(dbspcl) <<<ENTR' ADULTES SEULEMENT--BETWEEN ADULTS ONLY>>>
PAGE SPECIALESpécial nouvelle année abordée de manière humoristique.

voir aussi notre page sexandthecity
L E S - V O E U X - D E - L'H U M O U R - par Georges Fernand Lebon (gflb)

Spécial
Oui, nous vous souhaitons une bonne nouvelle année, ''cordiale'' --- ((''culiale'' ??? - pour certain(e)s d'entre vous qui pourront s'inspirer des images ci-dessus pour faire des ''galipettes'')).
=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+
Sur notre invitation - ou de manière fortuite - vous venez d'atterrir sur une partie de notre site ...un peu spéciale ; certes pornographique,mais ludique, à dessein purement humoristique (Humoristic pornography) - Il n'y figure aucune pornographie ni en live, ni enfantine, ni quoique que ce soit de répréhensible.
(ehs) - HUMOUR  :  Nous soussigné, Georges F. Lebon, auteur des présentes,certifions sur l'honneur- n'être - NI un obsédé sexuel - NI un vieux vicelard à l'esprit mal tourné - NI un vieux pig
N'étant par ailleurs NI prétentieux,NI suffisant, nous ne nous prenons pas au sérieux --Nous n'avons pas la grosse tête. Nous ne prenons pas la ..... (suite à (5)2gflb) 
 TACT DELICATESSE Savoir-vivre(tdsv)  Très sérieux :    NE PAS COMMUNIQUER - ne pas faire connaître à des jeunes filles >>> SURTOUT PAS à UN OU DES ENFANTS MINEURS.
  MUSN'T BE COMMUNICATED TO GIRLS & YOUNG PEOPLE under majority
Galerie humoristico-porno que nul n'est tenu de parcourir. Si vous le faites, merci de ne pas protester--de passer votre chemin--tout simplement . Il y a dans noss textes  ''De la variété''--''De la fantaisie''. IL EN FAUT (il y en a) de toutes les couleurs--pour tout le monde--pour tous les goûts
Par Georges Lebon - (geoferlebon (ou gflb)en informatique) - Notre adresse internet geoferlebon@aol.com ou >>>geoferlebon@hotmail.fr<<<cliquer pour nous contacter directement - Eventuellement pour nous ''remonter les bretelles'' voire être avec nous très désagréable (nous le méritons)

 3Spécial3    4Spécial<<Paré pour le décollage-Pliage5Spécial5       6 Spécial

7Spécial

Equation algélubrique : 3 a b o q p h i é / 3 pi r carré  =  3 q b c

8Spécial     9Spécial   10Spécial
Blanche Neige et les sept nains Timide,Grincheux,

                                  PliageSpécial12  

13Spécial  14Spécial  Spécial15Joueurs de "boules" (pliage)

   Pliage Spécial17

Spécial18    19Spécial19
20 Spécial  21Spécial21-22Spécial22
23Spécial 24Spécial24-25Spécial25

         Pliage Spécial26

  Spécial27        28Spécial28 

       29  31Spécial et d'être noir

32Spécial 33Spécial33-35Spécial35-36Spécial  -38Spécial38recherche âme soeur
Ci-dessous-photo 43-braquemar en fête
                   
 Photo 43 ci-dessous à l'échelle réelle (25cm)---25cm !!! reservé à quelques privilégiés-pour partenaires exigeantes.
            43

4
    Il la tenait fermement dans sa main droite

                          45Petit gabarit pour celles qui ne sont pas trop exigeantes.  

   46supp zizi

  47OK
   En position de torpille pour vaincre une éventuelle résistance

  48Spécial  Spécial49 Spécial50
     Spécial51   . . ..
    NOUS VOUS SOUHAITONS DE TOUT NOTRE C.. ----DE TOUT NOTRE "COEUR"  UNE                         
 ((dbpak-dhiak))>>>Spécial érotique,excitante et riante (erotiked,excited and smiled)
               Spécial--j 
fs1fdsj
-fs2fdsj2
-fs3fdsj3
-fs4fdsj4
-fs5fdsj5

((fngip)) -- FIN PROVISOIRE DE NOTRE GALERIE D'IMAGES PAILLARDES--Pour revenir au début-tapez (d)bsp sans les ( )           
((52gflb (fin de (e)hs)) ---HUMOUR  :  Nous soussigné, " geoferlebon " (gflb) auteur des présentes, certifions sur l'honneur :
1°/ n'être NI un vieux schnock obsédé sexuel -NI un sadico-maso-myso-macho - NI un vieux ''coch...''.(pig en anglais) qui aurait l'esprit mal tourné.
2°/ ne pratiquer en aucune façon --- NI le défi --NI la provocation --NI l'ostentation --NI la suffisance.
3°/ ""Je ne prends pas la raie de mon cul pour le méridien universel et encore moins le trou de mon cul pour la caverne d'Ali Baba"".
  Ci-dessous, de la variété , de la fantaisie :                                                                                       
53--De Georges Brassens (peut-être un peu myso-macho)  : Elle n'avait pas de tête-elle n'avait pas - l'esprit beaucoup plus gros qu'un dé à coudre.
 Mais en amour on ne demande pas - aux filles d'avoir inventé la poudre FIN

54rbus---REBUS1  Dans chacun de trois angles d'un rectangle sont inscrites deux lettres U L. et, au milieu du rectangle,deux os qui ne sont pas (du tout) longs---''Dupont La Joie'' est persuadé que ces deux lettres U L devaient également figurer dans le quatrième angle et qu'il s'agit d'un oubli---Alors il s'écrie, il proteste : <<<Au secours-Au secours-il manque UL dans un coin---FIN
Si, si, si....Si ma tante en avait-on l'appellerait mon oncle.

