (1984) - jeté dans une rivière, ''entravé, pieds et poings liés'' !!! Mais pourquoi donc un tel crime aussi horrible, prémédité, organisé en réunions familiales, accompagné de nombreuses lettres anonymes dont voici le genre : <<<Ce n'est pas ton argent qui te rendra ton fils. Voilà ma vengeance pauvre con>>>>> - Excusez-nous de reproduire de telles horreurs
Mais pourquoi donc ??? Réponse : Parce que ses parents formaient un couple harmonieux, le père à son travail venait de passer chef d'équipe - Ils avaient un beau petit garçon - Ils étaient très beaux tous les trois. Ils venaient d'acheter un salon en cuir !!! -A l'enterrement du petit garçon, sa mère s'est évanouie et son père a juré de tuer l'assassin de son enfant. (qui c'est sûr assistait aux obsèques) - ((Le père a tenu parole et fait justice lui-même (il a tué celui qu'il pensait (fortement) être l'assassin de son fils : son beau frère))
---Le massacre de la famille Troadec (deux enfants et leurs parents) ! Ils avaient bien réussi leur vie, prenaient leurs vacances sur la Côte d'Azur, étaient fiers de le faire savoir à leur famille sans (à juste titre) réaliser que ces cartes postales qu'ils envoyaient étaient considérées comme de la provocation ((par des gens que tact délicatesse et décence ne me permettent pas de qualifier)). Dans cet ordre d'idée se rendre à repère vvd
de :
-- geoferlebon.com/viehdc(recits) Personnel Une vie hors du commun Une existence différente. Des tribulations de toutes sortes sur tous les continents dont 27 années vécues Outre-Mer)

-- Par Georges Fernand Lebon geoferlebon en informatique
====================================================================================================
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++==================================
((dbcircroutcssr))=======================================================================================
CIRC....ROUT....CIRC.....ROUT...CIRC....ROUT....CIRC.....ROUT....CIRC.....ROUT....CIRC....ROUT
 "La circulation routiére" c'est-Monsieur de la Palice dixit-relier un point à un autre. Mais son but suprême c'est de le faire dans le cadre de :--------"LA SECURITE ROUTIERE"------dont le respect ''de l'autre''-le respect du code de la route-bref, le respect de tout et de tout monde-sont des conditions sine qua non.
-----Par Georges F Lebon--Notre adresse Email>>>geoferlebon@hotmail.fr<<<à cliquer pour nous contacter directement. :   
__Le présent texte est divisé en alinéas référencés dont le 
LISTING NUMEROTE figure ci-dessous. Pour se rendre à l'un d'entr'eux : 1/ Clavier : Enfoncer ctrl et cliquer F---2/ Ecran : En l'espace 'rechercher' taper sa référence ((3 ou 4 lettres) sans les parenthèses (sinon on retombe dans le listing)) 
Exemple : Alinéa 7 ''Une circulation routière humanisée''--De quoi s'agit-il ? : Clavier, enfoncer ctrl et cliquez F---Ecran, taper (v)vg sans les parenthèses.Nous obtenons l'alinéa demandé--Autre exemple,alinéa 39 : ''Le klaxon-L'appel de phares--taper(w)wm---
Fin d'explication du système ctrl enfoncé--F cliqué.
Si vous êtes dans les alinéas et que vous voulez revenir au listing taper (l)isting--En cours ou en fin de texte pour revenir au tout commencement : Taper db(c)ircrout--Taper (f)nc)ircrout pour se rendre en fin de texte--toujours sans les parenthèses. 

CIRCULATION-(SANTE)-SECURITE ROUTIERES

un sujet sensible s'il en fût qui, compte tenu de son importance, est, sera toujours, en perpétuelle évolution pour une perpétuelle amélioration.En cette matière il n'y aura jamais de ''Point final'' ni de ''ça s'arrête là''. S'appliquera alors plus que jamais notre devise-alexandrin (empruntée à Boileau)""Cent fois sur-le métier--remettre-son ouvrage""qui peut être jumelé avec ""Patience et longueur de temps---font mieux que force ni que rage""
Conséquence : Le C.N.S.R. a VOCATION à RESTER UNE INSTITUTION PERENNE L'équivalent pour la circulation routière (en plus petit bien sûr) du Conseil Constitutionnel pour les lois.
Il faut désacraliser la sacro-sainte (grande) vitesse sur route et autoroutes. 
Corrélativement comment se fait-il que ce qui est synonyme de sauvagerie soit à ce point monté en épingle !!!
Dans un salon pourquoi cela fait-il bien :

De se vanter "d'avoir du plomb dans la semelle de ses chaussures"!!! (a)
De se tailler une réputation afin de faire dire à son sujet " Lui...on ne le double pas"!!!(a)
Sur autoroute, de jouer au "C'est moi le plus fort" sur la voie de gauche !!! (a)
De mépriser par des dépassements fusées-(parfois sur leur droite)-les usagers qui ne sont pas à droite au maximum (a)
De se vanter de relier telle à telle ville en un temps record !!! (a)
(a) Les femmes ne disent de telles sottises ni ne commettent de tels errements
.
=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=
Monsieur le Président,Mesdames et Messieurs du Conseil National de la Sécurité Routière-faites nous l'honneur de partager avec nous cette hostilité à la grande vitesse que nous dénonçons tout au long de notre exposé ; ainsi qu'au ''klaxon'' (moins à l'appel de phares) que nous vitupérons avec véhémence---((Juste ci-dessous copie de la lettre que nous vous avons adressée le 4 septembre 2013 via le Président------qui curieusement m'a renvoyé.....les quarante lettres (ouvertes et affranchies) que j'avais adressées à chacun d'entre vous). Je les lui ai réenvoyées le 19 octobre2013 afin que cette fois il vous transmette un courrier qui vous est destiné. Voir à ce sujet IN FINE, référence (g)flb2 copie de la lettre que je lui ai adressée le 19 octobre 2013.


        (gflb1) Georges Fer. Lebon                                                                                                 
4 septembre  2013
  geoferlebon@hotmail.fr
à Monsieur le Président,Madame, Monsieur . . . . . . . . . . . . . . . . .
Du  Conseil  National de la Sécurité Routière                    
Via le Ministère de l’Intérieur

                                                                                                                                                                                                                      
OBJET : LA CIRCULATION ET  LA SECURITE  ROUTIERE 
VOTRE REFERENCE :  Décret du 16 janvier 2013, Journal Officiel  N°0015 du 18 janvier 2013 page 1289.
NOS REFERENCES  INTERNET www.geoferlebon.com Texte « CIRCULATION ROUTIERE» Totalement exclusif des autres textes.

Monsieur le Président,Madame, Monsieur,     
Veuillez s’il vous plaît nous faire l’honneur de vous rendre sur 
le seul texte  : 
''LA CIRCULATION ROUTIERE''  et ses références à trois (ou quatre) lettres  
de notre site internet www.geoferlebon.fr (ou .com)
Les maîtres mots de ce travail auquel nous nous sommes attelé sont les suivants :
‘’UNE ROUTE PLUS HUMAINE’’ ---‘’UN NOMBRE D’ACCIDENTS MORTELS ANNUEL A TROIS CHIFFRES’’--‘’LA PLACIDITE’’---‘’BIEN (SE) CONDUIRE’’—‘’SE RESPECTER LES UNS LES AUTRES’’ --RESPECTER TOUT ET TOUT LE MONDE--‘’E = ½ MV2’’ --- Plus ‘’UNE PLAIDOIRIE EN FAVEUR DES PLUS FAIBLES’’ Plus ceci…Plus cela...
L’ennemie de ces options, c'est la grande vitesse, inhumaine, contre laquelle tout au long de notre exposé  nous ne cessons de lutter (1)
Nous dénonçons  ‘’LE KLAXON’’ avec également beaucoup de véhémence (2) et (5) ainsi que l'appel de phares.
Nous dénonçons tout ce qui nuit à  LA SECURITE  ROUTIERE
Compte-tenu de mon âge (très avancé) je revendique l’honneur de parler au nom des personnes dites du 3ème âge en général-et des retraités en particulier…..Ayant noté que dans la liste objet du décret du 16 janvier 2013, je n’ai pas relevé de représentant de cette bien particulière catégorie d’usagers de la route qui ont pourtant des sujétions et des options, considérations souvent différentes de celles des actifs.
Je conduis encore-depuis quelque soixante dix années--(J'ai la chance d'avoir encore une bonne vue et de bons reflexes)--sans autre problème que celui de la dureté routière généralisée (3)
Je vous présente Madame, Monsieur, l’expression de ma respectueuse considération.   G.F.Lebon
WWW===================================================================================
(1) Sur autoroute, il nous faudra un jour, c’est inéluctable,  franchir ’’Le mur du cent’’ (4) ((dans le sens inverse du franchissement du  mur du son)) C’est une réalité en Amérique du Nord (4) Pourquoi nous Français ne donnerions pas, en Europe, le Top départ d’un tel progrès ! ((Nous ne devrions pas avoir raison trop tôt, cela est faisable maintenant))
WWW
(2) Mon épouse m’interdit de ‘klaxonner’ à cause du danger (5) que cela représente-J’obtempère-Car elle a raison.

WWW====================================================================================
(3) Exemple : Je roule à une vitesse limite importante, disons 90Kmh,sur une route. J’ai une automobile proche de moi dans mon rétroviseur. Pour quelque raison que ce soit, son conducteur ne me double pas. Mais il ne me laisse pas (du tout) ma distance de sécurité (qui  pourtant est aussi la sienne !)…Très souvent  Il est…. à un mètre derrière moi !!! , il ’talonne’!!!  Je vous laisse imaginer notre frayeur ; qu'un gibier vienne à couper la route et c'est la catastrophe---Si j’ai le malheur de rouler au-dessous de 90 et qu’il ne peut pas doubler, c’est EN PLUS du talonnage une pluie d’appels de phares ou de coups de Klaxon qui s’abat sur mon équipage---Lorsque le dépassement est possible ,l’avant droit de son véhicule passe rageusement à quelques centimètres de mon arrière gauche. En final, je suis gratifié d’un rabattement avec queue de poisson punitive (Son arrère-droit passe à quelques centimètres de ma carrosserie) Il existe même des conducteurs qui dans ce cas persévèrent dans la 'punition' en poursuivant leur route au ralenti>>>BONJOUR TRISTESSE (Françoise Sagan)
WWW=====================================================================================
(4)’’Le mur du cent’’ au-delà duquel il y a ‘’Le mur du sang’’ que l’on connaît beaucoup moins aux Etats-Unis où la vitesse sur leurs highways (leurs autoroutes) est limitée à 96,54 Kmh  (60mph). Le chiffre des accidents mortels y est dix fois moins élevé que chez nous (toutes proportions gardées bien sûr) 
WWW=====================================================================================
(5) Beaucoup de conducteurs sont armés, depuis l'objet contendant-exemple la grosse clé à molette jusqu’à une arme blanche ou une arme à feu.Auquel s'ajoute pour certains un potentiel d'agressivité curieusement amplifié par le fait (pourtant bien banal ) de tenir un volant---Il a existé des cas où un coup d’avertisseur appuyé ,un  appel de phares répété--(dans ces cas là tout à fait malheureux)--ont entraîné la mort de leurs auteurs (et de leurs passagers)—  Sans compter le spectacle de l’homme, furieux-enragé d’avoir été  ‘klaxonné’,  ‘appeldepharé’, doublé---qui  vous (re)dépasse, bloque la route, sort déchaîné de son véhicule pour détruire le vôtre à coups de barre de fer…vous laissant psychologiquement marqué au fer rouge pour le restant de vos jours. 
Ne croyez pas Mesdames et Messieurs que cela n’arrive qu’a
ux autres. 
"Il n'est agréable pour personne d'être 'klaxonné' ou 'appeldepharé'
WWW============================================================================================================
Propositions pour une circ.rout.PLUS HUMAINE ou comment BIEN (SE) CONDUIRE en circ.rout.
Et piétons, cyclistes, motards,scootéristes,automobilistes,conducteurs de poids lourds,d'autocars...rendre notre vie plus agréable en se supportant les uns les autres ((Sans appels de phares inopportuns,sans coups d'avertisseurs hyper désagréables, sans récriminations,sans insultes,sans gestes déplacés curieusement dits ''d'honneur'' !!!))
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW
 LISTING  NUMEROTE DES ALINEAS avec pour chacun sa référence (ou repère) de trois,parfois quatre lettres.
 Alinéa  1 Introduction référence (v)va
      "   2   Généralités (v)vb   
     "   3  Plus de fabrication d'engins de mort (v)vc
    "   4  Possibilité de rouler en dessous des limitations de vitesses (v)vd
   "   5  Le code de la route ne peut pas tout prévoir (v)ve
   "  6  Fil de droite--File de gauche (v)vf
  "  7  Une circulation routière humanisée (v)vg                                 Homme
 "  8  La sauvagerie routière  (v)vh                                                    Tu n'es pas agressif habituellement
 " 9  Il est interdit de ne pas interdire (v)vi                                       Jamais ne le deviens en tenant le volant  
 10  Time is not always money (v)vj
10b Maxi-kilométrage dans une journée (v)vjj  
11 On n'y voit pas à plus de 50 mètres (v)vk
12 Les conducteurs de nuit (v)vl
13 L'activité routière est dangereuse, toujours(v)vm14 
14 Vous faites courir un danger aux autres si...(v)vn
15 Où voulons-nous en venir ? (v)vo
16 Formule1--Rallies--24 heures du Mans (v)vp
17 Des limitations plus draconiennes (v)vq
18 Nous avons un sacré toupet (v)vr
19 La sacro sainte vitesse (v)vs
20 Arguments en notre faveur (v)vt
21 La loi du plus fort (v)vu
22 La route est toujours dangereuse (v)vv                                        Sur route PLACIDITE
23 Rendre la route plus humaine (v)vw                                             Est mère de SECURITE
24 Un postulat incontournable (v)vx
25 La Très Grande Vitesse.....une calamité (v)vy
26 Humaniser la Circulation routière c'est :
26 Se préoccuper du bonheur des hommes(v)vz
27 à Mesdames et Messieurs les retraités (w)wa 
28 Le C)DLR n'impose pas de vitesses minimum(w)wb
29 En possession de tous ses moyens (w)wc                                        Vu panneau éclairé sur autoroute :
30 Rouler...et s'arrêter (w)wd                                                                    MOINS VITE
31 Une vertue trop méconnue : LA PLACIDITE (w)we                           MOINS DE RISQUES

32 Devant moi Il (Elle) se traîne (w)wf
33 Le talonnage (w)wg
34 Le dépassement par la gauche (w)wh
35 Le rabattement (w)wi
36 File de gauche--File de droite (w)wj
36 LES SOUS (ponction sur) : LA PLUS EFFICACE DES DISSUASIONS (w)wjj 
37 Course folle ! Comment est-ce possible ! (w)wk
38 Attention danger : E = 1/2 de MV2    (w)wl
39 De l'avertisseur de type ''klaxon'' (w)wm
39 De l'appel de phares (w)wm 
40 Ne soyez pas un tricheur (w)wn
40a "     "      "    désinvolte (w)wnn
41 Des cyclistes, des piétons, ça existe aussi (w)wo
42 Virage serré à droite, moins serré à gauche (w)wp
43 Spécial ; Une distortion en Île de France (w)wq
44 Des V.I.P.sont morts en circulation routière (w)wr
44 Des people moins importants-des motards-des routiers 
44 des cyclistes et des piétons aussi....par milliers(w)wr

ALINEA 1 Référence (ou repère) vva----INTRODUCTION  

Le Code De La Route (CDLR) officiel est sur internet    www.codedelaroutesite:.gouv.fr. Nous ne prétendons pas nous y substituer (bien sûr) mais y ajouter : 
Des incitations à bien conduire mais surtout à "bien se conduire"
De la sensibilité
Des appels à la raison
Des notions de politesse,de placidité,de patience, bref....des "considérations civiles et civiques"

 .....tous éléments parfaitement sensibles,nuancés et humains qu'un texte administratif, froid par définition, ne peut pas refléter.
LeCodeDeLaRoute est parfaitement dans son rôle lorsqu'il conclut tous ses chapitres par des expressions telles que :
"Sera puni d'emprisonnement" "Paiera une amende de,une contravention de Xième catégorie" réductions de points, retrait de permis de conduire, confiscation provisoire ou définitive d'un véhicule....

 Nos textes sont à vocation exclusivement préventive, psycholoqique,voire philosophique.Le CDLR pratique (fort justement) le langage de la dissuasion par la menace. Nous utilisons celui de l'humanisme par la raison et le bon sens et ne faisons de lobbying que dans le cadre de LA SECURITE ROUTIERE.            



2/vvb Généralités

 Soyez Madame Monsieur les bienvenus sur ce texte de notre site internet dont le seul but est de rendre plus plaisante---en quelque sorte "d'humaniser" et surtout, ad libitum, de rendre moins dangereuse sinon pas dangereuse du tout--cette ronde étourdissante et assourdissante--ce tourbillon gigantesque et infernal, hyperpolluant et "hyperdésenvironnementalisant"..... que constitue la Circ.Rout.(a)

Oui nous enfonçons une porte ouverte. Mais on ne le répétera jamais assez : La circulation routière est le plus important facteur de détérioration de notre planète....et de notre santé.Avec un bémol dans ce pessismisme par l'avènement de l'automobile electrique hélas en ce début du 21ème siècle grevé de nombreuses et 'lourdes' hypothèques. ((Comme l'était "L'auto" au début du 20ème. Un exemple : Heureusement qu'il y avait des bordures de trottoirs pour freiner et pour s'arrêter (sans rire ...car c'était vrai))

(a).....sur nos routes,autoroutes et autres voies rapides,mais aussi dans les traversées de villages,rues,grand'rues et avenues,dans les parkings, partout où l'on trouve "de l'automobile" Poids lourds,véhicules légers,diesels, essence,autos sans permis,motos,scooters...

 Nos propositions concernent "les usagers "francs", conducteurs et passagers de véhicules automobiles. Mais aussi la protection "des usagers induits" faibles par nature à savoir les cyclistes et les piétons.

PREALABLE IMPORTANT (ne concerne pas le CNRS) : Cet onglet de notre menu fait partie des trois textes pour lesquels,en page d'accueil,nous mentionnons : Nos trois textes civiques sont évolutifs.  NOUS AVONS BESOIN DE VOUS POUR NOUS AIDER à  les enrichir. Ou à tout le moins nous encourager dans notre but suprême qui est le suivant :

  AMENER LES IRRESPONSABLES ET LES INCONSCIENTS (1) A LA DURE REALITE DE LA CIRCULATION ROUTIERE et ne pas hésiter à réhabiliter---à  ce sujet---cette notion de DISCIPLINE qui fait la force principale d'une société.
"A ce sujet" de la C.R. seulement, cette précision étant apportée afin de couper l'herbe sous le pied de ces éternels contempteurs dès lors qu'il s'agit de "morale" (honnie) et "discipline" (un mot qu'ils ont rayé de leur vocabulaire).....ces "anticonformistes" !!! qui sont pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour.

   TOUT FAIRE POUR RAMENER A LA RAISON CES PERSONNES PLUS QU'INCONSCIENTES,SANS-GÊNES--EGOISTES-EGOCENTRISTES,SANS SCRUPULES--PROVOCATEURS (1)--QUI NE VOUS RESPECTENT PAS---QUI NE RESPECTENT RIEN (1)       

  SANCTIONNER CES INDIVIDUS INDISCIPLINÉS (1) QUI RENDENT DESAGREABLES, INVIVABLES ET PLUS GRAVE MORTELLEMENT DANGEREUSES (1), CES HEURES SOUVENT NOMBREUSES QUE, CONDUCTEURS ET PASSAGERS,NOUS PASSONS SUR NOS ROUTES ET AUTOROUTES.

 

   (1) Hélas il y en aura toujours.Il faut les pourchasser au maximum afin d'en ramener le nombre au minimum. En s'en prenant à leur porte-monnaie avec payement i)mmédiat par chèque à l'ordre du Trésor Public, ou par tous autres moyens. En immobilisant leur véhicule avec mise en fourrière aux frais du contrevenant s'il ne peut ou ne veut pas payer---ou s'il est verbalisé pour un dépassement de vitesse supérieur à 50 Kmh.

   SOLLICITER LES ""DECIDEURS"" et les associations concernées ---A MÊME D'ENTRER DANS NOTRE JEU AFIN DE LIMITER LES VITESSES DE MANIERE ENCORE PLUS DRACONIENNE....ET LOGIQUE

   FAIRE CIRCULER,""REPANDRE UNIVERSELLEMENT"" JUSQU'A OBTENIR SATISFACTION L'IDEE SELON LAQUELLE IL NE DEVRAIT PLUS ETRE MIS A LA DISPOSITION ""DE MONSIEUR TOUT LE MONDE"" DES ENGINS AUTOMOBILES à MÊME DE SE DEPLACER A PLUS DE CENT kmh (Ce qui est déjà largement suffisant voire excessif pour un comportement humain lambda, celui justement de Monsieur tout le monde)
((Et de dénoncer ces notions basées sur la compétitivité que sont les deux erreurs (pour ne pas dire deux horreurs !) que sont ""Le 100Km/h départ arrêté"" et ''''Le Km parcouru départ arrêté''--obtenus en N secondes !!!''''))

 

3/vvc PLUS DU TOUT DE FABRICATION D'ENGINS DE MORT
APPEL A LA TECHNIQUE

Il faut innover techniquement dans le sens suivant qui s'inspire des modules de toit de la police  :
Monter sur tous véhicules automobiles un MODULE fixe qui affichera---en tous lieux,en tous temps,de jour comme de nuit "Aux yeux de tous",visible dans un rayon (à déterminer)---un signal noir sur fond très clair, signal à deux chiffres indiquant la vitesse maximum (divisée par 10 pour faire plus simple) que le conducteur a bien programmée et que le panneau de limitation lui a assignée--ou que le code de la route lui prescrit.

ATTENTION : VITESSE PROGRAMMEE = VITESSE BRIDEE . Nous ne parlerons pas à ce dernier sujet d'innovation technique. En effet il existe d'ores et déjà, maintenant, des automobiles, en particulier des véhicules de transport de personnes dont la vitesse est bridée à 100 Kmh.Contrairement à la programmation de la vitesse par ordinateur actuellement disponible, non bridée soit qui autorise à intervenir pour augmenter la vitese programmée (ou tout simplement en appuyant sur l'accélérateur)---Le conducteur d'un véhicule à vitesse bloquée (bridée) ne dispose d'aucun moyen pour accroitre cette vitesse. Il a beau appuyer sur le champignon, cela ne sert à rien'---ce qui indispose certains condusteurs professionnels qui considèrent que leur véhicule ne leur obeit plus, en particulier quand il leur arrive l'idée de dépasser.
Pour quelles raisons ce que l'on réalise pour 100 Kmh ne pourrait se faire pour130,110,90,70,50,30 et 20 Kmh, cette panoplie de vitesses que le législateur a jugé bon de nuancer en fonction de divers paramètres (Catégories de véhicules, profils de routes,traversées de villages,de centre villes,conditions météo.....)

 On croise un panneau de limitation, rond cerclé de rouge, on le programme..Si on ne le programme pas,on se trouve en infraction "visible aux yeux de tous".
Exemples : Le conducteur est sur une route à 90, son module affiche 9. Il aperçoit une limitation à 70.Il la programme,le module passe au 7, pas de problème.
S'il ne la programme pas, il se trouve en infraction puisque la vitesse qu'il a de programmée est supérieure à la vitesse prescrite--Quand bien même il roule-effectivement- (ou prétend rouler) à la vitesse autorisée étant entendu qu'il suffit de peu,une simple pression sur la commande d'accélération pour qu'il la dépasse.
.Il va de soi que s'il a programmé une vitesse inférieure à la vitesse limite, il ne se trouvera pas en infraction.
Prenons le cas inverse : Nous roulons à 90 maxi et nous l'avons bien programmé.Nous entrons sur une voie rapide ou la vitesse passe à 110. Il est préférable de programmer cette nouvelle vitesse de façon à se donner plus de souplesse de conduite.
Mais nous pouvons rester à 90, pourquoi pas ? en fonction du principe suivant intangible :
PLUS LA VITESSE EST ELEVEE, PLUS LE NOMBRE ET SURTOUT LA GRAVITE DES ACCIDENTS AUGMENTE  Se reporter alinéas (v)vd et (w)wl
 

ci-dessous (Lu sur A6 éclairé, bien au dessus des têtes ""MOINS VITE avec juste au dessous MOINS DE RISQUES""
Messieurs les inconditionnels de la vitesse maxi ((celle inscrite dans leur publicités par les constructeurs, 180 Kmh par exemple, certains vont même au delà)), de la vitesse excessive, les "ça passe ou ça casse" c'est à vous que nous nous adressons : La route appartient aussi aux "autres" à ceux qui se fixen² t à eux-mêmes leurs propres limitations en dessous des limites officielles. Exemple : Quelqu'un peut très bien programmer une étape autoroutière sur la base de 100...90kmh. Tels "autres" peuvent très bien,de cette manière,vouloir souscrire une assurance tous risques corporels (et matériels) cette sorte de contrat tacite qui ne leur coûte pas un centime.
En prime une telle programmation permettrait d'afficher sa propre attitude de conduite et de renseigner en conséquence l'environnement automobile immédiat.

Bien entendu ce MODULE devra être calculé et posé de manière à offrir le moins de résistance possible à la pénétration dans l'air,angulant aigü en triangle par exemple (coéficient X) et n'augmenter la consommation d'énergie que de manière peu significative--en tout état de cause largement inférieure aux économies corrélatives. Il pourrait être fixé sur le toit ou sur les côtés (comme cela se fait pour les rétroviseurs)

 Economies multiples et considérables qui se chiffreraient en millions d'euros et surtout en nombre de tués sur les routes ......divisé par dix !