56lcid---1°/ LE CID vu par quelqu'un d'autre que Corneille (("Va, cours, vole et nous venge"))  : Trop âgé Don Diègue se voit contraint de confier à son fils la mission de le venger de l'humiliation que lui a fait subir Don Gormas ---<<<Rodrigue mon enfant-ta trique est-elle dure>>>--->>>Tout autre que vous père-à l'instant je le jure---Par de pareils propos-excitant mon courroux---Eût perdu sur le champ-sa pièce de dix sous>>>
<<<Vas mon fils,vas mon sang-et près de cette niaise --- Rodrigue sans tarder-vas cours vole et la baise>>> FIN

58---<lpmf>""LA PREMIERE FOIS""  !!!  (La première fois pourElle---non pourLui) ''''
     Elle y pensait depuis longtemps et savait qu'un jour cela devait se produire.
Et bien justement ce jour là  était arrivé.La réalisation de l'acte était imminente.Elle était un peu anxieuse bien sûr, puisque c'était ""la première fois"", mais s'étant bien préparée,elle était psychologiquement prête pour ce jour "J" et cet instant "I".
     Lui de son côté savait très bien que pour Elle c'était "la première fois". Il avait une grande expérience et promit d'agir doucement avec le maximum de tact et de délicatesse....
....Et l'instant "I" arriva : Il (Lui) commença par faire courir les doigts de sa main gauche sur la partie sensible pendant quelques minutes afin de la préparer pour l'événement.Son instrument était en parfait état de fonctionnement et il le tenait fermement dans sa main droite.Elle de son côté frémissait de tout son corps et se mettait à souhaiter,à désirer ardemment "la chose"
     Il entra en action--d'abord tout doucement--moins doucement,....puis plus vite....encore plus vite....puis accéléra....accéléra....jusqu'à -----jusqu'à---jusqu'à ce que l'événement fût accompli.
     Sa respiration (à elle) s'était ausssi accélérée,et dans les dernières secondes,elle poussa un cri.
Un grand calme succédait à une intense activité. C'était fait C'était fini  C'était "LA PREMIERE FOIS"
     Je vous ai, pour ce qui me concerne personnellement, raconté cette petite histoire---super gentille et hyper sympa---en toute innocence, sans aucune arrière pensée..Il ne
s'agit pour moi de rien d'autre qu'un banal et simple....????.
  Maintenant c'est à vous de deviner ce dont il s'agit ; de quoi il retourne exactement. C'est à vous de jouer.
     Mais je vais vous aider :
C'est à 88 ans qu'Elle a fait ''ça'' pour "La première fois" !!!      .
 Son "instrument" à  Lui à l'inverse de ce que l'histoire laisse supposer est à usage fort désagréable pour qui en subit les effets.Disons qu'on l'appelle plus communément "la roulette".
     Les premières lettres des trois mots tous au singulier qui représentent "La chose" sont arrach.de d.
 
Si toutefois,
initialement, vous-même avez pensé que c'était autre chose qu'un arr.de d......; que c'était...bref ! vous voyez ce que je veux dire (1)
---(( et que conséquemment cela vous a rappelé votre Première fois à  vous (la vraie cette fois-vers l'âge de 28 ans !). Certains ne s'en rappelleront plus.  D'autres ne se souviendront même plus de leur "Dernière fois".  Il y a de cela tellement longtemps (rire1))
(1)...alors vous avez mal pensé et ce n'est pas bien de votre part.  Il ne vous reste plus qu'à lever les yeux au ciel et demander pardon à Dieu ((pour pensées lubriques (rire2))
NOTA : S'agissant de moi même je vous assure que,s'agissant de cette anecdote, croyez-moi, je n'ai jamais un seul instant pensé à  "ça" .
FIN de "La première fois" de (l)pmf>>>>>>>>>>>>
===========================
60---Parlant d'une personne suffisante, prétentieuse : <<Il prend la raie de son cul pour le méridien de Greenwich et le trou de son cul pour la caverne d'Ali Baba>>
Fin de 60
61mcuk---MONTCUQ : C'est le nom d'un village du Quercy dans le département du Lot (Chef lien Cahors).. ((Retrouver la photo))---Daniel Prévost : <<<Aujourd'hui,j'ai le plaisir de montrer Montcuq à la télévision>>>--Conversation avec Monsieur le Maire de Montcuq <<Dans votre commune, on pratique l'aviculture. Alors Montcuq c'est du poulet>>--<<L'autocar qui va à Cahors s'arrête dans votre ville.C'est l'arrêt de Montcuq>>FIN de Montcuq
  62
--((ujfd))-Problème  :  Une jeune fille de 17 ans, 94 cm de tour de poitrine-Elle prend le bus N° 59. Elle y rencontre un homme jeune et ceci pendant trois jours Qu'en résulte-t-il ? (La solution ne peut-être trouvée qu'avec une calculette) FIN de 62
63a-
((mpie))--MON PAPA IL EN A DEUX>>>>Le papa parti en courses a laissé son petit garçon (lptg) avec le plombier (lpb)---lptg ''C'est quoi ça Monsieur"---lpb ''ça mon garçon,c'est une lime''---''Mon papa il en a une comme ça''---''Et ça Monsieur c'est quoi''---''C'est un marteau''---''Mon papa il en a un comme ça''---Et çà Monsieur c'est quoi...etc.....etc....plusieurs fois mêmes questions,mêmes réponses-----lpb se rend aux petit coin pour satisfaire un besoin naturel--Curieux lptg entr'ouvre la porte--lpb un tantinet excédé--<<<''Tu vas encore me dire que ton papa il en a une comme ça''>>>---lptg<<<''Non, mon papa il en a deux--Une toute petite comme la tienne pour faire pipi--et une très grosse quand profitant que Maman n'est pas là, il serre la bonne de près, l'emmène dans la chambre pour comme il me le dit souvent : ''(Je vais) la passer à la casserole''-- Fin de ''mon papa il en a deux''
------------------------------------------------
63b-
((mmf)) - MOI LA MIENNE >>>>Quatre adultes au bar : 1/ Moi ma femme a la taille fine et je la butine -- 2/ Moi la mienne a une taille de guêpe et je la pique -- 3/ Moi la mienne a la taille haricot vert et je la déguste -- 4/ Moi la mienne a une taille d'éléphant et je la trompe. --- FIN de 'moi la mienne'
====================================
((csons))-64 ---
((jntpsf))---JEANNETON PREND SA FAUCILLE-LA RIRRETTE LA RIRRETTE-JEANNETON PREND SA FAUCILLE POUR ALLER COUPER DES JONCS
EN CHEMIN E)LLE RENCONTRE-LA RIRRETTE LA RIRRETTE----------------------------EN CHEMIN ELLE RENCONTRE QUATRE JEUNES ET BEAUX GARCONS
LE PREMIER UN PEU TIMIDE-LA RIRRETTE LA RIRRETTE--------------------------------LE PREMIER UN PEU TIMIDE L'EMBRASSA SUR LE MENTON
LE SECOND UN PEU MOINS SAGE-LA RIRRETTE LA RIRRETTE-------------------------LE SECOND UN PEU MOINS SAGE LA COUCHA SUR LE GAZON
LE TROISIEME ENCORE MOINS SAGE-LA RIRRETTE LA RIRRETTE---------------------LE TROISIEME ENCORE MOINS SAGE LUI SOULEVA SON BEAU JUPON
CE QUE FIT LE QUATRIEME-LA RIRRETTE LA RIRRETTE---------------------------------CE QUE FIT LE QUATRIEME N'EST PAS DIT DANS LA CHANSON
SI VOUS LE SAVIEZ MESDAMES-LA RIRRETTE LA RIRRETTE----------------------------SI VOUS LE SAVIEZ MESDAMES VOUS IRIEZ COUPER DES JONCS
LA MORALE DE CETTE HISTOIRE-LA RIRRETTE LA RIRRETTE--------------------------LA MORALE DE CETTE HISTOIRE C'EST QU'LES HOMMES SONT DES COCHONS
LA MORALE DE CETTE MORALE-LA RIRRETTE LA RIRRETTE---------------------------LA MORALE DE CETTE MORALE C'EST QU'LES FEMMES AIMENT LES COCHONS
-------------------------------------------------------------------------------------------------------ET Q'SUR QUATRE-Y A TROIS COUILLONS   FIN ((fnjnton))
66
((jdcdc))---Le journal d'un curé de campagne (version écrite adoucie)
Je vais vous raconter l’histoire  de Pinault Curé de chez nous(bis)------------Pinault cu papa Pinault cu maman Pinault curé de chez nous(bis)
Monsieur le Curé a des fontaines  au bord d’eelles il vient s’asseoir(bis)--au bord d'elles papa..............maman au bord d'elles il vient s'asseoir(bis
Monsieur le Curé a un carrosse  ses roues pètent sur le pavé(bis)------.ses roues pètent papa...............maman ses roues pètent sur le pavé(bis)
Quand Monsieur l'Curé monte en chaire  son grand viicaire le suit(bis)----.son grand vi papa................maman son grand vicaire le suit(bis)
Monsieur l'Curé a des plate-bandes  il en cuultive les fleurs(bis)----------------.il encul papa.............. .maman il en cultive les fleurs(bis)
Monsieur l'Curé lit son bréviaire et tire un coupabl' de l’enfer(bis)----------tire un coup papa.................maman tire un couplable de l'enfer(bis)
Monsieur l'Curé dit à son vicaire  sortons observer le couchant(bis)-------- sortons'ob papa................maman sortons observer le couchant(bis)   FIN de

LES FILLES DE CAMARET-----69--lfdcmret---
LE CURE DE CAMARET A LES COUILLES QUI PENDENT (BIS) ET QUAND IL S'ASSOIT DESSUS ELLES LUI RENTRENT DANS LE CUL--IL BAN-DE IL BAN-DE IL BAN-AN-DE
LES FILLES DE CAMARET SE DISENT TOUTES VIERGES (BIS ) MAIS QUAND ELLES SONT DANS MON LIT ELLES PREFERENT TENIR MON VIT--QU'UN CIERGE. (TER)
MON MARI QUE FAIS TU LA TU ME PERCES LA CUISSE (BIS) FAUT-IL QUE TU SOIS SAOUL POUR NE PAS TROUVER LE TROU--QUI PISSE. (TER)
SUR LA PLACE DE CAMARET Y'A UNE STATUE D'HERCULE (BIS) MONSIEUR L'MAIRE MONSIEUR L'CURE QUI SONT DE FAMEUX censuré--L'ENCULENT. (TER)
LE CURE DE CAMARET A UN TROUPEAU DE VACHES (BIS ) MAIS COMME IL N'A PAS D'TAUREAU C'EST LUI QUI S'TAPE TOUT L'BOULOT--QUEL HOMME. (TER)
OH FILLE DE CAMARET OU EST TON PUCELAGE (BIS) IL S'EN EST ALLE SUR L'EAU SUR LA QUEUE D'UN MATELOT--IL NAGE. (TER)
MON MARI S'EN EST ALLE A LA PECHE EN ESPAGNE (BIS) IL M'A LAISSEE SANS UN SOUS MAIS AVEC MON PETIT TROU--J'EN GAGNE. (TER)
LE MAIRE DE CAMARET A ACHETE UN ANE (BIS) UN ANE REPUBLICAIN POUR ENCULER LES PUTAINS--PAUVRE ANE. (TER)
CELINA SI TU M'AIMAIS TU ME FERAIS DES NOUILLES (BIS) ET PENDANT QU'ELLES CUIRAIENT TES P'TITS DOIGTS ME CHATOUILL'RAIENT--LES COUILLES. (TER)
LES RIDEAUX DE NOTRE LIT SONT FAITS DE CERNES ROUGES (BIS) ET QUAND NOUS RENTRONS DEDANS LA RAGE DU CUL NOUS PREND--TOUT BOUGE. (TER) FIN des F.de C.       
72---Cher Monsieur  
Je suis très émue de vous écrire que j'ai compris l'autre soir que vous aviez toujours une envie folle de me faire danser-Je conserve un doux souvenir de notre baiser et je voudrais que ce soit là une épreuve sérieuse d'être aimée par vous.Je suis prête à vous donner mon affection toute désinterressée et sans calcul. Et si vous voulez me voir ainsi vous dévoiler l'amitié d'une âme toute nue, daignez me faire une visite- Nous nous considérerons en bons amis.Vous vous convaincrez que je suis la femme entre toutes capable de vous offrir l'affection la plus profonde et la plus étroite-En un mot la plus merveilleuse épouse dont vous puissiez rêver. Puisque votre âme est libre,pensez que l'abandon où je vit(s) est long, bien dur et souvent bien pénible-Aussi je peux vous dire que j'ai le coeur gros. Accourez vite et venez me le faire oublier.A l'amour je veux me soumettre.       Contesse de Trélarge 69 rue de la Colonne Triffouillis-fouillas---FIN
74ctpt---CONTREPETERIES  rabelaisiennes :
Quel beau fessier prometteur---Ce groum est pinable---Cette buvette est pleine de couillons---A la fesse elle est complètement molle---Il glissait ses mains entre les fesses pour aller jusqu'au cul---Le chirurgien enjambe la pute---Il maniait le téton à la bonne---Ce cul m'incite à l'amour---Une pine de maquereau dans la fesse du pion---Le vent soufflait dans la raie du cul---Il coupait les couilles au sénateur----((Au menu : Salope à l'escalade---nichée de pinsons))--Enculer les pilotes---Il vibre devant les appâts de ma tante (amas de patentes)---J'ai une enflure qui m'empêche de jouir (fuir)---Le vainqueur de mon cul---La pine se lève à la vue des nichons---Sa pine aime les brunes---Le vit s'enflait dans la raie du cul  etc.....
75---Dans une discussion entr'amis, sur nos amies, l'un d'entre eux dit un jour en parlant de l'une d'elles <<<Une telle, elle est.... ''pacm'' >>>?--Je n'ai jamais su ce que cela voulait dire. Me le dire si vous savez--SVP Merci--Merci aussi de nous aider à ''enrichir'' notre site spécial-sans pornographie par trop féminine et jamais enfantine. Nous recherchons essentiellement l'expression humoristique.
80lfac---Madame,Monsieur --Le feu au cul--la rage du cul--Nous vous souhaitons de l'avoir connu,de l'avoir vécu
----------Mieux, le connaître---le vivre---en être encore pourvu