 EXIT LES STATISTIQUES DU NOMBRE ANNUEL DE TUES à QUATRE CHIFFRES

et adhésion electoraliste subséquente largement assurée.
Sans compter des tonnes de gaz et de poussières toxiques déversées en moins dans notre atmosphère.S'agissant de poussières toxiques,on parle de celles déversées par la combustion du gas oil et du fuel oil. On oublie un peu trop facilement les poussiéres inhérentes à l'usure des pneumatiques,du ferrodo des plaquettes de freins et des disques d'embrayages ainsi que des poussières qui résultent de l'arrachage,par les sculptures des pneumatiques, des revêtements routiers,béton,bitume et autres enrobés.
Plus on roule vite, plus on use les pneus et les revêtements routiers. Plus on roule vite--plus on bouzille tout  (y compris des vies humaines)

NOUS RÊVONS...  Nous pratiquons l'utopie  Nous serions sur un nuage sur une autre planète   !!!!!      Mais pas du tout.     
Tout ce ci-dessus est parfaitement logique,valable et faisable.
D'autres mutations sociologiques furent en leur temps des utopies : RENVOI A....
a/ Interdire de fumer en espace confiné (Jadis,dans certains cafés,un mur de fumée ne permettait une visi que de quelques mètres--J'ai pour ma part assisté à des réunions de cadres dont seul quelques uns étaient fumeurs--dans des salles confinées et enfumées)  b/ Remplacer le break scolaire hebdomadaire du jeudi par celui du mercredi  c/ Payer des salariés sans travailler pour leur permettre de prendre du repos sur plusieurs jours consécutifs (15 jours en 1936) d/ En des temps plus reculés,supprimer l'école du dimanche--et en semaine l'exploitation corrélative d'enfants pour des tâches manuelles parfois très dures e/ Quitter la vie active à un âge raisonnable avec une pension ((Avant 1936, on ne cessait de travailler----(f)----((48 heures par semaine 6 jours sur sept 365 jours par an (on ne pouvait prendre de 'vacances' qu'au prix de mille difficultés et en tout état de cause sur ses propres deniers))----(f)----que le plus tard possible car c'était sans pension publique.
Résultat : Les travailleurs ne s'absentaient de leur travail que lorsqu'ils y étaient obligés (maladie,mariages,enterrements...) jamais pour se reposer 
Ceux très âgés qui ne pouvaient plus travailler ou dont on ne voulait plus dans le monde des actifs--qui n'avaient pas eu les moyens de se payer une pension privée--ou n'avaient pas eu d'enfant-----((à cette époque,les enfants étaient une forme d'assurance vieillesse. Ils étaient traditionnellement tenus d'assurer la subsistance de leurs vieux parents))-----terminaient leur vie lamentablement dans les hôpitaux publics ; avec des égards et un peu de dignité lorsqu'ils avaient la chance d'être admis dans un ''Hospice de vieux'' géré la plupart du temps par des religieuses.
RENVOI A....furent en leur temps de formidables défis voire des utopies. 
Et pourtant ils ont été réalisés.Pourquoi ? Parce ces mutations comme celles que nous préconisons étaient logiques,valables, REALISABLES.  

Au point de vue technique alors là aucun problème.Ce ne sera qu'un prodige de plus parmi tant d'autres réalisés par nos techniciens et ingénieurs chercheurs  : Direction assistée,boite robotisée,régulateur de vitesse,ordinateur de bord,aide au stationnement,ABS,ESP,ESR,MSR,AFU,EDS,ASR et bien d'autres prouesses...allant jusqu'au freinage automatique calculé par ordinateur en fonction de la vitesse, de la météo et de la distance d'amortissement !!!

  Où le bât risque de blesser,c'est au point de vue économico-commercial.Une telle adjonction impliquerait un surcoût qui serait pour nos constructeurs un handicap contre-concurrentiel qu'ils ne devraient pas être les seuls à supporter. Nous pensons à sa réalisation dans le temps avec programmation prévisionnelle.
Dans un premier temps,par exemple à échéance de 10 ans, tous les véhicules immatriculés en France fabriqués en France ou par des entreprises concurrentes devront être équipés d'un "Brideur" assorti d'un module de visibilité de vitesses.
Dans un deuxième temps,par exemple à échéance de 20 ans,en vertu d'accords internationaux,le dispositif sécuritaire devra équiper la totalité de la production automobile mondiale.
Grâce au module préconisé,le mauvais conducteur se dénonce lui même.Le gendarme posté, les dispositifs de visées automatiques n'ont plus qu'à le "cueillir" comme un fruit mûr.Il n'est plus besoin de ces appareils détecteurs de dépassements de vitesses, onéreux, sophistiqués,d'utilisation difficile et dont les résultats sont la plupart du temps aléatoires et contestés par des avocats spécialisés dans la défense des automobilistes.
Le limiteur brideur module sera devenu la règle générale et la vitesse potentiellemen libre, l'infime exception>>reservée exclusivement aux ambulances,aux véhicules du SAMU,de la police,de la gendarmerie.
Les radars et les panneaux "pédagogiques " !!! deviennent obsolètes sur nos autoroutes avec des économies se chiffrant en millions d'euros.

NOTA On ne devrait plus voir ce scénario inadmissible de voyous et de gangsters qui sèment des policiers ou des gendarmes lancés à leurs trousses dont certains encore tout récemment y ont laissé leur vie. Pis encore,on aboutit au scénario invraisemblable suivant: Les malfaiteurs font feu à la kalach sur les véhicules de la police.Les pare-brises volent en éclats et la police devient aveugle 'en moindre mal ! C'est le monde renversé.
Avec notre système, le dernier mot appartient toujours aux forces de l'ordre.

 Au point de vue politique enfin, ça l'est d'autant plus qu'une aussi importante et sympathique mutation ne peut que requérir les suffrages positifs de l'immense majorité de nos concitoyens--les inconditionnels déraisonnables de la TGV n'étant qu'une infime minorité quand bien même ils se disent....40 millions soit : Deux Français sur trois sont des automobilistes !!!!!  Et ils prospèrent ; Ils n'étaient que 30 millions il n'y a pas si longtemps.

 Si un tel dispositif pré-existait ,combien de vies brutalement abrégées des plus humbles aux plus célèbres eussent été évitées ! Se rendre à (w)wr

4/vvd POSSIBILITE DE ROULER EN DESSOUS DES LIMITATIONS DE VITESSES

SI L'ON NE DOIT PAS CONDUIRE A DES VITESSES SUPERIEURES AUX LIMITES AUTORISEES,  IL EST TOUJOURS POSSIBLE ET SOUVENT VIVEMENT RECOMMANDE DE LE FAIRE A DES VITESSES INFERIEURES.

ExempleS : 1/ La visibilité n'est pas bonne--il y a de la brume--ou bien le ciel vous tombe sur la tête sous forme de trombes d'eau--ou votre pare-brise n'est pas net,embué.....Il ne peut alors être question de rouler à 130, ni même à 110---ou à 90 si l'on se trouve sur une nationale.
2/La visibilité est excellente mais nous nous trouvons en période "orange""Il y a du monde". Pas question alors de rouler à la vitesse maximum autorisée mais plutôt de s'en tenir très en retrait----Même nécessité si vous roulez le matin vers l'Est, (ou vers l'Ouest si vous êtes en fin d'après midi), avec le soleil bas sur l'horizon et en face de vous (en pleine figure)
3/Plus simplement,vous en avez assez de cet espèce de ronde infernale et ultra dangereuse : vous voulez garder votre matériel en bon état ; vous n'avez pas du tout envie de subir des dommages corporels, moins d'aller jusqu'à de longs et durs mois de rééducation, encore bien moins de finir votre existence dans un fauteuil roulant,ou grabataire tétraplégique dans un coma profond (Il existe en 2013 un accidenté de la route qui se trouve dans cet état....depuis plus de 4 ans !)
Et vous avez décidé de rouler "En assurance sécurité routière'", de préférer le côté droit, la file de droite. Et de laisser la gauche, la file de gauche aux "ça passe ou ça casse" qui jouent leur vie "comme ça" à la roulette, oubliant qu'il suffit de très peu pour qu'en un dizième de seconde, tout bascule dans l'horreur, le malheur avec en toile de fond un spectacle apocalyptique. ((En pleine nuit, la vision devient dantesque ; c'est l'enfer,les ateliers de Vulcain éclairés par les feux de la forge,les étincelles de la désincarcération, des silhouettes noires qui s'agitent dans tous les sens au milieu des phares et des clignotants rouges des ambulances et des voitures de police,une vision cauchemardesque ; Du sang a coulé mais il est caché par du sable de façon que les cohortes d'automobilistes reprennent leur ronde infernale et ne s'aperçoivent de rien))
USAGERS DE LA C.R.---le code de la route n'impose jamais de vitesse minimum. Profitez en.N'en éprouvez aucun complexe.Et même soyez en fier. Ce ne sont que les imbéciles qui diront de vous "Tout le monde le double".


5/vve  LE CODE LA ROUTE NE PEUT PAS TOUT PREVOIR

Il reste au conducteur une immense marge de manoeuvres soumises à son appréciation personnelle.C'est à lui par exemple en cas de visibilité inférieure à 5O,30,20 mètres de juger de sa vitesse qui évitera le carambolage.
C'est dans sa vie professionnelle, sociale, sentimentale, intime que l'on peut doubler les autres. Ce n'est pas mais alors pas du tout sur la route que l'on peut être le plus fort.

6/vvf   FILE DE DROITE-FILE DE GAUCHE

Permettez-nous d'apporter un propos particulier en matière de C.R. :
Ces files, de gauche, de droite, cela ne rime strictement à rien, sinon à opérer une ségrégation dans un domaine où justement il ne devrait pas y en avoir :
D'un côté les risque-touts, les "qui n'ont peur de rien", les "ça passe ou ça casse", ceux "qui ont du plomb dans la semelle de leurs souliers", en plus sympathique tout de même les fan's de vitesse---à gauche. 
De l'autre les moins audacieux, les précautionneux, les plus malins sinon les plus intelligents---à droite.
(Les "Entre les deux mon coeur balance" au milieu, on va les appeler les centristes).
L'idéal pout éviter cette ségrégation serait, quelque soit sa vitesse, que l'on roule et que l'on double aussi bien à gauche qu'à droite. Cela semble inatteignable chez nous compte tenu de l'ancrage de nos habitudes. Veuillez tout de même noter que cette pratique est courante en Amérique du Nord, surtout aux Etats Unis où la densité des accidents est dix fois moins élevée que chez nous.
Il faut bien reconnaitre cette file de gauche telle que nous la concevons est bien faite pour encourager la (grande) vitesse.

ATTENTION   : Dans l'état actuel de nos habitudes bien ancrées, ""la partie droite, la file de droite, doit toujours être privilégiée quelque soit la vitesse"" Sur route, en roulement, un aimant doit toujours vous attirer vers la droite.Ce n'est que dans le cas où un véhicule se trouve dans les conditions suivantes...(a)
1/  La distance entre le véhicule suiveur et le véhicule suivi diminue, et son corollaire : La vitesse de suiveur est supérieure a celle du suivi
2/ Ultime alternative : La distance de sécurité entre le suiveur et le suivi est atteinte
.....(a) Le suiveur doit entamer et effectuer un dépassement ''normalement'' en priorité vers la gauche.Si ce n'est pas possible,il ne doit pas mordre sur la distance de sécurité.

Pourquoi "Normalement" ? Parce qu'il arrive fréquemment qu'un conducteur roule trop à gauche compte tenu de sa vitesse.Exemple,il roule au milieu alors que sa place serait plutôt en file de droite.Son suiveur qui lui est à droite va bien patienter un peu. Mais au bout d'un moment, il va (un peu) s'impatienter et dépasser à droite.Il le fera même s'il a la possibilité de le faire à gauche (route à 3 files). Mais alors il lui faudra franchir deux files avec le danger supplémentaire que cela comporte. Il doublera à droite et bien sûr il gardera un oeil sur le véhicule doublé, veillera à ce que simultanément à son tour, lui aussi ne se rabatte pas à droite (Il ne le fera pas car il aura préalablement consulté son rétroviseur droit)
2ème cas : Le conducteur roule derrière un véhicule plus lent. 1°/ Via son rétroviseur il juge que la file de gauche est libre, pas de problème, il dépasse à gauche  2°/ Dans son rétroviseur de gauche, la voie n'est pas libre mais par contre elle l'est à droite ; clignotant à droite, il dépasse à droite.
Dépassement à gauche, dépassement à droite--L'un n'est pas plus dangereux que l'autre, il faut prendre les mêmes précautions qui sont simplement inversées.

Le législateur doit envisager cette hypothèse.Le code de la route autorise le dépassement à droite dans le cas du véhicule devant soi qui tourne à gauche.Mais il ne l'interdit pas formellement dans les autres cas. S'il n'en parle pas, c'est tout simplement pour en laisser l'initiative au conducteur.
NOTA ; 1°/ Le dépassement à droite est une pratique courante.Il peut parfaitement se révéler moins dangereux que le dépassement à gauche Exemple : X est sur la file du milieu et sa viresse est supérieure à celle de Y qui est devant lui. Son rétroviseur de gauche lui indique une voie beaucoup plus encombrée que celle que lui indique son rétroviseur de droite. Il est dans ce cas plus sécuritaire de doubler à droite.A tous moments,sur toutes les routes,tout le monde fait cela ; sur les 33 Km's du périphérique parisien c'est sans arrêt que cela se produit. Ce qui est fort heureux car cela contribue à la fluidité du trafic.
2°/ On n'a jamais vu un automobiliste verbalisé dans les cas suivant qui concernent notre analyse : a/ Il roule trop à gauche compte-tenu de sa vitesse et de la densité de la circulation. . b/ Il double à droite

7/vvg UNE CIRCULATION ROUTIERE HUMANISEE :

La seule règle qui vaille est celle de la courtoisie : 
1/ De la part du conducteur qui roule à gauche et qui doit ''céder'' (libérer la file) si son rétroviseur gauche lui dit que le véhicule suivant va plus vite que lui....et si son rétroviseur droit lui indique que le voie à sa droite est libre.
En effet,il ne doit pas se sentir 'poussé' et obligé de se rabattre rapidement et encore moins en ''queue de poisson''. Il peut,il doit prendre son temps. Beaucoup trop d'automobilistes ''poussés'' se rabattent trop vite au mépris de la distance de sécurité.
2/ De la part du conducteur 'suivant' qui si la voie n'est pas dégagée à sa convenance, s'il a dû quelque peu décélérer, voire à la (rare) limite taquiné sa pédale de frein... ne doit pas pour autant se sentir nargué,se lancer dans des récrimininations sans fin, des gestes désespérés et ridicules, appels de phares,coups de klaxon....Non,tout cela n'est pas sérieux. Il suffit de patienter calmement et la situation finit par se décanter-toujours dans des délais raisonnables. 
Il n'y a aucun caractère d'objectivité en la matière. La règle n'impose pas de limite de vitesse par file de circulation

8/vvh LA SAUVAGERIE ROUTIERE

 Certaines associations parlent de ''violence routière'' Ce mot de violence est trop fort s'agissant de la route.La violence implique une action délibérée,une outrance. Dictionnaire : Violence : Force intense,destructrice (d'une tempête par exemple) Ce qui par définition ne s'applique pas aux accidents de la route, même si le choc entre deux autos est...violent (ça n'a rien à voir) La violence telle que nous la concevons actuellement, c'est dans la vie courante qu'elle se produit: Au moindre motif,on tue,on agresse physiquement son voisin,on 'tabasse' son prochain--parfois jusqu'à ce que mort s'en suive.....Elle n'a pas encore fait son apparition en circulation routière tout au moins chez nous (Sauf tout de même en quelques ''rares'' exceptions)
Nous pensons beaucoup plus à de l'indiscipline,de l'inconscience,de l'ignorance délibérée du code de la route,du sans-gêne,de l'égoisme (1) et pourquoi ne pas le dire, à de la bêtise (1) contre laquelle il est par définition difficile de lutter...autrement qu'en opérant des ponctions sur le porte-monnaie, la plus dissuasive des solutions 'préventives' de préférence à 'punitives')
Nous privilégions la terminologie ''Sauvagerie routière''---(( Qui comme la bêtise ne concerne qu'une petite partie (environ 5%) des automobilistes)) et nous allons le justifier tout au long de notre exposé.


(1) Comme par exemple : De prendre le volant dans un état physioloqique incompatible avec la conduite d'une automobile ! Celui de grande fatigue-Imprégnation alcoolique et (ou) absorbtion de substances psychoactives qui ont des effets dévastateurs sur la capacité de jugement et de raisonnement, perturbent la réflexion et allongent les temps de reflexe et de réactivité : Alcools,drogues,médicaments à effet soporifique.....tous facteurs qui amoindrissent l'angle et la qualité du champ visuel, diminuent (jusqu'à ignorer) la notion de danger.
Conduire sous l'effet du cannabis,de l'alcool, de quelque drogue que ce soit,tabac inclus,multiplie par dix le risque d'un accident mortel pour soi.....et pour les autres.

  D'appuyer sur le champignon de manière totalement inconsidérée inconsciente, irresponsable.

 Réflexion d'un inconscient : "Je dois avoir du plomb dans la semelle de mes chaussures" !  Il se gausse, il croit se mettre en valeur alors que suite à "l'effet boomerang" la volée de sa bêtise lui revient en pleine figure (Ah  la bêtise !!! Ce n'est pas nous qui disons cela,c'est Georges Brassens, ""Quand on est con, on est con"" (= Il est difficile de s'en sortir)

 Plus impordonnable car émanant d'un Président de la République ! paradoxalement et véritablement doté d'un Q.I. XXL    "Ce n'est pas la vitesse qui tue, ce sont les mauvais conducteurs" !!!. Cette phrase qui faisait l'apologie de la vitesse,même de manière indirecte, compte tenu de la raisonnance inhérente à l'importance de la personne qui l'a prononcée a certainement ajouté aux statistiques d'accidents de la route plusieurs centaines de victimes.Comme quoi  :

  Comme quoi, en matière de circulation routière,il faut toujours prévoir l'impact de ce que l'on dit et de ce que l'on écrit.Il ne faut pas dire,écrire n'importe quoi .Ni non plus placarder ou médiatiser des inepsies rédigées par des Chefs de sevices qui se prennent un peu trop au sérieux, "qui s'écoutent écrire"  telles que :
" Un verre ça va (???)-deux verres bonjour les dégâts" ? "Tu t'es vu quand t'as bu" ?? ""Deux verres et tout s"accélère" ???.  Pirouettes de langage alambiquées qui ne riment strictement à rien sinon à l'auto-satisfaction de leurs auteurs.Répétons le : ''Ils s'écoutent écrire''
Pour être bien compris il faut FAIRE SIMPLE CONCRET le plus CONCIS possible par exemple "Ne prenez pas le volant si vous avez consommé une boisson alcoolisée au cours des trois dernières heures" "Faites une pause chaque deux heures de conduite" "Ne conduisez pas plus de 680 km dans une journée" 500 avec des personnes très âgées ou des enfants ; se rendre à (v)vj "Vérifiez au moins une fois par mois la pression de vos pneus" "Vérifiez fréquemment vos niveaux : liquide de freins,huile moteur, eau bleue de lave glace,verte du radiateur" "Pas d'agressivité au volant" "Au volant restez toujours PLACIDE" ou "CALME " "Sur route chassez toutes idées de "moyennes"- de "records" "Au volant soyez toujours courtois" .....

 


9/vvi      Il EST INTERDIT DE NE PAS INTERDIRE

Une séquelle de Mai 68  "Il est interdit d'interdire"  !!! 
(d'autant plus ridicule que la formule porte en elle même sa propre négation)
Une "séquelle" car maintenant plus personne n'ose interdire.Et bien nous Nous le disons haut et fort  :  
En matière de C.R.  IL FAUT INTERDIRE , franchement. Par exemple  : 
"Il est interdit de téléphoner en conduisant"  "Il est interdit de rouler plus de deux heures sans s'arrêter" "Il est interdit de circuler sur la Bande d'Arrêt d'Urgence" Inutile d'ajouter "Sous peine d'amende" cela coule de source et n'ajoute rien à la dissuasion. IL EST INTERDIT DE NE PAS INTERDIRE

 10/vvj    TIME IS NOT ALWAYS MONEY

Nous pensons à  tous ceux qui ne respectent pas la règle d'un repos,d'une trève d'au minimum vingt minutes chaque deux heures de conduite.Qui roulent des nuits entières ne s'arrêtant que pour satisfaire à des besoins élémentaires.Pour ces gens la route n'est qu'un moyen.Seule c'est la fin qui compte et le temps passé sur routes, autoroutes et aires de repos ,c'est du temps de perdu.
Monsieur ne pensez pas cela et vous Madame qui êtes souvent plus raisonnable que votre compagnon, ne le laissez pas opérer cette course contre la montre. Vous êtes ''Chef de bord'' au même titre que lui. Le fait qu'il conduit ne lui apporte rien de plus.La route fait partie de vos vacances (ou de votre mission si vous travaillez)  Il n'y a pas lieu d'escamoter le temps normalement dévolu pour la parcourir.
Après tout,on est pas si mal que ça dans une auto.On s'y relaxe physiquement ; on met la radio de l'autoroute qui vous informe de l'état du trafic et de tout se qui se passe dans le monde ; on peut écouter un CD ; comme sous la douche,on peut chanter, c'est tellement mieux que de déchanter.

Si vous cherchez à escamoter le temps nécessaire,raisonnable pour atteindre votre but ,vous risquez d'y perdre beaucoup plus que d'y gagner.Voyez plus loin que le bout de votre nez  : Mieux vaut prendre deux heures et demi de plus sur un Paris-Nice que de terminer sa vie dans un fauteuil roulant.

 10/vvjj   MAXI KILOMETRAGE REALISABLE DANS UNE JOURNEE pour un voyage en auto :

 Six cent quatre vingts (680) Km avec un ou des adultes
Cinq cents (500) Km avec enfant(s) ou personne(s) très âgée(s)

  Nous avons fait les calculs suivants selon lesquels un voyage en automobile ne devrait pas excéder 680/500 km (autoroutes),500/380 (routes) sur une journée lambda (du matin au soir).Les données toutes généreuses de nos calculs sont les suivantes :

 A) Moyenne kilométrique horaire basée sur une utilisation optimale de voies rapides (Voies qui ne comportent pas de feux de régulation,rouges,verts,oranges ni de stop) et usage minimal mais inévitable, au départ le matin ou le soir à l'arrivée, du réseau routier classique (qui comporte des feux rouges verts oranges et des stops) :
85 Kmh   EN ROULEMENT  
"EN ROULEMENT" c'est-à-dire "En roulement stricto sensu" (avec défilement du paysage) et en tenant compte des arrêts techniques (ravitaillement en carburant,pression insuffisante des pneus,huile moteur,niveaux de lookheed,de liquide lave glace...) de confort et de sécurité,pauses de repos,pauses déjeuners,pique-nique,besoins naturels...) et des ralentissements subis hors la volonté du conducteur (trafic non fluide,bouchons,embouteillages,stop and go's,travaux,accident,mauvais temps en général,pluie en particulier)  
Dans des conditions de visibilité supérieure à 300 mètres.C'est à  dire qu'en cas de visibilité inférieure et en particulier en cas de brouillard ou de fortes précipitations-plus aucun de nos calculs,plus rien ne demeure valable.Il ne faut pas hésiter à moduler sa vitesse avec une obligation vers le moins vite en fonction de la densité de circulation et de la visibilité.Tout vient alors relever de l'initiative et du jugement personnel.Attention à l'inconscience. Il faut savoir lever le pied.

 B) Nos données sont calculées sur les bases actuelles de limitations de vitesses, 130 Kmh,110,90 que nous sommes obligés de prendre en compte.....Elles ne seront plus valables le jour où comme nous le préconisons ci dessus et comme l'exige le plus élémentaire bon sens,la vitesse limite sur autoroute sera ramenée comme aux Etats Unis et au Canada à 100 kmh et toutes les autres limitations ramenées subséquemment (80 sur route,70 sur les voies rapides (les périph's) 40/45 en ville etc...voir ci dessus.              

 C) Durée totale MAXIMUM d'un grand voyage sur routes et autoroutes sur une journée, à  partir du départ jusqu'à l'arrivée   : Ce voyage doit se dérouler sur un maximum de 10 heures dont un long arrêt d'au moins une heure concacré au déjeuner et repos subséquent.Il reste quelque 9 heures pour roulement y compris des périodes de repos d'au minimum 20 minutes chaque deux heures de roulement soit pour 10 heures de voyage un maximum de 8 heures de roulement.
Soit une période totale d'activité  (= sans la phase normale de sommeil évaluée à une moyenne de 8 heures) égale à  24 - 8 =16 heures.Il reste tout juste le temps necessaire minimum, 16-10 = 6 heures pour "vivre" une vie normale avant le départ et après l'arrivée : Petits déjeuners,dîners,toilettes et autres et multiples sujétions... ne serait-ce que les préparatifs sérieux en vue du départ et le temps qui doit être prévu à l'arrivée. 
Avez vous vérifié la pression de vos pneus ? Allez vous partir avec un pare brise propre ? Avez vous prévu un niveau suffisant de carburant pour ne pas, à  peine parti, avoir à vous rendre à le première station service venue ? Vous devez être en règle avec le contrôle technique (à défaut de quoi si vous avez un accident,ou un contrôle,vous vous exposez aux pires ennuis)

  Cette durée totale maximum de voyage de 10 heures doit être réduite (et la durée de position horizontale pour repos maximum corrélativement augmentée) de deux heures lorsque des personnes très âgées et des enfants font partie du voyage.Soit dans ce cas une durée maximum de voyage de 8 heures déjeuner et repos subséquent compris. Il reste moins de sept heures (6h30) pour roulement et pauses repos. Pauses d'autant plus recommandées pour des enfants qu'en général ils supportent mal l'enfermement dans un habitacle, encore moins dans l'espace par définition restreint d'une automobile.On va dire qu'ils sont sujets à la claustrauphobie. Qui ? lors d'un trop long trajet n'a pas eu à subir des enfants qui se disputent en places arrières et qui demandent très souvent << maman, papa, quand est-ce qu'on arrive>>

 D) Tranche  (Durée de conduite ininterrompue ou "Roulement" + pause)  Nous l'évaluons à  deux heures de conduite obligatoirement assortie d'un minimum de vingt minutes de pause soit un tranche totale de deux heures vingt minutes.Soit (pour faciliter les calculs) 140 minutes.

 E) Nombre de tranches qu'il est possible de réaliser dans une journée et calcul correspondant en heures de conduite (= en roulement) :
1/ Adulte(s) : 10 heures de voyage moins une heure de déjeuner = 9 heures ou 540 minutes divisé par 140 = arrondi 4 tranches---4 x 2 = 8 heures de conduite.
2/Enfant(s) : 8 heures de voyage moins une heure et demi de déjeuner = 6 heures et demi ou 390 minutes divisé par 140 = arrondi à 3 tranches---3 x 2 =6 heures de conduite.

 F) KILOMETRAGE MAXIMUM QU'IL DEVRAIT ÊTRE INTERDIT DE DEPASSER DANS UNE JOURNEE entre deux nuits à bien se reposer.
Attention : Avec voies rapides priviligiées (a) Ce kilométrage est obtenu en multipliant le kilométrage horaire général moyen (85 kmh) par le nombre d'heures de conduite (8 pour les adultes---6 avec enfant(s) soit : Adultes 85 x 8 = 680 km---85 x 6 = 500 km avec des enfants.
(a) Si vous priviligiez les routes nationales et départementales,les distances ci-dessous doivent être multipliées par 0,75 soit 500 km avec adulte(s) et 380 avec enfant(s)ou personne(s) très âgée(s)
(1) 500/380 km MAXI's SUR ROUTES.Certains réalisent cela désirant faire l'économie de péages autoroutiers au mépris de leur sécurité et de celle des autres.Pour compenser le manque à gagner en moyenne horaire kilométrique,ils vont avoir tendance à ignorer les panneaux cerclés de rouge jusqu'à rouler mais oui.....à  130 kmh avec dépassements à l'extrême limite du danger.Nos propositions permettraient de supprimer définitivement ce risque inhérent à la route et en particulier le terrible choc frontal entre deux véhicules qui additionne deux énergies cinétiques.Dans ce cas la vie des personnes qui en réchappent est gâchée pour toujours.....

 Six cent quatre vingts kilomètres (680) km avec un ou des adultes
Cinq cents (500) km avec enfant(s) ou personne(s) très âgée(s)

Pour des distances de plus de 680/500 Km,--500/380 selon le cas, et de moins du double, il faut échelonner son voyage sur deux jours,avec une nuit passée dans un hôtel pour une détente complète. Et pas (du tout) passée dans sa voiture.On se repose très mal dans une berline ou dans tout autre automobile ; excepté s'il s'agit d'un véhicule officiellement aménagé à cet effet.Les routiers de 'semi's par exemple disposent de vraies couchettes.
Quand on a les moyens de rouler en auto sur de telles distances,on doit aussi les avoir pour descendre dans un hôtel (Ceux de la chaîne ......vous donneront entière satisfaction,WIFI gratuit dans les chambres,un petit déjeuner offert pour une clientèle de deux adultes......Ils ont de plus l'avantage de disposer d'un parking privatif,enclos et sécurisé et de jalonner les principaux axes de circulation autoroutiers autant que les grandes routes nationales)

Etre deux (ou plus) de personnes titulaires du permis de conduire à même de se relayer facilite le voyage,apporte un plus en matière de sécurité et de confort mais n'ajoute ni ne retranche rien aux données ci dessus.
De ces données, il résulte qu'il ne doit pas être possible de faire un Paris Nice 980 Km dans une seule journée.

11/vvk    BROUILLARD...ON N'Y VOIT PAS à PLUS DE 50 METRES

Avoir tous ses sens en éveil,allumer ses feux de détresse,ralentir,se rendre le plus à droite possible,éliminer la prise de risque car en cette matière ça casse plus souvent que ça passe.Le brouillard ne doit pas être considéré comme un défi mais simplement comme une épreuve à surmonter, sagement.La règle : Plus le brouillard est épais, plus on ralentit...Pied léger, léger  =  carambolage évité.

  12/vvl  LES CONDUCTEURS DE NUIT

Les adeptes de la conduite de nuit,les noctambules de la route pour ainsi dire,ne doivent pas profiter de l'obscurité pour s'affranhir des dispositions du code de la route et des sujétions ci dessus (du code de la meilleure route)

Eux aussi doivent obéir aus panneaux de limitations de vitesses,respecter les temps de pause,ne consommer que des boissons non alcoolisées et s'arrêter lorsque leurs paupières deviennent lourdes.Ce qui au petit matin ne manque pas de se produire pour quelqu'un qui n'a pas dormi de la nuit ou qui a dormi ? quelques instants, recroquevillé dans sa voiture.Les sièges inclinables ne permettent que de se relaxer, pas de dormir.

Hormis les professionnels, nous ne sommes pas partisans de la conduite de nuit.Comme 99% de nos compatriotes et comme le même pourcentage de tous les êtres vivants de la création, nous considérons que la nuit c'est fait pour dormir,se reposer,se relaxer sur un plan horizontal.

 Ils ne doivent pas non plus profiter du fait que police et gendarmerie sont moins présentes de nuit que de jour.Il ne reste pratiquement plus que les radars qu'il est facile de franchir sans inconvénient grâce aux panneaux "pédagogiques"

 Avant juin 2011,leur positionnement était signalé suffisamment à l'avance pour permettre à l'automobiliste amateurs de grandes vitesses de lever le pied au bon moment et d'éviter le flash à conséquence financière catastrophique pour le porte monnaie.Une telle éventualité ayant été écartée,la course folle pouvait recommencer.Cette situation s'étant vérifiée comme avérée,au Ministère de l'Intérieur,il a été décidé fort justement de les enlever.

De cette décision il est résulté une levée de boucliers des associations pro-vitesse et une querelle surréaliste entre les pour (pour enlever les panneaux) et les contre (leur enlèvement),une pression des "contre" tellement forte que le Ministre de l'intérieur a dû céder...tout en prétendument sauver la face  : Les panneaux détestables (Pourquoi alors les avaient-on installés ???) seront bien enlevés.Mais ils seront remplacés à l'amont des zônes dangereuses (C'est à dire exactement aux mêmes endroits) par des panneaux dits,tenez vous bien....PEDAGOGIQUES !!! 
Mais qu'est-ce que la pédagogie vient faire dans toute cette histoire particulièrement rocambolesque.Depuis quand fait-on de la pédagogie directement,"comme ça" sur la route. La pédagogie doit se faire à l'école,au collège,au lycée,dans les officines de permis de conduire,les médias,les journaux.La pédagogie c'est nous même, ici même dans le présent exposé ,élaborée par un diplomé de l'enseignement et qui,s'agissant de pédagogie, sait de quoi il parle.
Comment galvauder un abstration aussi importante, tellement essentielle qu'un enseignement de haute tenue technique n'a strictement aucune valeur s'il n'est pas associé à de la pédagogie.....

Dernière nouvelle Fin novembre 2011 : Les panneaux d'avertissement de radar sont supprimés.On va les remplacer par des panneaux avertisseurs de danger !!! Mais comme ces nouveaux panneaux sont probablement associés à un radar,on en revient exactement au même.
Comment sur un terrain aussi exposé au danger que la C.R. peut on se moquer du monde à ce point là. Et,en période de tension économique,engager des dépenses aussi astronomiques.Autrement dit, on en revient exactement à la situation antérieure et le message adressé aux usagers reste exactement le même : 
""Messieurs qui avez l'habitude de fronder les limitations de vitesse,moi panneau "pédagogique",(ou "moi avertisseur de danger") je vous avertis que vous arrivez en vue d'un radar de contrôle.Je vous invite à lever le pied car je veux vous éviter de payer une forte amende, voire en cas de dépassement excessif de passer devant un tribunal.  Franchi ce maudit radar,vous pourrez reprendre votre course folle sans aucun problème""

  Aborder une zône dangereuse !!! Comme cette notion est erronnée !

  13/vvm   L'ACTIVITE ROUTIERE EST DANGEREUSE-PARTOUT ET TOUJOURS

Nous ne voyons pas en quoi aborder un virage à courbe fortement accentuée est plus accidentogène qu'une belle et longue route parfaitement plate et rectiligne alors que les accidents les plus graves ont lieu justement sur cette dernière catégorie de routes.A l'orée desquelles il faut par conséquent placer des panneaux "pédagogiques"Mais au fait,comme la route est partout dangereuse,ces panneaus pédagogiques,il faut en placer partout. SOYONS SERIEUX  :

Pourquoi avons-nous en France cette détestable habitude de fabriquer des montagnes de bla bla bla pour de vaines et insipides querelles.Ces panneaux annonceurs de la prochaine présence d'un radar avaient été installés par erreur.Il était par conséquent logique de les enlever 
Et bien ces nouveaux panneaux"pédagogiques" ont la même vocation,celle d'être enlevés exactement comme ceux qu'ils ont remplacés
Mais en attendant que de millions et de millions d'euros de dépensés non seulement en pure perte,en toute inutilité mais même à résultats obtenus à l'inverse du but recherché.

S'il s'avère vraiment qu'il y a lieu de signaler a l'avance une zône spécialement dangereuse.....
((nous pensons en particulier ce qui se produit très souvent, à ces portions de routes et d'autoroutes où se déroulent des travaux, et à du personnel qui doit les exécuter en toute sécurité))

.....il existe ce bon vieux panneau international (donc bien compris par nos visiteurs étrangers) de vitesse qu'il est interdit de dépasser, rond cerclé de rouge auquel cas effectivement particulier, l'adjudicataire des travaux ajoute le panneau "Attention travaux"avec scintillements lumineux et encore mieux via les sociétés d'autoroutes ce signal lumineux avec flèche lumineuse bissectrice de l'angle droit ainsi formé.
Lorsqu'il s'agit d'un virage,c'est pareil,tout est prévu sous la forme de panneaux où le nombre de flèches (de une à trois) est proportionnel à l'accentuation de la courbe  Une flèche,on lève un peu le pied et on se tient un peu plus en éveil.....Trois flèches alors là on lève le pied. Si néanmoins,la vitesse est encore trop élevée,on freine mais léger pour éviter le déport.Dans la courbe,on maintient la vitesse.Il redevient possible d'appuyer légèrement sur la pédale d'accélérateur dès que vous apercevez la fin du virage.

Mais pourquoi allez-vous toujours chercher midi à  quatorze heures.Pourquoi Messieurs les décideurs appliquez vous inconsciemment le principe humoristique certes,mais gravement coupable s'agissant de sécurité routière :

"Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué" !!!

 N'oubliez pas Messieurs les responsables décideurs que  :   SIMPLICITE EST MERE DE SECURITE. Que les automobilistes ne sont pas obligés de (ils ne le savent pas,ils ne le peuvent pas) pénétrer les arcanes personnelles de vos pensées. Lorsque l'on a affaire à  toutes les couches de la société, à des gens qui ne comprennent pas notre langue et encore moins les arcanes de vos motivations, (tout le monde n'est pas obligatoirement doté d'un QI à  trois chiffres) il faut se mettre au diapason du niveau de compréhention de 'Monsieur tout le monde' adopter un langage le plus universel possible, FAIRE SIMPLE---VULGARISER. 
Les panneaux curieusement "pédagogiques" vont à  l'inverse de cette exigence fondamentale.

 Vous devez penser,surtout lorsque la circulation est fluide,que le conducteur devient "moins présent" sur la route.Il lui arrive de songer à tout et à rien. Il n'est plus à même d'agir que par reflexe avec vitesse de réactivité fluctuante, multi-factorielle (Soucis,fatigue,santé,autre planète....)
Conducteurs, vous roulez et vous vous apercevez que votre esprit est ailleurs.C'est grave.Ressaisissez vous et revenez sur la route.Un joueur de cartes qui n'est pas ''présent à table'' n'est pas un bon joueur. Et bien c'est pareil pour un conducteur d'automobile qui n'est pas ''présent sur la route''

Pire,vous éprouvez le besoin de vous secouer,vous vous tortillez dans tous les sens pour enrayer une torpeur naissante, voire insistante. Vos paupières deviennent lourdes.C'est encore plus grave   :

  14/vvn   VOUS ÊTES EN DANGER ET VOUS FAITES COURIR UN DANGER AUX AUTRES        

 Si vous avez la chance de ne pas être seul,demandez que l'on vous parle,que l'on vous surveille.N'en ayez pas honte.Si possible passez le volant à votre passager.Ne persistez pas car l'assoupissement peut vous prendre subitement sans aucun avertissement physioloqique et c'est la catastrophe.
Mettre la climatisation, la radio plus forte, ouvrir grand les vitres....n'ont jamais été des solutions.

Il n'en existe qu'une seule (solution) à appliquer dans tous les cas et immédiatement : Ralentissez,serrez au maximum à droite avec clignotants et arrêtez vous à  la première occasion.Une aire de repos bien sûr ; un refuge généralement équipé d'un téléphone de secours, au pire, à la grande limite-sur la BAU mais uniquement si vous avez décidé de changer de conducteur, juste le temps nécessaire et pas du tout si vous voulez vous relaxer.
La BAU est exclusivement réservée à  la seule circulation des véhicules de secours.

 15/vvo      Où VOULONS-NOUS EN VENIR ?  REPONSE : AUX 100 kmh

Mais pourquoi donc est-ce que ci-dessus nous vous racontons de telles évidences.Et bien voilà où nous voulons en venir : 
Les pouvoirs politiques de notre planète-----en tout ou partie, élus, nommés, démocrates,autocrates....que leurs pays soient fabricants d'engins automobiles ou ne le soient pas, avec l'aide des grandes causes humanitaires internationales, ONU, UNESCO, OMS,------doivent se fédérer autour d'un projet humaniste et pacifique afin de contraindre les fabricants d'engins automobiles (camions,autos,motos) de ne produire que des véhicules à même de rouler à 100 kmh au maximum.

Nous disons bien :    
C E N T  K I L O M E T R E S  A  L'  H E U R E  A U  M A X I M U M

 350 millions d'Américains ne dépassent pas la vitesse de 60 mph soit sur leurs "highways" (leurs autoroutes) et s'en sortent beaucoup mieux que nous autres Européens ((qui sommes autorisés à la dépasser allégrement))

C'est tout à fait et même davantage compatible avec notre culture quand elle relève de la sagesse et avec notre poids automobile dont justement l'augmentation constante pour ne pas dire exponentielle devrait tout naturellement se retrouver inversement proportionnelle à la vitesse maximum autorisée.

Et tout de même,100 km parcourus dans une heure,cela nous semble déjà pas mal,amplement suffisant, sauf à vouloir à toute force n'exister sur la route que comme individu inconscient et irresponsable.

Le mot progrès par définition n'est pas un vain mot.Et bien en voilà  une belle occasion DE PROGRESSER, de ne plus assister à ces spectacles hideux de véhicules encastrés les uns dans les autres,retournés les quatre fers en l'air, tôles déformées et enchevêtrées,éclats de verre éparpillés tous les sens,amas de ferrailles indiscernables qui recèlent la désolation et la misère.C'est Apocalypse Now tous les jours sur nos routes.

L'accident a eu lieu.Des centaines d'autres automobilistes affluent.Un bouchon se forme,s'étend sur plusieurs km.Il faut faire vite, désincarcérer,appeler Police Secours,les ambulances,enlever des tonnes de ferraille,sabler les endroits de la chaussée tachés de rouge...et la ronde infernale reprend exactement comme si de rien ne s'était passé.

Aussi longtemps qu'il existera à  la disposition de Monsieur tout le monde des engins sur roues qui pourront se mouvoir à des vitesses plus élevées, jusqu'à, on croit rêver, jusqu'à plus de 400 Kmh !!!-il existera toujours des "ça passe ou ça casse", inconscients,apprentis sorciers qui feront défiler leur environnement à de telles vitesse, par défi, par griserie.

Mais pourquoi donc mille sabords fabrique-t-on de tels engins capables d'atteindre de telles vitesses......

......qui sont formellement interdites  !!!

Nous n'ajouterons pas   "Comprenne qui pourra" CAR CE N'EST NI COMPREHENSIBLE...NI ADMISSIBLE.

 

  16/vvp  FORMULE 1--RALLIES--24 HEURES DU MANS

 Certes il y a "La formule 1",  "Les 24 heures du Mans"  "Les rallies automobiles" "Le Dakar"...en Amérique du Sud !!!

Pour les deux premiers,des circuits spéciaux sont prévus sauf à Monaco ou la course se déroule en pleine ville au mépris de la quiétude des riverains. Des véhicules aérocarénés, à centre de gravité abaissé au maximum sont construits à cet effet, pilotés par hommes qui prennent des risques considérables pour eux mêmes...et pour les autres. Références Ayrton Senna en 2003... Le 11 juin 1955 sur le circuit du Nürbugring en Allemagne--deux monstres de la formule 1 entrent dans la foule--80 morts er des centaines de blessés.Cette voiture est entr?e dans la foule et caus? la mort de deux personnes ? Plan-<br/>de-la-Tour, lors d'un rallye, dimanche dans le Var.

Si nous reconnaissons que des précautions sont prises,murs de pneumatiques,filets de protection...la sécurité à 100% n'existe pas et de tels événements peuvent se reproduire.Aux 24 heures du Mans 2011, c'est un miracle qu'une sortie de route n'ait provoqué que des dégâts matériels à savoir l'auto du pilote plus que disloquée,réduite en miettes.
Par contre les rallies automobiles se courent sur des routes lambda et des voitures de séries.Par le jeu des accélérations poussées aux limites de l'impossible, décélérations, freinages...ils aboutissent à une détérioration anormale du tissus routier avec émissions disproportionnées de gaz toxiques et de poussiéres nocives de toutes sortes en général--de ferrodo et de caoutchouc en particulier.Il est courant que les pneus surgonflés de leurs voitures accrochent le revêtement routier à la vitesse de 180 kmh.

 A toutes ces puissances d'argent qui organisent de telles manifestations dont la vitesse utilisée comme base concurrentielle est l'unique leitmotiv, nous portons l'accusation suivante : : Vous donnez un mauvais exemple à certains de nos compatriotes et en particulier à nos jeunes et à nos moins jeunes.Vous érigez la TGV la Trop Grande Vitesse sur asphalte-en podium's de notoriété et en monuments de gloire. Alors qu'il s'agit d'une calamité.Faire l'apologie d'une telle nuisance,d'une telle plaie, relève tout simplement de la folie meurtrière.Vous rendez-vous compte que ce peut être VOS enfants que vous envoyez au ''casse-pipe routier''

 Nous dénions à  ces manifestations le prétexte,la motivation de "Bancs d'essais" prétendûment destinés au progrès de l'automobile.C'est faux.Les véritables progrès en matière d'automobiles se font dans les bureaux d'études en abstrait et sur les pistes d'essais des constructeurs en applications concrètes.

 Finalement elles ne sont qu'une gigantesque publicité pour toute l'industrie automobile depuis le constructeur assembleur jusqu'au concessionnaire. Sans aucune utilité, les actions publicitaires des uns annulant celles,équivalentes,des autres.

 Nous souhaitons  :  Que des VIP à  forte notoriété s'en prennent à la formule "1" (Pourquoi 1 ?), aux 24 heures du Mans, aux rallies, pour en dénoncer les nuisances, la gabegie et la totale inutilité.  Que se créent des groupes de pressions aux fins d'interdire de telles manifestations aux acteurs desquelles nous dénions le droit d'utiliser le vocable de "sport" (Manier une direction hyper assistée avec le cul dans un bac de formule 1 ne fait spécialement travailler aucun muscle. Sous cet aspect, physique, un simple jogger du dimanche matin fait beaucoup plus.
Radar ou pas, Maréchaussée ou non, code la route ou non. il existera toujours des individus inconscients et irresponsables qui enfreindront toujours les injonctions de limitation de vitesse (Le fils d'un colonel célèbre a été pointé à 200 kmh sur les Champs Elysées)

 Il existera toujours de tels énergumènes pour mettre aveuglement la vie des autres en danger.La vie des autres ? Attention ce n'est pas toujours "Les autres" ce peut être moi qui suis, CE PEUT ETRE VOUS QUI ÊTES  en danger. N'écoutons pas notre inconscient qui faussement nous rassure : Les (graves) accidents (corporels)...ça n'arrive qu'aux autres !!!

Le but de notre exposé est de tirer en rafales sur ce risque de danger pour le faire tendre vers zéro.  

17/vvq   DES LIMITATIONS PLUS DRACONNIENNES

 Attendons et souhaitons cette décision de nos Grands de ce monde de ne plus permettre sur leur territoire la fabrication de véhicules par trop dangereux, décision inéluctable.Si présentement nous avons raison trop tôt, un jour nous aurons raison...fatalement. 
Comment continuer sur de tels errements !  EN FRANCE,la vitesse maximum autorisée doit être ramenée,le plus rapidement possible (C'EST FAISABLE DES MAINTENANT) de 130 à  100 kmh---de 110 à  90 en cas de pluie---de 90 à  80 sur les routes---Ramener également la vitesse en ville qui est actuellement de 50 à 45-- si possible à 40 --Multiplier les 30 kmh dans les centre villes--- Par cent les "Zones de rencontres" à  20 Kmh avec priorité absolue des cyclistes sur les autos et des piétons sur les cyclistes.

 Au Canada la vitesse limite est de 100 kmh .Elle est de 6O mph (x 1,609) soit un peu moins de 100 kmh aux Etats Unis.Trois cents millions de Nord-Américains nous montrent le chemin de la sécurité et de l'économie.Ne nous obstinons pas à continuer de brûler des tonnes et des tonnes de cet "Or noir" que nous allons devoir payer de plus en plus cher.
Certains vont penser en accord avec nous "Ce n'est pas raisonnable". Cette formulation est trop douce car.....

 18/vvr   NOUS AVONS UN SACRE TOUPET de gaspiller une énergie fossile

 __Dont notre sous sol est dépourvu = que nous importons à 99,99 %.
__Dont nous ne maitrisons pas les cours qui fluctuent deux fois simultanément.D'abord aux stock exchange de New York (et de Londres pour le brent) qui fixent le prix du baril de pétrole en USD et obéissent à la loi de l'offre et de la demande.Ensuite en fonction du taux de change Euro Dollar censé obeir à la loi des PIB des pays concernés.

   __Qui hypothéque notre balance commerciale,augmente notre dette (a) et conséquemment nous rend dépendants d'Etats plus riches que nous. Etats qui de ce fait peuvent très bien intervenir dans notre way of life et interférer dans nos lois, nous imposer leur civilisation. Nous approuvons Monsieur le Ministre de l'Intérieur dans sa déclaration du 6 février "Toutes les civilisations ne se valent pas".

19/vvs LA SACRO-SAINTE VITESSE             

  Les nouveaux rapports de vitesses ''dessauvagés'' ne devraient pas intervenir dans le chiffre d'affaires, sinon en augmentation, des sociétés privées d'autoroutes.On ira toujours plus vite chez elles que sur les routes. La sécurité,leur avantage essentiel, (jamais de choc frontal entr'autres) y sera accrue du fait de la réduction des vitesses.Nous pensons que l'univers autoroutier est plus sûr et que parfois,il n'est pas désagréable de faire une halte dans leurs aires de repos.C'est sympatique,c'est animé et il devrait y régner un supplément de sécurité comparé à l'univers routier. Veuillez noter Messieurs les directeurs de sociétés autoroutières que le taux d'occupation de vos espaces d'activités est plus important (multiplié par 1,3) avec un monde automobile qui roule au maximum à 100 km/h (au lieu de 130) : Sur un Paris-Nice,un conducteur qui roulera à 100 à l'heure restera chez vous deux heures et demi de plus qu'un conducteur à 130). Les éventuels inconvénients seront largement compensés : 1°/ Par la diminution en nombre et en gravité des accidents, obligatoirement inhérente à la diminution des vitesses donc des ralentissements et des bouchons, 2°/ Par une importante diminution de l'usure des revêtements suivant le principe intangible : La durée de vie d'un revêtement routier est inversement proportionnelle à l'élévation de la vitesse.S'agissant de vous Messieurs les prestataires de services des aires d'autoroutes, avec les limites que nous préconisons, vous vous retrouvez certes avec les mêmes personnes mais avec plus de temps passé chez vous et des pauses repos plus nombreuses nonobstant la philosophie d'une circulation, d'une vie plus humaine. Tout de même-ce dernier point...ça devrait aussi compter !

Comme tout ce qui change les (mauvaises) habitudes,nous voyons une levée générale de boucliers,d'imprécations.Vous vous attaquez à  un tabou,"la sacro sainte vitesse".On vous en sortira de toutes les couleurs jusqu'à cette parfaite inepsie "La vitesse sécurise" !!!

La levée de boucliers viendra aussi des producteurs et des raffineurs et de leurs supporters dans un coupable sentiment de rentabilité : Celui qui relie Paris à Nice à 130 consomme plus de carburant que celui qui accomplit le même trajet au couple maximum (qui pour une voiture jaugée 175 CV correspond à 100 kmh).
Pour ceux qui éventuellement ne le sauraient pas, rouler au "couple maximum" permet de rouler le plus économiquement possible. Les porte-monnaies se vident bien moins vite au fil des kilomètres.

  20/vvt     ARGUMENTS EN NOTRE FAVEUR :

 Aires de repos et de services : Mieux sécurisés,rassurés,les automobilistes seront plus nombreux sur nos routes et autoroutes à faire le plein dans vos stations services.Nous pensons en particulier aux personnes âgées qui prennent de plus en plus de place dans nos sociétés.La route, l'autoroute telles qu'elles sont conçues actuellement leur font peur, comme elle font peur à beaucoup de personnes...moins âgées.

MM les pétroliers, producteurs, raffineurs, distributeurs : 
La circulation routière ne représente qu'une toute petite partie de votre activité.Il y les centrales de production d'electricité,le chauffage des immeubles de bureaux et d'habitations,la fabrication d'objets en plastique.....l'agriculture,la pêche,tous ces navires qui sillonnent les mers et les océans et surtout ces milliers d'aéronefs qui décollent d'un peu partout dans le monde pour parcourir le ciel dans tous les sens.

Vous ne pourrez pas rester éternellement insensible au cauchemar, à la descente aux enfers des accidentés lourds de la route ainsi qu'au désespoir des familles dont l'un des membres a perdu la vie en circulation routière.Vous même Madame Monsieur,ne dites pas comme hélas beaucoup le pensent 
"Les accidents corporels c'est les autres"!!!.
La victime de cette effroyable hécatombe,demain, ce peut être vous,votre compagnon,votre enfant.....Alors nous vous en prions appuyez notre
démarche. Hommes,femmes,nous devons tous nous liguer contre ce fléau de la vitesse déraisonnée en matière de C.R. 
La vitesse est une drogue dure mais elle a un immense avantage sur les autres addictions : On peut facilement s'en libérer.

Nous aurons en face de nous les irréductibles,les adeptes du paradoxe,les 'fan' pour ne pas dire les "fous de vitesse" ! Très curieusement, ils ne sont qu'une petite minorité mais font entendre leurs voix comme les oies du Capitole,comme s'ils étaient la grande majorité....comme s'ils étaient.40 millions !!!. sous la houlette de Monsieur Scholly qui s'en prend aux deux roues et de Mr Hecquet pour qui "Il faut arrêter de parler de circulation douce" !!!   Si l'on dénonce la circulation douce, il est logique d'admettre que l'on est pour "La circulation dure" et son sinistre cortège.