81((ldcerdn))----LA DIGUE DU CUL -----
La digue du cul en revenant de Nantes (bis) -----De Nantes à Montaigu la digue la digue-De Nantes à Montaigu la digue du cul !
La digue du cul sur la route de Nantes (bis) -----De Nantes à Montaigu la digue la digue-De Nantes à Montaigu la digue du cul !
Refrain : Lève la jambe voilà qu’ça rentre-Lève la cuisse, la cuise, la cuisse voilà qu’ça glisse-Lève la jambe voilà qu’ça rentre-Lève la cuisse, la cuise, la cuisse voilà qu’ça glisse-Oh ! Hisse
La digue du cul je rencontre une belle(bis) ------Qui dormait le cul nu la digue la digue-Qui dormait le cul nu la digue du cul !
La digue du cul je bande mon arbalète (bis) -----Et lui en fous dans l’cul la digue la digue-Et lui fous dans l’cul la digue du cul !
La digue du cul la belle se réveille (bis) ----------Et s’dit j’ai l’diable au cul la digue la digue-Et s’dit j’ai l’diable au cul la digue du cul !
La digue du cul non ce n’est pas le diable (bis) --Mais un beau dard poilu la digue la digue -Mais un beau dard poilu la digue du cul !
La digue du cul qui bande et qui décharge (bis)--Et qui t’en fout plein l’cul la digue la digue-Et qui t’en fout plein l’cul la digue du cul !
La digue du cul si ce n’est pas le diable (bis) ----Refous-moi le dans l’cul la digue la digue-Refous-moi le dans l’cul la digue du cul !
La digue du cul s’il yest bien qu’il y reste (bis) ---Et qu’il n’en sorte plus la digue la digue-Et qu’il n’en sorte plus la digue du cul !

82 La jeune mariée du début en fin de sa nuit de noces                  
1- Ah! Ah! Ah! dit le trottoir (bis) Qu'est-c'qui va s'passer ce soir(bis) Qu'est c'qui va s'passer ce soir dit la mariée ohé Qu'est c'qui va s'passer ce soir dit le trottoir.
2- Ah! Ah! Ah! dit l'escalier (bis) C'est moi qu'on monte en premier(bis) C'est moi qu'on monte en premier dit la mariée ohé C'est moi qu'on monte en premier dit l'escalier.
3- Ah! Ah! Ah! dit l'corridor (bis) C'est moi qu'on enfile d'abord (bis) C'est moi qu'on enfile d'abord dit la mariée ohé C'est moi qu'on enfile d'abord dit l'corridor.
4- Ah! Ah! Ah! dit la serrure(bis) J'ai jamais rien vu d'si dur (bis) J'ai jamais rien vu d'si dur dit la mariée ohé J'ai jamais rien vu d'si dur dit la serrure.
5- Ah! Ah! Ah! dit la carpette (bis) C'est sur moi qu'on fait minette (bis) C'est sur moi qu'on fait minette dit la mariée ohé C'est sur moi qu'on fait minette dit la carpette.
6- Ah! Ah! Ah! dit la pendule (bis) ça avance et ça recule (bis) ça avance et ça recule dit la mariée ohé ça avance et ça recule dit la pendule
7- Ah! Ah! Ah!  dit l'drap de d'ssus (bis) C'est moi qui prend les coups d'cul (bis) C'est moi qui prend les coups d'cul dit la mariée ohé C'est moi qui prend les coups d'cul dit l'drap de d'ssus.
8- Ah! Ah! Ah! dit l'drap de d'ssous (bis)  C'est moi qui prend tous les coups (bis) C'est moi qui prend tous les coups dit la mariée ohé C'est moi qui prend tous les coups dit l'drap de d'ssous
9- Ah! Ah! Ah! dit l'ciel de lit (bis)  J'savais pas qu'c'était fini (bis) J'savais pas qu'c'était fini dit la mariée ohé J'savais pas qu'c'était fini dit l'ciel de lit.--FIN de ''Nuit de noce''
                                                    