 Pour ces Messieurs de "40 millions d'automobilistes",il est question de "dresser les usagers les uns contre les autres, les bons contre les méchants" Les méchants pour eux, ce sont les faibles,ces cyclistes qui ont tous les défauts de la création et ces piétons que Mr Jégou accuse de provoquer les automobilistes !!! Nous le citons : "Des provocateurs vont se jeter inconsidérément sur la chaussée"!!! Tout de même écrire de telles inepsies,il faut le faire.
Qu'il sache ce Monsieur qu'il n'existe que des piétons désireux de franchir une chaussée en toute quiétude, avec des automobilistes qui les voient,qui les prévoient, ralentissent en conséquence ou s'arrêtent pour les laisser passer.

 Les forts ce sont les pots de fer, ces priviligiés qui ont les moyens de payer de fortes cotisations à leur club tout autant que de fortes amendes, et qui considèrent leur auto comme but exclusif,comme un exhutoire.Les pots de fer (1) d'un côté,les pots de terre de l'autre.C'est uniquement vers les premiers que vont leurs préférences. Ils méprisent les autres--référence Jegou.

Notons que ces Messieurs ne s'avisent jamais de souligner quelqu'agissement coupable que ce soit de nombreux automobilistes qui enfreignent les règles et dont nous même n'arrêtons pas de dénoncer les méfaits.Dans leur monde automobilistique,pour eux,tout le monde (''auto'') il est beau,tout le monde il est gentil.

(1) Au sens littéral,au propre (comme au figuré) en ce qu'ils sont effectivement protégés, incarcérés, carapaçonnés par du fer.   (Qui plus est soigneusement arrimés à  leur siège baquet incliné à 120°) Comment dans ces conditions ne pas céder à la tentation de la Trop Grande Vitesse.

Nous dans cette étude ne faisons aucune discrimination pour la bonne et simple raison que la circulation routière concerne tout un chacun Conducteurs de grosses cylindrées et de petites autos, passagers de véhicules automobiles, cyclistes, piétons.Nous les mettons sur un même pied de droit en matière de sécurité routière.

Tous ces gens à  la tête de grandes organisations qui défendent les grandes vitesses (Les pots de fer) sont des groupes de pressions.Sont ils des lobbies puissants, cela reste à  prouver.  

21/vvu       NE LAISSONS PAS S'INSTAURER LA LOI DU PLUS FORT

.....Mais "Les chiens continueront d'aboyer et la caravane passera" .C'est ce qui vient juste de se passer pour les panneaux indicateurs de radars.  Comment a-t-on installé de tels avertissements qui tenaient à peu près ce langage  :  "Messieurs les conducteurs levez le pied sinon vous risquez d'être flashé et d'encourir une forte amende. Passé ce maudit radar,vous pourrez reprendre votre course folle"

Hélas sous la pression de ces Messieurs,on les remplace par des panneaux n'ayant soi disant plus rien à voir avec la présence prochaine d'un radar ?. Et qui auraient la seule signification suivante.....pédagogique ? : "Vous allez aborder une portion de route dangereuse,soyez prudent" !!!. Mais il y a déjà  pour ce faire les panneaux de limitations de vitesses.On oublie un peu trop que plus il y a de panneaus,moins ils sont respectés.
C'est exactement pareil que la formulation concernant l'alcool "A consommer avec modération"!!! qui finit à la longue par s'auto-neutraliser et n'avoir plus aucun effet dissuasif. Cela devient aussi ridicule que l'ancien "Le tabac t'abat" !

Les nouveaux panneaux ne sont que de vulgaires gadgets.Une manne pour les fabriquants.Beaucoup d'argent de dépensé pour rien,de la poudre aux yeux electoraliste.Ils n'ont aucune vocation pérenne.

Que ce soit dans un virage sans ou avec peu de visibilité, que ce soit dans une longue ligne droite avec une parfaite visibilité, que ce soit par temps de pluie ou de brouillard, que ce soit à des heures d'affluence ou que l'on dispose d'une grande fluidité du trafic, que l'on roule de nuit ou de jour etc...etc...

 22/vvv    L A   R O U T E   E S T    T O U J O U R S     D A N G E R E U S E

Toutes les dénégations du monde n'y pourront rien : Le taux de dangerosité en circ.rout.est (beaucoup plus que) proportionnel à l'élévation de la vitesse.

Il faut un bouleversement de notre vie automobilistique telle qu'elle existe actuellement pour aboutir à une vie sur routes et autoroutes telle que nous la concevons mais surtout telle que la sagesse la logique et la raison le conçoivent.

 C'est ce qui s'est passé en de maintes occasions.Un exemple (de bouleversement) : Au milieu des années 1960, le gouvernement de la Suède seul pays de l'Europe continentale dont les sujets roulaient à gauche a de ce fait décidé...de rouler à  droite ; à savoir réaliser..... la plus importante mutation routière de tous les temps.

 Imaginer le tollé de protestations,les levées de boucliers que cette extraordinaire et gigantesque décision a provoqués.Il allait y avoir des milliers d'accidents...Et bien tout s'est finalement bien passé et du jour au lendemain, le 1er septembre 1967, toute la Suède s'est mise à rouler à droite sans aucun problème, une prouesse tous azimuths qui a défrayé la chronique mondiale.

  Cette mutation que nous préconisons chez nous,c'est de la "roupie de sansonnet" comparé à ce que la Suède a réalisé.

Intermède hors sujet : Ce pays est par ailleurs capable de réaliser d'autres prouessses telle par exemple que remettre à flot, en parfait état, un navire qui,le jour même de son inauguration il y a de cela trois cents ans, a coulé dans le port de Stockholm. Un exploit technique qui a (également) défrayé la chronique mondiale.(Hors sujet excusez nous)

Albert II Prince De Monaco dixit  :

      ""L'HEURE EST VENUE D'ALLER A CONTRE COURANT DE NOS MODES DE CONSOMMATIONS""

Il l'a dit et il le fait.Nous lui demandons de le faire encore davantage en renonçant au "Grand prix de Monaco",un événement véritablement diabolique qui consiste à faire circuler en plein centre ville des bolides à de très grande vitesse,cette même TGV qui a tué le papa de ses trois de ses neveux et nièces (Certes dans un domaine différent mais identique sur le fond)

23/vvw    RENDRE LA ROUTE PLUS HUMAINE

Voici ce dont il s'agit lorsque nous parlons D'HUMANISER  notre "Circulation routière".

Il y aura encore,il y aura toujours des accidents de la route.Mais--(rendez-vous sur notre Chapitre 38 référence (w)wl---- E = 1/2 de MV2)---ils seront bien moins graves en tous points surtout au point de vue corporel. Humour noir : Nous allons nous attirer les foudres des kynésithérapeutes, du personnel des centres de rééducation pour grands accidentés de la route ainsi que des fabriquants de fauteuils roulants et de cannes anglaises.

Et de bien d'autres avantages à  savoir :

Il ne suffit pas de sauter (comme un cabri) en criant (comme les oies du Capitole)

"L'énergie est notre avenir économisons la".....

Il faut le faire.

 Nous nous le disons,mais avec nos suggestions,nous le faisons.Disons par exemple qu'à 130 Kmh,nous consommons 13 litres au cent.A 100 Kmh,nous ne consommerons plus que 10 litres.Rien que des économies pour notre budget, pour la balance des payements de notre pays ....et pour son budget général car ne l'oublions pas, cette consommation effrénée de carburants ne nous est possible que parce que d'autres pays la payent à notre place.Nous vivons en permanence au dessus de nos moyens,mais ceci est une toute autre histoire. Notre sujet c'est ""La circulation (la sécurité) routière"".

Des tonnes de CO2 (un gaz mortel on a tendance à  l'oublier) déversées en moins dans l'atmosphère et conséquemment sur nos routes un air plus respirable.

Tournant moins vite,les pièces en mouvement de notre auto dureront plus longtemps.

Nos pneumatiques rouleront deux fois plus longtemps en s'aggripant moins à l'asphalte.Plus vous roulez vite,plus vous consommez de carburant, plus vous usez les sculptures de vos pneus.

Sociétés d'autoroutes, les revêtements asphaltiques antidérapants auront une durée d'efficacité une fois et demi plus longue.Vous n'aurez plus à les refaire (en moyenne) que tous les 3O ans au lieu de tous les 20 ans.Conséquemment vous pourrez diminuer vos tarifs de péages (hum ! pas sûr (du tout))

Des tonnes de poussières de revêtements bitumineux,de caoutchouc,de ferraille, de ferrodo, d'usure de pièces en mouvement déversées en moins et comme pour le CO2, une meilleure qualité de l'air pour le plus grand bien de nos poumons.

Les accidents devenant moins fréquents mais surtout moins graves, les compagnies d'assurances verront leurs dépenses matérielles et surtout corporelles diminuer. Corrélativement elles baisseront leurs tarifs (hum ! pas sûr (du tout))

 24/vvx       UN POSTULAT INCONTOURNABLE

 Nous posons le postulat suivant :  La 1ére automobile de l'histoire de l'humanité-La Delamarre Boutteville an 1884

 L'UTILISATION D'UNE AUTOMOBILE---
((une extraordinaire invention de la fin du 19ème, la plus grande (a) par sa diffusion, la plus belle par toutes ces formes et toutes ces couleurs dont elle s'est parée au fil des décennies, celle qui a bouleversé notre manière de vivre comme jamais depuis plus de deux mille ans))
---NE DOIT PLUS POUR  CERTAIN(E)S  D'ENTRE NOUS SE TRANSFORMER EN CAUCHEMAR autrement dit :
LE PLUS DIFFUSE-LE PLUS MERVEILLEUX PROGRES EN MATIERE DE CONFORT MATERIEL DE TOUTE L'HISTOIRE DE L'HUMANITE-NE DOIT PLUS ENGENDRER L'HECATOMBE--LA DECHEANCE PHYSIQUE--LE MALHEUR

(a) hormis celles des vaccins et plus généralement hormis toutes ces inventions médicales et chirurgicales.Hormis aussi les aéronefs,mais on ne prend pas l'avion tous les jours...

Vous y êtes comme chez vous.Pour beaucoup c'est comme une petite maison,un cottage sur roues.Ce peut être même mieux car une maison est un immeuble tandis qu'une auto est un meuble que l'on peut déplacer à volonté.
S'il fait froid,vous enclanchez le chauffage réglable et s'il fait trop chaud,une simple pression sur un bouton et vous êtes ventilé avec de l'air frais à l'endroit du corps que vous choisissez (avouez qu'il faut le faire !). 
Certains d'entre vous adorent leur auto (moto).Ils la bichonnent,la customisent. Nous en avons connu qui en hiver branchait une résistance sous le chassis afin que "l'objet de leur amour" ne prenne pas froid....  Ah que leurs compagnes eussent été heureuses s'ils avaient manifesté autant d'attentions à leur égard !(a)

(Dans un univers austére,un peu d'humour : Autophilie : Cet homme aimait beaucoup une Coccinelle jusqu'à  "faire joujou" avec elle. (Attention il ne s'agit pas bien sûr de "faire joujou" avec cet aussi petit et sympathique insecte, dévoreur de pucerons,à la si jolie robe rouge tachetée de noir. Non, celle ci vole, celle là roule.Nous n'en dirons pas plus, vous laissant le soin d'imaginer la partie de l'automobile concernée pour ''faire joujou avec''--Autophagie ? A notre connaissance cela n'a jamais existé.   Vélophagie Oui       Fin d'intermède humour avec nos excuses))

 (a)Vous vous rendez d'un point à un autre sans aucun effort.C'est votre auto qui fait tout le travail à votre place.Vous n'avez qu'à charger au départ et décharger à  l'arrivée.Pas de "correspondance", de cohue comme dans les gares.La radio (de l'autoroute) vous tient compagnie,vous pouvez passer des CD's, écouter vos chanteurs préférés ou de la musique classique.
L'Américain GPS vous indique, (dans l'avenir l'Européen Galiléa vous indiquera) avec précision la route à suivre.Vous ne pouvez plus vous tromper.Fini de vous disputer avec votre compagne. Fini de vous battre à déplier ces cartes accordéons où vous aviez tant de mal à vous retrouver et à vous orienter.(Seuls les menteurs vous diront qu'ils ne se trompaient jamais)
Fini de pester contre le manque de panneaux de signalisations, les carrefours à la Devos (où l'humoriste tourne sans fin autour d'un rond-point), les erreurs qui vous obligent à faire demi-tour dans des conditions pas toujours faciles et même parfois dangereuses.Fini de demander votre chemin à Pierre Paul Jacques.Finies enfin,conséquences de nos erreurs,les dizaines de km parcourus pour rien avec pertes de temps et énervements y afférents.
Certes vous devez agir sur un volant mais pour ce faire,on a même jusqu'à trouver le moyen de vous assister. Ce qui messieurs est parfaitement dommageable pour vos biceps mais qui permet à vous Mesdames de piloter des "gros cubes" jusqu'à...38 tonnes ! 
Depuis l'invention de la Boite automatique en 1953 (En option à elle seule,elle doublait le prix de l'auto) vous êtes de plus en plus nombreux à ne plus avoir à passer les vitesses.C'est une merveille de technicité qui le fait à  votre place.Si votre pied droit n'en fait pas lourd, votre pied gauche lui ne fait plus rien du tout.Physiquement vous n'avez pratiquement plus rien à faire. 
On ne vous demande qu'un tout petit effort : Tenir votre volant fermement,des deux mains, à  10 heures 10,  9 heures un quart, au minimum à 8 heures 20---le buste bien droit, jamais si peu que ce soit recroquevillé afin de ne pas nuire à la circulation du sang (a)...(qui ne doit pas bien sûr contenir le moindre gramme d'alcool...évidemment ) Vous êtes ainsi bien éveillé,bien conscient.
...(a) Les constructeurs vous fabriquent des sièges baquets qui lorsqu'ils sont inclinés sont plus propices à la sieste qu'à la conduite d'une auto.Mais ils sont réglables et doivent redressés le plus à angle droit possible pour conduire.Voyez les professionnels, les routiers ; ils ne conduisent jamais à moitié couché ; leur buste est à angle droit avec leurs cuisses.C'est cela la vraie attitude de conduite d'un engin automobile.

  Si vous vous apercevez que vous ne tenez plus votre volant que du bout des doigts, ""RESSAISISSEZ VOUS"".Reprendre son volanten mains,c'est l'équivalent de redevenir "présent" sur la route lorsque vos préoccupations vous en ont éloigné.
Plus la vitesse est élevée,plus vous devez tenir fermement le volant.(Bien sûr que ce n'est pas nécessaire dans les embouteillages lorsque vous faites du pare-choc contre pare-choc ou du stop and go)
Direction assistée, changement de vitesse automatique,vitesse réglée et abandon corrélatif du champignon (les deux jambes sont au repos absolu), sièges réglables,clim.....Ne considérez pas tout ces bienfaits comme des alouettes qui vous tombent du ciel toute rôties dans votre assiette. 
Les Renault, Peugeot, Citroën, Panhard, Levassor, Rosengard et autres Dedion Bouton....certes nous ont quittés. Mais ils continuent de tenir une place tellement importante dans notre existence. Ayez donc une pensée, une dette de reconnaissance, envers ces super ingénieurs, techniciens de haut vol...qui ont consacré leur existence à vous concocter une vie automobile aussi pratique,aussi confortable, dans une auto aussi belle.
((A tel point que l'automobile--Qui pour beaucoup, est un moyen--Peut pour certains, être aussi une fin (pourquoi pas))   Mais attention :
L'automobile est la deuxième plus noble conquête de l'homme.....et non l'inverse
 
LE PLUS DIFFUSE-LE PLUS MERVEILLEUX PROGRES EN MATIERE DE CONFORT MATERIEL DE TOUTE L'HISTOIRE DE L'HUMANITE-NE DOIT PLUS ENGENDRER L'HECATOMBE--LA DECHEANCE PHYSIQUE--LE MALHEUR

25/vvy  LA TRES GRANDE VITESSE    la TGV.....UNE CALAMITE 

 En matière de circulation routière,nous sommes des ennemis jurés de la TGV en automobile.Nous la considérons comme notre ennemi implacable.
Dangereusement parlant, plus elle est élevée arithmétiquement, plus elle nous menace géométriquement.

 Elle est omniprésente dans notre auto et si elle s'affolle,elle peut nous tuer, tuer les nôtres et tuer les autres.Dans certains cas nous la considérons comme de la sauvagerie et nous qualifions de sauvages ceux qui la pratiquent et d'apprentis sorciers ceux qui en font l'apologie.

 Nous en apportons la preuve tout au long de notre étude.Sous cet angle,pas une seule seconde nous ne faiblirons.

(Dans ces cas là , le sauvage ce n'est pas mais alors pas du tout celui auquel l'histoire nous a habitués ; le sauvage c'est peut-être vous ? C'en est un autre ? Et pourtant Popeck n'arrête pas de vous le dire "On n'est pas des sauvages". Et il a raison car s'il existe des (automobilistes) sauvages, il ne sont qu'une infime minorité, suffisante toutefois pour causer de gros dégâts et à tout le moins d'ennuyer (euphémisme) tout le monde.

 D'autres tout aussi coupables se laissent prendre au jeu de la grande vitesse "qui grise".Aller très vite, dépasser tout le monde, n'est pas sans créer un état euphorique qui mène encore plus à la catastrophe.Cette griserie de la vitesse,laissez la au garage avant de prendre le volant.

 Si euphorique, si grisante soit elle, la TGV est toujours une calamité.(En bateau,..."En Speed boat !!!" la TGV a tué un illustre personnage,rendu veuve une jeune princesse et privé de leur Papa trois tout jeunes enfants.La trop grande vitesse d'un avion peut entraîner sa désintégration et la mort de l'équipage et de tous les passagers (des sondes jumelées à un automatisme permettent à l'avion de ne pas dépasser la vitesse limite) C'est la seule et unique TGV qui décime notre jeunesse motocyclistes entre les mains de laquelle on met des engins tellement puissants qu'il devient pour eux très difficile d'en limiter la vitesse.La sagesse IRREFUTABLE voudrait que ces engins soient bridés à 100Kmh.
Qui de sensé pourrait s'opposer à une telle mesure ?

 Tuer, rendre invalide ,blesser, marquer des gens au fer rouge pour tout le reste de leur vie dans leur corps et dans leur coeur, la TGV ne sait faire que cela.Honte à  ceux qui en font l'apologie.Malédiction envers ceux qui s'en font les complices.  

 

26/vvz  Humaniser la vitesse en se préoccupant du bonheur des hommes

Certains vont nous rétorquer en toute mauvaise foi  ! La montagne tue ,il faut par conséquent réglementer aussi la montagne et ils ajouteront la célébre phrase   :  

"Vous portez atteinte à  la liberté" !!!  Argument fallacieux s'il en fût :

 Nous leur donnons toutefois raison à  partir du moment où nos textes  (même s'ils sont "liberticides"Tant Pis!. En fait,ils ne le sont que dans des esprits différents) n'ont pour but (tant Mieux) que d'humaniser la route, d'éviter d'horribles hécatombes, de la misére et des malheurs.

Nous leur donnons tort à partir du moment où la montagne tue régulièrement certes, mais contrairement aux acccidents de la route, les accidents de montagnes ne générent pas de victimes collatérales (sauf parfois les secours). L'alpiniste n'est en face que de lui-même, la cordée n'engage qu'elle même (et les secours).

Ne confondez pas : C'est votre auto qui vous donne les satisfactions essentielles, pas sa vitesse qui ne vous donne que des illusions abstraites et parfaitement subjectives.

Dans les temps qui ont précédé le 20ème siècle,"Pour aller de Paris à Tours,il fallait mettre au moins six jours" 
Lorsque comme le dit la chanson  "La petite diligence"---"Sur les beaux chemins de France"---"S'en allait cahin caha"---  "Cela donnait le temps de se connaître amplement", de passer des soirées dans les relais de postes,en hiver au coin du feu, de connaître plus de pays,plus de villages,plus de gens. 
A cette époque il était de coutume de "pousser la romance". On chantait à  la moindre occasion (jusque sous la douche) et chacun avait son petit répertoire personnel qu'il était fier d'interpréter.

 Croyez-vous vraiment que vous êtes plus heureux maintenant d'aller de Paris à Tours en une demi journée ? Ce n'est pas sûr.Le temps ce n'est pas obligatoirement de l'argent sauf à vivre exclusivement sur le plan de la  "rentabilité" (1)  Une notion respectable certes,mais détestable en matière de sécurité routière. Surtout pour ceux qui utilisent la route au titre d'un loisir, à titre personnel.  Exemple type,un retraité"
(1) A prendre en compte raisonnablement par les compagnies de transport et plus généralement par ceux qui utilisent la route au titre d'un travail,en général à titre professionnel (Time has'nt to be always money)
=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=-_=


27/wwa   MESDAMES ET MESSIEURS LES RETRAITES

Nous nous adressons à  vous Mesdames et Messieurs les retraités : Laissez aux gens qui font partie des actifs,"qui pointent à un travail" l'usage du réseau routier des grandes villes et de leurs abords aux jours et heures d'affluences. Evitez de vous immiscer dans le trafic les dimanches et jours fériés après midi, ainsi que du lundi au vendredi, tôt le matin (avant 10 heures) et tard l'après-midi (après 15 heures). Partez et revenez en dehors de ces créneaux. Nous vous recommandons toute la journée des samedis, et le matin des dimanches et jours fériés sauf exceptions : Aux grandes vacances d'été, les grands départs et retours des "juliettistes" et des "Aoûtiens" à savoir la première quinzaine de juillet, deux semaines à cheval sur le 31 juillet et la dernière d'août, une semaine avant la date de rentrée des classes.

Pendant les courtes vacances scolaires tout au moins au début et à la fin, pensez à toutes ces personnes qui doivent prendre la route pour emmener leurs enfants en vacances, à tous ces gens qui n'ont que quelques semaines pour partir se changer les idées alors que vous, vous êtes libres 365/365.
Restez chez vous pendant toutes ces périodes de vacances scolaires..

  Ne nous dites surtout pas : "Mais alors que nous reste-t-il" ?.  Nous vous répondrons : Il vous en reste bien plus qu'à un actif,  "ll vous reste le meilleur". Je peux par exemple vous assurer qu'il est très agréable de rentrer sur une grande ville un mardi, avant ou après déjeuner selon le distance à parcourir (a), de façon à être arrivé avant 16 heures. Quittez une grande ville hors vacances scolaires entre le lundi et le jeudi et vous avez le réseau routier quasiment pour vous tout seul (et des aires d'autoroutes 'aérées'---Vous en avez de la chance.
(a) Pour un conducteur retraité, quelque soit l'opinion, même (parfois un peu trop) favorable qu'il a de lui même, la distance à parcourir dans une journée------,de jour pour être précis,la conduite de nuit étant vivement déconseillée,------NE DOIT PAS EXCEDER 500 Km ; moins si possible car notre estimation de 500 Km est généreuse.
Ce stade limite étant atteint, Madame,Monsieur, vous devrez aller passer la nuit dans un hôtel. Vous aurez bien sûr pris la précaution d'avoir reservé à l'avance.

FIN DE CETTE PARENTHESE à l'adresse des retraités

 28/wwb    le CDLR NE PREVOIT AUCUNE LIMITATION DE VITESSE...

  ...sur quelqu'artère que ce soit. Personne n'a le droit de vous faire la moindre observation si vous roulez---prenons deux exemples raisonnables  :  à  80 Kmh sur autoroute (mais pas en file de gauche) ou à 60 sur route (autorisée à 90)
Par contre si votre vitesse se trouve anormalement basse suite à une défaillance du moteur, ou que l'un de vos pneumatiques a éclaté, vous devez allumer vos signaux de détresse et serrer au maximum à droite .Vous pouvez même dans un cas extrême (Crevaison,moteur qui a rendu l'âme,malaise) soit exceptionnellement, utiliser la BAE le plus en retrait possible pour soit téléphoner avec votre portable au 112 afin de demander du secours, soit si vous n'avez pas le téléphone rejoindre à pied la plus proche aire de repos, le réseau téléphonique de la société autoroutière. D'où le grand interêt en circ.rout.de toujours disposer du téléphone.
Le CDLR ne précise pas à quel stade le conducteur doit allumer ses feux de détresse.Le bon sens doit prévaloir  : Feux de détresse allumés, roulement le plus à droite possible, immobilisation du véhicule à la première opportunité ou à tout le moins ou ultime solution le plus à droite possible de la BAE.
Attention,on ne le répétera jamais assez : La BAE étant reservée aux véhicules de secours, ne doit être utilisée que très exceptionnellement par tout autre véhicule. 
Dans le même ordre d'idée,s'agissant des voies reservées aux "Véhicules lents" le CDLR ne dit pas au dessous de quelle vitesse un véhicule doit emprunter une telle voie généralement en montée.Il doit s'agir de 60 kmh.

 29/wwc   EN POSSESSION DE TOUS SES MOYENS

Nous n'aimons pas cette formule ""A provoqué la mort sans intention de la donner"" et, y attachée, comme une sorte de circonstance atténuante accordée à un pseudo assassin qui ne méritait pas le titre de conducteur."Il n'était pas en possession de tous ses moyens" ! (alcool,drogue ou médicament à effet somnolent,graves soucis sentimentaux,familiaux ou professionnels, "Etat second" !, qui téléphonnait mains libres,voire qui fumait ce qui représente également un danger à  savoir :

  Qu'on se le dise  : Code De La Route Livre 4  Titre 1er  Chap 3  Section 1  Art R413 :  Chacun est libre :

--- de disposer de sa vie,de sa propre personne,mais jamais de celle des autres, de la jouer au hasard dans une loterie infernale,sur une route ou une autoroute)

---- surtout pas de provoquer la mort d'autrui, ou de lui infliger une infirmité à vie---"Sans intention de la donner" !!!

 Dans un avenir que nous espérons le plus proche possible il sera---comme c'est actuellement le cas pour l'imprégnation alcoolique supérieure à 0,5 gramme par litre de sang---défendu de fumer en conduisant---bien entendu sous peine d'amende. 
((En prime,nous bénéficierons de ne plus voir ce spectacle affligeant de ces gens peu scrupuleux qui déversent leur cendrier plein à ras bord sur la voie publique en s'assurant par un coup d'oeil circulaire que personne ne les voit.))

 Pour l'heure ça ne l'est pas (interdit) : Ayez l'intelligence de ne pas vous enfumer en conduisant.Ne serait-ce que pour votre santé et celle de la ou des personnes qui vous accompagnent.Vous polluez d'autant plus votre habitacle que vous roulez vitres fermées et qu'en aucun cas l'air conditionné ne va puiser de l'air à l'extérieur. Il ne fait que raffraîchir l'air chaud de votre cabine.En hiver avec le chauffage c'est l'inverse mais le principe est le même.

 En général les femmes ne commettent pas de telles erreurs.Certains hommes se donnent plus d'importance qu'ils en ont.Fumer en conduisant, ça fait bien, "ça fait mâle". Messieurs, ne pensez pas, ne faites pas cela,ne fumez pas lorsque vous conduisez.

 Néanmoins vous avez la malchance d'être accroc. Il vous en tenaille d'en griller une.Une force intérieure vous réclame impérieusement la renicotinisation de vos poumons (Avec tous les dégâts corrélatifs, immédiats et irréversibles qu'une telle inhalation entraîne sur votre organisme et trop souvent sur celui de votre entourage qui, et c'est bien triste, n'y est absolument pour rien).

Alors de deux choses l'une :
Vous devez vous rendre à tel endroit.Il va vous en coûter deux heures de route au maximum.N'allez surtout pas nous dire que vous ne pouvez pas vous passer de fumer pendant un aussi court laps de temps.Nous ne vous croirons pas.Vous fumerez lorsque vous serez arrivé.
Si l'endroit se trouve plus loin qu'à deux heures de route,vous devez absolument vous arrêter à la première occasion, gravière,route secondaire adjacente... Ou dans la première ville ou village venu---en désespoir de cause car je reconnais honnêtement que sur nos routes,il n'y a hélas que très peu de possibilités de s'arrêter autrement que dans une agglomération. Et encore ce n'est pas toujours évident.Nous devons enfoncer le clou : Sur routes, ce qui est prévu pour s'arrêter est potentiellement de l'ordre du dixième de ce qui est nécessaire ce qui nous amène au chapitre suivant.

 30/wwd   Circuler c'est rouler  C'EST AUSSI POUVOIR S'ARRÊTER

Parenthèse à  l'adresse de Monsieur le Ministre de l'Equipement,de MM. les chefs de services des D.D.E.

Pensez-y : On a l'impression que vos routes qu'elles soient nationales ou départementales ne sont réalisées...que pour rouler...exclusivement ! Et bien non : Quand on a une envie, un besoin, quand il y a nécessité de s'arrêter, on devrait pouvoir le faire sans se heurter à une quasi impossibilité. Sur nos autoroutes c'est prévu à la presque perfection.Ce doit l'être aussi sur les routes ce qui corrélativement amènera une plus grande sécurité suivant un principe intangible : Plus on s'arrête et plus longtemps on s'arrête,moins on risque l'accident.Le calme et le repos sont nos amis.La hâte et la fatigue sont nos ennemies.

 Il faut entreprendre une grande campagne de stops routiers à l'échelon national, ou départemental, selon les responsabilités. On ne vous demande rien de somptuaire, simplement une centaine de M2--Chaque 50 Km, moins si possible--Tout simplement pour s'arrêter, pour souffler, se dégourdir un peu les jambes, casser une petite croûte, se désaltérer.....Que faut-il écrire de plus pour vous convaincre? Ah oui ce qui suit est au moins tout aussi important :

 Rouler sur route à 90 kmh requiert autant si ce n'est plus d'attention que sur autoroute à 130 kmh.Il y existe plus de dangers potentiels : une bête qui surgit du fourré, le piéton étourdi qui regarde à droite alors que le danger est à gauche, un cycliste qui ne roule pas suffisamment à droite, deux qui roulent de front...mais surtout ô grand surtout cet automobiliste qui, dans votre champ visuel, en face de vous pour être précis, a entamé un dépassement inconscient,dangereux,irréversible sur le principe du "ça passe ou ça casse".(Sur autoroute,il est en effet très rare qu'un véhicule fou franchisse les barrières de sécurité). Peut ainsi survenir sur une route,le plus grave accident qui puisse exister, en l'addition de deux fois l'energie de la formule E = 1/2 x MV2
Nous reviendrons sur la question du dépassement (Chapitre 34 référence wwh).

J'en termine avec cette espèce de plaie néfaste et nauséabonde que représente l'inhalation et l'expiration de la fumée du tabac ainsi que sur les difficultés de s'arrêter, tout ceci vu sous l'angle exclusif de la "SECURITE ROUTIERE"

 31/wwe  UNE VERTUE TROP MECONNUE--LA PLACIDITE

Ou le calme si vous préférez mais l'abstraction PLACIDITE comporte une nuance paisible plus positive,mieux adaptée à la circulation routière.

Permettez nous de nous adresser uniquement à  vous Messieurs qui appartenez au sexe prétendûment fort.

Justement nous y voilà .A tort ou à  raison,vous vous prétendez fort.Prouvez le dans votre attitude de tous les jours (pas au volant d'une automobile). Attribuez-vous les tâches dures et difficiles.Ayez en possession des poids et haltères--utilisez les. Précipitez vous vers une personne âgée qui peine à porter son fardeau ; vers une Maman qui est en difficulté avec sa voiture d'enfant.....il en existe bien d'autres des facteurs de force virile dont un auquel ,par tact et délicatesse, je ne ferai pas allusion (ici tout au moins car j'en parle en d'autres textes de mon site)
Que sur ce plan de la virilité vous soyez gâté, réellement gâté,je pense que vous ne prendrez pas la conduite automobile comme moyen d'expression supplémentaire.Vous n'en avez pas besoin.Mais rien n'est moins sûr car être "gâté" n'implique pas obligatoirement une solide assise psychologique.

Aussi lorsque vous êtes au volant mettez vous bien dans la tête que :
LA CONDUITE DE VOTRE AUTO NE DOIT EN AUCUN CAS ETRE LE REFLET DE VOTRE EVENTUELLE VIRILITE

Vous tous, qui êtes gâtés par la vie, ou qui le sont un peu moins,mettez plutôt en service cette grande qualité qui a nom PLACIDITE, mot que certes vous connaissez mais que vous semblez avoir quelque peu oublié.Les Anglo Saxons la pratiquent beaucoup plus que nous les Latins.

Mais en cette occurence,que vient donc faire cette si fameuse PLACIDITE ? Et bien voilà  :

Tout d'abord elle est intimement liée au calme,à la courtoisie et à tous les vocables qui vont dans le même sens : Politesse,patience,sympathie,convivialité,amabilité,respect de l'autre.

La PLACIDITE c'est se contrôler soi-même, c'est une clé importante de la sécurité car elle est antinomique de la grande vitesse.
C'est---dans une situation de croisements, de jonction, avec des stop & go's ; on est tous serrés les uns contre les autres---rester calme derrière son volant-le regard fixé droit devant --sauf à inviter---avec geste circulaire de la main dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, visage avenant (même si l'on n'en pense pas un mot)---celui qui est sur votre droite à passer avant vous et qui-soit dit en passant-a priorité sur vous et entend que vous le laissiez passer. Et chacun d'avancer cm par cm ; c'est l'horreur absolue dans une atmosphère hyper polluée. Sur les routes, vous lisez souvent '''Cédez'''---'''Yield''' (en Angleterre). Et bien, c'est cela qu'il faut faire très souvent : IL FAUT CEDER

C'est attendre patiemment même si cela doit durer, que celui qui est devant et qui va moins vite s'écarte pour vous laisser passer. Voir Chapitre suivant "Devant moi,il, elle se traîne".

C'est ne jamais accomplir des gestes ridicules avec sa tête et ses mains = ne pas gesticuler bêtement.Sans proférer aucune parole surtout pas en regardant votre supposé gêneur. C'est aussi ne jamais afficher des traits déformés pas la colère. Elle est mauvaise conseillère.

Si vous pensez (peut-être à  tort) qu'il vous gêne vraiment, que vous êtes capable de lui adresser des gestes déplacés avec le bras, le doigt (curieusement dits "d'honneur" !!!), ou que vous avez des paroles "déplaisantes !!! " à  son égard......Ne le faites pas, ne le dites pas ouvertement.....((Dites le "Entre vos dents" si ça peut vous calmer))

C'est tout cela LA PLACIDITE , c'est le calme, ça n'est jamais la tempête.  

 32/wwf    DEVANT MOI  IL (ELLE) ''SE TRAÎNE''

Vous roulez derrière une personne qui (pour vous !) selon l'expression consacrée "se traîne".Ne serait-ce pas vous qui roulez  trop vite ? Mais admettons.C'est même pire, oh la la quel malheur...elle se traîne sur la voie de gauche !

 Et bien abstenez-vous de cette pantomine minable de coups d'avertisseur autoritaires et d'appels de phares "désespérés"! ou pire,rageurs.C'est très désagréable pour tout le monde et la personne risque de se buter et de se maintenir. Attendez patiemment quelques secondes et le conducteur qui vous précède, en vous voyant dans son rétroviseur, se rangera de lui même vers la droite.Il devra opérer tranquillement et progressivement car n'oubliez qu'il devra prendre le temps de le faire sans danger.Ne vous offusquez donc pas si son rabat est un peu long et patientez.S'il persiste,restez placide,la situation finira toujours par se décanter.

En désespoir de cause avec d'infinies précautions,doublez à droite, ne faites aucune remontrance au véhicule doublé. Dépassement effectué, reprenez votre file sans faire d'histoires---sans queue de poisson, dangereuse bien sûr, mais même sans queue de poisson du tout. C'est à  dire progressivement "en crabe".

Et surtout ô grand surtout si vous restez derrière,ne mordez pas sur la distance de sécurité....ne "talonnez" pas.C'est très déplaisant et même angoissant pour le 'suivi' et ce peut être aussi très dangereux pour les deux parties.

NOTA  :  Le code de la route prescrit,Livre 4,Titre 1er,Chap 4, Section 2, Art R414

"Les dépassement s'effectuent à  gauche". Il édicte deux cas bien précis où le dépassement peut s'effectuer à droite par exemple  " si le véhicule à dépasser avertit qu'il s'apprête à  tourner à  gauche". 

Or il se trouve que DANS LES FAITS le dépassement à droite est une pratique très courante que ce soit sur route,surtout sur autoroute et même en ville. Explications  :  Il est de pratique assez répandue qu'un conducteur n'applique pas "Le serrage maximum à  droite = Il persiste à rouler dans un couloir qui correspond grosso modo à une vitesse plus élevée que la sienne.  Exemple tellement extrême qu'il ne se produit que très rarement (pour ne pas dire jamais) : Il est sur autoroute et roule à 60 kmh sur la file de gauche   Les solutions pour celui qui est derrière et qui veut dépasser :                                                                                                                  
La première  : La plus mauvaise, la plus détestable : s'impatienter, gesticuler, klaxonner,appeldepharer--et la plus dangereuse--talonner.
La seconde,la meilleure,celle des gens sages mais si un peu pénible à appliquer  :  Attendre patiemment que la situation se décante (Elle se décantera toujours) pour dépasser le conducteur qui la plupart du temps se sera rabattu de lui même en toute sécurité.Oh certes,il a peut- être un peu pris son aise.Et puis après,la belle affaire !
La dernière la meilleure et la seule valable pour s'en sortir SI le devancier persiste :  Le dépassement à droite à accomplir exactement dans les mêmes conditions de sécurité qu'un dépassement à gauche sauf---à regarder à droite au lieu de regarder à gauche---puis à gauche bien surveiller le véhicule à dépasser.

En l'occurence :  ""Le fait prime le droit"" et le Législateur devra s'adapter.
Nous même qui sommes plutôt file de droite que de gauche, nous n'allons pas rester à "traîner" en file de droite alors qu'un véhicule (souvent un poids lourd) qui va moins vite que nous sur la file centrale persiste à ne pas se ranger sur la file de droite. Nous le doublons à droite.

Nous pensons afin d'appuyer notre plaidoyer en faveur du dépassement à droite qu'ancun procès-verbal à ce sujet n'a jamais été dressé contre un conducteur  :

 a/ Qui roule trop à  gauche compte-tenu de sa vitesse (Il n'existe pas de critères à ce sujet)

 b/ Qui dépasse à  droite en contravention avec le CDLR

Il est à ce sujet regrettable qu'un document d'une telle importance,d'une telle notoriété que le CDLR ne soit pas en harmonie avec des faits qui en l'occurence priment le droit.

Nous pensons qu'il ne devrait pas être interdit de doubler à droite.Et ne voyons pas en quoi c'est plus dangereux que de doubler à gauche,s'agissant de maneuvres parfaitement identiques,tout simplement inversées.

 Si vous êtes en file de droite,pas de problème sauf à garder un oeil sur le véhicule qui se trouve dans la file à gauche de la vôtre et que vous allez dépasser sur sa droite, notamment sur le déclenchement éventuel de son clignotant droit.N'oublions pas qu'il ne se rabattra pas sans avoir consulté son rétroviseur droit (deux fois) ce qui tout de même vous confère un degré suffisant de sécurité.

  Si vous êtes dans la file centrale,la première chose à  faire est d'aller "deux fois" à  votre rétroviseur droit avant de changer de file. Sitôt déboité,faites comme si vous étiez en file de droite (alinéa juste ci-dessus).

""DEUX FOIS"" !!!   En cas de danger potentiel, un bon conducteur,un professionnel, regarde toujours DEUX FOIS dans la direction concernée en fonction d'un axiome vieux comme le monde ---Deux sûretés valent mieux qu'une.

Et encore une fois (pardon deux fois) MM les Responsables Décideurs Vous ne pouvez pas ne pas en tenir compte : Pour cette manoeuvre de doubler à  droite ""Le fait prime le droit""

ATTENTION   : LE DOUBLEMENT A DROITE DOIT RESTER L'EXCEPTION qui ne se produirait jamais si tout le monde respectait LA REGLE qui est la suivante

VOUS DEVEZ TOUJOURS ROULER AU MAXIMUM A DROITE, pour toujours permettre à ceux qui vont plus vite que vous de vous dépasser...même si cela ne vous semble pas nécessaire ; c'est la règle,il faut l'appliquer  ; Faut-il le faire toujours ?  Non,pas tout à  fait  ;  il peut se produire une petite exception basée sur son jugement personnel, SUR LE BON SENS   : 

 Au maximum à environ une centaine de mètres devant vous,sur la file à droite de la vôtre,vous avez dans votre champ un véhicule (il s'agit souvent d'un poids lourd) que manifestement vous allez devoir dépasser.Alors bien évidemment,vous n'allez pas appliquer la règle (Celle de serrer à droite).Les gens qui sont derrière vous, censés pouvoir,vouloir vous dépasser devront patienter un peu..... Sans klaxonner  Sans appeldepharer.  
Poussons plus loin  :  Le véhicule de votre champ visuel est plus loin qu'environ une centaine de mètres.Vous deviez vous rabattre et ne le faisant pas,vous gênez le et les conducteurs qui sont derrière vous.

Et bien Mesdames et surtout vous Messieurs qui êtes "derrière" attendez patiemment que la situation se décante.  "Il faut faire avec" Pas de klaxon, pas d'appel de phares intempestifs, pas de récriminations contre-productives et alors là plus que jamais  :  Appliquez "LA REGLE" à  savoir n'entamez pas un doublement à droite rageur et hyper dangereux.

            PATIENCE LONGUEUR DE TEMPS MIEUX QUE FORCE NI QUE RAGE

Enervez-vous devant votre ordinateur qui vous fait attendre,qui vous affiche des fenêtres dont vous n'avez que faire......

Ne vous énervez jamais en C.R.      CALME   PLACIDITE   MAITRISE DE SOI

Vous roulez sur la file de gauche à la vitesse maximum autorisée auquel cas personne n'a le droit de vous doubler, de se manifester de façon désagréable et surtout pas de "talonner"(et bien entendu de vous doubler à droite).
Mais vous devez tout de même respecter la règle. Serrez à  droite mais cette fois prenez tout votre temps pour changer de file avec le maximum de sécurité.

I have a dream, je fais un rêve : Comme aux Etats-Unis, la vitesse en France sur autoroutes est limitée à 96,54 Kmh, disons à 99 Kmh. Hormis les ambulances, la police et les pompiers...il n'y a pas (du tout) de véhicules fusées, de bolides. Comme tout le monde roule à peu près à la même vitesse, à tout le moins l'éventail des vitesses (prescrites,suivies, adoptées) est très resserré, il y a peu de dépassements, quelques rabattements pour ceux qui, roulant plus doucement,acceptent de se rendre à droite. Mais ce n'est pas obligatoire, seulement recommandé. S'agissant de manoeuvres parfaitement identiques, seulement inversées, les dépassements s'effectuent prioritairement à gauche, mais aussi à droite. RESULTATS : La fluidité du trafic est amplifiée. Vu du ciel, on aperçoit un ensemble de véhicules qui progresse de façon homogène, en bloc, comme un ensemble cohérent -- un peu comme si tous ces engins étaient reliés entr'eux par une barre rigide--Au final, pratiquement pas d'accidents mortels, juste de la tôle froissée et quelques dommages corporels légers (a)
Au fait, ne serait-ce pas un peu ce qui se passe sur les 33 Km du périphérique parisien où il est prévu d'abaisser la vitesse de 80 à 70 Kmh ! 
Mais alors pourquoi cela n'existerait-il pas dans toute la France ... puisque ça existe à Paris ??? Pourquoi le temps passé sur une autoroute toutes proportions gardées serait-il plus précieux que celui passé sur un périphérique, fût-il parisien ???
Il va nous être opposé l'effet de monotonie et sa conséquence la somnolence. Mais ce danger est inhérent à toutes les formes de circulations routières. Même quelqu'un qui roule à 130 sur la voie de gauche peut en subir les effets. 

33/wwg   LE TALONNAGE 

Dans un cas analogue, la pire attitude qui puisse exister est celle de "talonner" jusqu'à vous tenir à deux mètres de la voiture qui vous précède alors que vous roulez tous très vite.C'est l'horreur absolue.Qu'un gibier vienne à couper la route et c'est la catastrophe. Votre attitude est inqualifiable.De plus vous êtes en faute car vous faites fi des distances de sécurité,et vous mettez l'ensemble de votre petit univers de circonstance EN DANGER DE MORT 
Non et non,vous n'êtes pas ce dont nous parlons ci-dessus.S'il vous arrivait de talonner,vous ne le ferez plus.

 Nous ne le répéterons jamais assez : En auto, soyons sérieux mais ne nous prenons pas au sérieux.C'est fini le temps où conduire une automobile était l'apanage exclusif des hommes,une sorte d'exploit que seuls ils étaient capable d'accomplir.
Maintenant les femmes conduisent (souvent mieux que les hommes)--es gens très âgés conduisent avec pour seule limite leur jugement personnel (souvent celui de leur entourage) sur leur aptitude à la conduite---les jeunes,majeurs, conduisent--un jeune de moins de 18 ans--bien sûr dans certaine limite--peut à partir de 16 ans conduire une auto (2) Tout le monde peut conduire à la seule condition d'avoir le fameux parchemin (1) Restons modeste,le code de la route nous le demande et même nous y oblige implicitement.Conduire requiert certes une condition SINE QUA NON d'aptitude physique à la conduite et de connaissances du CDLR-relativement faciles à acquérir.Mais aussi et de plus en plus l'exigence du respect absolu des autres--et du règlement ; et c'est cela qui est le plus difficile à obtenir.

(1) Nous sommes étonnés qu'un minimum d'acuité visuelle corrigée ne soit pas nécessaire pour l'obtenir...et,au fil du temps qui passe, pour le garder.
(2) Vu aux Etats Unis, étonnant et insolite   Une petite gamine toute seule au volant d'une grosse berline américaine (explication : aller à l'école et en revenir, donc très restrictif)

 34/wwh  LE DEPASSEMENT (= Changement de file) VERS LA GAUCHE

Vous avez dans votre champ, même file,une auto qui manifestement va moins vite que vous.Ne déboitez ni trop tôt ,ni trop tard.

Ni trop tôt : Dans ce cas vous gênez le flux de ceux qui vont plus vite que vous.Plus grave,à cause de vous,certains seront tentés de vous doubler à droite ,puis de déboiter et dans ce cas, l'accident peut se jouer au centième de seconde avec effet possible d'enchainement infernal. Cela peut dégénérer en carambolage, ce peut être l'apocalypse.

Ni trop tard : Roulez jusqu'à votre distance de sécurité,ni plus,ni moins.C'est alors que ayant mis votre clignotant comme il se doit, vous entamerez votre dépassement en prenant bien garde de ne pas gêner l'auto que vous voyez dans votre rétroviseur gauche.

Le dépassement proprement dit : Il est recommandé d'appuyer sur le champignon mais très peu, uniquement pour confirmer que votre allure est supérieure à celle du véhicule dépassé.Il est très rare que ce dernier accélère son allure et gêne l'opération de dépassement.Il faudrait dans ce cas le laisser filer et se rabattre derrière lui sans lui adresser quelque remontrance que ce soit.

La route,c'est cela,il faut,sans sourciller s'accepter,se supporter les uns les autres.

35/wwi   LE RABATTEMENT (=changement de file) VERS LA DROITE

Avant tout du calme,il n'y a pas le feu..Bien sûr actionner la manette de clignotant vers la droite et, le regard dans le rétroviseur droit, assurez vous avant d'entamer votre déport vers la droite que vous laissez--largement--sa distance de sécurité au véhicule dépassé.
Ceci étant bien acquis,accomplissez votre rabattement progressivement.Le terme de progression "En crabe"n'est pas tout à fait approprié mais il y a de cela à savoir : un ''déport lent et régulier vers la droite''-sans queue de poisson même non dangereuse (et encore moins sans queue de poisson dangereuse) brusque, sous le nez du véhicule dépassé (Il n'y a que les inconscients qui font cela (ceux qui ont trouvé leur permis de conduire dans une pochette surprise)

  Nous le répétons : Rejoignez votre file, votre droite,doucement,"En crabe" même si vous vous sentez talonné, poussé par le véhicule suivant dont vous n'avez pas à vous soucier.Vous n'avez plus du tout à regarder dans votre rétroviseur gauche mais dans celui de droite.C'est à votre suivant de se soucier de vous. Surtout de ne pas vous talonner,vous importuner en aucune façon par des coups d'avertisseur intempestifs ou des appels de phares déplacés et incorrects.
Peut-être va-t-il perdre quelques centièmes de secondes ; la belle affaire. Quant à la sacro sainte "moyenne" j'espère tout de même que ce contexte obsolète, ridicule a disparu dans l'état d'esprit de nos compatriotes. Mais est-ce vraiment certain ?

 J'en terminerai en vous précisant un point subjectif : Un dépassement correctement effectué est un acte de politesse vis à vis du conducteur dépassé et croyez moi,il appréciera. De la même manière qu'inversement, vous apprécierez un conducteur qui vous respecte lorsqu'il vous dépasse et se rabat. 
Pour ma part, j'apprécie beaucoup plus un ''rabatteur'' qui ne met pas ses clignotants mais qui me laisse ma bonne distance de sécurité---que celui qui appuie sur sa commande de clignotants et se rabat sous mon nez ; ce qui hélas est une pratique courante des conducteurs de poids lourds (a)--Les conducteurs d'autocars laissent la bonne distance de sécurité.
(a)--Ils ont (bien à tort) le complexe de gêneur de ceux qui les suivent et ils ont peur de se faire réprimander.

 36/wwj     FILE DE GAUCHE--FILE DE DROITE

 C'est à vous automobilistes qui êtes plutôt file de droite que je m'adresse.Les conducteurs file de gauche qui vous dépassent de toute leur hauteur ne valent pas plus que vous.En tout cas,l'inconscience n'est certainement pas de votre côté.Ce qui l'est (de votre côté) ce serait plutôt l'intelligence (celle de la route)

 Les postulants au fauteuil roulant (pour eux mais aussi hélas pour les autres) c'est à gauche qu'ils se trouvent.Ce sont eux qui ont du plomb dans la semelle de leur souliers et ne connaissent de limite que celle de la peur du gendarme et du radar (et encore)

 Nous estimons à  90% les conducteurs qui respectent les vitesses plafonds. C'est le résultat à la fois de la peur du gendarme,de celle de perdre des points sur leur permis, de payer une forte amende...et du civisme.Les autres au caractère joueur comptent sur la chance.Il n'ont que très peu la malchance de se faire prendre "La main dans le sac". Malheur à celui qui se fera intercepter.Le ciel lui tombera sur la tête.En cas de grand dépassement,son véhicule lui sera confisqué sur le champ.Il ne lui restera plus qu'à téléphoner pour obtenir un taxi et se rendre à la première gare venue.
D'autres plus malins se font guider par un appareil GPS avec programmation radars.Ils savent lever le pied au bon moment et reprendre ensuite leur course folle.

wwjj    LES SOUS, LA PLUS EFFICACE DES DISSUASIONS (1)
Un automobiliste prétendûment digne de ce nom qui provoque la mort d'autrui par sa faute devrait comparaître en Correctionnelle, être condamné àpayer une forte amende ((étant bien entendu que c'est l'assurance (si tant est qu'elle a été souscrite) qui paye les dommages et interêts à la victime ou à ses ayants droits)) Il ne doit être question que d'une sanction ponctuelle financière qui en cas d'insolvabilité doit aller jusqu'à la confiscation du véhicule (Si tant est qu'il a encore de la valeur) et à la prison.
(1) Au tribunal de simple police, on ''sermonne'' !!! les fautifs,''on leur passe un savon'' ''ils s'y font remonter les bretelles'' Cela ne sert à rien--à rien d'autre que de les vexer : <<On s'adresse à nous comme à des enfants>>-- de les inciter à recommencer. Par contre nous pouvons vous assurer qu'un contrevenant qui a dû payer une amende ne récidivera pas et cela avec un taux de non-récidive directement proportionnel au montant de l'amende.

37/wwk   COURSE FOLLE ! COMMENT EST-CE POSSIBLE ?

Il n'est pour s'en convaincre que de citer une certaine Bugatti à même de rouler.....à  430 Km à  l'heure !!!

Sommes nous vraiment des êtres humains dignes de ce nom ?...

ou bien des sauvages ou a minima des inconscients pour produire de telles torpilles roulantes à même de provoquer des dégâts aussi importants qu'une bombe de cinq cents kg larguée d'une altitude de trois mille mètres.

Il faut hélas loger tous les constructeurs d'automobiles à la même enseigne à des degrés divers qui démarrent à partir de la vitesse maximum autorisée sur autoroute par beau temps soit,et c'est déjà un comble  130 K/h !!!

 La physiologie d'un être humain---sa vue, son ouie, en particulier ce sixième sens qu'est l'attention de tous les instant indispensable pour conduire une automobile---n'est pas adaptée pour se propulser à de telles vitesses en position de "responsabilité" dans un environnement permanent de difficultés.

 Ces "difficultés" il en existe des dizaines.Elles sont là, à même de surgir dans des temps se chiffrant en centièmes de seconde.Il s'agit du piéton, d'un animal qui traverse brusquement,du pneu qui éclate parce que insuffisamment gonflé, de la météo, de la survenance subite d'un bouchon de circulation....