83---AU BAL DE L'HÔTEL-DIEU''' ((l'horreur absolue)) par Aristide Bruant du ''Chat Noir'' ((à Montmartre......(derrière le Sacré Coeur !!!))
Au bal de l'hôtel-dieu nom de dieu -yavait une servante(bis) -Qu'avait tant d'amoureux non de dieu-qu'elle ne savait l'quel prendre-Ah, nom de dieu
REFRAIN--sacré nom de dieu quelle allure nom de dieu,sacré nom de dieu quelle allure(bis)>>>>>à répéter à la fin de chaque couplet.
Un aviateur rupin nom de dieu-en mariage la demande(bis) Le père ne dit pas non nom de dieu-la mère est consentante............................id
Malgré tous les envieux nom de dieu-ils coucheront ensemble(bis) Dans un grand lit d'milieu nom de dieu-tout garni de guirlandes..................id
Aux quatre coins du pieu nom de dieu-quatre aviateurs qui bandent(bis) La belle est au milieu nom de Dieu-elle écarte les jambes..............id
Les règles lui sortent du cul nom de dieu-encore toutes fumantes(bis) Vous tous qui m'écoutez nom de Dieu-y passeriez la langue...............id----FIN de  ''Au bal de l'hôtel dieu'' (par Aristide Bruant)

84-((cpmcms))----ARISTIDE BRUANT (encore lui - il n'y allait pas par quatre chemins, avec le dos de la cuiller) : ''C'est pas moi--c'est ma soeur''  
1.    Chez l'boulanger (bis) fais moi crédit (bis) j'ai pas d'argent (bis) j'paierai sam'di (bis) Si tu n'veux pas (bis) m'donner du pain (bis) j'te fourre la tête (bis) dans ton pétrin (bis)
(((Refrain<<<C'est pas moi-c'est ma soeur-qu'a cassé la machine à vapeur-Je cherche fortune tout autour du Chat Noir (oui du Chat Noir facultatif) et au clair de la lune à Montmartre le soir>>>)))
2.Chez l'marchand d'frites (bis) (Se reporter pour chacun des couplet-à ci-dessus, après : ''Chez l'boulanger (bis)'' : "fais moi crédit (bis)-----j'paierai sam'di (bis)")
--------------------------------------Si tu n'veux pas (bis) m'donner des frites (bis) j'te fourre la tête (bis) dans tes marmites (bis) Refrain
3--Chez l'cabar'tier (bis)...........Si tu n'veux pas (bis) m'donner à boire (bis) j'te cass'la tête (bis) sur le comptoir (bis) Refrain
4-----Marchand d'tabac (bis)............Si tu n'veux pas (bis) m'donner des sèches (bis) j'fais dans ta tête (bis) un'large brèche (bis) Refrain
5--Chez la putain (bis) -------   Si tu n'veux pas (bis) que'j' baise à l'oeil (bis) J'te fourre la tête (bis) dans ton fauteuil (bis) Refrain
6-----Chez l'autr'putain(bis)...............Si tu n'veux pas (bis) m' prêter ton con (bis) j'te bouff'le cul (bis) et les nichons (bis) Refrain
7--Chez l'aubergiste (bis)..........Si tu n'veux pas (bis) m'donner une chambre (bis) j'te cass' la tête (bis) et les cinq membres (bis) Refrain
8-----Chez l'chirurgien (bis)...............Si tu n'veux pas (bis) m'soigner mon petit (bis) j't'enfonce dans l'cul (bis) ton bistouri (bis) Refrain
9--Chez l'pharmacien (bis)......   Si tu n'veux pas (bis) m'donner d'potion (bis) j' te fourre la tête (bis) dans tes flacons (bis) Refrain
10----Chez M'sieur l'curé (bis)..........Si tu n'veux pas (bis) me confesser (bis) j'te fourre la tête (bis) dans l'bénitier (bis) Refrain
11-Chez l'cordonnier (bis) ......  Si tu n'veux pas (bis) m'faire des godasses (bis) j'te fourre la tête(bis) dans la mélasse (bis) Refrain
12----Chez l'pharmacien (bis)...........Si tu n'veux pas (bis) m'donner d'l'aspro (bis) j'te fourre la tête (bis) dans tes bocaux (bis) Refrain
13-Chez Monsieur l'maire (bis)...Si tu n'veux pas (bis) nous marier (bis) j'te fourre la tête (bis) dans l'encrier (bis) Refrain
14----Chez le boucher (bis)..............Si tu n'veux pas (bis) m'donner d'gigot (bis) j'vais t'enfermer (bis) dans ton frigo (bis ) Refrain
15-Chez l'cuisinier (bis)..............Si tu n'veux pas (bis) m'donner d'gâteau (bis) j'te fourre la tête (bis) dans tes fourneaux (bis) Refrain
16----Chez l'charcutier (bis).............Si tu n'veux pas (bis) m'donner du lard (bis) j'te mets la tête (bis) dans ton saloir (bis )Refrain
FIN de ''C'est pas moi c'est ma soeur qui a cassé la machine à vapeur" par Aristide Bruant 