 Les Amérisains sont plus conscients que nous qui limitent la vitesse maximum sur leurs autoroutes (les highways) à  60 mph soit à peine 100 km/h. Ils pratiquent de plus la "La conduite placide" ce que nous mêmes ne savons pas faire chez nous (ni chez les autres)

 A ce sujet , on oublie un peu trop facilement que la vitesse maximum doit être appréciée certes en fonction des prescriptions du CDLR,panneaux officiels,injonctions de ralentissements... mais aussi en fonction notamment de l'intensité du trafic et de bien d'autres critères :
Fatigue,propension à la lassitude et à l'endormissement,pluies verglaçantes,neige,verglas,visibilité,travaux,conduite de nuit,le soleil juste en face de soi (en pleine figure), degré de son acuité visuelle, taux de présence d'esprit sur la route, préoccupations, soucis, erreurs posibles d'autres conducteurs etc...etc...).

  Par exemple,il est évident que l'on ne peut pas rentrer vers une grande agglomération le dimanche après-midi à la même vitesse qu'un après-midi d'un autre jour de la semaine, en particulier du mardi au jeudi. Il est très curieux qu'il ne soit jamais question d'une telle évidence.

38/wwl     E = 1/2 de MV2

Pour certains d'entre nous cette formule c'est du charabia. Et pourtant en matière de circ.rout. elle est d'une importance capitale néanmoins et curieusement ignorée de la grande majorité des usagers de la route.Peut-être parce qu'elle est antinomique de la sacro-sainte vitesse ?

Elle signifie que lors d'un téléscopage de véhicules, l'énergie déployée (dite cinétiqueest proportionnelle non pas à la vitesse mais au carré de la vitessec'est- à-dire à cette vitesse multipliée par elle même.Par exemple un véhicule roulant à 100 Kmh en heurte un autre qui pour cause de mauvaise visibilité ou de la survenance abrupte d'un bouchon a stoppé assez fortement (Il roulait prudemment et n'avait pas eu à  "piler". Il existe en effet une différence entre s'arrêter avec appui ferme mais raisonnable sur la pédale de freins et...Piler ( = Enfoncer la pédale de freins "à  mort"). Parenthèse :

LES BONS CONDUCTEURS N'ONT QUE TRES RAREMENT A "PILER".

Soit l'énergie déployée = 1000 kg par ce véhicule brusquement projeté, compteur bloqué à 100 kmh, sur un véhicule arrêté .Si la vitesse du véhicule dynamique avait été deux fois moindre (Soit par exemple 50 au lieu de 100 Kmh), l'énergie cinétique eût été non pas deux fois mais quatre fois moindre. Le véhicule statique aurait subi un choc non pas de 5OO mais de 250 Kg.Soit quatre fois moins que dans l'alternative initiale.
Autre exemple : Entre le choc d'une masse "m" projetée à 30 Kmh et déployant une énergie d'une tonne, et le choc de la même masse mais à une vitesse 4 fois plus élevée soit 120 Kmh, l'énergie déployée sera non pas 4 fois mais 16 fois supérieure soit 16 tonnes.
Cette démonstration explique à l'envie les résultats fantasmagoriques de ces graves,très graves accidents de la C.R.
Et le lamentable spectacle qui en résulte dans un large rayons, jusqu'à 50 mètres, de tôles tordues dans tous les sens, de corps humains disloqués (que l'on se dépêche de "désincarcérer" et d'évacuer) et de mares de sang (que l'on se dépêche de camoufler avec du sable). 
Ce sont vous Messieurs, qui faites l'apologie de la vitesse, qui en font la promotion, ce sont vous Messieurs de l'univers de la formule prétendue "1" dont la vitesse est l'unique métier, payé au salaire de la peur...qui êtes responsables de telles hécatombes.Il y a lieu de mettre dans le même sac l'univers des rallies et celui des 24 heures du Mans.
S'agissant de ces derniers, la ronde démentielle des "24 heures du Mans", comment faire l'apologie de l'endurance en faisant tourner des conducteurs sans arrêts pendant 24 heures alors que...
...alors que l'on incite (pour ne pas dire on ordonne à l'automobiliste lambda de faire une pause d'au moins vingt minutes toutes les deux heures..... Comment faire l'apologie d'un conducteur qui en 24 heures parcourera des milliers de km alors que l'on incite ce même conducteur lambda dans une même période de 24h à ne parcourir qu'une distance de bien moins de mille km (Pour nous 680)       Comprenne qui pourra !
NOTA : Corrélativement aux deux lignes ci dessus, nous ne percevons pas l'utilité de fabriquer des autos capables de rouler, ni des moteurs de tourner non stop....pendant 24 heures ; aucun interêt.

 39/wwm   DE L'AVERTISSEUR ALIAS "LE KLAXON" 
DE LA COMMANDE ''APPEL DE PHARES''

Nous pensons qu'il y a lieu de détester ce nom et ce son de klaxon et sa manifestation déplaisante en quelque circonstance et en quelqu'endroit que ce soit.
_ Nous l'écrivons sans ambage : Nous sommes pour la suppression de l'avertisseur tel qu'il existe actuellement sur toutes nos automobiles à savoir la suppression totale et définitive du "klaxon" du nom de son inventeur.A cette époque c'était valable,notre univers général était moins bruyant et notre univers automobile l'était encore moins.Avant 1939,un foyer sur cinq cents avait une auto.
_ Dans l'année 1953, le Préfet Dubois interdit l'usage du klaxon dans Paris.Il est resté comme le Préfet du silence.Nous reconnaissons qu'il en reste quelque chose mais ce n'est pas suffisant.Il faut aller plus loin. Car il subsiste de nombreux contrevenants qui ne font jamais l'objet de contraventions.A tel point que,60 ans plus tard,l'usage du klaxon est redevenu toléré sinon légal.
_ Certes il y a la montagne et les virages serrés.Si l'usage du klaxon dans un virage très serré servait uniquement à prévenir de son arrivée celui qui se trouve de l'autre côté du virage,d'accord. Hélas ce n'est pas toujours le cas.La plupart des usagers se servent de l'avertisseur sonore pour "ouvrir la route", pour éviter de ralentir.Le résultat obtenu peut ainsi se retrouver à l'inverse du but recherché.L'avertisseur en montagne cause plus de dégâts qu'il ne contribue à en éviter.
_ Ce qu'il faut faire en virage très serré,ce n'est pas du tout "klaxonner" mais rouler au maximum à droite et ralentir son allure au maximum.Plus le virage que vous abordez est serré, plus vous devez serrez à droite et ralentir votre allure jusqu'à rouler tout doucement. Plus doucement vous roulerez ,plus vous pourrez serrer à droite ce qui en virage serré est également nécessaire---et sera souvent indispensable lorsque se produira un croisement.
_ Pour la petite histoire le freinage jadis se faisait par cables et sabots.Il fallait utiliser les bordures de trottoir pour finir de s'arrêter.Il faut avoir écouté Georgius qui,pour promener sa petite amie Mimi et son jeune frère Toto, a "payé 300 balles" une auto d'occasion qui fait tellement de bruit...qu'il n'a pas besoin de klaxon (Dans un virage il perd Toto éjecté avec son siège mal fixé...etc...etc...de quoi se tordre de rire).
_ Voici ce qui milite contre le klaxon :
_ Tout d'abord il émet...UN BRUIT et,comme tout bruit qui se respecte, il est nuisible pour l'environnement et la santé.Il est de plus ''fort déplaisant phonétiquement''.Des campagnes sont menées contre ce qui est de nos jours considéré comme un fléau, le bruit. Alors il faudrait savoir ce que l'on veut !
_ Des bruits, il en existe déjà suffisamment, ne serait-ce qu'en particulier les bruit lancinant des moteurs à "explosion" ! essence et surtout diesel, celui infernal du roulement des pneumatiques sur l'asphalte ......Pourquoi en rajouter ? 
_ La fréquence sonore du "klaxon"est désagréable.Le son à la fois bref et élevé en puissance fait sursauter.Il inquiète l'univers immédiat dans un rayon de quelque 10 à  20 mètres   " Suis-je en faute ?" "Ai-je commis une erreur ?" "Y-at-il quelque chose qui ne va pas sur mon véhicule ?... 99 fois sur cent, ces craintes se révèlent infondées mais elles ont tout de même généré ce qui est toujours négatif en matière de circulation routière : L'inattention laquelle si brève soit-elle peut provoquer au minimum un incident matériel, voire un accident corporel.
_ Le "klaxon" initialement a été conçu exclusivement pour prévenir du danger et donc pour l'éviter.Or il est de plus en plus utilisé pour manifester son impatience, dans un enbouteillage par exemple. Il sert aussi de "Rappel à  l'ordre" envers un piéton qui traverse hors des clous, d'un cycliste qui gêne, il est en double file par exemple. Ou à l'adresse de celui qui tarde à redémarrer quand le feu passe au vert.
_ Ou envers un conducteur en difficulté, hésitant sur sa route à suivre (souvent mal indiquée), et qui conséquemment a ralenti son allure . Il peut aussi avoir commis une petite erreur....qui peut prétendre n'en avoir jamais commise.
_ Le comble de la bêtise : La dispute à coups de Klaxon. Qui peut dégénérer en dispute verbale, à la destruction de votre pare brise à coups de barre de fer ! en pugilat avec blessures à même (oui cela arrive) d'entraîner la mort "Sans intention de la donner" !!!
_ Petit nota à ce sujet : Vous roulez dans votre univers géographique et vous vous trouvez en présence d'un conducteur qui lui manifestement n'en fait pas partie.Il n'est pas du même pays que vous.Il hésite.Il est un peu perdu.son GPS le trahit. Ne klaxonnez pas.Ne criez pas après lui.Vous ne ferez qu'ajouter à ses hésitations, à son inquiétude sans aucun résultat positif.La route,la rue,l'avenue appartiennent à tout le monde même à 'l'étranger'--On doit tous se supporter les uns les autres.
WWW
AUTOMOBILISTES QUI VOUS PRENEZ UN PEU TROP AU SERIEUX --SACHEZ QUE :
_ Vous devez avoir toujours présent à  l'esprit que l'un des conducteurs qui vous environnent peut commettre une erreur, une étourderie voire manquer de courtoisie.
_ Exemple : Vous êtes sur le point de doubler.Prévoyez toujours que le conducteur en voie d'être doublé ne va pas subitement déboiter (pas juste sous votre nez,espérons-le tout de même) et vous contraindre à ralentir voire à appuyer sur la pédale de freins.Autre exemple : On vous a doublé et on se rabat (Pas en queue de poisson sous votre nez,espérons-le également) un peu trop vite à votre gré. "Ne "klaxonnez pas" "N'appeldepharez pas"
Cela ne sert strictement à rien. Pas même d'avoir "donné une leçon" à la personne que vous considérez comme fautive. (peut-être à  tort ?) Dites vous bien que des mauvais conducteurs il y en a toujours eu, il y en aura toujours.
((Êtes-vous sûr vous-même d'être quelqu'un qui conduit bien et qui en conduisant (bien ?)......se conduit bien ?))
_ Pour les conducteurs raisonnables qui sont l'écrasante majorité (90% )....""Il faut faire avec ceux qui ne le sont pas (10%)"" et toute injonction sonore ou appel de phare à leur encontre ne fait que les exciter et les inciter à nous ennuyer encore davantage.
_ Vous êtes arrêté à un feu rouge et un""Coup de Klaxon"" vous arrive de l'arrière. Il est dirigé à votre attention car vous ne démarrez dans la seconde qui suit l'affichage du feu vert. Peut-être avez-vous un caractére placide et vous démarrez.
_ Mais cela peut aussi ne pas vous plaire : "Tout de même,il aurait pu attendre un peu" (Ce qu'en l'occurence il aurait dû faire).--"Un simple appel de phare aurait suffi" ? (Oui à  condition que le retard à démarrer soit manifeste) etc...tout se passe bien dans le meilleur des mondes.
_ Mais avec des individus nerveux,énervés,au caractère querelleur, ou tout simplement fatigués, qui n'acceptent pas la réprimande,voire avec un voyou... Un "coup de klaxon" ou un "Appel de phares" malheureux peuvent dégénérer en violente dispute avec détérioration de votre véhicule et brutalités physiques sur votre personne si vous tentez de vous interposer.
_ Soyez bien conscient qu'une multitude de conducteurs ne se déplacent jamais sans à leur portée immédiate, qui une barre de fer, qui une clé à molette grand format, qui mais oui...une arme à  feu, qui enfin et c'est tout aussi dangereux détiennent une bonne dose de rage,de vengeance et de colère.
_ Il est par ailleurs et pour le moins très curieux que le fait de tenir un volant décuple tous ces mauvais sentiments.Les psychologues n'ont jamais réussi à expliquer ce phénomène.
_ Ce qui suit a existé : La nuit, un voyou reçoit un appel de phares qui ne lui plait pas (du tout) Doublé,il entame une poursuite rageuse.Le conducteur auteur de l'appel de phares s'inquiète, flaire le danger, accélère. Ce n'est pas suffisant.L'autre, une crapule se lance à sa poursuite, arrive à sa hauteur, le serre,le pousse vers la droite jusqu'à l'envoyer dans le fossé, provoquant la mort du conducteur et de ses passagers,un père et ses enfants.
_ Nous espérons vous avoir convaincu de la pluri-nocivité du Klaxon et de la nécessité de le supprimer.Les appels de phares intempestifs c'est comme les coups de "klaxon", il ne faut jamais en abuser...en user le moins possible et avec beaucoup de circonspection (a) ci-dessous.
_ Nous avons eu la preuve formelle que la tendance actuelle abonde dans notre sens.Certains véhicules de transport de personnes ne disposent plus que d'un avertisseur discret tout juste audible dans un rayon de 4 à  5 mètres.Nous en avons perçus qui nous ont rappelé les signaux sonores de tramways des westerns américains. A notre avis, c'est encore trop.
_ Pourquoi ? Toujours cette lutte contre le bruit quel qu'il soit.Et encore et toujours à cause de cette détestable manie des conducteurs et autres chauffeurs de bus et de cars ''de rappeler les autres à l'ordre'' !!! conducteurs, cyclistes et piétons.
_ Ce doit TOUJOURS être au conducteur de s'adapter aux aléas de la C.R. sans avoir à recourir à quelqu'avertissement sonore (et même lumineux) que ce soit--en ville par exemple, pour "ouvrir la route" ! De toutes façons la situation se décante toujours. Les piétons, les cyclistes même s'ils ne le voient pas sentent bien qu'il y a un véhicule derrière eux et se rangent pour le laisser passer.
WWW
CONDUCTEURS---UN PIETON UN CYCLISTE UN AUTOMOBILISTE VOUS GÊNE--- IL VA VOUS FAIRE PERDRE QUELQUES DIZIEMES DE SECONDE--- NE LUI FAITES AUCUNE REMONTRANCE--- C'EST A VOUS DE TOUT FAIRE POUR L'EVITER-VOIRE D'ATTENDRE PATIEMMENT ---DANS TOUS LES CAS VOUS DEVEZ VOUS ADAPTER, ANTICIPER.....SANS "KLAXONNER" (et sans appeldepharer)
_ Vous allez plus vite, vous êtes sanglé, protégé dans un habitat de tôle, vous êtes à 100% hors d'atteinte.N'en abusez pas.  Respectez cyclistes et piétons qui eux ne bénéficient d'aucune de ces protections. 
(a) LA COMMANDE D'APPEL DE PHARES ne doit être utilisée que pour passer de phares en codes et réciproquement---(1)---(à la grande limite,de nuit (encore que ce n'est pas indispensable) pour demander à l'usager de sens inverse,distrait, de passer de phares en codes..Si c'est le suivant,en phares, qui, via les rétroviseurs vous gêne, il suffit de baisser un peu la tête--sans récriminer))---(1)---et pas du tout :
1/ Comme pour le klaxon, pour protester, pour faire des observations aux autres, pour manifester son impatience envers celui qui va un peu moins vite,qui soi-disant vous gêne....ATTENTION DANGER
2/ Pour prévenir les conducteurs d'en face que des gendarmes sont postés sur leur route. (Reflexion d'un Commandant de gendarmerie : ''A cause de ce stratagème inconscient, des voyous, des bandits ont échappé à notre contrôle'')

 40/wwn    NE SOYEZ PAS UN TRICHEUR

Vous êtes sur une voie à deux ou plusieurs couloirs. Ces voies indiquent deux,voire c'est moins fréquent,trois destinations différentes.Une des voies vers une des destinations est très encombrée,on peut même dire qu'elle "bouchonne"--souvent sur plusieurs centaines de mètres.

 Par contre une voie vers une autre destination se trouve en circulation fluide. Si vous devez vous diriger vers la destination encombrée,celle qui piétine ou qui bouchonne,ne gardez ou ne prenez en aucune façon la voie fluide.Positionnez-vous dans votre file, derrière le dernier. Elle est là votre place. Ne trichez pas : Ne doublez pas tout le monde pour vous rabattre au dernier moment et prendre une place à laquelle vous n'avez pas droit.Et ne dites pas que vous avez été surpris au dernier moment.Auquel cas vous êtes un mauvais conducteur, de mauvaise foie en plus car même si vous n'avez pas mis votre GPS en service, les panneaux sont visibles de loin, suffisamment indicateurs pour vous permettre de ne pas vous tromper.

Mais oui c'est toujours là qu'il faut en venir : Partager la route équitablement et laisser à chacun la place qui lui revient.

NE TRICHEZ PAS 

40b/wwnn       NE SOYEZ PAS DESINVOLTE

      lorsque vous prenez une place de parking.  N'empiétez jamais sur l'un des deux emplacements voisins. Mieux-rangez-vous de manière à laisser la même distance entre votre véhicule et les lignes blanches de délimitation. Dans un parking à taux d'occupation très élevé, il n y a rien de plus désagréable pour un entrant que d'apercevoir des emplacements inoccupés qui ne sont pas accessibles parce qu'un conducteur adjacent s'est conduit comme un sans-gène.Nous appelons cela de la désinvolture et nous prions nos amis automobilistes de se comporter correctement vis à vis de ceux qui arrivent derrière eux
Pour ce faire,il est plus facile de se garer en marche avant : On voit bien,on voit mieux l'emplacement-dans son champ visuel--qu'en marche arrière ; on voit mal dans ses rétroviseurs ! Il arrive bien souvent dans le dernier cas que les manoeuvres sont plus nombreuses que dans le premier
C'est tellement vrai que dans une surface de parkings, les ''en marche avant'' sont toujours beaucoup plus nombreux que les ''en marche arrière''--
Si dans certains parkings de grande capacité, les conducteurs sont invités à se garer en marche avant, c'est qu'il y a une raison. 

41/wwo IL EXISTE DES AUTOS IL EXISTE AUSSI DES CYCLISTES ET DES PIETONS    

 La circulation routière concerne aussi les cyclistes et les piétons.La tendance actuelle est de les protéger et c'est bien normal.
En effet vous automobiliste êtes carapaçonné, protégé par des plaques de tôle qui plus est dont la forme et l'épaisseur ont été étudiées pour absorber les chocs au maximum à votre profit. Et l'on prend encore plus soin de vous en vous contraignant à vous attacher à votre siège.PAR CONTRE et par définition :

Le cycliste et le piéton sont faibles

Le piéton prend les coups en direct.Il est là ,entièrement vulnérable offrant sa personne à votre merci sans aucune protection autre que son attention qui peut très bien se trouver prise en défaut. Il est plongé dans ses préoccupations (Triste référence : Un Monsieur qui était maire de Deauville a été en de telles conditions tué instantanément) 
L'habitant d'un pays où l'on roule à gauche qui s'apprête à traverser une rue dans un pays où l'on roule à droite va regarder à droite comme chez lui alors qu'il doit regarder à gauche.Réciproquement l'habitant d'un pays où l'on roule à droite (95% des cas) qui débarquera en Angleterre devra regarder à droite (le mieux en pareil cas c'est de regarder des deux côtés...)

 Piétons et cyclistes sont fragiles.Il est donc bien normal de songer spécialement à leur sécurité.Sachez bien-automobilistes-que dorénavant,s'il vous en fait le signe,le piéton a priorité sur vous pour passer...même s'il ne se trouve pas en passage protégé Code de la route N° 496 . Beaucoup plus que vous, il a le droit d'être "absent", de penser à ses soucis,à sa famille.A vous de vous conduire en conséquence.En cas de collision, passage protégé ou non,vous serez toujours tenu pour responsable.

 Les contempteurs qui pensent que certains piétons sont des provocateurs sont dans l'erreur.Un piéton qui traverse demande simplement un minimum de respect pour sa personne physique.Pourquoi aller chercher le midi (de la sagesse) aux 14 heures (de la provocation).C'est prendre ouvertement partie en faveur du plus fort.

 Bien sûr, et nous insistons sur ce point, il est vivement recommandé au piéton qui traverse, ou qui chemine le long d'une route,d'agir avec circonspection,l'attention en éveil. 
Avant de s'engager à traverser,traditionnellement il doit regarder à gauche. Mais aussi à droite dans les rues à sens unique . Autrement dit, il est préférable qu'il regarde toujours dans tous les sens, c'est la meilleure manière de ne pas se tromper.
En aucun cas,il ne doit contraindre un conducteur de s'arrêter brusquement---et encore moins de piler.Tout le monde doit respecter tout le monde avec répétons-le une nuance importante en faveur du plus faible.Contrairement à ce que nous a transmis Jean De La Fontaine dans "Le loup et l'agneau" la raison du plus fort ne doit pas toujours être la meilleure (au minimum sur la route).
Le piéton sur une route doit cheminer et serrer au maximum à droite. Normalement,il doit--sentir venir les véhicules qui vont le doubler--voir venir les véhicules d'en face qui doublent--et serrer encore plus à droite si c'est possible.
D'aucuns préconisent de marcher à gauche pour "voir venir". Cela présente le risque de "ne pas voir venir" un conducteur qui, derrière, a entamé un dépassement, accéléré sa vitesse avec le risque de ne pas voir le piéton et de le percuter.

  42/wwp  TOURNANT SERRE à DROITE---MOINS SOUVENT A GAUCHE

 Il existe des tournants à 90° le plus souvent à droite où le conducteur est "officiellement" (Flèche orange clignotante) autorisé à tourner en virage serré, à droite quand bien même le feu est au rouge et que la voie abordée est à double sens (ou a sens unique vers la droite). C'est le cas général. Il n'a pas à marquer un stop, simplement à tourner précautionnement.

 Il peut de la même façon et toujours si c'est officiellement indiqué,tourner à gauche s'il se trouve sur une voie à sens unique et que la voie abordée est à double sens,(ou à sens unique vers la gauche). C'est un cas particulier.Pas de stop obligatoire là non plus.

 Ces tolérances sinon autorisations absolues qui facilitent grandement la fluidité de la circulation devraient être sinon généralisées (pourquoi pas),du moins être sérieusement étendues.

Cas particulier :
Madame ou Monsieur qui exercez des responsabilité, qui êtes des décideurs, rendez vous par exemple à Charenton le Pont, carrefour de la rue de la République et de l'avenue du Maréchal De Lattre de Tassigny côté Charenton, et postez vous face au nord, soit en tournant le dos à la rue de la République.

Attention,c'est un peu spécial : Au niveau du carrefour, au nord de la rue de la République qui est à sens unique Nord Sud, l'avenue De Lattre pas tout à fait perpendiculaire est à double sens à votre gauche---et à sens unique (Est vers Ouest) à votre droite.

De cette dernière (De Lattre) les véhicules arrivent au carrefour avec République à la fois à votre gauche et à votre droite :

 1°/ (à votre gauche) venant de Paris) De Lattre est à double sens ; le conducteur va devoir serrer et tourner à droite s'il veut s'engager dans le sens unique Nord Sud République

. 2°/ (à votre droite) venant de l'Est (du Pont de Charenton) De Lattre est à sens unique Est Ouest , toujours s'il veut s'engager dans la rue de la République, il devra serrer à gauche (un couloir est reservé à cet effet) et tourner cette fois à gauche.
((NOTA : La rue de la République est un véritable entonnoir dans lequel s'engouffrent--venant de tout le Sud Est de Paris intra muros--des milliers de véhicules qui se dirigent vers le Sud (A6) et vers l'Est (A4)) Aux heures d'affluence, la rue de la République est à saturation, pare-choc contre pare-choc sur toute sa longueur.

Dans les deux cas ci-dessus 1°/ et 2°/ :
Si le feu est vert, pas de problème.
S'il est rouge, l'automobiliste se trouve bloqué sans aucune raison, sans aucune signification, à attendre inutilement que le feu passe au vert. (Personnellement je me trouve ((sous cet angle d'avoir à tourner à droite)) tous les jours dans une situation d'attente complètement ridicule. Mais vraiment, comment peut-on, après des decennies de reflexions...en être encore là ???
Les autobus qui abordent et franchissent ce carrefour sont nombreux, lignes 325,111 et 24. Leurs conducteurs restent bloqués de (trop) longues minutes, les passagers souvent nombreux perdent beaucoup de temps. Beaucoup de choses sont consommées en pure perte.Tout de même c'est important, un autobus en mouvement,ça coûte cher.
(((Anomalie hors sujet,à caractère local: La ligne de bus 325 comporte un arrêt...une dizaine de mètres plus loin après avoir tourné à droite après les feux (derrière vous à gauche).En cas de feu rouge, le bus doit s'arrêter deux fois (sur une aussi courte distance !) Avec notre proposition cela ne pourrait plus se produire))) 

 Ces longues attentes sont des pertes sèches de temps et d'argent pour la RATP--mais aussi pour tout le monde..
Il y a lieu de les supprimer en autorisant, par flèchage orange permanent et clignotant, un virage serré, à (votre) gauche venant de l'Ouest (Paris,Vincennes,Saint Mandé...), à (votre) droite venant de l'Est (Pont de Charenton,Maisons Alfort...)

 Il arrive que dans un tournant serré, il doit être tenu compte d'un flux de circulation perpendiculaire (ou transversal si vous préférez). 
Et bien là ,ce n'est pas le cas. La rue qui fait face à la République (en face de vous) qui la prolonge côté Nord,a nom Eugène Delacroix. Elle est aussi à sens unique mais Sud Nord. Le flux automobile concerné qui arrive à la fois à (votre) gauche et à (votre) droite s'échappe du carrefour vers le nord en s'engouffrant dans la rue E.Delacroix (en face de vous).  Absolument aucun véhicule n'est à même de se trouver gêné par notre virage serré que ce virage se fasse à droite ou à gauche.
Une amélioration certes moins importante mais qui serait un facteur supplémentaire de fluidité du trafic :
Les véhicules qui arrivent de l'Est (à votre droite) doivent la priorité à ceux qui viennent de l'Ouest (à votre gauche)
Il existe une solution pour permettre à tout le monde d'entrer en République librement :
Attribuer à chacune des deux parties en présence une moitié de la largeur disponible de la rue,soit une division....qui serait matérialisée par une ligne blanche continue avec si possible une légère rehausse....jusqu'au stade auquel tout le monde devrait se retrouve en ligne droite. Rehausse qui bien entendu ne présenterait aucun danger. 
Si cette idée est jugée un peu trop complaisante pour tous ces conducteurs lambda qui, après tout, peuvent bien rester assujettis à cette obligation de s'arrêter, pensons à tous ces nombreux autobus qui ne devraient pas avoir à perdre du temps à s'arrêter inutilement.
La neutralisation de la priorité, c'est pareil : Les lignes 24 et 111 en profiteront et la 325 n'en sera nullement affecté.
LES PIETONS : Tout le long de notre texte, ils sont toujours prioritaires dans notre exposé. 
Actuellement, pour traverser la rue de la République,ils peuvent être bloqués par un signal rouge.Avec notre proposition ils ne le seront plus.Les deux postes de clignotants orange(sur De Lattre) les protégeront sur leur droite comme sur leur gauche.Il faut noter à ce sujet que les conducteurs qui ont à tourner respectent bien la priorité des piétons.Ils sont de plus en plus nombreux et bien conditionnés pour le faire sans aucun problème et c'est bien normal. En tous état de cause cette priorité du piéton sur l'automobiliste est obligatoire.
Néanmoins les piétons ici concernés peuvent ressentir une inquiétude, celle de sentir qu'une auto qui leur arrive sur leur droite (ou sur leur gauche) peut ne pas s'arrêter comme il se doit, ne pas respecter la priorité piétons. Mais cela c'est partout-dans tous les carrefours de France et de Navarre.
Prenons le carrefour lambda. Vous êtes autorisé à traverser. Si dans la seconde moitié de votre parcours vous êtes complètement protégé par une lignée de voitures bien arrêtées ; par contre dans la première (moitié), vous avez lieu d'être inquiet, d'autant plus que vous n'êtes pas (toujours) protégé par un feu orange clignotant ; alors que dans le cas qui nous préoccupe, vous l'êtes (protégé)

  La démonstration ci-dessus n'est qu'un tout petit exemple d'une situation qui se produit en des centaines si ce n'est en des milliers d'autres carrefours.
Il faut l'étendre, généraliser partout dans notre pays là où c'est nécessaire, sous forme de fléchages oranges clignotants avec deux immenses avantages  :  Gagner du temps (donc de l'argent ("Time is money") et surtout AJOUTER DES PLUS à ce grand problème de la fluidité de la Circulation routière.
NOTA : En Amérique du Nord, Etats Unis et Canada, les conducteurs qui à l'approche d'un carrefour doivent tourner à droite le font systématiquement,précautionnement, sans danger, quand bien même le feu est au rouge. (Il n'y a jamais de flèche lumineuse) Nous avons l'impression qu'en cette matière (c'est tellement naturel) le fait a primé le droit. En France, l'installation généralisée de clignotants oranges (elle est actuellement embryonnaire) permettrait de fluidifier davantage la C.R. avec une protection supplémentaire pour les piétons. ((Finalement ce clignotant n'aurait même plus lieu d'exister)

 43/wwq      UNE DISTORSION EN ÎLE DE FRANCE

Nous avons dit en Île de France car c'est une région que nous connaissons. Mais la "distorsion" doit se produire également dans d'autres régions où se trouvent de grandes agglomérations.Il s'agit pour ce qui nous concerne des entrées de véhicules dans le périphérique parisien et dans les autoroutes.

A Paris de la Place Charles de gaulle "Etoile" douze grandes artères (dont la plus belle avenus du monde) partent dans tous les sens,comme les rayons du soleil.

 Et bien le périphérique parisien,c'est un peu la même chose. Il est comme le disque solaire d'où partent les rayons que sont les autoroutes qui (comme les 12 artéres de la place de l'Etoile) partent dans tous les sens  : A6,A13,A1,A4 pour ne citer que les principales qui desservent les 4 points cardinaux.

 En Île de France tout ce maillage routier est inter-communiquant. Voilà où réside cette distorsion que nous dénonçons :

 Un véhicule a priorité pour entrer en périphérique.Soyons précis, celui qui est déjà sur le périf' (en file de droite) doit "Céder" (Yield en anglais) à un véhicule qui s'apprête à y entrer.

 Pour entrer en autoroute, et c'est là  que réside notre "distorsion" un véhicule n'a pas priorité. Soyons précis, celui qui est déjà sur l'autoroute (en file de droite) n'est pas dans l'obligation de "Céder", disons pour éviter toute confusion, qu'il ne doit pas "céder".Corrélativement des panneaux tout à fait clairs s'adressent à ceux qui entrent :    "Cédez le passage".

 Pourquoi, la configuration automobile et le risque de danger étant exactement les mêmes, des actions pourtant bien similaires doivent-elles s'opérer de manière inverse,totalement différente.
Sachez Messieurs les régulateurs de circulation qui allez nous en expliquer les raisons--que vous seuls comprendrez vos explications.
Nous les usagers français nous ne comprenons pas. Nous Franciliens, nous savons, et nous nous adaptons. Mais les provinciaux, les étrangers qui viennent en Île de France et qui doivent appliquer deux régles de priorité différentes selon qu'ils sont sur une autoroute ou sur le périph...comment voulez-vous alors qu'ils s'y retrouvent ??? Excusez-nous d'anticiper ce que nous démontrons ci-dessous : Sur autoroute, il est d'usage largement répandu de s'écarter pour "céder le passage" à celui qui entre.

Que ce soit périph's,voies rapides,autoroutes,pour passer de l'un à l'autre,IL FAUT FAIRE SIMPLE et le plus simple ,c'est d'appliquer tout simplement....Cette bonne vieille priorité à  droite. C'est ce qui se passe "De droit" sur notre périphérique parisien:

Nous y sommes (Sur le périph') et nous voyons se profiler une entrée.Nous voyons surtout qu'à notre droite, dans cette entrée, il y a du monde qui va demander à nous rejoindre. En file de droite, nous ne passerons que dans le cas suivant : 
Le véhicule concurrent (un peu loin sur notre droite, puis de plus en plus près) se trouve derrière une ligne horizontale perpendiculaire à notre ligne d'orientation.Attention, certains 'concurrents' accélèrent pour passer avant vous. Ce n'est pas très correct mais il faut 'faire avec'
Au point de rencontre, si quelqu'un nous serre si peu que ce soit sur notre droite, même à angle très aigu, il faut lui céder le passage et même lui faire signe en conséquence. Il y a droit, il a priorité.
Si vous ne voulez pas de cette confrontation, ne vous mettez pas en file de droite.Sur le périph parisien, c'est tellement le cas de beaucoup de conducteurs que la file de droite se trouve très souvent libre (Personnellement j'en profite assez souvent, c'est peu de chose de céder à la priorité à droite))

 Voilà  où nous voulons en venir : Le conducteur sur autoroute devrait "céder" à celui qui entre et appliquer exactement les même principes que sur le périphérique parisien (ci-dessus) . Le conducteur 'concurrent' devrait comme il le fait pour entrer en périphérique, entrer en autoroute avec le bénéfice de la priorité à droite. 
Voilà une belle raison de simplifier et par là-même d'augmenter le taux de fluidité de la circ.rout.et par là même LA SECURITE ROUTIERE

      ET LES FAITS NOUS DONNENT RAISON : La plupart d'entre nous, poids lourds inclus, lorsque nous sommes sur autoroute, file de droite, que nous voyons arriver une entrée avec un ou des clients pour nous rejoindre, nous abaissons notre manette de clignotants et nous nous déportons vers la gauche--de manière à  (justement) "Céder". 
Il se passe alors quelque chose d'important : LE FAIT PRIME LE DROIT et le législateur n'a d'autre choix que de s'adapter.

Si le couloir à notre gauche n'est pas libre et que le véhicule entrant est suffisamment en retrait (Voir ci-dessus ligne perpendiculaire),nous poursuivons notre route normalement.Si le véhicule entrant est devant cette ligne,ou étant derrière il accélère pour y parvenir, le véhicule en file de droite sur autoroute devrait lui donner la priorité. Il s'agirait alors tout simplement de <<La priorité à droite>>
Si l'entrant est à notre hauteur, c'est bien simple : Nous "cédons" comme nous le faisons sur le périphérique et comme nous le faisons partout où se trouvent des véhicules appelés à se rencontrer. Si besoin pour ce faire, nous ralentissons. L'entrant sur autoroute devrait avoir cette priorité à droite à laquelle il a droit.

EGALEMENT TRES IMPORTANT : AUCUNE DES DEUX PARTIES NE DOIT ACCLERER dans le but de passer avant l'autre .En bretelle d'accès notamment mais aussi sur la grande artère, il ne faut jamais forcer l'allure  Dans les deux cas,cela fausse tous les calculs.
Hélas il y aura toujours des gens pour passer "en force". Là aussi, pas d'amour propre déplacé,que ce soit d'un côté ou de l'autre "cédez", ''Yield''
L'amour propre et la fierté, louables dans la vie courante--sont à laisser au vestiaire en circulation routière.

En matière d'accidents de la route,on ne se retrouve pas plus intelligent si l'on est gravement blessé.....et dans son droit !!!

 ---Cédez---(Yield en anglais) c'est cela qui est intelligent.

44/wwr   DES V.I.P. SONT MORTS EN CIRCULATION ROUTIERE

D'illustres personnes,des princesses à la destinée initiale de comte de fée ont perdu la vie sur une route.
En 1935 Astrid de Suède,Reine de Belgique décédée à 29 ans en Suisse--Grace Kelly Princesse de Monaco décédée en 1982 à  53 ans dans la descente de La Turbie (Alpes Méditerranéennes). Elles ont laissé chacune trois enfants.
LE PLUS MERVEILLEUX PROGRES EN MATIERE DE CONFORT MATERIEL DE TOUTE L'HISTOIRE DE L'HUMANITE NE DOIT PLUS ENGENDRER L'HECATOMBE--LA DECHEANCE PHYSIQUE--LE MALHEUR 
La TGV a tué Diana Spencer alias Lady Di, Princesse De Galles et son compagnon dans un tunnel routier sous la place de l'Alma à Paris 8ème.C'était en 1997, elle avait 36 ans. Elle laissait 2 enfants--Stéfano Casiraghi est mort à cause de la Très Grande vitesse laissant une veuve, Caroline de Monaco et deux orphelins--
Michel d'Ornano-Maire de la cité du Duc de Morny percuté par un camion est mort instantanément en 1991 à 67 ans--
Deux humoristes qui bien souvent nous ont fait oublier nos soucis quotidiens ont mis un terme à leur vie en circulation routière.Michel Colucci alias Coluche en 1986 à 41 ans. Fernand Raynaud en 1973 à 47 ans.
Des dizaines de milliers de personnes--des sans-grades eux,mais qui avaient tout autant le désir de vivre--sont mortes sur la route (a)
Des dizaines de milliers d'autres,accidentés, sont passées, passent par de longues périodes de rééducation.
Beaucoup d'entr'eux doivent subir,subiront des séquelles physiques (et même parfois psychologiques) tout le reste de leur vie..
Tous ceux qui ont eu la chance de s'en sortir sont marqués au fer rouge,définitivement.
Un accidenté de la route (en 2009) tombé dans le coma est sur demande de ses parents maintenu artificiellement en vie...depuis plus de quatre ans !
(a) Ces gens que la circulation routière "" Telle que nous l'avons concue"" ! a envoyés dans l'au delà en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire m'inspirent la fin suivante :

 S.V.P. Enfoncez ctrl et cliquez F---Tapez (v)vx sans les parenthèses-Vous aboutissez à un postulat-Lisez-le---surtout le début et la fin qui sont en caractères appuyés.
Tenez, le voici pour vous éviter une manip : 

LE PLUS DIFFUSE,LE PLUS MERVEILLEUX PROGRES EN MATIERE DE CONFORT MATERIEL DE TOUTE L'HISTOIRE DE L'HUMANITE NE DOIT PLUS ENGENDRER L'HECATOMBE--LA DECHEANCE PHYSIQUE--LE MALHEUR

 C'est le plus important de notre exposé car il s'agit de son assise philosophique permanente.Nous vous demandons Mesdames et Messieurs du Conseil National de la Sécurité Routière d'en faire la genèse de vos travaux.

Georges  Ferlebon--Notre adresse Email>>>geoferlebon@hotmail.fr<<<cliquer pour contact direct.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 Pour revenir à la liste des alinéas : Sur votre clavier enfoncez ctrl et cliquer f---Sur l'écran, en l'espace rechercher, tapez (l)isting
Pour retourner en tout début de texte : tapez (d)bc)ircrout sans les parenthèses
Vous avez aussi la possibilité de revenir en accès rapide, d'y retrouver les autres onglets (1) de notre menu et de cliquer l'un d'entre eux. Pour ce faire : Tapez tout simplement et sans les parenthèses (A)ccès---Vous êtes instantanément ramené en accès rapide---Inversement à partir de début de texte pour aller en fin de texte, tapez : (f)nc)ircrout

(1) Titres de textes dont la liste figure également ci dessous dans notre accueil (en bleu et souligné) et que l'on peut par ce biais tout aussi bien cliquer.


(gflb2) COPIE D'UNE LETTRE ENVOYEE LE 19 OCTOBRE 2013 à MONSIEUR LE PRESIDENT DU C.N.S.R. AVEC COPIE à MONSIEUR LE MINISTRE DE L'INTERIEUR ET à MESDAMES ET MESSIEURS LES PRESIDENTS DE COMMISSIONS DU C.N.S.R.

M.Georges Fer Lebon                                                                                    19 octobre 2013
à    Monsieur le Député du Bas-Rhin,  Président du Conseil National de la Sécurité Routière.

Copie à Monsieur le Ministre de l’Intérieurà titre de compte-rendu (Place Beauvau--Direction de la Sécurité Routière) ainsi qu’à Mesdames et Messieurs les Présidents des quatre commissions du C.N.S.R.

Objet :   Circulation et sécurité routières.
Référence  Mon site internet www.geoferlebon.fr  vu exclusivement sous l’angle de ‘’LA CIRCULATION ROUTIERE ‘’ et de son but suprême  ‘’LA SECURITE ROUTIERE’’

                 Monsieur le Président,
     Par courrier du 30 septembre dont copie ci-joint vous venez de me retourner les quarante lettres---(Je dis bien….quarante lettres ouvertes et quarante enveloppes soigneusement affranchies !!!)-que le 4 septembre 2013, sous votre couvert, j’adressais à  Mesdames et Messieurs les membres du Conseil, ne gardant même pas celle qui vous était destinée …m’infligeant ainsi un camouflet.  ((Une copie de cette lettre-circulaire adressée à tous figure dans mon texte à  la référence gflb1))----
    Alors que :  Alors que tout ce que j’écris est excellent pour la sécurité routière et résulte non pas d’un emballement scriptural éphémère--mais d’un travail considérable,d'une étude sérieuse, longue et approfondie qui repose sur PLUS DE SIX ANNEES DE TRAVAIl. Quelques exemples :
__Je préconise de, le plus souvent,  ‘’céder’’
__Je prêche la placidité (Mon épouse revient d’Amérique du nord et elle est étonnée de la différence qui sous cet angle (de la placidité) existe entre nos pays respectifs.
__Je prêche le respect de tout et de tout le monde.
__Le milite pour UN UNIVERS ROUTIER PLUS HUMAIN
__Je vitupère à tous crins la TGV, le klaxon ,l’agressivité, l’inconscience………..
__ etc…etc…etc....Se rendre sur mon texte; il ne m'est pas possible de tout retranscrire ici.

__.Je vous demande instamment de transmettre ces lettres (ci-jointes) à leurs destinataires. Veuillez en tout état de cause ne pas les détruire, ni me les retourner une nouvelle fois et m’infliger une seconde fois une seconde humiliation.

     Car :  Finalement à bien y regarder, m’est-il---est-il  à tout un chacun---vraiment interdit d’entrer en contact  avec ces personnes ? 
    Pour quelles raisons ne serait-ce pas possible, pour moi comme pour toute autre personne ? 
((Je n’en ai pas la possibilité pratique,matérielle, ne connaissant et n’ayant pas à connaître leur adresse. C’est pour cela que je m’adresse à une autorité qui elle peut les contacter directement)) 
    Pour quelle raison toutes ces personnes en charge de sécurité routière, devraient-elles se trouver hors de contact du Public ; dans le cas présent-privées d’un long et sérieux exposé …précisément sur la sécurité routière !!!  Un exposé exhaustif car il traite de toutes les facettes de la circ. rout.---et dont je défie quiconque d’en avoir constitué un semblable, aussi étoffé, aussi étudié.
 Voici encore quelques uns de mes arguments (si tant est que cela fût encore néccessaire)  :
       D’abord me présenter. Je suis diplômé de l’enseignement primaire (instituteur devenu professeur des écoles).  Mais très jeune,j’ai opté pour l’Armée de l’Air . Je suis un ancien élève de l’Ecole de l’Air de Salon de Provence promotion EMA-1952.  J’ai terminé ma vie active comme Cadre Supérieur de l’Education Nationale.    Certes je n’ai pas de notoriété----((Je ne fais pas de lobbying pour qui que ce soit sauf pour la sécurité routière-Je suis indépendant de tout groupe de pression))----Mais justement, je suis ce ‘’Monsieur tout le monde’’ et c'est cela qui est important. Je suis celui qui n’est pas sûr de posséder un Qi à trois chiffres, peut-être suis-je un tantinet borné ((Voir renvois (a) et (b) IN FINE)-auquel il faut tout expliquer. Mais sur la route nous sommes des millions dans ce cas. J’explique cela très bien dans mon texte :  Alinéa 13 référence vvm <<<Simplicité est mère de sécurité>>> 
  Si vous ne nous écoutez pas nous les petits, si vous restez entre vous les grands, vous allez droit dans le mur. Êtes-vous-C.N.S.R.-une forteresse inatteignable-que son Président doit mettre à l’abri de toutes interventions extérieures ? Certainement pas.  Et bien alors !
       Ma présente démarche vise exclusivement  ‘’LA CIRCULATION  ROUTIERE---LA SECURITE ROUTIERE’’ et ne constitue en aucune façon une manière de faire connaître mon site en général--ce dont je ne suis pas demandeur.    J’indique cela très clairement dans ma lettre du 4 septembre (copie ci-joint)  où il est expressément mentionné : Texte <<<CIRCULATION ROUTIERE---SECURITE ROUTIERE >>>  ‘’’totalement exclusif des autres textes’’’ et qui en plus sur mon portail :  EST INDIQUE EN EXERGUE ; on ne voit que lui.
      Qui peut se prévaloir d’une étude aussi poussée,aussi approfondie.Oh certes  elle contient certainement des erreurs…… ((pour vous!  (La vérité pour l’un est parfois une contre-vérité pour l’autre-à tort ou à raison)) ……mais aussi des vérités. Comment  pourrait-il en être autrement dans un tel océan de réflexions. Ce n’est pas possible. 
  Prenons un exemple : Se rendre à l’alinéa 44  Repère (w)wr sans les ( ) IN FINE. Cette sentance finale à caractère philosophique est tellement importante que j’en demande la consécration comme la genèse des travaux du C.N.S.R.  
      Qui  peut se prévaloir de la vérité absolue. Voyez ces messieurs de 40 millions d’automobilistes qui disons le franchement ne font pas partie de mes maîtres à penser. Sont-ils détenteurs de la vérité intrinsèque lorsqu’ils déclarent haut et court que la vitesse n’est en aucun cas un facteur aggravant du nombre de tués sur les routes. Tout de même, écrire cela,il faut le faire.
     Oui  (hélas) je rêve lorsque je parle d’un nombre de morts en circulation routière à trois chiffres (Qui correspond tout de même à pas loin de trois tués par jour !!!). Mais pourquoi ne serait-ce pas le but à atteindre ! Nous-mais surtout nos enfants et nos petits enfants, nos descendants,  sont-ils sans espoir d’en réchapper, condamnés comme le prévoit le Ministre de l’intérieur, à deux mille tués ……à l’horizon 2020 !!!  C'est-à-dire voués à  une moyenne….de six tués par jour !!! 
En 2020 (C'est loin 2020) il y aura encore un tué sur la route toutes les quatre heures. C’est cela le progrès ???
      Récemment je viens de faire beaucoup d’autoroute. J’y vois de plus en plus au dessus de ma tête des panneaux lumineux tels que :  <<Plus de vitesse = Plus de risques>>  <<Plus de vitesse = Plus de  pollution>> etc…
Alors il faudrait savoir. Ou bien on écoute les gens de 40 millions d’automobilistes-- ou bien on écoute les gens sages ;   //qui ont le pied léger  //qui font abstraction de mobiles n’ayant plus aucune signification :  (la grande vitesse toute nue-toute bête, la sacro-sainte moyenne, le kilomètre parcouru départ arrêté, les cent kmh obtenus en 'n' secondes, relier un point à un autre en un temps record  //qui pensent aux générations futures  //à ne pas envoyer leurs enfants au casse-pipe routier.
  Bref, je parle de tout cela dans tous les sens---en long,en large et en travers,en hauteur et en profondeur--- dans mon texte   ‘’’LA CIRCULATION ROUTIERE---LA SECURITE ROUTIERE’’’  extrait  exclusif de mon site www.geoferlebon.fr (ou .com)
    Sachez qu’entre Aix en Provence et Marseille la vitesse sur autoroute est limitée…….à 90 Kmh
Et qu’en PACA, (un peu  partout et de plus en plus dans toute la France) la vitesse de tous les véhicules de transport en commun est bloquée à cent kilomètres à l’heure.C’est encore trop,.90 kmh serait largement suffisant et serait même plébiscité par les professionnels,responsables et conducteurs.
Renvoi (a) :
Borné !!! Je dois l’être--car j’ai beau faire travailler mes (pauvres) méninges, je n’arrive pas à comprendre---(quelqu’un pourrait-il me l’expliquer, vous par exemple, Monsieur le Président)--- pourquoi mettre entre les mains de ‘’’Monsieur tout le monde’’’ avec pleine propriété, pleine jouissance-un engin automobile à même de se déplacer à très grande vitesse-en tout état de cause à plus que la vitesse autorisée existante soit à plus de 130 kmh   (disons par exemple à ce qui est courant 180 km à l’heure ; oui oui c’est courant comme il est (très) courant de rouler à 130 sur une route))……..alors que c’est formellement interdit, tellement interdit que celui  ''qui est pris'' la main dans le sac, le ''ça passe ou ça casse'' voit le ciel lui tomber sur la tête . ((‘’qui est pris’’ !!!  Ce n’est pas le cas des petits malins dont certains passent au travers des mailles du filet))
Renvoi (b) :
 Je dois être également borné (et cela me désole) dès lors que je ne comprends pas que dans mon pays, à un feu rouge, il n'est que très rarement possible de serrer à droite pour tourner à droite--et encore à condition d'en obtenir l'autorisation avec une flèche lumineuse orange---''dans mon pays''-seulement. Car dans la plupart des autres (pays)---à un feu rouge, l'autorisation de tourner-serré à droite est de pratique courante...sans flèche lumineuse.Il n'est nécessaire que de ralentir,de laisser la priorité aux cyclistes,aux piétons et aux véhicules traversants qui la plupart du temps arrivent sur la gauche--sans avoir à marquer obligatoirement un STOP.Et tout se déroule dans la plus parfaite harmonie. Plus de détails à ce sujet sur mon texte alinéa 42--référence wwp
Renvoi (c) :  
Un langage imagé justement adapté à mon renvoi (a) ci-dessus  : ----1/ Mettre à l’entière disposition de  ‘’’Monsieur tout le monde’’’ un engin automobile à même de rouler à (beaucoup) plus que la vitesse limite maximum-c'est-à-dire à  beaucoup plus (jusqu’à deux-on croit rêver à trois fois plus)) que 130 Km à l’heure –et,concomitamment,lui interdire de dépasser cette même vitesse limite (ou lui prescrire une vitesse limite ce qui revient au même mais évite d’utiliser ce verbe du 3ème groupe ’’interdire’’ honni des personnes bien-pensantes. ----2/ C’est comme mettre sans aucun emballage un kilogramme de bonbons en permanence et en vrac à la vue d’un enfant--et,concomitamment, lui interdire d’en manger plus de trois par jour avec menace de punitions s'il dépasse l'attribution limite.   FIN
Ne seraient la peur du gendarme et de la sanction financière,perte de points,confiscation de permis de conduire , saisie de véhicule,tribunal,prison…..avec les autos bolides, auto fusées  que nous fabriquons--il y aurait chaque année bien plus que cinquante mille tués sur routes et autoroutes. C’est cela l’inconscience--- C’est cela l’irresponsabilité….des utilisateurs….aussi et surtout…..des constructeurs.
Veuillez agréer Monsieur le Député, Monsieur le Président mes respectueuses salutations.     Georges F. Lebon  totalement indépendant du tout groupe de pression
WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW WWW
FIN DE CIRCULATION-SANTE ET SECURITE ROUTIERE
S==================================================================
((fncircfndcircfngcirc)) --=============================================================================================
==================================================================================================================

((dbtdsv))=====================================
--
TACT DELICATESSE SAVOIR-VIVRE --

Son application 'In Extenso' vous permettra de
""
NE VOUS FAIRE QUE DES AMIS""

>>>>>Voici un tiercé-quarté sur lequel vous pouvez jouer toutes les sommes que vous voulez sans aucune modération--------car c'est un tiercé toujours gagnant et..........et un quatuor de mots (et de lettres) qui doivent vous accompagner dans votre vie de tous les jours.
  (((Reste à ajouter : Bien se tenir dans les transports---Qu'est-ce qui vous arrive !!!---Couper la parole--En visite chez personne âgée, ''sentir'' le moment où cette personne désire se retrouver seule avec elle-même--- Il ne faut pas ''se goinfrer'' lorsque l'on est invité à déjeuner, ou à dîner (goinfrerie = manger avidement sans aucune retenue)--Ne pas oublier de répondre à un courrier quand il est explicite (et même implicite) de le faire)))
___Au téléphone, ne jamais '''raccrocher ''au nez''de la même manière que sur un même reflexe de mécontentement, il ne faut jamais retourner, tel que, un courrier à son expéditeur Ces deux actions ressortent de la plus grande impolitesse. Celui qui exerce cela est une bien triste personne
===============

""NE SE FAIRE QUE DES AMIS"" (Notre présente page a vocation à la pérennité)

TDSV  par Georges F. Lebon---((geoferlebon (gflb)en informatique))---Notre adresse internet>>>geoferlebon@hotmail.fr <<< cliquer pour nous contacter directement.
__
Pour vous rendre à un chapitre déterminé : Sur votre clavier enfoncez ctrl et cliquez F---Sur votre écran dans le rectangle "Rechercher" tapez son repère.. .....sans les parenthèses (sinon vous retombez dans le (l)isting)  
  Exemple : Vous lisez Chapitre 16 aa(p) ''Touche pas à''--- De quoi s'agit-il ?---
1°/ Clavier : enfoncez ctrl et cliquez F--2°/ Ecran : tapez aa(p) sans les parenthèses.
 Si vous êtes dans les alinéas et que vous voulez revenir à la liste des alinéas,tapez (l)isting---
Aller à fin de texte : tapez (f))ntdsv (sans les ( ))
  "     "           "     "      "     ou en fin de texte,pour revenir au commencement,tapez (d)btdsv--toujours sans les parenthèses.