86-((lbdm))---DE PROFONDIS MORPIONIBUS---Anecdote : Les paroles de De Pro Morp sont d'un immense et prolifique écrivain-poète du 19ème siècle, Théophile Gautier ((''Le Capitaine Fracasse''-''Le roman de la momie''--''Gisèle''... contemporain inconditionnel de Victor Hugo et grand ami de Charles Baudelaire)) -- qui, souhaitant entrer à l'Académie Française, demanda que sa création paillarde soit publiée sous un pseudonyme....suite à Wikipédia
""Oh muse prête-moi ta lyre,--Afin qu'en vers je puisse dire-Un des combats les plus fameux,-Qui s'est déroulé sous tes cieux"".
 Refrain :De Profundis Morpionibus-----la la la la la la la la la la la la la la ......(bis)                                         
Dans un vagin de forte taille-600 000 poux livraient bataille-À un nombre égal de morpions-Qui défendaient l’entrée du con.Refrain 
Le choc fut épouvantable-On croyait que c’était le diable-Les femm’s enceintes en accouchant-Chiaient d’la merde au lieu d’enfants.Refrain
La bataille fut gigantesque-Tous les morpions périrent ou presque-À l’exception des plus trapus-Qui s’accrochèrent aux poils du cul.Refrain
Ils ont bouché presque la fente-Que les morpions morts ensanglantent-Et la vallée du cul au con-Était jonchée de morpions.Refrain
Le commandant d’une escouade-Voyant périr ses camarades-Cria : Morpions nous sommes foutus-Piquons un’ charge au trou du cul.Refrain
Un morpion de noble origine-Qui revenait de Palestine-Leva sa lance et s’écria :-Les morpions meurent et n’se rendent pasRefrain.
Pour reprendre l’avantage-Les morpions luttaient avec rage-Mais leurs efforts furent superflus-Les poux gardèrent le dessus.Refrain
À cheval sur une roupette-Armé d’une longue lorgnette-Le capitaine des morpions-Examinait les positions.Refrain
Tout à coup un obus arrive-Qui lui fait perdre l’équilibre-Le capitaine est bien foutu-Il tombe au fond du trou du cul.Refrain
Bardé d’un triple rang de crasse-Transpercé malgré sa cuirasse-Le capitaine des morpions-Tomba sans vie au fo du con.Refrain
((Certain morpion motocycliste-Prenant mon cul pour une piste-Dans un virage dérapa-Et dans la merde s'enlisa >>>>ce quatrain n'est pas d'origine)).Refrain
Puis au plus fort de la bataille-Soudain frappé par la mitraille-Le maréchal des morpions-Tomba mort à l’entrée du con.Refrain
Un soir au bord de la ravine-Tout couvert de foutre et d’urine-On vit un fantôme tout nu-À cheval sur un poil de cul.Refrain
Devant ce spectre qui murmure-D’être privé de sépulture-Tous les morpions firent serment-De lui él’ver un monument.Refrain
En vain l’on chercha sa dépouille-Sur la pine et sur les deux couilles-On ne trouva qu’un bout de queue-Qu’un sabre avait coupé en deux.Refrain
La troupe aussitôt prend les armes-L'enterre en versant force larmes-Comme au convoi d’un cardinal-Ou bien d’un garde national.Refrain
Puis les plus jolies morpionnes-Portaient en pleurant des couronnes-De fleurs blanch’s et de poils de cul-Qu’avait tant aimés le vaincu.Refrain
Son cheval même l’accompagne-Et quatre morpions d’Espagne-Un’ larme à l’œil le crêpe au bras-Tenaient les quatre coins du drap.Refrain
Au bord du profond précipice-On rangea les morpions novices-Ils déferlèr’nt par escadrons-Tout en sonnant de leurs clairons.Refrain
Ils le suivirent au cimetière-S’assirent en rond sur leur derrière-La crotte au cul, la larme à l’œil-Tous les morpions étaient en deuil.Refrain
On lui él’va un cénotaphe-Où l’on grava cette épitaphe-« Ci-gît morpion de grand'valeur-Tombé sans vie au champ d’honneur. »Refrain
Et l’on en fit une relique-Que l’on mit dans un’e basilique-Pour que les futurs bataillons-Sachent comment meurt un morpion.Refrain
Sur une couill’ grosse et velue-L'on érigea une statue-À ce capitain’ de morpions-Mort si brav’ment au fond d’un con.Refrain
Depuis ce jour on voit dans l’ombre-À la porte d’un caveau sombre-Les morpions de noir vêtus-Montant la garde au trou du cul.Refrain
Depuis ce temps dans la vallée-On entend des bruits de mêlée-Les morpions pour venger l’vaincu-S’cramponnent à tous les poils du cul.Refrain
Et parfois les soires de brume-Quand sur la terr’ se lèv’ la lune-On voit les âmes des morpions-Voltiger sur des poils de cons.Refrain.-FIN ((fndpfdmpnb)

87--((alslop))---Ah la salope (va laver ton cul malpropre)
Il était une fille, qui s’appelait Suzon -Et qui aimait à rire, avec tous les garçons
           Refrain :  Aaaah laaa salope va laver ton cul malpropre----Car il est pas propre tirelire-car il est pas propre tirela (bis)
Et qui aimait à rire, avec tous les garçons-Mais à force de rire son ventre devint rond>>>>>>>>>>>>>Ah la salope va laver ton cul..........tirela (bis)
Mais à force de rire son ventre devint rond -Sa mère lui demande : " Qui t’as fait ça Suzon ? " >>>>>>>Ah la salope va laver ton cul.........tirela (bis)
Sa mère lui demande : " Qui t’as fait ça Suzon ? "-C’est l’fils du gard' barrière, par derrière la maison >>Ah la salope va laver ton cul..........tirela (bis)
C’est l’fils du gard' barrière, par derrière la maison -Il a mis sous ma jupe un gros bâton tout rond >>>>Ah la salope va laver ton cul..........tirela (bis)
Il a mis sous ma jupe un gros bâton tout rond -Au bout y’avait d’la crème, mon dieu que c’était bon >>>Ah la salope va laver ton cul.........tirela (bis)
Au bout y’avait d’la crème, mon dieu que c’était bon -Et si c’était à r’faire, nous recommencerions>>>>Ah la salope va laver ton cul..........tirela (bis)-FIN de "Ah la salope"

88--ILS ONT DES CHAPEAUX RONDS VIVE LA BRETAGNE-ILS ONT DES CHAPEAUX RONDS VIVE LES BRETONS 
                       REFRAIN : Ils ont des chapeaux ronds,vive la Bretagne! Ils ont des chapeaux ronds vive les Bretons
Dans tous les coins de Bretagne Dans les fêtes et les pardons,Les garçons de la campagne Nous fredonn' cette chanson>>>>>>>Ils ont des chapeaux ronds......... les Bretons
C'est la coutume en Bretagne A la fête du Grand Pardon,Les filles montent au mât d' cocagne Décrocher les saucissons-----------Ils ont des chapeaux ronds......... les Bretons
Quand il passe un "aéroplane",Tous les hommes lèvent les yeux,Quand il passe une jolie femme,Tous les hommes lèvent la queue--Ils ont des chapeaux ronds......... les Bretons
L'autre jour boulevard Saint-PierreJ 'ai rencontré deux amoureux,Ils faisaient sur un tas d' pierre,Ce qu'les autres ils font chez eux--Ils ont des chapeaux ronds......... les Bretons
Sur l' clocher l' coq du village A toujours la queue au vent,J'en connais qui dans la ville Voudraient bien en faire autant--------------Ils ont des chapeaux ronds......... les Bretons
Avec les gars,AntoinetteA fait les cent dix-neuf coups,Ça ne paye pas ses dettes,Mais ça bouche toujours son trou----------------Ils ont des chapeaux ronds........ les Bretons
Trois bandits dans une chaumière N'avaient rien pour se chauffer,Ils chièrent sur la table Et s'chauffèrent à la fumée----------------Ils ont des chapeaux ronds........ les Bretons
Mon grand-père et ma grand-mère Tous les soirs couchent tout nus,C'est pour ça que ma grand-mère A mordu grand-père au cul-Ils ont des chapeaux ronds........ les Bretons
Le curé de Saint-Sauveur Quand il est mort il s'est pendu,Les oiseaux n'ont pas eu peur De faire leur nid dans 1' trou d' son cul----Ils ont des chapeaux ronds......... les Bretons
Il paraît qu'en Angleterre Est un procédé nouveau,Ils démontent les belles-mères Pour en faire des chars d'assaut------------------Ils ont des chapeaux ronds......... les Bretons
Il paraît qu'en Angleterre Ceux qui font caca par terre,On leur coupe le derrière Pour en faire des pommes de terre----------------Ils ont des chapeaux ronds......... les Bretons
Il paraît qu'en Italie Ceux qui font pipi au lit,On leur coupe le zizi Pour en faire des spaghettis---------------------------------------Ils ont des chapeaux ronds........ les Bretons
En revenant de l'Amérique Sur le bateau du Canada,Je faisais de la barre fixe Sur la bête de mon papa----------------------------Ils ont des chapeaux ronds......... les Bretons
En Afrique les dromadaires Ont la peau qu'est si tendue,Que pour fermer les paupières Ils doivent ouvrir le trou d' leur cul---------Ils ont des chapeaux ronds......... les Bretons
Napoléon dans un caprice Fit, d'sa femme l'impératrice,Mais les troufions plus exigeants Firent d'un con un adjudant---------------Ils ont des chapeaux ronds.......-.les Bretons
A Paris les vieilles bigotes Marchent toujours les yeux baissés,C'est pour voir dans nos culottes Si l'chinois n'est pas rel'vé----------Ils ont des chapeaux ronds........ les Bretons
Si mon père couche avec ma mère ce n'est pas par agrément,C'est pour me faire un p'tit frère Pour emm'ner les vaches au champ--Ils ont des chapeaux ronds......... les Bretons
A l'enterrement de ma grand-mère J'étais devant j'étais derrière,J'étais derrière j'étais devant J'étais tout seul à l'enterrement--------Ils ont des chapeaux ronds......... les Bretons
En passant par le cimetière J'ai entendu un mort péter,Ce qui prouve que même sous terre Ils n'ont pas le cul bouché---------------Ils ont des chapeau rondsx......... les Bretons
Autre refrain : Tiens voilà la quille-c'est pas pour les bleus sacrebleu-Tiens voilà la quille c'est pour les anciens non d'un chien


89-((lcdmgp))-----LES COUILLES DE MON GRAND-PERE
Les couilles de mon grand-père sont pendues dans l'escalier--Et ma grand'mère se désespère d e les voir se dessécher--Comme c'est la plus belle paire de toutes les couilles du quartier--On peut venir les admirer--Tous les ans au quatorze juillet--Traîne tes couilles par terre--Prends ta bite à deux mains mon cousin--Nous partons en guerre--à la guerre aux putains--Les couilles de mon grand-père sont pendues.......
90 - Quel est le comble de la perplexité pour un ferblantier ((métier encore en vigueur au 20ème siècle qui consistait à réparer les ustensiles de ménage métalliques)) 
réponse : « Refaire un cul neuf à une vieille cocotte »

91 : ((truc)) - Jadis dans l'armée, il était de coutume de chiner une cigarette pour ceux qui préféraient fumer aux frais des autres. Ce qui amenait ces derniers à se méfier, à proférer : ''Il vaut mieux montrer son cul que son paquet de cigarettes'' -- Ce qui m'amène à actualiser mais en plus smart :
<<Quand on est dans un lieu, un transport public, on ne doit pas montrer son ''truc'' bien sûr ; mais il ne faut pas non plus (surtout pas) montrer son ''fric''>>
== ===========================