  Listing des chapitres avec pour chacun son repère (ou sa référence)

Chapitre 1 repère aa(a)  Généralités                                      
 
Chapitre 2   aa(b)  Famille amis quidam's
    Chapitre 3   aa(c)  D'accord ?  Pas d'accord
 
Chapitre 4   aa(d)  ça me titille entre les dents                       
    Chapitre 5   aa(e)   Le dernier mot                                 
  
Chapitre 6   aa(f)  Atchi atcha   Toussi toussa
    Chapitre 7  aa(g)   A haute et intelligible voix
  
Chapitre 8  aa(h)  Adressez-vous à lui
    Chapitre 9   aa(i)   Chez lui chez elle chez eux
Chapitre 10   aa(j)   Vous existez, les autres aussi
  Chapitre 11  aa(k)   Deux endroits où l'on cause
Chapitre 12   aa(l)   Uniquement par "injonctions"
  Chapitre 13   aa(m)   Raccompagne-moi
Chapitre 14   aa(n)  Conformisme  Non conformisme
  Chapitre 15  aa(o)   Laver Se laver
Chapitre 16  aa(p)  Touche pas à
  Chapitre 17   aa(q)   Ah les femmes !
Chapitre 18   aa(r)  Un hexagone pas hexagonal
  Chapitre 19   aa(s)   N'y mets pas les doi
gts
Chapitre 20   aa(t)   En train,en métro,à l'hôtel
  Chapitre 21   aa(u)   N'en faites plus partie
Chapitre 22   aa(v)   Mains dans les poches
  Chapitre 23   aa(w)  Sex and city
Chapitre 24   aa(x)  De la gratitude envers lui
  Chapitre 25   aa(y)  Habillé débraillé
Chapitre 26 aa(z)  Du (T)DSV en vrac                                   
A tout courrier novateur (lettre ou Email) ON REPOND
  Chapitre 27 bbb(a)   Libre,,,pas libre                                     
A tout le moins ON ACCUSE RECEPTION
Chapitre 28   bb(b)  Propreté de la voie publique
  Chapitre 29   bb(c) Courrier acide (ou au vitriol)
Chapitre 49 bb(y)   Intercommunicabilité
Chapitre 50  bb(z)  Non conclusion

Chapitre 1  Référence aaa     Généralités               

 Pour faciliter le déroulement de cet exposé qui s'étalera sur des mois, voire des années et pour lequel nous sollicitons votre aide, nous utiliserons toujours le sigle (t)dsv) pour Tact Délicatesse Savoir Vivre.
    Il n'est pas de limite dès lors qu'il s'agit de bien se comporter envers son prochain.....et envers la nature.
      Il faut dès le départ bien se persuader que nous autres 'Occidentaux' ne sommes pas toujours des parengons en matière de TDSV.
 Un exemple célèbre de manque de tact nous vient à l'idée s'agissant d'un journaliste, s'adressant (en entretien télévisé)) au personnage le plus important de notre pays (de taille un peu au dessous de la moyenne) :
 "Il est étonnant de vous voir  "petit garçon" !!!  évoluer au milieu des grands". Cet écart de langage (a) a coûté cher à son auteur (Il a appris son licenciement par hasard).
      Autre exemple d'un muffle de taille physique normale, de taille psychologique lamentable, s'adressant à une personne de très petite taille : "Tu n'as pas grandi depuis l'année dernière" sans commentaire. Nous reprendrons ce thème plus tard et plus en détail car il s'agit de notre physique, de notre présentation, au sujet desquels la plupart d'entre nous sommes très sensibles. 
 Rire : Ne dites pas à quelqu'un qui vient de tousser, assez fort : "C'est toujours comme ça que cela se termine" !
   (a) "Le complexe du petit" peut parfois se traduire par un "donné au change" sous forme d'un excès déplacé de personnalité, voire d'autoritarisme.

                      IL NE FAUT JAMAIS CHARIER QUELQU'UN SUR SON PHYSIQUE....
  ....ni même y faire la plus petite allusion,même en blaguant (en charriant)--Exemple : Votre interlocuteur a une coquetterie dans l'oeil. Ne le dévisagez pas ostensiblement.Ne lui accordez que des regards de politesse et,s'agissant de son petit défaut physiologique, faites comme si de rien n'était.
  Cette autre personne est un peu enrobée, à tort elle en fait un complexe et elle vous le dit. Répondez lui qu'elle est tout à fait normale et la formule traditionnelle  :  "Il vaut mieux faire envie que pitié"
  A contrario, cette autre personne n'a que la peau et les os. Ne lui dites pas qu'elle pourrait passer entre un mur et une affiche.
 Messieurs, vous ne pouvez pas savoir l'étendue de l'impact d'une reflexion faite à une femme sur son physique. L'effet en sera positif, ou catastrophique, selon que votre propos sera emprunt de délicatesse.....ou de maladresse--Selon que vous aurez été un gentleman .....ou un muffle.

 Si vous ne voulez pas admettre ce défaut de TDSV qui nous caractérise nous les occidentaux (et qui caractérise moins les Asiatiques plus fins que nous sur ce chapitre) c'est assez grave pour vous car sur ce plan vous êtes sourd et aveugle et vous persisterez dans certaines de vos attitudes négatives.
  Nous espèrons néanmoins vous amener à une plus saine appréciation de votre psychologie.

Sachez et c'est très important,que lorsque l'on connaît ses défauts,lorsque l'on s'en rend bien compte,on a parcouru la moitié du chemin pour s'en corriger.

PARENTHESE
Si certaines manies,attitudes,gestes,paroles,comportements...ont le don de ne pas vous plaire,de vous indisposer,de vous offusquer...voire de vous exaspérer, n'hésitez pas à nous en faire part---geoferlebon@hotmail.fr---Nous en tiendrons compte. Nous pouvons même sur demande faire figurer votre contribution à votre nom sur le présent site.
      Notez que certaines mauvaises habitudes sont tellement ancrées dans votre comportement que vous ne vous en rendez plus compte.Exemple extrême : A Toulouse, (presque) chaque phrase prononcée (non par tout le monde fort heureusement) est ponctuée du mot de "con".
Exemple <<Il ne fait pas très beau ce matin>>   <<Oh con,m'en parle pas>>
 A tel point que nous avons entendu un habitant de "La ville rose" nous dire :   "Si tu ne dis pas "con", tu n'es pas Toulousain" !!!
 En bien voilà ,à Toulouse on peut très bien être grossier sans le savoir et insulter quelqu'un sans s'en rendre compte.


Chapitre 2  aab     Famille Amis  Quidam's.

Souvent nous causons de la peine à nos interlocuteurs tout à fait gratuitement et il faut bien le dire sottement quand ce n'est pas méchamment. Bête et méchant c'est grave et ça existe Nous aurons l'occasion d'y revenir Dans nos exposés ultérieurs et ceux que nos lecteurs nous auront fait le plaisir de nous suggérer, nous pratiquerons le vrac et pourrons passer du coq à l'âne. Nous irons droit au but avec le risque de choquer.
 
 Notre propos n'est pas de rappeler " l'étiquette " qui régit les usages "A haute altitude" Comme par exemple une récéption chez Monsieur le Consul, ou Madame De... De la haute société, ou toutes personnes de grande notoriété, avec la considération, le respect sinon les honneurs qui leur sont dûs. Il existe à ce sujet des ouvrages spécialisés.

  Notre travail est plus simplement de s'immerger dans l'univers de ces centaines de milliers de personnes qui se croisent,se rencontrent et se parlent en des centaines de millions d'endroits.
  A titre familial stricto sensu, à titre familial étendu, à titre amical ; Ces postes, famille, amis, étant très importants car il s'agit des personnes avec lesquelles on est à même de se revoir.Et pour lesquelles il faut sauvegarder l'avenir et préserver les bonnes relations.  
  Mais même au titre de l'anonymat, nos préceptes de TDSV sont la plupart universels et doivent aussi s'appliquer avec des gens que très probablement l'on ne reverra jamais (à des quidams).
.
VENONS EN AUX FAITS , CONCRETEMENT    

Chapitre 3  aac                Pas d'accord   ?   :   pas d'accord  !    
Dans une conversation, il vous arrive bien trop souvent de prononcer le phrase suivante, brutale,couperet, exécrable   :
                            ""JE NE SUIS PAS D'ACCORD""    ""JE NE SUIS PAS D'ACCORD AVEC VOUS (avec toi)""
et d'enchaîner avec votre propre perception,différente de celle de votre interlocuteur.
Dans tous les cas vous devez absolument savoir :
1/_Qu'il (votre interlocuteur) sera au minimum froissé,voire sérieusement contrarié..... En effet, vieux comme le monde  
:
                                               "ça ennuie-les gens quand-on ne dit-pas comme eux"
 Effectivement il n'est jamais très agréable de s'entendre dire que ce que l'on a dit est inexact ; que l'on est dans l'erreur, voire que l'on raconte n'importe quoi.
.....S'il a bon caractère et pour éviter toute discussion sans fin, il encaissera le choc sans broncher.
     S'il est tenace et s'il a de la suite dans les idées, il poursuivra la discussion afin de maintenir son point de vue. Il en résultera la plupart du temps un dialogue de sourds où chacun campera sur ses positions.
      S'il a mauvais caractère,la discussion peut très bien tourner au vinaigre,voire dans un cas extrême aboutir à une rupture des relations.
2/_Que "
Depuis la nuit des temps, l'être humain n'a jamais admis que quelqu'un d'autre puisse avoir un avis différent du sien".
Chacun pense qu'il détient ''La vérité" alors qu'en réalité, il ne fait que détenir "Sa vérité"
3/_ Que vos idées,vos opinions,"vos vérités à vous seul" qu'à tort vous considérez comme objectives ne sont en réalité que subjectives.Vous ne pouvez pas prétendre que vous êtes vraiment sûr de ce que vous affirmez.
  Rappelez-vous le message que Jean Gabin nous a légué juste avant de nous quitter  :
                                                                     ""ON NE SAIT JAMAIS""
   Ce message d'un vieux sage ((ne soyez pas incorrect svp merci (rire)) constitue la seule vérité "intrinsèque" existante.On le sait,on est sûr de le savoir...exclusivement.
 Dès lors, en conversation, bannissez une fois pour toutes cette formule couperet, exécrable, de n'être pas d'accord avec l'autre et encore pire, de n'être jamais d'accord avec tout ce que disent tous les autres.

   Mais alors que faire ?
 C'est bien simple,il suffit de ne rien dire du tout, de ne pas relever ce qui "à vos yeux"! est une erreur.
  Ou, C'est bien facile, de temporiser avec par exemple : << Etes vous vraiment sûr de ce que vous dites >> ou moins couperet << Ne pensez vous pas qu'il pourrait en être autrement >> ou << Pensez vous que votre avis est partagé par tout le monde>> etc...etc...toutes sortes de formules auxquelles n'appartient pas (du tout) la phrase couperet et exécrable   "JE NE SUIS PAS D'ACCORD"  ; la seule qui n'emporte pas (du tout) notre adhésion.
 A la télévision,observez bien les personnalités,surtout les journalistes, des gens dont la conversation est l'essence de leur métier. Jamais vous ne les entendrez prononcer notre phrase couperet.
  Entr'eux d'abord,cela fait partie de l'éthique de leur profession.
 Mais aussi par exemple quand ils animent une émission de dialogue avec les téléspectateurs.Bien sûr qu'ils ne sont pas toujours d'accord avec ce qui pourrait à leurs yeux constituer une erreur, voire une ineptie.Ils tournent alors autour du pot sans désobliger leur interlocuteur.
 Entre personnalités qui s'affrontent sur le petit écran, très rares sont ceux (encore moins celles) qui répliquent à l'autre "Je ne suis pas d'accord avec vous"."Je ne suis pas d'accord avec ce que dit Mr... Me...".Il s'agit alors de gens présomptueux.
 Bannissez une fois pour toutes cette ridicule et lamentable formulation.

 Si vraiment,vous désirez faire partager votre point de vue, faites le sans la rudesse afférente à la formule couperet. Mais toujours avec tact et délicatesse. C'est à ce prix que l'on appréciera votre compagnie et que vous arriverez à vous faire comprendre.
Edgard Faure :  << C'est un grand tort que d'avoir toujours raison >> auquel j'ajoute : d'autant qu'en aucun cas on ne peut être certain .
                DANS UNE CONVERSATION AVEC VOS COMPAGNONS
                  ATTENTION DE NE PAS TOUJOURS AVOIR RAISON

 Vous pouvez même adopter si vous n'êtes pas d'accord, l'attitude la plus conciliante qui fût. Elle consiste à utiliser le plus souvent possible, avec par ordre décroissant de concessions, les formules suivantes :
  "Je suis tout à fait d'accord avec vous"   "Oui je pense que vous avez raison"   "D'accord ou OK"---Enfin un simple signe d'assentiment sous forme d'un hochement de tête vertical. (non horizontal (rire)).
  Vous comblerez d'aise votre interlocuteur dans une atmosphère de convivialité. Après tout est-ce que cela vous importe qu'il soit (ou que vous considérez qu'il est) dans l'erreur. Vous n'êtes pas là pour réparer toutes les erreurs de la création."Tout le monde est fait--personne n'est parfait"
 De plus en adoptant cette attitude, vous reconnaissez que vous même,vous pouvez aussi vous tromper (ce qui est moins sûr !)
.
 La cohabitation conversationnelle ponctuée de "Je ne suis pas d'accord" avec une personne à forte personnalité peut dégénérer en malentendus.Elle n'est possible sans anicroches qu'avec des personnes psychologiquement dominées, ou qui "pour la paix des ménages" acceptent de l'être. Ce qui est dixit lui même, le cas de Michel Galabru.

 Il existe une grande différence d'efficacité entre les gens qui parlent "fleuve",et qui finalement n'ont rien à dire, et ceux qui parlent peu mais qui construisent. Dixit un Président Français (natif du centre de la France)  d'une intelligence brillante <<< "L'Europe" ! Il y a ceux qui en parlent en sautant comme des cabris--et puis, il y a ceux qui la font >>>
 D'où la règle regrettable : Dans une élection,ce n'est pas toujours le meilleur qui gagne. C'est celui qui avec une obstination de tous les instants s'aggripe désespérément à la paroi   "Labor omnia Vincit Improbus"-- alors que ses concurrents finissent par lâcher prise les uns après les autres ; qui parle beaucoup, toujours, tous les jours à un maximum de personnes, paroles dont une forte proportion ne sert strictement à rien.
 Il vaut mieux fermer 'sa bouche' que de raconter des 'bêtises' (Par tact, nous avons fait l'impasse sur les mots qui conviennent mieux).
 Quand on n'a rien à dire, il est préférable de fermer sa 'bouche'
 Dixit un vieux routier de la politique JPC :   <<Un ministre, ou ça ferme sa gueule--ou ça démissionne>>. Il aurait pu s'exprimer un peu plus poliment !
         LANGAGE CHATIE   LANGAGE A EVITER
 


Chapitre 4  aad    ça me titille entre les dents

 En particulier au cours et à la fin d'un repas. Et vous éprouvez le besoin d'utiliser un cure dents.Ne faites pas cela en public et encore moins à table.Il s'agit d'un geste qui n'est pas de bonne tenue.(du tout).Si vous devez l'accomplir, faites le de telle sorte que personne ne s'en aperçoive que ce soit lors d'une réunion familiale,mais même sur la voie publique, ni dans les transports de personnes.
 Nous avons connu une personne qui chez lui lors des repas nettoyait régulièrement ses dents à la pointe de son couteau.A la longue ce geste lui était devenu tellement familier qu'il le pratiquait lors de repas en famllle ou entre amis...tout à fait naturellelent,sans se rendre compte de son indélicatesse.
  Vous avez la chance dans la vie d'être accompagné. Ne vous curez pas les dents ostensiblement en présence de votre compagne,de votre compagnon.       
  Cela fait partie du respect que vous lui devez.  Entre deux ou plusieurs personnes qui cohabitent, le respect de tous les uns envers tous les autres est encore plus important car c'est une des conditions sine qua non de la bonne entente et d'une bonne cohabitation.Cela s'appelle le respect mutuel.
 Nous avons connu une époque où dans les restaurants,sur la table,des cure dents étaient mis à la disposition des clients.Fort heureusement,on ne voit plus cela.
 Finalement le mieux pour accomplir ce geste inélégant, c'est la salle d'eau avec cette petite brossette que votre pharmacien se fera un plaisir de vous délivrer.

Chapitre 5  aae    Le dernier mot 

  Ce cas s'apparente à celui du chapitre 3.
  Avoir le dernier mot dans une conversation est un motif de satisfaction.On ressort gagnant d'une joute verbale.On est persuadé d'avoir été le mieux disant. Mais on ne le repètera jamais assez, on n'a pas,on ne peut pas prétendre avoir obligatoirement raison.C'est pourquoi dans un dialogue entre une ou plusieurs personnes :
                     Il ne faut pas monopoliser "Le dernier mot". On peut certes en prendre sa part mais
                     Il faut laisser leur juste part aux autres.
 Ce peut être une question de politesse : D'une manière générale,laissez le dernier mot à quelqu'un dont vous êtes l'obligé, ou dont le rang de préséance précède la vôtre--ou que vous devez respecter. Il trouvera anormal que vous lui apportiez la contradiction alors qu'il vous a rendu service, ou qu'il vous a invité--ou qu'il occupe un rang social (nettement tout de même) plus élévé que le vôtre, ou qu'il est beaucoup plus âgé que vous.
RIRE : Réfléchissez bien avant d'apporter la contradiction à votre boss--surtout si vous envisagez de lui demander une augmentation.
 En aucun cas, ne lui dites : "Je ne suis pas d'accord avec vous" !
                                                           LAISSEZ  LUI  LE  DERNIER  MOT

Chapitre 6 aaf    Atchi atcha  Toussi toussa  Mouchi moucha     

 Vos épaules ne sont que légèrement couvertes, un courant d'air. Et hop, c'est parti en pression pour un éternuement. Dites vous bien que vous allez projeter dans votre environnement immédiat des millions de fines particules plus ou moins liquides et de (vos) microbes.
  S'il ne se trouve pas de personnes dans un rayon disons d'environ six mètres autour de vous, vous pouvez vous contenter de projeter cette véritable pluie liquido gazeuse vers le sol et dans la direction où il y a le moins de monde possible.
 Par contre si des personnes se trouvent dans votre entourage immédiat, à peu près dans ce même rayon de six mètres, outre la précaution traditionnelle,la plus élémentaire des politesses, celle de mettre votre main devant votre bouche, essayez d'attrapper un mouchoir et le plus vite possible modifiez l'orientation de votre corps ou au minimum tournez la tête de telle sorte que que cette véritable pluie de particules et de microbes atteigne le minimum de personnes, sinon absolument personne.
  Faites en 'profiter' le moins de monde possible.

 Sentant venir 'le vent' suffisamment à l'avance, il est possible de contenir l'épanchement en se pinçant le nez, fermement mais suffisamment l'avance et assez longtemps.La pression s'évacue d'elle même sans aucun inconvénient pour votre santé. Mais seulement si vous êtes seul car le geste de se pincer le nez ostensiblement ne semble pas très élégant.
 Vu au Japon dans le métro aux heures d'affluence un voyageur écarter son vêtement et y plonger sa tête pour soulager un excès subit de pression intérieure mi gazeux,mi liquide. Pourquoi ne ferions nous pas de même.C'est toujours possible, même en été.
 Tousser, se moucher, c'est pareil. Il ne faut pas le faire en pleine figure des autres. Mieux qu'éternuer, tousser, se moucher présentent l'avantage de prévenir . On a largement le temps de prendre un mouchoir et toutes autres précautions nécessaires.
 Curieux et satisfaisant : On voit de moins en moins de gens tousser--se moucher--et cracher--dans la rue et dans les transports en commun (a).
  Y'a bon ces gens de sciences qui, de leurs semblables, rendent plus agréable la vie, meilleure la santé.
 (a) Il existait jadis des concours à celui qui crachait le plus loin. Fréhel dans une de ses chansons hilarantes se vante de cracher à quinze pas.
 Bien avant la seconde guerre mondiale, dans les conférences internationales, il fallait mettre des crachoirs sur pied à la disposition des diplomates asiatiques.
 Cracher au passage de quelqu'un était un signe de profond dédain. Nous avons beaucoup vécu en Asie et, au Tonkin, nous avons connu cette sorte de mépris envers un Occidental, qui était l'apanage des Asiatiques.

  Atchi atcha---Mouchi moucha---Toussi toussa---((Crachi cracha--Venti venta--Roti rota--Bavi bava--bailli bailla))

TOUTES CES EXPECTORATIONS DOIVENT TOUJOURS SE FAIRE EN RESPECTANT LES AUTRES...ET LA SANTE DES AUTRES

Nota  Lors d'un éternuement, si vous vous êtes servi de votre main pour protéger votre entourage , n'oubliez pas de la passer sous le robinet ; en particulier lorsque vous allez avoir à toucher des aliments, ou à serrer des mains.
  Si vous êtes grippé, enrhumé, plus généralement "mal fichu", abstenez-vous de rendre visite à un malade hospitalisé, à une maman dans une maternité, à une personne âgée dans une maison de retraite.

Chapitre 7 aag      A haute et intelligible voix

Votre téléphone portable est opérationnel (= Il est chargé et vous ne l'avez pas éteint) et vous n'êtes pas chez vous.
Tout d'abord, une règle générale :
 Trop peu souvent, lorsque vous téléphonez "portable", des responsables de relations publiques vous demandent de ne pas parler "haut et fort" de façon à ne pas importuner les personnes qui sont dans votre entourage (disons dans un rayon de moins de six mètres minimum).
 C'est particulièrement valable pour ces personnes qui ont une voix 'qui porte' et qui en font 'profiter' ! tout le monde.

  Il se produit différentes options :
 1/ Vous êtes dans votre auto (arrêtée car il est interdit de téléphoner en conduisant) ; Il n'y a personne autour de vous dans un rayon supérieur à dix mètres. Ce sont les seuls cas ou vous pouvez téléphoner "à haute et intelligible voix".
 
 2/ Vous êtes coincé dans un transport en commun,bus,train de banlieue,métro. Abstenez-vous d'appeler.
  Vous êtes appelé : Abstenez-vous de répondre et neutralisez la sonnerie. Ensuite vérifiez si l'appelant a laissé un message. Ce n'est que dans de graves circonstances, ou en cas de nécessité absolue que, avec beaucoup de monde autour de vous, vous pourrez rappeler votre interlocuteur.
   >>>>>
Mettez alors au dessus du téléphone-votre
main libre-en couvre voix et parlez le plus doucement posible.
 
 2/ Vous n'êtes pas comme ci-dessus coincé, prisonnier de votre univers mais vous n'êtes pas seul dans votre environnement immédiat, arrêt de bus, file d'attente dans un magasin,à la poste,dans une banque, au restaurant, dans une salle d'attente de gare ou d'aérogare,à la plage, dans un groupe de touristes...
   a/  Vous voulez appeler. Après vous être éventuellement excusé, écartez vous de manière à parler le plus discrétement possible dans un endroit le plus isolé et éloigné possible.
   b/  Vous êtes appelé. Excusez-vous et écartez-vous, cette fois très rapidement afin que la sonnerie ne dérange votre entourage que le strict minimum.
Mettez vous bien dans la tête que, dans tous les cas  ;
      CE QUE VOUS DITES au téléphone N'INTERESSE PERSONNE D'AUTRE QUE VOUS-MÊME.
 N'en faites pas profiter les autres, ils n'en ont strictement rien à faire.
   c/ Votre téléphone doit toujours être éteint dans une salle de spectacle ou de conférence, dans un édifice religieux et bien sûr dans une salle de classe ou un amphithéatre. Il n'est rien de plus désagréable et dérangeant qu'une sonnerie de téléphone qui raisonne en plein silence, au cours d'un exposé.
   
   Conversations sans téléphone, avec du public autour de soi.
Vous êtes deux ou plusieurs, assis ou debout, dans un transport en commun par exemple et vous vous connaissez.C'est exactement pareil que pour le téléphone :
  Parler le plus doucement possible,à la limite de l'entendement de votre interlocuteur, sans crier, en tout état de cause sans gêner votre entourage. Les gens qui vous entourent sont avec leur pensées, leurs soucis. Ne les importunez pas. RESPECTEZ LES
 On ne le répétera jamais assez  :  De ce que vous dites, n'en faites "profiter"---("profiter" entre guillemets car ce n'est pas, (vraiment pas) toujours le cas !!!)---que les personnes auxquelles vous vous adressez. Les autres ne veulent pas l'entendre, encore moins l'écouter.


Chapitre 8  aah   Adressez vous à lui aussi

 Devant plusieurs, disons deux ou trois personnes, vous exprimez assez longuement une opinion, un point de vue, un avis...
  Or il se trouve que l'un de vos interlocuteurs ne vous semble pas très attentionné, ou que, intellectuellement, vous jugez qu'il n'est pas à même de vous suivre. Ou que tout simplement vous n'éprouvez pas pour lui, une particulière sympathie, il n'est pas toujours facile à vivre et il a tendance à apporter la contradiction. Il dit facilement NON.
 Par contre, l'autre participant est "aisé à vivre". Avec lui le courant passe bien. Il vous écoute consciencieusement, approuve et dit facilement OUI.  Mieux, il est à même de vous rendre service....
 Ne considérez pas le premier comme quotité négligeable.
 Ne monopolisez pas votre regard uniquement sur le dernier.
 Ce regard, partagez le entre tous vos interlocuteurs, c'est de la plus éléme