((lfdmb))-----LES FILLES DE MADAME BERTRAND (Chanson paillarde) Bien l'bonjour Madame Bertrand- vous avez des filles (bis)-Bien l'bonjour Madame Bertrand,vous avez des filles qu'ont l'cul trop grand. Elles ont le cul comme des marmites-pour s'les envoyer faut des grosses bites--Bien l'bonjour Madame Bertrand vous avez des filles qu'ont l'cul trop grand. FIN concernand les filles de Me Bertrand..
(fniorhp) - FIN DE NOS IMAGES OSEES--DE NOS RUBRIQUES HUMORISTICO-PAILLARDES--JAMAIS PROVOCANTES.
----------------------------------
Oui je sais, je sais, je sais que je ne suis pas net --- Mais ce n'est pas de ma faute - Je m'en explique au repère hsj de 90ans-cetait-hier
HUMORISTIQUEMENT VÔTRE ----- Votre dévoué serviteur - Georges Fernand Lebon ......
...... capable du pire (ci-dessous 1%) - mais surtout du meilleur (ci-dessous 99%) Men sana in corpore sano :
(psp)--- www.geoferlebon.com personnel -- ((Présentation générale de notre site)).
--- www.geoferlebon.com/optimisme >>>>> pour une seconde vie encore plus belle que la première
- éternelle cette fois. Comme nous, entrez dans l'immortalité.
--- www.geoferlebon.com/npage=nos-principaux-anniversaires-et-grands-évènements ATTENTION : cent pour cent personnel - ((Nos principaux anniversaires et grands événements)).
--- www.geoferlebon.com/unpeudetout >>>>>Un peu de tout - de toutes les couleurs - pour tous les goûts - De la variété - De la fantaisie. ((sexe :repère wqa))
--- www.geoferlebon.com/ndd=noces-de-diamant ATTENTION : semi-personnel - ((sexe : repères - crpb - cqrd - atds - lpmf - bgbd ))
---www.geoferlebon.com/lafetedesmeres
-- Les mamans à l'honneur. Amour, tendresse, amitié, chaleur, sympathie, convivialité, gratitude...il y a tout cela dans notre site - Un langage du coeur et de la joie de vivre dédié aux Mamans dont c'est la fête chaque dernier dimanche de mai -- Merci de votre attention - Cordialement - Georges F.Lebon - >>>>>Ne manquez Nos belles histoires de Mamans.
---www.geoferlebon.com/tdsv >>>>> Tact Délicatesse Savoir-Vivre ou "Comment ne se faire que des amis"".
--- www.geoferlebon.com/propenvi >>>>> PROpreté ENVIronnementale. On ramène tous ses déchets chez soi. On va même plus loin, ON RAMASSE
--- www.geoferlebon.com/ugem-une-grande-émotion personnel -- ((sous le patronage de Notre Dame de la Garde qui veille sur Marseille et protège les Marseillais)).
--- www.geoferlebon.com/circrout=circulation-routière >>>> Pour une route plus humaine Stop à l'avertisseur sonore, à l'appel de phares et au ralentisement
- punitifs !

--- www.geoferlebon.com/appartementCLP -ATTENTION : très personnel - ((Présentation de notre propriété de Charenton - en textes et en images - (à l'attention des futurs acheteurs)).
--- www.geoferlebon.com/montsaintmichel >>>>> Le Mont Saint Michel ''La Perle de l'Occident''.
--- www.geoferlebon.com/unsautdanslanuit personnel - ((Un saut dans la nuit (rien à voir avec l'autre ''saut'' du repère bhtg de ce même texte >>>50ans))
--- www.geoferlebon.com/cnoel. >>>>> Ne manquez pas Nos belles histoires de Noël + des photos de crèches, d'églises, de vitrines (de Noël) des plus grands magasins du Paris Boulevard Haussmann.
--- www.geoferlebon.com/verdun-souvenirs-d'enfance ATTENTION : personnel
.
--- www.geoferlebon.com/volkswagen-trois-milles-journées-nuités-sur-quarante-années-de-vacances-en plein-air
ATTENTION : personnel - De la vie en plein air. trois mille journées/nuitées en hôtellerie de plein air ou en camping dit 'sauvage' (= ''stationnement un peu partout'') -- en Europe et en Amérique, au bord de la mer, en (haute) montagne, à la campagne, dans les villes jusque dans les centre-villes -- successivement sous la tente, en caravane, en camping-car et (nec plus ultra) en motorhome..
--- www.geoferlebon.com/zanalo personnel - ((Analogie entre nos textes et le ''Palais du Facteur Cheval''))
--- www.geoferlebon.com/dervolon ATTENTION : Très personnel sauf repères cp4 (superstitions) et cmtr (cimetières) ------ etc... etc... ((il y a aussi :
--- www.geoferlebon.com/special
PRESENT TEXTE -- il est important de lire le préambule >>>
Priorité à l'humour - car c'est bien d'humour dont il s'agit ...exclusivement. Voir aussi :
--- www.geoferlebon.com/sexandthecity = Récapitulation de ''SEXE''
__
Par Georges Fernand Lebon- ((geoferlebon (ou gflb) en informatique)) - Notre adresse internet geoferlebon@aol.com ou geoferlebon@hotmail.fr<<<cliquer pour nous contacter directement.
Le mot de la fin : En toute sympathie, nous vous souhaitons une excellente année 2018 avec nos meilleurs voeux de santé et de prospérité. VIVE LA VIE - VIVE L'ESPOIR
((vos commentaires seront toujours pris en considération - même s'ils sont écrits avec une plume trempée dans de l'acide))
-Avant de commencer nous (Georges Fernand Lebon)) requérons VOTRE ATTENTION - S'IL VOUS PLAIT
__
NOTA GENERAL :Pour bien naviguer dans nos textes, avec un ordinateur, il est nécessaire de connaître le système de reconnaissance---Touche 'ctrl' enfoncée--Lettre 'F' cliquée - manip qui délivre une fenêtre d'affichage -- Système qui, dans un texte long, permet en quelques secondes de se rendre à une référence, à un repère, à un mot (à condition qu'il ne soit pas courant),à un groupe de mots--Il fait gagner du temps-Il est expliqué au début de nos textes les plus importants--il l'est par exemple à Circulation-Sécurité-routière ainsi qu'à unpeudetout.
Avec tablettes et smartphones il y a l'équivalent
- basé sur le clic d'un petit bouton carré en bas duquel il y a Rech. et en haut une loupe- clic qui délivre également une fenêtre d'affichage.

(fnddspcl)==========================
F IN de www.geoferlebon.com/special
=====
================================
Léon Zitrone Célèbre journaliste écrivain : ""Qu'on dise du bien de moi ou qu'on dise du mal, peu importe ; l'essentiel, c'est qu'on parle de moi !